Mélenchon incarne l’alliance de la faucille et du croissant née au Congrès de Bakou en 1920


Mélenchon incarne l’alliance de la faucille et du croissant née au Congrès de Bakou en 1920

Que Mélenchon aime l’Islam et l’UOIF ce n’est que logique et continuité pour un communiste stalinien….

ISLAMISME ET BOLCHEVISME AU CONGRÈS DE BAKOU

PRÉSENTÉ PAR JEAN-GILLES MALLIARAKIS

En septembre 1920, sur les bords de la mer Caspienne, s’est forgée une alliance entre révolutionnaires marxistes et nationalistes musulmans. Apparemment contre-nature, elle se révélera féconde au cours du XXe siècle. Elle a permis à la Russie soviétique de légitimer ses possessions coloniales : en partageant dès 1921 le Caucase avec la Turquie kémaliste ; puis, à partir de la création de l’URSS en décembre 1922, en y incorporant les pays de l’ancien Turkestan russe en Asie centrale, etc. En dressant l’Orient contre l’Occident, les stratèges du Kremlin allaient définir une ligne internationale supposée couper le capitalisme de ses centres de profit.

Ce « Premier congrès des Peuples de l’orient » de septembre 1920 fut été réuni à Bakou, par les bolcheviks, à l’appel du Komintern. Il s’agissait de donner une nouvelle base stratégique à la Révolution. Certes, en 1917, elle avait été victorieuse en Russie. Mais, à l’ouest ses tentatives avaient tourné court qui n’avait pas réussi à s’exporter en Europe : échec en Allemagne, échec en Hongrie, etc.

Quelques jours à peine avant le Congrès en août 1920 l’armée rouge avait échoué en Pologne.

À défaut de se développer à l’ouest, Lénine et ses camarades entreprirent de s’allier à l’est aux nationalistes musulmans, de se servir de leurs luttes et de les enrôler sous leur bannière.

Il appartint au chef des révolutionnaires hongrois Béla-Kun, alors mondialement connu mais que sa défaite en 1919 avait contraint de se réfugier à Moscou de justifier le nouvel impérialisme russe qui se profilait  déjà sous la bannière de « l’Internationale communiste ». Il déclarera ainsi : « Camarades, bien que je ne m’exprime que très difficilement en russe permettez-moi de vous saluer dans cette langue qui est celle de la révolution internationale. (p. 31)

L’alliance fut solennisée par Zinoviev, orateur enflammé. Alors président de l’Internationale, il en appela dans son discours inaugural à la GUERRE SAINTE… Le compte rendu du Congrès note alors que cette proclamation du djihad fut suivi d’un « Tonnerre d’applaudissements. Tumulte. Les assistants se lèvent en brandissant leurs armes. Pendant un assez long moment l’orateur ne peut pas continuer son discours. Les délégués, debout, applaudissent. Cris : Nous le jurons ! » (p. 58)

Au lendemain de cette première guerre mondiale qui avait vu le génocide des Arméniens perpétré par les Jeunes-Turcs, le congrès accueillit les thèses de leur ancien chef Enver-Pacha. On entendit même un rapport proclamant par la voix de Vagardin-Schakir : La Turquie ne poursuivit jamais une politique impérialiste et n’eut à aucun moment des buts annexionnistes.  » (p. 81)

Karl Radek, stratège et secrétaire général du Komintern : « Camarades, en vous appelant à la guerre sainte contre l’Entente et en premier lieu contre le capitalisme anglais, nous savons que ce n’est pas aujourd’hui que nous vaincrons, que notre lutte sera longue parce que les masses populaires de l’Orient seront lentes à se développer. Les nouvelles des victoires de l’Armée Rouge et des luttes du prolétariat anglais, français et italien mettront longtemps à franchir les ravins et les montagnes désertes avant d’arriver au paysan de l’Inde et de l’Égypte, auquel elles diront : debout, peuple des travailleurs, lève-toi ! (p. 75)

Dans sa péroraison Radek lancera encore : « Et quand nous vous remettons, camarades, l’étendard de la lutte fraternelle contre l’ennemi commun, nous savons qu’ensemble nous créerons une civilisation cent fois meilleure que celle des esclavagistes de l’Occident. »

Nous le savons, camarades, nos adversaires diront que nous faisons appel au souvenir de Gengis-Khan et des conquérants, les grands califes musulmans.

Mais nous sommes convaincus que ce n’est pas dans des buts de conquête et pour faire de l’Europe un cimetière que vous avez tiré hier vos poignards et vos revolvers ; vous les avez tirés pour créer avec les ouvriers du monde entier une nouvelle civilisation, la civilisation du travailleur libre. Et c’est pourquoi, quand les capitalistes disent qu’une nouvelle vague de barbarie, une nouvelle horde de Huns menace l’Europe, nous leur répondons : vive l’Orient rouge qui, avec les ouvriers d’Europe, créera la civilisation nouvelle sous l’étendard du communisme. (Vifs applaudissements.) » (p. 76)

http://www.editions-du-trident.fr/bakou.htm

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




9 thoughts on “Mélenchon incarne l’alliance de la faucille et du croissant née au Congrès de Bakou en 1920

  1. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Merci de cette analyse détaillée.

    J’avais aussi écrit deux articles sur ce congrès fondamental, car fondateur de l’islamo-gauchisme.

    http://resistancerepublicaine.com/2015/05/28/la-collaboration-entre-trotskistes-et-islam-a-commence-au-congres-de-bakou-en-1920-par-antiislam/

    http://resistancerepublicaine.com/2017/01/30/la-gauche-francaise-reduite-a-trois-sectes-islamo-gauchistes/

    Ca continue d’ailleurs puisque des militants NPA préconisent l’alliance avec les islamistes y compris le Hamas, le Hezbollah :

    https://tendanceclaire.org/article.php?id=1178

    Ces gens sont des fous furieux : ils ont promu le féminisme et ils s’allient à ceux qui emburkassent leurs femmes, ils ont promu la lutte contre l’homophobie et ils s’allient à ceux qui précipitent les homosexuels du haut des immeubles etc, etc

  2. Avatarjolly rodgers

    bonjour @ claude , c’est une plaisanterie? on a pas les meme infos alors ni lus les meme livres ! le communisme soviétique de l’urss étaient justement critiqué en France par ces connards de trotskistes , justement parce que en Russie et dans les pays du blocs soviétique ont y pratiqués un patriotisme rouge , de plus Staline fut le premier a expulser les tatares d’urss ,parce que ces derniers étaient musulmans et que l’islam étaient interdits dans le bloc soviétique ! j’ai lus des textes de Lénine , ou justement ils disais que :  » les pays d’Asie et d’ Afrique ne sont pas prêt pour le communisme , car ils sont a l’état de barbares dans une culture archaique ils leurs faut une révolution culturelle ( ndh: au sens W Reich , pas Mao)…. » ‘et aussi : » la révolution internationale que nous prônons et que chaque peuples faces cette révolution dans sont pays , sachant que nos peuples et nos civilisations sont différentes….. »dixit : Lénine! et en plus vous nous servais un texte de Jean Gilles Malliarakis , fondateur de 3ème voie qui est un mouvement qui prônent le rapprochement entre nationalistes européens et nationalisme arabes ( là on est en pleins dans l’eurabia) …. le mec il est mal placé pour critiquer les patriotes que furent les communistes marxiste – léniniste ( qui eux étaient les vrais nationalistes révolutionnaire ) ! ils serais bien que quelqu’un face un article sur les différent courants du communisme et de l’ anarchisme , car là il faut cessé de dire n’importe quoi! Mélenchon est une grosse merde trotskiste et le PCF n’a plus rien de communiste depuis bien longtemps .c’est a devenir chèvre , je suis dégouté . bonne après midi

    1. AvatarClaude

      Bonjour jolly rodgers

      Je ne fais que donner un lien. Je ne prétends pas être un grand connaisseur de la période évoquée.
      Quelques remarques sur votre commentaire ? Déjà, vouloir prétendre définir une ligne claire et constante concernant un mouvement révolutionnaire qui fonde en grande partie sa dialectique sur le mensonge…. ( comme le font la plupart des mouvements révolutionnaires, histoire juste d’embarquer suffisamment de monde avec eux, car la révolution ne se fait pas seul…)… me parait être quelque peu illusoire.

      Quand vous dites que les communistes en URSS ont été critiqués par les trotskistes, ceux -ci leur reprochant leur « patriotisme rouge »…vous semblez oublier que deux tendances se sont affrontées parmi le cercle restreint des dirigeants de l’URSS …. Trotsky, Staline, Lénine ….entre l’internationalisation de la révolution prônée par Trotsky,…qui connaitra l’échec évoqué dans le lien lors de la défaite de 1920 en Pologne….et celle qui affirmera le pouvoir de Staline ( lequel fera assassiner Trotsky ) visant à consolider les « acquis » de la révolution Bolchevik en URSS avant que d’envisager son expansion par les moyens de l’influence politique ( entre autre lors de la période de l’après deuxième GM en accompagnant les guerres de décolonisations )

      Que Staline ait fait expulser des populations parce que musulmanes…..Oui et alors ? Sans que j’en sache d’avantage à ce sujet je vais simplement raisonner de la manière suivante : si celles-ci représentaient pour lui et son projet au moment des faits un risque de contre révolution fondé sur la capacité de mobilisation des fidèles…..où voyez-vous un problème voire une contradiction ?
      Staline ne s’est-il pas engagé auprès de la République du Front Populaire lors de la guerre civile en Espagne contre Franco entre 1936/38, alors que Franco était aidé par Mussolini et Hitler, pour finalement signer un pacte de non agression avec Hitler qui fera de l’URSS qu’elle soutiendra l’effort de guerre de l’Allemagne Nazie contre les pays d’Europe de l’ouest, dont la France en 1940….et ce jusqu’au 22 juin 1941 date de l’invasion de l’URSS par Hitler, ce qui sur le plan diplomatique vaudra rupture du pacte de non agression conclu quelques années plutôt.

      Où est votre problème d’incompréhension si ce n’est que vous voudriez que le communisme révolutionnaire ait été un bloc logique sur le plan politique et idéologique alors même que, tout comme l’Islam, confronté à des réalités culturelles diverses il lui aura fallu essayer de faire preuve d’adaptation…ce qui ne peut aboutir qu’à générer des contradictions ou des revirements tactiques, qui peuvent pour être légitimés entrainer des refondations doctrinales ( ce que vous reprochez à ceux qui se disent communistes aujourd’hui….)

      Concernant Jean Gilles Malliarakis…certes fondateur de 3ieme voie mais à une époque où le contexte géopolitique mondial, celui de la guerre froide entre bloc occidental et soviétique dictait les positionnements politiques….vous devriez savoir que cette formation aura été dissoute après son départ et reformée après par une autre personne dont l’analyse politique n’aura pas été forcément la même et orientée par les mêmes considérations.

      Votre propos sous entend que JGM serai toujours à la tête de cette organisation ( qui a été dissoute par son refondateur suite à l’affaire Méric ) alors que ce n’est plus le cas depuis longtemps et que celui-ci a fait évoluer sa pensée politique.

      le fondement d’ EURABIA c’est 1975 et le traité de Barcelone….je pense que la pensée dominante de la politique en France à l’époque n’était pas encore marquée par cette perspective.

      De plus concernant le nationalisme arabe, que vous assimilez sans doute trop légèrement à l’islamisme, ou à ce que l’on appelle en Turquie entre autre, l’ islamo-nationalisme…..n’était-il pas ou n’est-il pas une solution à envisager, du point de vue occidental, dans une perspective d’opposition à l’islamisation mondiale ?

      Les barbus fondamentalistes ne jurant que par la Oumma, dimension supranationale de la pensée politique islamiste, ne reconnaissant ni les Nations ni le concept de patriotisme…..le nationalisme arabe n’était-il pas dans cette perspective un moyen de voir se développer des oppositions aux partis religieux dans la sphère arabo-musulmanes ?

      Selon vous qui sont ou étaient les régimes les plus dangereux du point de vue culturel pour les pays occidentaux ?
      L’Irak de Saddam Hussein ou Daesh ?
      L’Iran du Shah ou des mollahs islamistes ?
      L’Afghanistan de Zaher Shah ou des Taliban ?
      La Libye de Kadhafi ou du chaos libyen actuel ?
      La Tunisie de Ben Ali ou du parti islamo-conservateur Ennahda ?
      L’égypte de Moubarak, du Général Sissi ou de Mohamed Morsi ?

      La liste est non exhaustive des exemples à citer.
      Faut-il faire remarquer que se sont souvent des régimes à tendance plus nationalistes qu’islamistes et non fondamentalement opposés à l’occident qui sont visés par des guerres de destruction sous prétexte qu’ils ne sont pas démocratiques….alors que L’Arabie Saoudite, le Qatar et la Turquie sont des alliés des pays occidentaux !

      Que le PCF n’ait plus rien de communiste….qu’est-ce qu’on en a à faire en ce sens que ce n’est pas sa doctrine originelle qui compte, mais ce que vont faire à l’avenir ceux qui s’en réclament….

      » la révolution internationale que nous prônons est que chaque peuple fasse cette révolution dans son pays , sachant que nos peuples et nos civilisations sont différentes….. »dixit : Lénine !

      Bon et si on prend au pied de la lettre le propos de Lénine, juste pour vous éclairer pour ne pas que vous deveniez chèvre…….et on fait quoi si un peuple ou des peuples ne veulent pas faire la révolution internationale voulue par Lénine ?…..on laisse les choses en plan et donc, pas de révolution internationale !

      ça ne vous interroge pas sur les raisons pour lesquelles les cocos et autres gauchistes sont aujourd’hui partisans de ce qui sert les intérêts du grand capital : les flux migratoires encouragés….les sociétés multi-ethniques et multi-culturelles que l’on veut imposer …le discours qui cultive la haine de soi et le rejet de sa culture et de son passé au profit de l’adoration de l’autre !

      Adaptation vous dis-je….pour faire la révolution internationale…Il faut nier le droit des peuples à disposer d’eux mêmes, dans leur pays…être contre les frontières…ces prétendus murs qui n’en sont pas…être tellement ouvert aux autres que l’on s’oublie soi même…se préférer être noir et athée que blanc et catholique….

      La révolution internationale de Lénine…..c’est la révolution de chacun en son for intérieur……être pour le changement, c’est à dire ne plus vouloir être soi !

      Ne devenez pas chèvre….elles ont des cornes mais pas beaucoup de cervelle et il va falloir des gens en capacité de penser pour s’opposer à l’abrutissement des masses, préalable indispensable à l’oubli de soi, vecteur du grand remplacement et de la domination du système totalitaire marchand

      Bonne fin de journée.

  3. Avatarjolly rodgers

    PS: la plupart des vrais communistes français de jadis , vote marine le pen et pas Mélenchon , et de plus le dernier a avoir voulus sauvé l’Europe de l’invasion musulmane c’était le président serbes communiste et patriote Slobodan Milosevic .  » je ne comprend pas pourquoi la France qui a toujours était notre allié est dans cette coalition contre notre peuple, nous voulons épargner l’Europe de l’invasion musulmane , si vous nous laissés pas faire notre grande Serbie , l’Europe seras envahie . » dixit un officier serbe au journal du 20 dans les années 90 . cette frase m’avais marqué et on vois aujourd’hui a quel point cet homme avait raison !

  4. Avatarjolly rodgers

    désolé c’est encore moi! je viens de regarder sur Wikipédia , car bien que renseigné dans mes lectures sur le communisme , l’anarchisme … je ne me suis jamais penché sur le personnage de Grigori Zinoviev , donc cet individu qui fut l’un des instigateurs du congrès de Bakou de 1920 est né dans une famille juive hongroise ( je ne pense pas qu’il fut antisémite ) mais revenons a nos moutons , il fut proche de Léon Trotski et fut exécuté lors des purges de Staline , il a donc fini comme sont ami Trotski et je ne vais pas les plaindre (bien que je ne sois pas stalinien ) donc @ anti islam , vous avez raison cher ami de parler dans votre article des sectes islamo trotskistes .il faut dissocier le trotskisme et le maoisme qui sont de véritables pourritures du communismes en général . il y’a divers courants et conceptions du communisme . bien a vous tous

  5. Avatarjamais !

    Mélenchon : Ou plutôt Melenchón. C’est en effet un nom originaire d’Espagne, où il est surtout porté dans les provinces de Barcelone, d’Alicante et de Murcie. Il est parfois arrivé en France via l’Afrique du Nord (variante : Mélanchon). Les données généalogiques recueillies par Jean-Louis Beaucarnot sur Jean-Luc Mélenchon (« Le Tout politique ») montrent que le nom désigne celui qui est originaire de Belinchón, dans la province de Cuenca. Il s’est d’abord transformé en Belenchón, puis en Melenchón dans la province de Murcie. »

    xxxxx

    et Espingouin en plus! 😆

    hispano-Marocco-Français

    on comprend mieux son « Pasaran  » :mrgreen:

  6. Avatarjamais !

    « Belinchón, »

    nom de juifs « marranes » chassés d’ Espagne a la fin du 16 eme siècle et dont la grande majorité se réfugiera au Maroc et en Turquie

    ces Bellinchon migreront en europe de l’ ouest, vers le sud de la France sud ouest
    Bayonne, Dax…puis vers la Hollande, la Belgique…Anvers, Amsterdam…en ces pays hanséatiques le Bellinchon deviendra Bellinson ou Beillinsohn

    comme le célèbre hopital de Tel Aviv…

    et voilà….la boucle est bouclée! 😆

    consulter l’ excellent bouquin de Laredo, « une histoire de familles »

    mais, entre nous….les descendants de « Marranos » ayant mal tourné, heureusement qu il n’ y en pas vraiment beaucoup comme celui-là 😆

    pour l’ anecdote, les Pimienta,Espagnols juifs, passés par le Maroc, devenus Pfeifer a Anvers, donneront une dynastie de diamantaires trés honorable…

    tout comme les « Pereira » devenus Pereire en France et Birnbaum en pays de la Hanse…ou les Carvalho, devenus Duchesne

    et tant et tant…. 😆

Comments are closed.