Un procureur demande 6 mois ferme contre l’octogénaire qui a tiré avec une balle de caoutchouc sur son voleur !

Publié le 3 juillet 2020 - par - 26 commentaires

.

Certes, les juges n’ont pas suivi… Heureusement, et le brave homme a été relaxé. Il n’empêche…

Il n’empêche que les instructions du Ministère public, soit le Ministère de la Justice, sont claires. Taper comme des malades sur la légitime défense. Obligation est faite aux Français de se laisser cambrioler, de se laisser tuer…

Hier on apprenait que Merkel avait dissous un service  des forces spéciales, constituées entre autres de tireurs d’élite…

https://resistancerepublicaine.com/2020/07/02/merkel-dissout-lelite-des-forces-speciales-pour-livrer-pieds-et-poings-lies-les-allemands-a-lislam/

Aujourd’hui on apprend qu’un procureur à la solde de Macron a osé demander de la prison ferme contre un vieux monsieur, cambriolé à 7 reprises en une semaine, qui se retrouve, de nuit, nez-à-nez avec un cambrioleur athlétique chez lui et qui a le réflexe de mettre une balle de caoutchouc dans son fusil (qui y aurait songé dans cette situation anxiogène ?) et même de faire plusieurs sommations avant de tirer  ! Un non-sens, un scandale.

Oui le caniche de Macron, Belloubet, a bien transmis le message. Pas touche aux délinquants, pas touche aux cambrioleurs, il faut que les Français se laissent dépouiller, violer, ageresser, tabasser, et tuer. La légitime défense, le pire des crimes pour Macron.

.

L’homme sur le banc des prévenus a aujourd’hui 79 ans. Sa chemise à carreaux est soigneusement rentrée dans son jean. Le visage émacié, les cheveux brossés, il écoute le président détailler cette « triste affaire ».

En 2015, J.C. a pris un fusil et a tiré sur celui qui s’est introduit dans son domicile, en pleine nuit à Besançon. « J’ai fait une bêtise », souffle le septuagénaire. Une bêtise qui le hante toujours et l’empêche de dormir, depuis cinq ans.

Un passionné de course automobile

Les faits remontent au 12 décembre, à 22 h. Cet ingénieur à la retraite regarde la télé, seul, dans sa maison. Il a passé sa journée à faire de la mécanique, les mains dans le cambouis. Depuis de longues années, son quotidien est rythmé par la course automobile. Championnat de France, d’Europe et même du Monde, l’homme connaît « chaque mètre » de ces nombreux circuits. Un fou du volant dans l’univers sportif, jamais en dehors des clous quand il s’agit du code de la route et de la loi. « Un excès de vitesse à 75 km/h au lieu de 70 », tout au plus. Et au casier vierge.

Cambriolé 7 fois en 17 jours

Mais ce 12 décembre, sa tranquillité s’interrompt, sa vie s’apprête à prendre un tout autre tournant : ce bruit de vitre brisée, il sait à quoi il correspond. Un voleur vient de s’introduire dans son domicile. D’ailleurs, en 17 jours, il a été visité à sept reprises. « Toujours en pleine journée, quand je m’absentais. »

Mais ce samedi, le voleur a choisi de pénétrer chez lui et de nuit. J.C. prend peur. Impossible de savoir si l’intrus est armé, s’il est seul. Il se précipite en direction de la fenêtre et tombe nez-à-nez avec l’homme. « Un grand costaud d’au moins 85 kg. Je n’en fait que 56… » Bâton en main, il se met à frapper l’individu. L’homme ne réagit pas et poursuit sa progression.

Trois sommations et un tir

J.C. se précipite dans sa chambre pour se saisir d’un fusil. Un vieux calibre qu’il avait acheté en 1977, alors qu’il projetait de se mettre à la chasse. L’arme est sagement restée dans un placard et n’a jamais projetée une seule munition.

Mais ce soir là, il insère une cartouche de défense Gomm Cogne dans la chambre. Il retourne dans le salon et tient le voleur en joue, à cinq mètres environ. « Qu’est-ce que tu fais là ? », lance le septuagénaire. Une sommation reformulée une seconde fois. L’individu ne répond pas et s’approche de lui, mètre après mètre, dans le noir. « Arrête ! Je vais tirer ! » Aucune réaction. Le voleur lui fait face. J.C. ouvre le feu.

« Je ne savais pas si je l’avais touché »

La victime s’écroule, touchée par cette balle en caoutchouc. La panique s’empare de l’occupant. Il se précipite dans sa chambre pour poser la carabine et retourne dans le salon. Quand il revient, le blessé se relève et prend la fuite avant de faire le tour de la maison. « Je ne savais pas si je l’avais touché », confie le prévenu à l’audience.

Devant l’entrée, il lui assénera quelques coups de bâton avant que l’auteur du vol s’évapore dans la nuit. Ce dernier est retrouvé errant, grièvement touché, route d’Avanne, par un automobiliste. Il est hospitalisé et auditionné par les policiers.

Handicap à 30 % pour le voleur

« Il souffre d’un handicap à 30 %. Son nerf a été touché et il a des difficultés à utiliser son bras », indique Me Dumont, défenseur des intérêts du jeune homme, auteur des sept vols et absent à l’audience. Depuis ce 12 décembre, et cette grave blessure, il a cessé ses activités criminelles. Il loge provisoirement au sein d’un foyer, dans un département voisin.

L’autre victime, défendue par Me Henriet et Me Schwerdorffer , souffre de troubles. De ces souvenirs qui le hantent encore, cinq ans après les faits. « Il a des insomnies et n’est jamais tranquille quand il part de sa maison. »

À la barre, le septuagénaire est ému en évoquant ces faits. Il ne peut s’empêcher de repenser à cette fraction de secondes. L’instant où il a appuyé sur la détente. « Sous la peur, vous faites des bêtises. »

« Je ne voulais pas le tuer… »

Lors de la perquisition menée à son domicile, les policiers ont découvert d’autres munitions dans l’armoire de J.C. : « Des cartouches remplies de plombs. Et à cette distance, on peut imaginer les dégâts qu’elles auraient produit », lance Randall Schwerdorffer, à l’attention des juges du tribunal. Ce 12 décembre et en tout connaissance de cause, le sénior a choisi d’utiliser du caoutchouc. Et pour une raison très simple : « Je ne voulais pas le tuer… »

Pendant des mois, J.C. a du affronter la garde à vue, les auditions, le contrôle judiciaire puis la reconstitution. Lui qui a 74 ans n’avait jamais posé de souci à la justice, avec un casier totalement vierge. « Au début quand on vous parle de calmant, et on se dit  :  » Je sui costaud, je n’ai pas besoin de ça pour dormir. » Et puis après plusieurs nuits sans fermer l’œil… »

L’origine du dossier : « Un vol avec effraction »

A l’audience, il est resté immobile à la barre, répondant à toutes les questions des juges. « Il attendait ce moment depuis longtemps », confie son avocate, Me Henriet. « Peut-on faire asseoir monsieur ? », interrompt Me Schwerdorffer, voyant J.C. à l’aube de sa quatre-vingtième année, debout depuis de longues minutes.

Face à cette situation particulière, le ministère public a demandé la relaxe du mis en cause, en retenant la légitime défense. « L’origine de tout ce dossier, c’est un vol par effraction », estime le procureur, Julien Babé. Pour l’auteur du vol, le magistrat a requis « 6 mois d’emprisonnement ferme ». 

L’auteur du tir relaxé, le cambrioleur coupable

Dernier avocat à prendre la parole, Me Schwerdorffer, a insisté sur les trois sommations, en conclusion de sa plaidoirie. « Il n’est pas policier, rien ne l’oblige, d’un point de vue légal. C’est à apporter à son crédit. Je demande au tribunal de prononcer la relaxe et de mettre un terme à ce triste dossier. »

Le tribunal, après délibération, a choisi de prononcer la relaxe à l’encontre du septuagénaire. Concernant l’auteur du vol, il a été condamné à 12 mois ferme et devra verser 3 200 € de dédommagement à J.C.

https://www.estrepublicain.fr/faits-divers-justice/2020/07/02/il-tire-sur-un-cambrioleur-le-tribunal-le-relaxe

Print Friendly, PDF & Email

26 réponses à “Un procureur demande 6 mois ferme contre l’octogénaire qui a tiré avec une balle de caoutchouc sur son voleur !”

  1. Avatar Bubu dit :

    ils sont nombreux à aimer cela : regardez le résultat des élections !

  2. Avatar agathe dit :

    Le septuagénaire a bien agi mais peut maintenant redouter une vengeance, qui le protégera ? Quelles mesures, dissuasives pour les vengeurs, sont-elles prises dans ces cas-là ?

  3. Avatar Christian Jour dit :

    Ce brave homme est un héros, le procureur est un salaud de collabos, vendu à la racaille et à l’islam. Mais je ne suis pas étonné, il y en a de plus en plus des comme ce procureur. Mais les Français ont rien compris, combien on voté pour que ça cesse. Il n’y a qu’à voir les dernières élection. Les mohamed se roulent par terre de rire, de voir les Français si cons.

  4. Avatar gregory dit :

    Et pourquoi pas la légion d’honneur pour un CRS qui à éborgné un gilet jaune !
    Elle est pas belle la vie quand on marche sur la tête et que la victime reçoit la punition du bourreau!

  5. Avatar GAVIVA dit :

    https://www.youtube.com/watch?v=iZhdMcrBuDU
    en Amérique aussi, ça commence.
    On prend une aggression suivie de légitime défense, on exhibe un truc en tronquant le début et HOP!

    https://files.catbox.moe/1yzr6e.png

    https://eu.freep.com/story/news/local/michigan/oakland/2020/07/02/felonious-assault-charges-filed-chipotle-parking-lot-gun-incident/5366368002/

    la suite ben c’est comme ici, viré et inculpé.
    Bon c’est à Détroit mais quand même….

  6. Avatar Phoenix dit :

    Pour une fois justice est faite.
    L’histoire ne nous dit pas si la victime était de la couleur de l’ombre.

    • Avatar Mountain dit :

      RELAXE? ET BIEN, NORMAL ET ENCORE HEUREUX, ce monsieur s’est défendu et il a bien fait l’autre n’avait qu’à rester chez lui et il n’aurait rien eu. aucune compassion pour lui .quand on cherche la m….on trouve .

  7. Charles Martel 02 Charles Martel 02 dit :

    Les procureurs sont nommés par le Président de la République sauf erreur de ma part. On voit donc bien au travers du réquisitoire inepte de ce procureur pourri comment Macron voit la justice. Clémence totale pour les racailles et plus encore si elles ont arabes, noires et musulmanes et punitions sans aucune tolérance pour le français, même âgé, qui ne fait que défendre sa peau. On est devant l’inversion totales des charges et des responsabilités. La justice française, sensée être rendue « au nom du peuple français », est vraiment une imposture, une justice de merde

  8. Avatar TchicTchic dit :

    Dans ce genre d’affaire il faut prendre des précautions en amont, par ex élever quelque cochons qui ne font pas de différence entre un poulet et de la chair fraiche hallal. Ça évite les tracasseries judiciaires.

    • Avatar Dorylée dit :

      Je partage complètement votre avis. À une époque où les agriculteurs sont délaissés par la population, il est bon de nouer avec eux de solides amitiés surtout s’ils sont de si décriés éleveurs de porcs. Tout le monde n’aime pas les cochons mais les cochons aiment tout le monde. Même sans sauce…

  9. Avatar Vent d'Est, Vent d'Ouest dit :

     » Il souffre d’un handicap à 30 %. Son nerf a été touché et il a des difficultés à utiliser son bras. » Ben, bien fait pour sa g….. ( Mince ! Je deviens de plus en plus grossière !)

    Quant à l’octogénaire qui s’est défendu, il a tout mon soutien et toute ma sympathie ! Monsieur, courage, vous aviez le droit et le devoir de porter secours et assistance envers vous-même.

    • Avatar lulu dit :

      30% d’invalidité pour toucher une pension de la sécu j’imagine ou être dispensé de recherche d’emploi
      Rassurons nous l’handicapé est miraculé et son bras normal dés qu’il est loin d’un médecin ou d’un juge.

  10. Avatar denise dit :

    peut être former une association de victimes , il y en a sans doute mais on en parle pas ! une assoc comme celles bien connues : contre le racisme , demander des intêrets etc etc il faut vraiment que ces victimes très nombreuses et qui le seront de plus en plus , ( à cause de la crise sociale, , il faut bien se servir quelque part !! ) , se fédèrent , ne serait ce que pour une aide psychologique et judiciaire ! c’est insupportable !

  11. la moutarde me monte au nez la moutarde me monte au nez dit :

    l’erreur, c’est de tirer avec une arme non létale.
    Il n’y a pas cinquante solutions.
    Ou on ne fait rien et on subi.
    Ou, si on décide de ce défendre, on va jusqu’au bout.
    Pas de quartier et une bonne pelle.
    Le contrat social est rompu depuis longtemps puisque le système protège l’agresseur de l’agressé, même les flics n’ont plus le droit de se défendre, c’est dire.
    Donc il faut intégrer ces paramètres.
    Assurer soi même sa propre défense et sa propre justice et mettre la poussière sous le tapis( entendez la racaille flinguée sous la terre)
    Je ne sais plus qui a dit : on reconnait un con à ce qu’il dit faire confiance en la justice de son pays et quel autre: je préfère être jugé par douze que porté par six.
    Les deux expressions sont complémentaires? ne pas compter sur la justice et préférer risquer d’être jugé plutôt qu’enterré.
    En attendant qu’un jour on puisse juger toutes ces salopes de juges.
    Et si une guerre civile devait éclater, il conviendrait que ce soit les premiers à y passer.

  12. Avatar El gato loco dit :

    Bonjour à tous, je suis nouveau sur votre site donc la moindre des choses est de me présenter.

    Je suis un FDS de – de 40 ans, centre France.

    Ce que je lis sur votre site (depuis quelques années) me met en colère. Pas le site en lui même, ses auteurs ou ses contributaires bien sûr. Mais plutôt ce que j’y lis. Cette transformation de mon pays que j’aime tant en un infâme cloaque muzz, cette immigration incontrôlée mais voulus par ce fils de pute de Macron (et ses prédécesseurs !!). Ras le cul donc j’ai choisi de m’exprimer…

    Monsieur JC, vous avez eu entièrement raison de tirer sur votre cambrioleur. Le 1er devoir d’un peuple est de se défendre face à une agression.Et quoi de plus agressif qu’une merde en pleine force de l’âge qui attaque un mec de 75 ans ?

    Pour ma part j’ai la moitié de votre âge et il y a 4 ans, en mon absence je me suis fait cambriolé. Depuis je suis méfiant. Normal ?

    Depuis j’ai défini 2 niveaux de défense de ma maison. Si ça peut servir à vos lecteurs.

    1/ armes non létales (quoique) : mes poings (7 ans de krav maga) + une matraque téléscopique

    2/ armes létales : 12/76, chevrotine et slug (je dispose d’une licence C)

    Si un jour je dois atteindre le niveau 2, je le ferais sans hésiter. Mieux vaut être juger par 12 que porté par 6 comme disait je ne sait plus qui !

    Courage à vous JC et bonjour aux patriotes si mal décris par les socialopes et autres gauchiasses !

  13. Avatar Pouf dit :

    Je vieillis ??? mais le titre ne me semble pas correspondre au texte !
    Le procureur réclame 6 mois contre le voleur et finalement le tribunal le condamne à 12…
    12 mois qui ne seront sans doute pas faits et quant aux dommages…il est fort probable qu’il s’agit d’un insolvable…

    • Avatar Adalbert le Grand dit :

      Vous avez mal compris, il y a deux procès, l’un du cambrioleur, condamné à 12 mois, et l’autre du cambriolé, qui a fait usage de son arme en légitime défense, et contre lequel le procureur a eu le culot de requérir 6 mois de prison.

      J’aimerais voir la réaction de ce procureur dans la même situation, s’il se trouvait face à un individu malintentionné entré par effraction dans son logement en pleine nuit. Il se chierait dessus de pétoche.

      Par ailleurs, et cela n’a rien à voir avec le cas présent (où il s’agit de deux procs différents), rien n’empêche un tribunal d’aller au-delà des réquisitions du procureur et d. e sanctionner plus lourdement le prévenu s’il le juge bon. Cela arrive régulièrement

      • Avatar Pouf dit :

        Merci !
        Je comprends mieux et partage votre avis. Pour moi, celui qui s’introduit chez autrui…c’est à ses risques et périls ! Ce devrait être d’office de la légitime prudence.

        • Avatar Adalbert le Grand dit :

          Très juste, et cela me rappelle une anecdote personnelle.

          Un jour, j’ai eu une discussion assez serrée avec une avocate « droitdelhommiste » auprès de la Cour Européenne de Justice (ou la CEDH, je ne sais plus).

          Après avoir discuté de la légitime défense, qu’évidemment elle rejetait en bloc, car « toute vie était précieuse et devait être préservée », à commencer et même prioritairement bien sûr celle des criminels, et bien sûr sous le prétexte « qu’on ne doit pas se faire justice soi-même »* la discussion en est venue à la peine de mort.

          Personnellement je défends le droit de la société d’éliminer les individus dangereux, criminels irrécupérables dont on sait qu’ils tuent dès qu’ils en ont la possibilité (genre Fourniret, Heaulme, Bodin, Guy Georges, etc.)

          J’ai évoqué le danger permanent qu’ils faisaient courir à tous ceux qui les approchaient, même en prison : gardiens, soignants… et lui citait l’affaire Bodin à l’appui.

          Ce à quoi cette « ardente défenseure inconditionnelle de la vie » me répliqua péremptoirement que « cela faisait partie des risques de leur métier de se faire tuer pendant leur travail »!

          Tiens donc! quand il s’agit de la vie de gens innocents, pire, de gens qui se dévouent à aider leur prochain, d’un seul coup elle n’a plus autant de valeur sacrée et leur mort devient acceptable et n’est plus scandaleuse! Seul le malveillant et malfaisant a droit à toute leur sollicitude, leur compassion, leur amour infini!

          Mon sang ne fit qu’un tour, et énervé par une telle mauvaise foi je sautai immédiatement sur la contradiction et le double standard, en lui assénant « EH BIEN DANS CE CAS-LA, SE FAIRE TUER PAR LA PERSONNE QU’ON AGRESSE OU PAR LES FORCES DE L’ORDRE FAIT PARTIE DES RISQUES DU MÉTIER DE DÉLINQUANT OU DE CRIMINEL ».

          Sonnée, elle en resta pantoise, le bec cloué par ses propres incohérences. Victoire par KO!

          ___

          * « On ne doit pas se faire justice soi-même » est un argument fallacieux des amis de la délinquance immigrée.

          Certes, cette phrase prise isolément est juste. Mais c’est une escroquerie intellectuelle abjecte que d’assimiler la DÉFENSE, la PROTECTION de soi et de son intégrité lorsqu’on subit une attaque à la justice personnelle. Cela n’a rien à voir. c’est un amalgame lamentable. Se protéger est même un devoir de chacun, ils en font un crime.

          Comme toujours avec les gauchistes double standard, l’épouvantable amalgame qu’ils voient partout et dénoncent bruyamment chez leurs adversaires devient d’un seul coup légitime quand c’est eux qui le font!

          On le sait depuis Orwell : tous les animaux sont égaux, mais les cochons gauchos plus que les autres!

          • Antiislam Antiislam dit :

            Bonjour,

            C’est exactement ce que l’on se dit avec Adama Traoré.

            Quand on joue à la roulette russe avec la société seize fois de suite, il est assez normal qu’à la dix-septième on finisse mal.

  14. Avatar HARGOTT dit :

    Tout ça pour ça ! Evidemment, ce n’est qu’un fait divers, mais c’est hallucinant ! Que sont ces juges et ces jugesses qui dérapent hors de l’humanité ? Comment peut-on demander la condamnation de la vraie victime, après 5 ans sans doute pour constituer un dossier de 5000 pages?
    Tout est inverti, salopé: il y a quelque chose de pourri au royaume de France !

  15. Avatar Ange LM (Bastia) dit :

    Bonjour je le répète a nouveau ,avec votre minable justice française vous devez agir en fonction. , En bon Corse je considère que la meilleure justice et sanction sont celles qu’on applique soit même , quant on sort une arme cet pour neutraliser définitivement son adversaire, et on ne laisse jamais de trace ,et notre maquis est vaste ,. J’ai toujours un sac de chaux vive prêt a usage pour dissoudre tous déchets, qu’ils essayent de rentrer chez moi , et ils seront porté disparus .

    • Antiislam Antiislam dit :

      Bonjour,

      Ma belle-soeur qui revient de Corse a été sous le charme de l’accueil reçu.

      Elle est chrétienne libanaise et me dit avoir retrouvé, chez les Corses, l’esprit de résistance à l’islam qui anime le Liban chrétien.

  16. Avatar Ange LM. ( Bastia ) dit :

    Bonjour cher , @Antiislam, ravis que votre belle-soeur a reçu accueil mérité , hospitalité et accueil est une valeur encrée dans nos gènes , ici vit depuis 1970 une grande communauté chrétienne libanaise qui avait fuit les persécutions du conflit civil . certains font partie de notre famille nos valeurs chrétiennes communes sont le maillon d’une chaîne de fraternité inébranlable qui lie le peuple chrétien face a la barbare idéologie. Salute.

  17. Avatar Dim dit :

    « un procureur à la solde de Macron »
    « La légitime défense, le pire des crimes pour Macron. »

    ??? Source?
    Dommage d’en venir à vos opinions politiques de gilet jaune « tout est de la faute de Macron », l’article était intéressant sinon.

Lire Aussi