Publicité métissée, langue métissée ? C'est au tour d'Ibis…

Publicités géantes gare de Lyon, à Paris…
.
Nous avons commencé une série d’articles ou de brèves sur la transformation de notre pays encouragée et développée aussi par  la publicité.
http://resistancerepublicaine.com/2019/09/21/ras-le-bol-de-la-publicite-metissee/
http://resistancerepublicaine.com/2019/09/23/jeanne-darc-revue-et-corrigee-par-aubry-au-coeur-de-lille-la-pucelle-metissee/
http://resistancerepublicaine.com/2019/09/22/apres-la-pub-metissee-la-langue-metissee-dans-lantre-de-aubry/
http://resistancerepublicaine.com/2019/09/24/pub-metissee-vous-y-croyez-vous-a-cette-pub-de-la-banque-postale/

.

Transformation qui se voit partout, de plus en plus. Elle est même majoritaire. Non seulement les personnages sont métissés, non seulement il n’y a plus que des couples mixtes, mais, en sus -cela va-t-il obligatoirement ensemble ?-  pour être dans le coup il faut des borborygmes visuels en anglais.

J’ai bien dit borborygmes : il ne s’agit pas de communiquer, d’échanger, il s’agit de s’étiqueter « dans le vent », de se présenter comme « à la page ». On me dira qu’il n’y a rien d’étonnant à cela puisque Macron en personne se permet de faire des discours en anglais à l’étranger et que son équipe ne communique qu’à coups d’expressions anglaises désignant les objectifs et moyens de la conquête de la France. La meuf is dead, qu’on vous dit.

Quant aux vieux cons qui n’ont jamais appris un traître mot d’anglais, qu’ils crèvent la bouche ouverte, ce sont des « has been » qu’on vous dit.

La pire des choses. Vous « êtes », vous existez encore,  mais vous êtes déjà morts, vous « avez été« , pour publicitaires, journaleux et macroniens. Vous n’intéressez plus personne, on ne se donne pas la peine de vous courtiser, de chercher votre argent, on sait que vous êtes, définitivement, un lépreux préférant les pommes de son jardin à celles de Carrefour. D’ailleurs, votre argent, on vous le prend, pas besoin de vous inciter à le dépenser.

.

Au risque de lasser nous avons décidé de vous donner à voir -revoir- quelques-unes des pubs métissées les plus culottées, les plus saugrenues, les plus révoltantes. Tout cela ne doit pas devenir « normal », « habituel »….

 

Pour donner envie aux voyageurs qui traversent la gare de Lyon, Ibis a donc choisi la famille métissée, une fois de plus, mais aussi les slogans en anglais : « we are open » (on est ouverts… ah ! la subtilité, ouverts toute l’année, mais aussi ouverts aux autres, à la société multculturelle s’entend). Et, en message qui n’a rien de subliminal « give them love« , « donnez-leur de l’amour »… Tout un programme.

.

Bon, je ne mettrai plus les pieds dans un Ibis, comme je n’utiliserai jamais un Uber… Mais pour quelques milliers de gens avec une éthique, combien d’inconscients, combien de snobs, combien de Français qui jouent le jeu et permettent le Grand Remplacement à tous les niveaux de la société ?

Macron a décidé que la France serait africaine et ils l’aident de tout leur coeur, avec tout leur talent…

 348 total views,  1 views today

image_pdf

12 Commentaires

  1. La langue part en loques : l’écriture inclusive et l’usage de : « celles et ceux », « toutes et tous » se multiplie de même que la remise en question des règles d’accord.
    Nos grands écrivains, à la prose élégante , les : Hugo, de Musset (quelle élégance chez Musset !), Balzac, etc…doivent se retourner dans leur tombe…
    Et, ce soir, à la télévision, à la « grande librairie », sur la 5, la pondeuse de phrases courtes et sèches « Marie D… »exposera son amour de l’invasion migratoire et son appel à la « mixité » (que d’autres nomment la dilution d’une Nation). Il s’agit du thème de son dernier roman opportuniste.
    Il faut lire et relire nos classiques si on aime la langue française.
    Les « écrivains » français actuels baignent dans leur délire, souvent narcissique, et usent d’une langue appauvrie bien dans l’air du temps…

  2. Pas le temps ni la capacité d’analyser l’image, mais je le trouve hyper malsaine et agressive. On dirait une photo de gang.

  3. Et  » en même temps » we are  » ouverts d esprit  » à lire sur la braguette du jean de lafemmehomme à droite de l’ affiche. Cerise sur le gâteau tendance enmemetemps  » nous we are ouverts à tout et tous , de partout et pour tout et pour tous  » on est jeunes et sympa sans complexe , une sorte de modèle de société. et aux autres aux vieux grincheux nous disons qu’ils doivent changer et faire preuve d’ouverture d’esprit pour nous permettre de réussir le vivre ensemble idyllique promis par les prêtres mondialistes

  4. Mais c’est partout à la télé, dans toutes les séries et autres navets il y a de plus en plus de diversité, même si c’est tout à fait artificiel, il faut qu’il y ait un quota de diversité? Résultat: j’éteins la télé. – çA M’éNERVE – je répète: c’est le meilleur moyen de rendre les gens racistes et xénophobes parce qu’on en a raz l’bol – comme le disait hier je ne sais plus qui: : « avant les homo on n’y pensait même pas , depuis qu’ils en font tout un plat, ils nous emmerdent… » c’est la même chose avec les autres : plus on en fait plus « ils nous emmerdent » et plus nous devenons intolérants – Mais ne serait-ce pas ça qu’ils cherchent? « Ils » n’ont pas le courage de mettre le hola, alors « ils » poussent les citoyens à bout , dans tous les domaines, pour que ce soit eux qui fassent la révolution ? Je finis par croire que c’est ça que « ils » veulent.

    • Eteindre le téléviseur est un bon début mais il y a mieux : s’en débarrasser définitivement, de préférence avant le 1 janvier, cela évitera de payer la redevance pour l’audiovisuel l’année prochaine. (Ne pas oublier de rendre, également avant le 1 janvier, la partie de la BOX qui donne accès aux chaînes de télé et conserver le reçu délivré par l’opérateur d’accès à internet) .
      En effet, la télévision a pour principales fonctions de crétiniser les masses et de manipuler l’opinion.
      Nous, êtres libres, lucides et patriotes, sommes très nombreux à avoir évacué cet appareil. Soyez assurés que nous nous en portons très bien.

  5. Ami Alexandre, vous êtes bien pessimiste.
    Au début j’ai eu une réaction viscérale de rejet : d’un coup, en quelques mois ,(faut-il y voir la patte de l’ignoble CRAN ?) nous est tombée sur les écrans télé de la pub multicolore avec dominante foncée. Je zappais à tout-va avec, selon mon humeur du jour, une envie de vomir ou de bousiller mon écran
    Mais depuis la récente et fantastique montée en puissance de ce lavage de cerveau, j’ai totalement changé de point de vue. J’en suis même rasséréné.
    Au point que j’en redemande. Allez-y les gars ! envoyez nous des noirs et encore des noires ! et des petits noirs! et des couples mixtes (de préférence au lit – à quand la scène de copulation ?-).
    Allez-y ! ad nauseam !! Avec, à la prochaine étape -qui ne saurait tarder -, quelques petits blancs rescapés, moches, débiles, déclassés, et de plus en plus de noirs, tous cadres et chefs, bien embourgeoisés, avec des gosses « recomposés » (faut bien également lobotomiser nos gamins blancs non ?).
    Je suis sûr qu’à force, le rejet de cette « opération » (honteusement relayée avec beaucoup, beaucoup trop de zèle par des marques et enseignes de toutes natures) atteindra un summum tel que la majorité des Français (car il restera toujours des couillons et des salauds) trouvera que trop, c’est trop !
    En attendant je vais mettre en application la bonne idée du boycott de quelques marques (en le leur faisant savoir, et pourquoi !).

  6. La pub d’Ibis par la pose des personnages et le masculin en majorité met en valeur la canaillerie et avec le mot « open » la promiscuité sexuelle comme la prostitution. La seule jeune femme typiquement genrée féminine est blanche et affiche une expression agressive et de fermeture avec la position de ses bras mais comme elle est frêle n’importe quelle « chance pour la France » n’en fera qu’une bouchée pour la démolir. Elle n’a aucun attrait.

  7. Il faut savoir que le globish n’aide pas à s’exprimer en anglais car prononcé comme je l’entends dans les pubs, répété à un Brit, il ne comprendrait pas !
    Autre question aussi, pourquoi Cyborgreta débite sa leçon en anglais à l’ONU et pas en français ? Pourquoi aussi parler encore officiellement en anglais à l’UE ?
    Si on est « lanceur d’alerte » pour le climat, comme la Greta, alors on peut aussi lancer des alertes par rapport à la racialisation, pour répondre un peu à Alexandre qui se pose la question de l’utilité. Bonne continuation.

  8. Alexandre , les circuits imprimés ont remplacé les synapses .
    Malheureusement tu as raison .

  9. Entre localisme patriotique ou globalisme impérialiste des apatrides islamophiles le bon sens s’impose je boycotte ibis ,malheureusement à cause du mondialisme exacerbé et sauvage la France et l’occident se dissolve peu à peu , on parlera tous Anglais ou arabe et on mangera tous des burgers halal dans un monde uniformisé sans racines insipide et violent …
    Boycotter = résister !

  10. J’aimerai bien savoir quel est votre moteur pour continuer à écrire des articles de ce style.
    Je suis d’accord avec vous et je pense que vous auriez pu insister sur la « convergence » Hotel/Give them Love/prostitution.
    Malheureusement (presque) tout le monde s’en f…. de votre analyse et pas que de celle là d’ailleurs.
    Croyez vous vraiment que vous allez pouvoir aider à un changement quand (presque) tout est contre vous ?
    Les capacités d’analyse de (presque) tout le monde sont très diminuées par les bobards en tout genre. Ce qui est grave ce n’est pas le bobard en lui même , ce qui est grave c’est d’accepter un raisonnement faux et de construire dans son cerveau le circuit qui permet de le croire. C’est sans doute pour ça que même sur des sujets anodins des choses incohérentes sont dites et répétées, simplement pour détruire nos « circuit de la rationalité »
    Bonne chance

  11. La promotion d’un charabia  » anglais  » fait partie des moyens utilisés pour détruire la France.
    Léo Ferré s’en moquait déjà ….. en 1962 !
     » C’est un’ barmaid
    Qu’est ma darling
    Mais in the bed
    C’est mon travelling
    Mon best-seller
    Et mon planning
    C’est mon starter
    After shaving
    J’suis son parking
    Son one man show
    Son fuel son king
    Son slip au chaud
    Rien qu’un p’tit flash
    Au five o’clock
    J’paie toujours cash
    Dans l’bondieu scop
    ……
    And je speak french
    C’est un pleasure  »
    (  » la langue française  » https://www.youtube.com/watch?v=l90MRGsjBC0 )

Les commentaires sont fermés.