Vous êtes trop riche pour que vos enfants ne fréquentent pas l’école des immigrés ! Et hop le redécoupage scolaire !


Vous êtes trop riche pour que vos enfants ne fréquentent pas l’école des immigrés ! Et hop le redécoupage scolaire !

Fadéla Amara y avait songé, quand elle était au gouvernement. Certains sussurent que Bush l’avait inventé et que ça fonctionne aux Etats-Unis (ce qui n’est pas un gage de qualité). Il s’agissait de trouver la solution miracle pour imposer la mixité scolaire. Bel Kacem serait décidée à l’appliquer.

Dans le cadre de la réforme scolaire qui génère de belles levées de boucliers, mais pas de grève (quand le gouvernement est à gauche, il peut faire n’importe quoi, les enseignants filent doux…), nos obsédés de l’égalité ont décidé, en bons totalitaristes, d’affecter vos enfants à l’école non plus en fonction de votre lieu d’habitation mais en fonction de vos revenus.

Si vous gagnez bien votre vie, hors de question que votre fille entre en sixième dans le collège voisin où se trouvent déjà trop de jeunes issus de la Classe Moyenne Supérieure. Elle sera affectée dans un collège où prédominent les CSP (catégorie socio-professionnelle) moins. Et dans sa générosité, l’Etat mettra gratuitement à disposition des élèves des bus pour les déporter, euh non,  pour leur faire traverser la ville et étudier avec les non privilégiés qui n’ont pas tous la chance que leurs parents parlent français, soient éduqués, cultivés et bien élevés….

Comment mieux s’y prendre pour faire définitivement disparaître les élites ? Comment mieux s’y prendre pour faire définitivement disparaître le goût de l’étude et le temps à soi, nécessaire pour que naisse curiosité et goût de la lecture ?

Comment mieux s’y prendre pour faire disparaître le goût de l’école et l’envie de travailler ?

Parce qu’il ne faut pas oublier dans quel contexte est prise cette décision : nous ne sommes pas dans les années 60 où l’on construit à tour de bras des HLM où des millions de Français respectueux de l’école et  désireux de voir leurs enfants bénéficier de l’ascenseur social jouent le jeu, ce qui signifie qu’en classe on écoute, on travaille, on réussit, plus ou moins bien, mais on n’empêcher pas le voisin de progresser.

En 2015, les zones où personne, ni enseignant ni élève ne veut aller sont des collèges et des lycées en zone de non droit où il est impossible, tout simplement, de travailler. Parce que trop d’enfants ne parlent pas français, parce que trop d’enfants refusent la France, le français, l’école, l’histoire, la littérature, le pouvoir des enseignants femmes, et ne sont à l’école que pour créer du chahut et permettre à leurs parents de percevoir des Allocations familiales.Il faut voir et revoir La Journée de la Jupe, film excellentissime mais ô combien vrai, hélas…


LA JOURNÉE DE LA JUPE – BANDE-ANNONCE – avec… par barylaC’est cela que Belkacem veut imposer à vos enfants. Chaque jour. Elle veut leur imposer de côtoyer les bas-fonds de l’Anti-France, de l’anti-école. Elle veut les détruire. Parce qu’ils ne sont pas d’origine immigrée. Parce qu’ils ont trop de chance de vous avoir comme parents.

Parce que, depuis qu’on le dit, il suffirait, à l’école aussi, de mettre dehors ceux qui perturbent, de laisser leurs parents sans allocations se débrouiller pour leur trouver un autre collège, un autre lycée. Cela calmerait… et on aurait la même école sur tout le territoire…

Au lieu de cela, on veut que ce soit ceux qui se lèvent tôt, qui ont envie d’apprendre,  qui aillent se faire massacrer parce que considérés comme des intellos.

Bien sûr il y a des protestations, on annonce que les parents vont investir en masse les écoles privées… Bel Kacem a déjà trouvé la parade. Puisque les enseignants, dans les écoles sous contrat, sont payés par l’Etat, il faudra bien qu’en échange les directions des écoles privées inscrivent prioritairement les enfants des familles défavorisées…

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/01/23/01016-20150123ARTFIG00426-carte-scolaire-les-effets-pervers-d-une-reforme.php

http://www.lagazettedescommunes.com/321977/carte-scolaire-il-faut-sortir-du-decoupage-communal-et-impliquer-le-prive-marco-oberti-sociologue/

Il est clair que le but de la manoeuvvre n’est pas de vous permettre, à vous smicard ou chômeur, d’inscrire vos enfants dans les établissements de centre ville mais de permettre aux chances pour la France d’investir AUSSI les beaux quartiers. Le Grand remplacement, c’est partout !

Amis patriotes qui avez des enfants ou des petits-enfants, faites une croix sur les vacances, les restos, le renouvellement de garde-robe… Il va vous falloir trouver des solutions pour faire garder et instruire vos enfants chez vous ou dans des écoles privées qui ne seront pas sous contrat.

Témoignage d’Olivia Blanche, adhérente de Résistance républicaine

Puisqu’il est question d’école… La semaine dernière, le JT de 20 h a donné à voir un reportage sur le re-découpage scolaire. En finalité, les parents n’ont plus le droit de choisir l’école qu’ils pensaient bonne pour leur enfant – école de proximité – et devront les inscrire dans une école dont la réputation laisse non seulement à désirer, mais est éloignée de leur domicile. La raison de tout ça ? La lutte pour la « mixité sociale ». Des enquêtes très poussées ont amené les services – aux ordres du gouvernement – à éplucher les revenus des citoyens, leur lieu de résidence, etc. En résumé, on envoie les enfants des îlots pavionnaires dans des écoles fréquentées par les jeunes des cités… Vous voyez le but… Mais, les parents, pas d’accord pour la plupart, envisagent soit de déménager soit d’inscrire leur enfant dans une école privée, pour ceux qui le peuvent… Pour les autres, ils devront « subir », comme ceux qui ne peuvent déménager.

Christine Tasin

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


7 thoughts on “Vous êtes trop riche pour que vos enfants ne fréquentent pas l’école des immigrés ! Et hop le redécoupage scolaire !

  1. AvatarMia

    Bonjour,

    Il y a aussi la solution d’inscrire les enfants aux cours par correspondance.

    Je connais un couple qui a deux enfants en primaire. La mère a fait le choix de ne pas travailler pour superviser les cours des enfants et ceux-ci sont également inscrits à des activités extra-scolaires (musique, danse et sport) afin qu’ils puissent rencontrer d’autres enfants et se socialiser.

    Ce couple ne roule pas sur l’or mais arrive à joindre les deux bouts et a l’air satisfait de ce style de vie.

    1. AvatarDurandal de Rocamadour

      Je ne vois que cette parade pour contourner la nouvelle carte scolaire, mais il faut quand même avoir la capacité intellectuelle et etre disponible pour les gosses, pour les aider dans leur parcours, surtout en primaire, car c’est là que tout se forge.
      Mais c’est malgré tout,( malgré l’absence de lien social en milieu scolaire) la seule alternative possible pour protéger les enfants de l’Education Nationale, devenue une véritable machine de destruction culturelle massive!

  2. AvatarAntiislam

    Bonjour,

    La question de l’Ecole est primordiale car c’est le règne du mensonge et de la destruction à l’heure actuelle.

    Deux exemples :

  3. Avatarxtemps

    En attendant des dépenses énormes pour des écoles à pertes et inutiles, pour le futur de nos générations, pour des paris stupides, qui n’à aucun sens, juste des fantasmes et des caprices imbéciles par des politiques criminels, qui n’à que trop que durée.
    Le respect commence avec son propre peuple avant celui des autres, c’est respecter la vrai démocratie où seul le peuple joue sa partition de sa liberté et à son autodétermination.
    Oui les politiques doivent supporter leurs actes politiques outrepassés qu’ils font subir à leur peuple, et cela dans tous les domaines, avec poursuite en justice immédiate en leurs encontre et sans attendre, pour éviter le maximum de victimes et de dégâts, qui ne peuvent et ne doivent jamais être impunis.
    Car la responsabilité de dizaines de millions de personnes du pays en dépend, mérite la fiabilité exemplaire et respectueux des lois en vigueurs d’un gouvernement sans reproche en fonction.

  4. POLLETTPOLLETT

    Ils ne reculent devant aucune saloperie pour nous imposer leur multiculturalisme dont nous ne voulons pas. Maintenant, ils s’en prennent encore à nos enfants, après leur « théorie du genre », l’abandon de l’Histoire, la suppression des notes, la dévalorisation du français… le halal et l’absence de porc dans les cantines… et Valls qui annonce à des enfants qu’il leur faudra s’habituer au terrorisme… Avec ceux-là, les enfants ne sont pas près de s’épanouir dans l’insouciance, l’innocence et la sécurité que notre génération a connues…

Comments are closed.