Quand la loi SRU subventionne l’achat de logement dans le pays d’origine

 

Amis de la Résistance française bonjour !

J’avais déjà décrit dans un précédent article les problèmes liés à l’indisponibilité des logements sociaux pour les Français, aux fraudes sociales, aux retraites sans contrepartie de cotisation, bref à tout ce que l’immigration folle peut impacter en matière de pouvoir d’achat des Français, et je me permets de communiquer ci-après un extrait des révélations de Michel Aubouin- ancien Directeur de l’accueil, de l’intégration et de la citoyenneté au Ministère de l’Intérieur, ancien préfet- dans le bulletin “Eté 2024” du Secours de France :

 

Pour résoudre la crise du logement, à l’instigation de l’abbé Pierre, l’Etat décida, en 1959,  la création des ZUP (zones à urbaniser en priorité) et y construisit des immeubles d’habitation à loyer modéré (HLM) . Dans les années 1970, les familles ont commencé à quitter ces logements grâce à ce qu’on appelait le parcours résidentiel, pour accéder à un logement privé, souvent sous forme de pavillons. Elles ont été progressivement remplacées par des familles maghrébines, ensuite africaines.

On s’est retrouvés avec ces grandes cités dans lesquelles les familles ne se sont pas placées dans la perspective d’en partir mais pour y rester. Pourquoi? Parce que la vraie perspective, c’était l’achat d’une propriété au pays. La première fois que j’ai travaillé sur le sujet, j’étais au ministère de l’intérieur. On voyait bien le hiatus avec les populations maghrébines en particulier. Surtout les familles nombreuses. Avec un loyer extrêmement modeste, elles ont un excédent de revenus qu’elles investissent dans le pays d’origine. Essentiellement au Maghreb et en Turquie. C’est beaucoup moins le cas en Afrique subsaharienne. Cet argent sert aux familles mais aussi à la construction de mosquées, etc…                                            La loi SRU (solidarité et rénovation et renouvellement urbain) a fini par saturer le dispositif. On a démoli et reconstruit aux mêmes endroits et contraint les communes à avoir de plus en plus de ces logements…Quota passé de 20 à 25% ce qui dépasse l’entendement.”

Michel Aubouin

 

En résumé, on comprend que nos enfants- ne souhaitant plus faire d’enfants– n’ont pas droit à ces logements sociaux et que la loi SRU sert bien souvent à l’achat d’une maison au bled tout en ulcérant nombre de maires … Il faudrait l’abroger.    

Note : Michel Aubouin a écrit en 2023 “Le défi d’être français”  aux Presses de la Cité.

CONAN

 1,016 total views,  3 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


13 Commentaires

  1. Tout ce que vote la gauche, dessert le peuple de France.
    De nombreux Français sont aujourd’hui dans l’attente d’un logement, et certains dorment dans la rue, pendant que les parasites se goinfrent et s’enrichissent sur notre dos.

  2. J’avais entendu ça effectivement, c’est dans la logique “des choses” qui ont massacré la France depuis 50 ans, filer des logements flambants neufs aux envahisseurs, les rénover sans cesse en balançant des milliards puisqu’ils sont saccagés par les “celles et les ceux” qui les occupent. Les matériaux de rénovation étant en partie détournés vers des containers, puis expédiés au bled. Pour nous c’est double peine.

  3. il faudrait faire des grands communiqués sur ces sujets car bien des citoyens ne connaissent pas ces abus, ces aberrations d’un système fou sur notre dos, et continuent à voter “à côté de la plaque” – pas étonnant que toute cette engeance qui perpétue ces scandales se tordent de rage et de haine quand ils voient les patriotes du RN s’approcher à grandes pas : car alors ils pourront bien manifester, le robinet sera fermé

  4. encore une fois je suis en colère, car NOUS nous apprenons cela, mais les autres ?
    Entre nous , nous apprenons, nous savons tout ce qui se passe à tous les niveaux , mais les autres ?

  5. Un petit élément mais qui dit bien où nous en sommes : un commerçant me disait qu’il payait une petite somme pour pouvoir se garer sur un parking de la ville, EELV…puisqu’il vient travailler ..un autre commerçant dont la mère est marocaine habitant au Maroc, handicapée, vient de temps en temps en France, vous savez ce pays aplaventiste ! , et qui donc ne paie pas sa côte part puisque la dame marocaine est handicapée !! je répète : la dame n’habite pas en France, elle vient voir sa fille commerçante, et donc cette dernière ne paie pas le parking mensuel parce que sa maman est handicapée !!! On peut peut être être en colère, car le commerçant français lui, paie bien son parking, même une somme modique ..on marche sur la tête, et avec mme Tondelier, le français est bien ..tondu !!

    • Un cas d’école : une amie dont le compagnon est africain est arrivé en France avec
      un visa touristique ( avec de faux papiers). Bien conseillé par sa belle-sœur qui
      fait partie d’une ONG, il a trouvé des petits “boulots”, une chambre et une compagne…sur les réseaux sociaux; la chambre qu’il sous-louait ainsi que les autres locataires était en réalité située dans un appartement de la région parisienne, réservé aux familles nombreuses; donc les 3 chambres étaient sou-louées, avec accès à la cuisine et à la S de B et WC. Le locataire en titre repartait au pays où sa femme résidait avec les enfants…Ah oui, il se mettait
      au chômage et touchait des indemnités..L’ami de mon amie a maintenant ses papiers
      en règle, a trouvé un travail, est pacsé…Mais son comportement a changé; il refuse de partager tous les frais et envoie des “jetons” au pays car il se fait
      construire un hôtel au pays !!!!Elle est pas belle la vie ???

  6. Un pur scandale auquel le RN saura mettre fin pour le plus grand profit des citoyens français. 🇨🇵🇨🇵🇨🇵🇨🇵🇨🇵🇨🇵

  7. c’est clair qu’il faut l’abroger mais avec les “cocos” au pouvoir il y aura un probleme faut esperer que les Français aient encore un cerveau en etat de marche et que dimanche l’election soit en faveur de la droite nationale

  8. En plus, le blanchiment de l’argent de la drogue par transferts de capitaux. Avant il y avait les rois du pétrole, nous avons maintenant les rois du logement et de la cocaïne. C’est stupéfiant. Elle est belle, la France, pour les blédards.

  9. Bravo pour cet éclairage. La loi SRU signifie déjà l’invasion partout, la préférence étrangère pour l’accès au logement, la perte de pans entier du territoire au profit d’un peuplement haineux, un foyer de trouble, d’endoctrinement islamiste et de trafics en tous genres. On découvre qu’elle signifie aussi l’investissement dans le pays d’origine. Et sans pour autant inciter au retour. “On” joue les “nababse au pays et les “Misérables” revanchards en France.

    • Hé oui, et quand on songe que le moindre 3 pièces en région parisienne est à près de 1200€/mois chez les bailleurs privés, on comprend enfin les conséquences du grand remplacement sur le pouvoir d’achat des indigènes français oubliés par les bobos et notre gauchiasse qui ne compte que sur l’immigration pour exister!

      • Bonjour,

        Oui, merci pour cet article, j’avais lu aussi ce texte d’Aubouin et il m’avait frappé.

        J’ai lu aussi un livre sur les 20% des Bac + 5 et plus “qui changent la France” : les bobos souvent hyper-diplômés de moins de 40 ans en fait.

        Je suis frappé par le fait que, même eux, habitant Paris intra-muros certes, ont tous de toutes petites surfaces de logement.

        Mais, dans leur majorité, ils souhaitent financer le logement en Afrique par le système que tu décris : tant pis pour eux.

        Tout ce système tourne totalement à l’envers …