Paris, 18ème : des habitants à bout à cause du remplacement de population


Paris, 18ème : des habitants à bout à cause du remplacement de population

Photo La Chapelle-Pajol, le Parisien

.

Une demande de commission d’enquête…

L’association « SOS La Chapelle » qui lance des alertes depuis plusieurs années sur la situation dégradée du quartier, a décidé de  présenter très prochainement une demande de commission d’enquête pour « replacer l’usager au centre des priorités ».

On notera la prudence du langage…

Le texte est reproduit ci-dessous.

C’est une bouteille à la mer, un appel au secours qui montre l’épuisement des bonnes volontés.

Une police municipale, un énième plan d’urgence…on en est réduit à traiter les symptômes du mal

Au quotidien, les habitants  du QRR -Quartier de reconquête républicaine (!) -n’en peuvent plus.

 

Déjà en 2017, une pétition donnait l’ambiance. Rien n’a changé.

« Les femmes, une espèce en voie de disparition au cœur de Paris. »

Le titre de la pétition de 2017 était  volontairement provocateur. La pétition  dénonçait des conditions de vie devenues particulièrement pesantes pour les femmes du quartier de La Chapelle-Pajol, dans le 18e arrondissement.

.

Insultes à répétition dans « toutes les langues », vols à la tire, alcoolisme sur la voie publique…

Les rues « sont abandonnées aux seuls hommes : plus une femme, dans les cafés comme la Royale ou le Cyclone.

Pas un enfant dans le square Louise de Marillac.

« Certaines d’entre nous se terrent chez elles « , écrivent les associations, en particulier  SOS La Chapelle, à l’origine de ce coup de gueule.

.

Réponse de la Mairie…

Dans un communiqué, « Annie Dingo », maire de Paris avait pitoyablement avancé que la solution passait par « l’aménagement et l’animation de l’espace public sous la ligne 2 du métro [qui] doivent être confiés à un collectif en lien avec les habitants et les équipements publics de proximité. » L’ouverture d’une « promenade urbaine », un espace végétalisé semblable à la Coulée Verte, entre Barbès et La Chapelle, est en projet… bla-bla, bla-bla…

On repeint en vert et tout ira bien.

On connaît le discours.

 

Pourtant, nous avons fait un petit tour avec la machine à remonter le temps.

Le décor des cartes postales en noir et blanc a peu changé.

Un « détail » : la population a été remplacée !

Ça alors, quelle découverte !

 

Alors ?

+ d’argent pour élargir les trottoirs ?

+ d’animations ?

+ de police ?

Politiciens, rangez votre bla-bla.

Commencez par mettre fin à cette folle invasion qui enterre notre mode de vie.

Le quartier de la Goutte d’or,  aujourd’hui et hier (secteur des Bouffes du Nord).

Même scène. Même décor. Mais les « acteurs » ont « un peu » changé…

(OUI, nous sommes bien Boulevard de la Chapelle, à hauteur du 112. Sur l’histoire de cette photo authentique (!) montrant une  scène de vie un peu particulière, voir l’article rt.com ici).

Ci-dessous, même boulevard, dans un univers parallèle ou peut-être bien sur une autre planète !

 

Photos anciennes, Goutte d’Or :

http://www.lagouttedor.net/chroniques/chronique.php?id=1062

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jules Ferry

n’est pas prêt à renoncer à son mode de vie occidental. En un mot ou avec un dessin, Jules Ferry dit NON à ceux qui veulent reléguer les femmes au foyer, couvrir leur tête, rallonger leurs jupes, jeter les homosexuels du haut des tours, interdire l’alcool, limiter la liberté d’expression, bannir les caricatures religieuses, censurer les livres, codifier la tolérance…


16 thoughts on “Paris, 18ème : des habitants à bout à cause du remplacement de population

  1. AvatarHervé

    Les femmes ont raison,de quitter ces endroits;c’est un signal d’alarme adressé à leurs hommes endormis que nous sommes dans ce pays. Sans réaction de notre part,ce sera la fin,et macron aura rempli son contrat de destruction de notre peuple.

  2. AvatarBobbyFR94

    Tout à fait Rodrigue !!! bande de CONNARDS de boboChiottes, bien fait pour vos gueules !!!

    Je plains seulement ceux qui n’ont pas voté la DINGO !!!

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      Le pire, c’est que sans doute il ne font pas le lien entre leurs comportements t ce qui se passe.

      Cela fait un pincement au coeur de voir ces photos cartes postales… de la « belle » France que l’on y retrouve.

  3. AvatarAva

    1983, Le Marginal avec Belmondo.
    Outre le plaisir de revoir un film sympa, regardez bien les scènes à Barbès; Les pépites étaient déjà là, en grand nombre.
    Sombre présage.
    Qui est alors Maire de Paris?
    Chichi que tous les bons Français sont venus pleurer récemment.

    Puisqu’il est du dernier mauvais goût de parler de complotisme, parlons de projet politique

    1. AvatarJolly Rodgers

      bonjour ava ,
      en 1983 , a l’époque du Marginal (très bon film au passage) , il y’avait encore des régions en France et des villes qui étaient épargnées . désormais c’est pratiquement toutes les villes (mêmes les villages) et régions de France qui sont touchées .
      en 1983 il n’y avait pas d’ arabes ou d’ africains a Kemper (en breton) , Vannes , Lorient , Briançon , Digne , Gap, Figeac , Pau …. allez y maintenant vous allez voir !
      pour faire une parallèle avec un autre film avec bebel : Le Professionnel (1981) ou le gouvernement donne beaumon (jean Paul Belmondo) ex agent secret , a un pays africain pour raison d’état (il revient pour se venger 🙂 ) . aujourd’hui le (les) gouvernement donne carrément la France au arabo – africain – musulmans .

  4. Avatardenise

    oui mais alors , cette demande de commission d’enquête est très bien formulée, pas de doute qu’elle va produire son effet : riche de diversité.. difficulté structurelle …etc

  5. Jean-Pierre CoqJean-Pierre Coq

    Lettre à toi Emeline…

    Emeline, c’est une bonne copine. C’était…c’est… et ça sera encore… si nous nous retrouvons.

    En 2009, Emeline, une copine de lycée qui désire revenir habiter dans la banlieue parisienne qui l’a vu naître (20 ans après) , me demande si le racisme anti-blancs existe bien.

    Je lui dis que oui hélas. Cela existe.
    Et elle me le confirme.
    Elle élève parfois seule son enfant de 6 ans (son mari étant souvent en voyage d’affaires), se fait traiter à heures fixe de « sale française », « sale blanche », « kouffarde » dans les couloirs de sa copropriété de Bois-Colombes.

    Les bobos, ses parents en premier et ses amis, ne croient pas une seconde à son ressenti :

    – Oh Emeline tu exagères…
    – T’es sûre de ce que tu as entendu ?
    – T’es sûre de ne pas les avoir un peu provoqué ?
    – Je ne vois pas ce que tu veux dire Emeline…
    – Je connais des musulmans et des noirs (comme si c’était pareil !! nldr) très bien !
    – Ou aïe aïe ! C’est con ça ce que tu dis…

    Genre un petit bout de femme d’à peine 1m60 va aller provoquer des racailles de son quartier !
    A d’autres…

    N’en déplaise à ces bobos complaisants : Emeline n’est ni folle ni suicidaire ni provocatrice. Elle veut vivre simplement dans la commune qui l’a vue naître et que son gamin ne soit pas agressé par des petites racailles. Emeline, tu as l’amitié des patriotes dont ton ami Coq. Ton silence sur les réseaux sociaux m’inquiète. J’espère que tu vas bien.

    Je t’embrasse.
    JPC

  6. AvatarHector Poupon

    M. Bournazel, après avoir soutenu Sarkozy qu’il n’aimait pas, s’est fait élire avec le soutien de LREM. Or ces gens sont complices de la déglingue dans ce quartier du XVIII eme. Tout est fait (justice, police, municipalité) pour couvrir les trafics en tous genres tout en faisant croire qu’ils luttent contre l’insécurité.
    Et maintenant, ils osent pleurnicher pour s’attirer la sympathie des bobos et réclamer de nouveaux comités Théodule ! Ici c’est tout le contraire du vivre-ensemble : les communautés s’évitent, ont chacune leurs commerces, leurs modes de vie et l’on veut faire croire le contraire

  7. Avatarlucie clavijo

    Bonsoir,
    Sauf erreur, le XVIIIème arrondissement a toujours voté très à gauche?
    vous votiez ?
    et bien dansez maintenant….

  8. AvatarHector Poupon

    SOS La Chapelle a mis du temps à comprendre qu’il n’y avait rien à attendre de la municipalité qui a tenté de les instrumentaliser pour mettre en oeuvre une politique de déni des problèmes : celle-ci s’imagine (ou fait croire qu’elle s’imagine) qu’en végétalisant les trottoirs et en créant des promenades bobos sous le métro, les problèmes vont disparaître …

  9. frejusienfrejusien

    compte tenu du fait que les auteurs de la pétition sont les mêmes qui ont voulu cette invasion, qu’ils se dé-merdent avec leur création et leurs créatures importées,

    ils ne montrent jamais l’origine du problème, or on ne peut résoudre un problème qu’après l’avoir bien cerné et défini

  10. AvatarJoël

    Hier, dans mon petit bled de 5 600 habitants, j’ai reçu une jolie lettre du maire m’expliquant qu’il avait pris des mesures auprès du préfet suite à des incivilités nocturnes ayant lieu à l’extérieur d’un bar du centre-ville et suite à des plaintes de riverains.
    J’ai bien observé un changement de population depuis quelques temps (beaucoup de bien bronzés irréversibles), cela aurait-il un lien ?

    En tout cas, cela prouve que la gangrène va bien au delà d’un arrondissement parisien.

  11. AvatarSauvage

    C’etait un quartier superbe il y a 30 ans avec quelques immeubles style Haussmanien etc.. Aujourd’hui c’est un quartier de drogues’de putes se servant des immeubles pour faire leurs affaires ainsi que d’une population pourrie avec son marché très spécial…Encore un endroit Parisien devenu poubelle…..Grave Mme Hidalgo….

  12. AvatarARGO

    C’est pas faux, la plupart ont ete elus par des abrutis sans couilles qui preferent voter pour leurs bourreaux que de reflechir et de faire des efforts.

    La France est un pays de collabos, il faut le savoir, comme en 1940…

    Seule une minorite agissante, infelxible et ultr motivee a toujours ete et sera toujours l’espoir de la nation.

    L’histoire de France se repete.

Comments are closed.