Enfin ! Un parti politique suggère de tirer sur les migrants pour les empêcher d’entrer en Allemagne


Enfin ! Un parti politique suggère de tirer sur les migrants pour les empêcher d’entrer en Allemagne

Bien évidemment ça fait scandale. Evidemment ce n’est pas un des grands partis qui, comme en France, se succèdent au pouvoir depuis des lustres. Evidemment ils sont voués aux gémonies et renvoyés au spectre du nazisme.

Evidemment.

Mais quelle autre solution avons-nous pour protéger notre population et notre mode de vie, sans parler du modèle économique ?

Il en est de cette solution comme de celle des Chinois qui castrent le violeur, face à des excès et au sentiment que les délinquants sont impunis, le peuple reprend la main.

Un parti populiste allemand suggère de tirer sur les réfugiés

La présidente du parti populiste AfD Frauke Petry a suscité un tollé en Allemagne ce samedi, en déclarant que la police devait « faire usage » d’armes à feu à l’égard des migrants pour les empêcher d’entrer dans le pays.

Le ton monte en Allemagne à l’égard des migrants. Frauke Petry, la présidente du parti populiste AfD « Alternative pour l’Allemagne », a suscité un tollé samedi en suggérant dans une interview accordée au quotidien régional Manheimer Morgen que la police fasse « au besoin » usage d’armes à feu pour empêcher les migrants d’entrer en Allemagne.

« Nous avons besoin de contrôles efficaces afin qu’il n’y ait plus autant de demandeurs d’asile non enregistrés qui entrent par l’Autriche », a dit la présidente du parti, Frauke Petry samedi. « Au besoin », a-t-elle ajouté, les forces de police à la frontière « devraient pouvoir faire usage de leur arme à feu, c’est inscrit dans la loi ».

Tollé dans la classe politique

Ces déclarations ont suscité un certain émoi dans la classe politique allemande, qui n’a pas tardé à réagir. Le principal opposant dans son parti de Fraucke Petry, Bernd Lucke l’a accusée de transformer leur organisation politique, en « Pegida Parti », du nom d’un parti de l’extrême droite.

Par ailleurs, le vice-chancelier Sigmar Gabriel a affirmé: « Il y a de quoi douter que l’AfD respecte les principes de la démocratie », rapporte Le Figaro. Pour le patron des députés SPD au Bundestag, Thomas Oppermann, la préconisation de Frauke Petry rappelle « l’autorisation de faire usage des armes de la RDA », selon Direct Matin.

Dans un communiqué, le président du syndicat de la police GDP, Jörg Radek a déclaré: « Aucun policier ne serait prêt à tirer sur des migrants. Quiconque suggère d’en arriver à des méthodes aussi radicales veut manifestement suspendre l’État de droit et instrumentaliser la police ». Évoquant le passé du pays, il a ajouté: « Nous avons déjà été face à cela au cours de l’histoire allemande, et nous ne voulons plus jamais ça ».

Angela Merkel contestée

En 2015, l’Allemagne a accueilli plus d’un million de réfugiés. Ces déclarations interviennent quelques semaines après le scandale des viols de Cologne. Angela Merkel, au pouvoir depuis dix ans, est sous pression d’une partie de la population qui lui reproche sa politique d’accueil très libérale des migrants, et encore plus depuis la série d’agressions sexuelles dans la nuit du Nouvel An à Cologne, attribuées par la police à des hommes originaires du Maghreb et d’autres régions du monde arabe.

Cette tendance est de mauvais augure avant trois scrutins parlementaires régionaux le 13 mars, lors desquels une montée spectaculaire des populistes anti-migrants de l’AfD est attendue. La ligne d’Angela Merkel est de moins en moins bien acceptée dans son pays: 40% des Allemands, selon un sondage du magazine Focus de vendredi, estimaient qu’elle devait quitter ses fonctions en raison de sa politique d’ouverture aux réfugiés, même si elle a récemment annoncé une série de restrictions à l’immigration.

http://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/un-parti-populiste-allemand-sugg%C3%A8re-de-tirer-sur-les-r%C3%A9fugi%C3%A9s/ar-BBoZ129?li=BBoJIji

Néanmoins la courageuse  Frauke Petry aura bien du mal à imposer cette ligne,  même dans son propre parti, c’est dire à quel point les cerveaux ont été manipulés depuis 1945…

Sa seule chance -notre seule chance aussi, en France- c’est la grogne qui se développe chez les Sans-Dents.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


15 thoughts on “Enfin ! Un parti politique suggère de tirer sur les migrants pour les empêcher d’entrer en Allemagne

  1. AvatarSCHOVING

    Frauke Petry a mis un peu d’eau dans son vin le surlendemain. Interrogée à la télévision, elle a précisé que : « Bien sûr, nous ne tirerons jamais sur des migrants pour les empêcher d’entrer en Allemagne ».

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      ben voyons elle n’a plus qu’à les accueillir chez elle puisqu’on ne pourra pas les empêcher…

      1. AvatarSCHOVING

        D’après les derniers sondages, l’AfD serait actuellement le troisième parti en Allemagne (si on considère que CSU et CDU ne font qu’un), devant les Verts et la Gauche (Die Linke).

  2. Avatarl'indomptable

    « Il y a de quoi douter que l’AfD respecte les principes de la démocratie »
    En même temps ce n’est pas avec des méthodes « démocrottes » qu’ils auront une chance de s’en sortir … J’en doute fortement. Ils avaient déjà des problèmes avec la population Turque installée dans leur Pays, mais l’équilibre tenait à peu près, mais maintenant ils sont passés à l’étape supérieure, et ce n’est pas fini. Le pire, c’est que dans peu d’années, on en sera au même point dans le Pays de notre enfance.

  3. Lanlignel ArmandLanlignel Armand

    Quand on dit  »tirer sur les migrants », on croit que l’on va les tuer. Il faudrait au plus viser les jambes, à la rigueur le bas ventre … (Attention aux bijoux de famille!).

  4. BeateBeate

    Si la police et l’armée ne tirent pas pour arrêter l’invasion, dans peu de temps ce sont les gens qui vont tirer dans le tas et il y aura bien plus d’innocents tués.

  5. DiogèneDiogène

    Les 57 pays de la conférence islamique, détenteurs de la vérité (bien sûr), devraient se mobiliser pour prendre en charge leurs coreligionnaires.

    Ils empêcheraient, notamment, entre autres bonnes choses, que leurs jeunes hommes -élevés dans la vérité- soient confrontés aux « putes occidentales »…

  6. AvatarChristian

    on va y arriver, oui on va y arriver à leur tirer dessus car c’est le seul moyen de s »en débarrasser.

    1. Avatarmaury

      Quand on voit ce qui se passe à Calais et à Synthe !!:ces gentils migrants armés de barres de fer, caillassant les pauvres policiers et persécutant les calai-siens il y a de quoi avoir peur pour l’avenir!!!Nous sommes en droit de nous défendre et c’est pas avec des bisous qu’on pourra le faire !!ILS SONT EN NOMBRE, DANGEREUX ET SANS GENE ET A MOINS QUE LES AUTORITÉS FASSENT LEUR DEVOIR ET AVANT QUE L ON PORTE PLAINTE POUR MISE EN DANGER DE LA POPULATION !!!COMMENT ON S EST FAIT AVOIR DANS CETTE EUROPE PAR DES GENS CORROMPUS QUI VEULENT NOTRE PEAU!!!!!!!!!

  7. AvatarRenoir

    Si j’ai bien lu l’article, Frauke Petry dit que cet usage des armes est « inscrit dans la loi ». Donc elle réclame une application de la loi, évidemment le cas échéant, face à des violences incontrôlables par les voies habituelles.
    Alors, où est le problème ?
    C’est que les partis anti-immigrés, en Allemagne comme ici, sont toujours visés et accusés et diabolisés par la meute médiatico-politique, même s’ils en appellent au simple respect de la loi. On connaît ça à RR, rien de nouveau sous le soleil.
    Ca les dérange qu’on existe : excellente nouvelle !

  8. Avatarozone

    un million?

    Mais c’est une armée…….

    La Hongrie n’a pas tiré un seul coup de feu,mais ils ont fait plus efficace

    Cela reste un exemple qu’il faut exiger d’imiter par nos,disons, »responsables »?

  9. AvatarXtemps

    Comme on dit chez nous, les conseilleurs ne sont jamais les payeurs, surtout les politiques qui sont bien à l’abris chez eux, bien confortable avec le salaire du peuple, loin de leurs idéaux totalitaires pour soufres douleurs, quand c’est toujours le peuple qui doit en subir les conséquences, quand ils prennent des libertés contre la volonté du peuple, c’est toujours facile dans son fauteuil, et le spectre du nazisme leurs va très bien et surtout fasciste, l’excès d’immigration agressif qu’ils imposent n’a rien à voir avec la charité, mais de la maltraitance contre les peuples européens.
    Oui nous devons considérer l’excès d’immigration agressif contre la volonté des peuples européens, comme de la maltraitance contre les peuples européens, surtout quand il y a des dizaines de millions d’européens jetés dans la pauvreté, agressés, violés des femmes, et insultés et encore caché par leurs mensonges, rien que pour cette immigration imposé de force.
    Les fascistes n’ont jamais de référendum pour le peuple, ont toujours été pour la maltraitance du peuple, n’écoutent jamais le peuple, agressent, insultes et imposent de force contre la volonté du peuple.
    Les vrais fascistes ne supporte pas le peuple qui ne veut pas être leur toutou obéissant couche toi là, qui refuse leurs petits caprices.

Comments are closed.