2003 : adhésion de la Hongrie à l'UE validée avec 45,6 % de participation au referendum !

C’était en avril 2003…
L’adhésion de la Hongrie à l’UE a été approuvée par référendum à 83,76 % de « oui » et avec un taux de participation de 45,6 %.
Referendum validé avec joie et empressement par tous les Européistes fous à la tête des pays de l’UE de l’époque… Les mêmes qui, actuellement, ricanent et parlent d’une claque pour Orban.
La claque pour l’UE ? Silence radio.
Bref, la preuve par neuf que l’UE est une dictature et que tous les Européistes de l’UMPS sont des dictateurs.
capture-decran-2016-10-03-a-10-12-52
capture-decran-2016-10-03-a-10-06-01

capture-decran-2016-10-03-a-10-06-34

Et  à l’époque on nous disait que la Hongrie voulait à tout prix entrer dans l’UE. Enfin, quand on dit la Hongrie, on parle de ses dirigeants, pas du peuple, une fois de plus….

http://www.robert-schuman.eu/fr/oee/0166-referendum-sur-l-union-europeenne-en-hongrie-12-avril-2003

Quotas de migrants : Orban persiste malgré l’échec du référendum en Hongrie

Plus de 98 % de votants se sont opposés aux quotas migratoires, mais le scrutin n’a pas atteint le quorum de 50 % de participation nécessaire à sa validation.

Le premier ministre hongrois Viktor Orban n’a pas réussi à mobilisersuffisamment de Hongrois dans son bras de fer contre l’Union européenne. Seulement 39,8 % des électeurs hongrois se sont rendus aux urnes, dimanche 2 octobre, pour le référendum qu’il avait organisé contre l’accueil des réfugiés en Hongrie, selon les premiers chiffres issus du dépouillement de 99,7 % des suffrages.

Un chiffre en dessous du quorum légal de 50 % de participation, qui était nécessaire pour valider la consultation. Mais ce demi-revers n’a pas douché la détermination de Viktor Orban, qui a déclaré que l’Europe ne pourrait « pas ignorer la volonté de 99,2 % des électeurs » et « imposer sa volonté à la Hongrie ».

Plus de 98 % de « non »

Environ 8,3 millions de Hongrois étaient appelés à répondre à la question : « Voulez-vous que l’Union européenne décrète une relocalisation obligatoire de citoyens non hongrois en Hongrie sans l’approbation du Parlement hongrois ? ».
Une référence au dispositif européen de répartition des demandeurs d’asile entre les pays de l’Union européenne (UE) proposé par la Commission européenne, qui prévoit l’accueil par la Hongrie d’au moins 1 294 demandeurs d’asile, et auquel le gouvernement Orban est vivement opposé.
Les 45 % de votants ont toutefois donné une écrasante victoire au « Non » à la question posée lors du référendum. Selon le dépouillement quasi-définitif, les Hongrois ont voté à 98,3 % pour le rejet des quotas voulus par l’Union européenne, ce qui représente plus de trois millions d’électeurs.
« Sur la base de ces chiffres, nous pouvons légitimement dire que cette journée a apporté une victoire éclatante pour tous ceux qui rejettent la relocalisation forcée [des migrants] et pour ceux qui pensent que les fondations d’une UE forte ne peuvent être que des pays forts », a déclaré le député et vice-président de la Fidesz, Gergely Gulyas, lors d’une conférence de presse.

Appel à la démission d’Orban

Viktor Orban devrait, de son côté, s’exprimer dans la soirée, alors qu’il souhaitait que ce scrutin se transforme en plébiscite pour lui. Dans une tribune publiée samedi, il avait rappelé aux Hongrois qu’ils avaient « le devoir » d’aider le gouvernement à combattre les décisions de « l’élite à Bruxelles ».
Le parti d’opposition ultranationaliste Jobbik n’a pas attendu pour qualifier le référendum de « fiasco » et a appelé à la démission du premier ministre. L’opposition de gauche et les ONG de défense des droits de l’homme avaient multiplié les jours précédents les appels au boycott, pour éviter que le quorum des 50 % de participation ne soit atteint.
Le commissaire aux migrations, Dimitris Avramopoulos, avait de toute façon prévenu que le référendum n’aurait aucun impact juridique sur les engagements adoptés : « Les États membres ont la responsabilité légale d’appliquer les décisions prises », avait-il déclaré. Mais alors que le plan de répartition de 160 000 demandeurs d’asile entre les 28 États membres, adopté il y a un an, est à l’arrêt, les responsables européennes craignaient que ce référendum ne porte un nouveau coup à l’Une.

http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/10/02/hongrie-le-manque-de-participation-au-referendum-sur-l-accueil-des-refugies-pourrait-invalider-la-victoire-du-non_5006966_3214.html

 86 total views,  1 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. Cette Europe est à vomir. Heureusement les peuples commencent à s’en apercevoir….et se rebiffent !

  2. Dans une vraie démocratie appliquée, c’est le peuple qui est le patron et personne est au dessus de lui, les élus sont à son service comme ses laquais de service, à condition comme disait Oskar Freisinger que c’est le peuple qui a les instruments du pouvoir comme en Suisse, çà veut dire pas les élus.
    Et malgré cela, les suisses doivent faire encore attention a leur gouvernement, surtout les gauchistes qui veulent saper le pouvoir du peuple Suisse, à cause des escrocs infiltrés qui y sont.
    L’union Européenne ne peut pas fonctionner comme une démocratie de lui même et une supercherie démocratique, puisqu’il est au dessus des peuples, et il fait conflit avec les peuples européens et lui même, et ne peut que fonctionner que comme une dictature placé en douce, aidé par nos escrocs élus, qui sont toujours les mêmes depuis plus de 40 ans, si pas plus.
    Bref!, c’est les laquais de service qui volent le Château du peuple et tous ses biens, bonjours les dégâts, et les forces de l’ordre, l’armée, Magistrats trompés sont avec les laquais pilleurs d’états! aux pouvoirs.
    Il faut savoir à qui nous léguons nos forces armées au pouvoir peuples européens, pour qu’ils ne se retournent pas contre nous avec, et rester à notre service.
    L’Union Européenne est aussi un pouvoir centralisateur totalitaire aux apparences trompeuses d’une démocratie, qui nous sont vendu pour nous le faire croire, voulu et planifié par des escrocs malveillants, pour puiser toutes les richesses économiques des européens, pendant que nos illusionnistes nous font voir ailleurs, sans que les peuples puissent se défendre, avec aucun recours en justice, toutes les plaintes en général sont refusés par le machin comme disait le Général De Gaule, bref!, l’esclavage économique pour des escrocs.
    La séparation des pouvoirs de Montesquieu n’existe plus avec un tel système, comme toutes les souverainetés des peuples européens, comme dit Marine Lepen, les démocraties de chaque pays européen confisqués par l’Union d’escrocs de Bruxelles, c’est à dire nos libertés, bonjour la tyrannie comme l’avait dit Montesquieu amis résistants.
    Tous les pouvoirs sont unifiés à un seul pouvoir ‘ l’Union Européenne’ dirigé principalement par les 13 familles les plus puissantes du monde, les Rockefeller, les Bilderberg, les Rothschild, les Goldman Sach, les Canergie, les Winsor, les Schift, les Warburg, les Morgan, les House, les Aldrich, les Vanderblif, les Wilson, qui ont aussi une grande partie des médias pour les manipulations, et c’est de là que tout vient nos graves problèmes, bonjours les plus grands voyous du monde au dessus des lois.
    Ils tiennent les Les états Unis, l’hyper puissante américaine, avec le F.E.D, les Amériques, l’Union Européenne, L’union des pays Africains, avec bien des mines très riches, les pays Arabes Unis, bien obéissants, pour surtout leurs pétroles, aussi non, plus de protectorats américain et tous les autres avantages en options pour toutes ces Marionnettes, comme chez nous en Europe, bien sûr.
    Donc tous ces pouvoirs fantoches de marionnettes sont à la solde de nos grands voyous marionnettistes, et donc le même pouvoir que chez nous, et sont les raisons pourquoi les musulmans ne les dérangent pas chez nous! et surprotégés par les mêmes, qui seraient utilisés pris en otage contre nous en cas de besoin par nos voyous, les musulmans ne contrôle pas leur Islam, mais par des non musulmans en plus, Hollande comme avec les sans dents, il rigole des musulmans de l’autre côté, il danse avec les Princes en Arabie Saoudite, Bingo! pour les musulmans, avec plus de 200 milles milliards de dollars / an, qui leurs passent en dessous du nez, qui leurs sont volés par les Grands voyous du monde, comme tous les peuples du monde, merci! par ici la caisse, il y a beaucoup, beaucoup à dire là dessus.
    Heureusement que la fin de ces ordures commence à se pointer pour ceux qui savent observer, surtout continuons notre combat, çà les occupent.

  3. une solution (qui vaut ce qu’elle vaut): installer quelques migrants chez ceux qui ne se sont pas déplaces pour voter. et s’ils doivent en prendre plus les installer toujours chez ceux qui ne sont pas allés voter.
    la prochaine fois il y aura plus de votants……

  4. Pourquoi pas UN accord avec l australie?
    Envoyer les ET sur l ile de Naurou,en attendant d etudier leur demande d asile?

  5. les élections ne sont validées que lorsque le résultat va dans le bon sens !
    idem en Autriche où l’élection présidentielle a été reportée 2 fois

  6. Et oui, l’UE ne valide que les référendums qui l’arrangent !
    Nouvelle-Calédonie, comme cela est rappelé dans un autre article, 63% d’abstention… Mais le résultat fut validé !
    Qui peut croire encore que l’UE est démocratique ? Après tout, une bonne partie de ses dirigeants ont été NOMMES et non pas Elus.
    Quand à ceux qui ont été élus a la tête d’un état, ils font de la figuration, rien de plus, il y a pour eux beaucoup à gagner et bien peu à perdre.

Les commentaires sont fermés.