La collaboration entre trotskistes et islam a commencé au congrès de Bakou, en 1920 – Par Antiislam


voileenpa

Dans un des commentaires de l’article consacré à la nazie ayant inspiré les réalisateurs du Mémorial de Charles Martel, un des commentateurs évoque la « guerre sainte » prêchée par les Bolcheviks aux côtés des mahométans au congrès de Bakou de 1920.

Il faudrait pour tout savoir et comprendre  lire des Histoires de la IIIème Internationale (d’inspiration marxistes ou non d’ailleurs) qui, toutes, développent ce fait, mais le sujet mérite d’être développé parce qu’il montre clairement le lien entre trotskisme et islam.

Wikipedia y fait allusion, clairement :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Premier_congrès_des_peuples_d’Orient

Citations:

A) »Ce Congrès est d’abord un appel pour étendre la révolution d’Octobre à l’Orient. Cela se présente d’autant plus comme une nécessité que les tentatives révolutionnaires ont échoué en Occident (exécution des leaders spartakistes en Allemagne, Répression de Bela Kun en Hongrie). Cependant, dès le début, les dirigeants abandonnent un discours « trop dogmatique (…) et mettent au contraire l’accent sur les sentiments nationaux ET RELIGIEUX ».

B) »La question musulmane :

Presque les trois quarts des délégués orientaux venaient des terres musulmanes de la Russie ; or ces communistes musulmans ont une vision singulière de la « révolution », ayant déjà fait une expérience révolutionnaire sous l’impérialisme russe. Ainsi, pour le sultan Galiev, membre de la hiérarchie communiste centrale, « on accèderait à la société communiste en terre d’Islam par la révolution nationale et le « djihad », par la lutte contre les impérialistes et la formation d’une élite bourgeoise, prélude à une lutte des classes qui porterait le communisme au pouvoir4. »

L’appel à la « guerre sainte » est reçu avec beaucoup d’enthousiasme par l’ensemble des congressistes« électrisé » »

Wikipedia cache, quand même, que, s’il y a eu des déclarations féministes, comme il le signale, les militantes bolcheviques prenaient systématiquement la parole à la tribune VOILEES !

Même si, sur le moment, les conséquences ont été faibles, c’est vraiment l’acte de naissance de l’islamo-gauchisme à mon avis.

Tout y est en germe : haine de l’Occident, tiers-mondisme, islamophilie débridée, relativisme culturel, multiculturalisme…  et même l’anti-sionisme !! (Israël n’existera pourtant que 28 ans plus tard !!!).

D’ailleurs les revues théoriques des trotskistes des années 70, totalement fidèles à cette ligne, recommandaient aux militants qui voulaient faire de la propagande dans les pays musulmans de « mettre leur drapeau d’athées dans leur poche » (sic) et de ne faire, en tous les cas, aucune propagande religieuse anti-musulmane…

Antiislam

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




2 thoughts on “La collaboration entre trotskistes et islam a commencé au congrès de Bakou, en 1920 – Par Antiislam

Comments are closed.