100 étudiants « réfugiés » à la Sorbonne, contre un million 800 000 euros du Qatar


100 étudiants « réfugiés » à la Sorbonne, contre un million 800 000 euros du Qatar

En Allemagne l’Arabie Saoudite veut financer la construction de 200 mosquées afin que les musulmans délinquants que sont l’immense majorité des soi-disant réfugiés prennent racine sur la terre de Goethe.

En France les grands amis qataris de Hollande et Sarkozy ont décidé d’investir dans l’éducation des élites qu’il va falloir à ces mêmes musulmans délinquants, pour les aider à prendre le pouvoir et le garder dans notre pays.

Ce qui est étonnant, ce n’est pas que l’Arabie Saoudite et le Qatar, qui financent partout l’islam le plus rigoriste et que l’on soupçonne fortement de financer le terrorisme fassent ce qu’il faut pour islamiser l’Europe. C’est dans leur contrat. Ils sont musulmans, ils ont donc pour devoir de transformer les terres non musulmanes en terres musulmanes. Et comme la vie sur terre, avec des ennikabées, des excisées, de simples objets de plaisir et de reproduction n’est pas exaltante (on les comprend), ils font d’énormes efforts pour gagner le paradis et ses 72 vierges. Il paraît qu’il s’agit d’une erreur de traduction et que seuls 72 grains de raisin les attendraient. Tout ça pour ça…

Bref, je disais que l’étonnement, et la révolte ne viennent pas de l’attitude des monarchies pétrolifères…

L’étonnement, la révolte et l’envie de porter plainte pour haute trahison est liée à l’attitude de nos responsables qui osent participer à la chose, l’initier et l’accepter.

Le »Cabinet de la Présidence de la Sorbonne » (quel titre pompeux pour de si basses oeuvres…) avec son Ministre de tutelle, l’usurpatrice à la tête de l’Education nationale, est à plat ventre devant Hollande et ses amis qataris,  prêt à accueillir 100 étudiants dans une de nos plus prestigieuses universités… juste au moment où de très nombreux étudiants qui avaient demandé à pouvoir y suivre leurs études sont contraints de s’inscrire, désenchantés, dans des universités éloignées de leur domicile ou de leurs voeux de formation.

http://resistancerepublicaine.com/2015/rebellion-dune-presidente-duniversite-contre-ladmission-de-nimporte-qui-dans-nimporte-quelle-filiere/

Pour les universités, il en est de même que pour les logements HLM, les centres d’accueil, les hébergements en hôtel.   La préférence étrangère est acquise, revendiquée et appliquée. Là où il n’y a pas de place pour les nôtres, il y a pléthore pour les étrangers… De quoi rendre xénophobe le plus antiraciste de nos concitoyens, c’est un comble !

Toutes les décisions prises ces dernières semaines le sont aux dépens des nôtres.

Les enseignants se plaignent depuis des années de la baisse du niveau des bacheliers qu’ils accueillent en première année universitaire. L’on multiplie les actions, années zéro, tutorat, ré-orientation en cours d’année…  Je n’ose imaginer ce qui va se passer avec ces « étudiants » qui n’auront aucun papier prouvant qu’ils ont l’équivalent du bac pour s’inscrire, « demandeur d’asile parti en catastrophe » oblige, et qui, pour la plupart ne parleront pas français…

Je ne doute pas que le Cabinet de la Présidence va inciter les enseignants à parler en anglais et même que l’on va embaucher    nombre    de traducteurs et autres assistants des pauvres clandestins … Après tout, on a l’argent du Qatar.

Cela risque de gêner les étudiants français ? Et alors ? Qui s’en soucie ?    Les valeurs de « solidarité et d’humanisme » sont destinées aux autres.

Mais le pire c’est cette obséquieuse fascination pour les émirs et leurs pétro-dollars. Freud se fût régalé de voir des gens dits de gauche, dits anti-religieux, dits féministes, dits anti-capitalistes, dits anti-royauté – pour ne pas dire anarchistes- gonfler leur jabot devant les dollars et l’islam et se courber lamentablement devant les émirs polygames qui traitent les femmes comme des chiens. Et pire encore.

Cela s’appelle la trahison, et le reniement de soi, tout simplement.

Je ne voudrais pas être à leur place. Ils savent ce qu’ils font.  Ils font financer la Sorbonne par des capitaux étrangers, musulmans de surcroît, ce qui donne au Qatar le droit de se mêler du règlement intérieur (attention les filles… ça va devenir très drôle pour vous). Ils font entrer le loup dans la bergerie et préparent la partition de la Sorbonne avec sa partie musulmane financée par le Qatar et l’autre partie, réservée aux non musulmans, avec une dotation de l’Etat qui baisse d’année en année…

J’espère au moins qu’ils détournent leur regard quand ils se voient dans la glace…

Christine Tasin

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


2 thoughts on “100 étudiants « réfugiés » à la Sorbonne, contre un million 800 000 euros du Qatar

  1. AvatarAgnes

    Robert de Sorbon doit se retourner dans sa tombe : la Sorbonne, cette magnifique université, une des plus anciennes et des plus prestigieuses universités d’Europe et du monde qui va être sacrifiée à la préférence anti nationale. Mais comment un peuple, une nation dignes de ce nom peuvent laisser sacrifier le patrimoine culturel, historique qu’ont construit leurs ancêtres ? France, où es-tu ? Que fais-tu ?

  2. Avataro.icaros

    on nous a dit que les « réfugiés » étaient l’élite du pays et qu’ils étaient tous sur-diplômés… que c’était du pain béni, du bénéfice net car on n’aurait pas à les former ……. A voir leur tête, on se dit que beaucoup semblent être illettrés. En voilà la preuve.
    L’université de Strasbourg est également monté au créneau, proposant aux migrants d’étudier, et d’être financé, plutôt que de s’emmerder à chercher du travail.

Comments are closed.