La parole de la violée ne compte pas… heureusement un voisin a témoigné

L’histoire s’est passée à Lyon, sur les quais de Saône, à 6 h du matin, il y a deux ans. La jeune femme se dirige vers la gare après une nuit passée en boîte de nuit, seule -après une dispute avec son petit ami- quand un Algérien clandestin sous OQTF (comme c’est étrange !) dont la demande d’asile en Allemagne avait été refusée lui vole son téléphone puis la viole. Sans le témoignage d’un retraité à son balcon, la pauvre jeune femme était accusée, au choix, ou d’être consentante, ou d’avoir offert des services de prostitution alors que la malheureuse a été contrainte à faire une fellation puis a été pénétrée vaginalement et analement sous la menace d’un tesson de bouteille. Heureusement il y a des preuves de la réalité de la scène. Le retraité sur son balcon de l’autre côté du quai prend vite des photos avant d’alerter la police qui arrêtera le criminel peu après.

On ajoutera qu’il y avait 3 autres observateurs, qui se sont bien gardés, eux, d’alerter ou de porter secours. Au contraire, pliés de rire, ils ont tout filmé et envoyé sur Snapchat…  Elle est jolie la France de 2022/2024. Quels adolescents dans la rue à 6 h du matin peuvent-ils assister à un viol, s’en réjouir et n’avoir pour seule pensée que de partager avec d’autres voyous la scène sur Snapchat ?

Le procès avait lieu, deux ans après les faits, la semaine dernière.

Le violeur écope de 8 ans de prison (bref, dans 4 ans il sera libéré) et d’une interdiction de rester en France à l’issue de sa peine (il doit bien rigoler). Il avait déjà une obligation de quitter le territoire, ce qui ne l’a pas empêché et d’y rester et de commettre son crime... Bref un danger absolu pour les nôtres. Selon la loi il aurait pu être condamné à 20 ans mais a bénéficié -comme c’est étrange !- de circonstances atténuantes, “une alteration du jugement pour cause de troubles psychiatriques“, et un “traumatisme pendant la guerre civile algérienne” pendant laquelle il aurait combattu les islamistes selon son avocat, maître Fabrègue.

Qui est le plus nul en histoire de l’affaire ? Le violeur a 32 ans. A quel âge est-il censé avoir combattu les islamistes ?

La fameuse guerre étant terminée depuis plus de 22 ans, faut-il vraiment faire passer le criminel pour un héros qui aurait combattu à moins de 10 ans les islamistes ? Pas un juré, pas un juge, même pas l’avocat de la jeune violée pour dénoncer les mensonges et manipulations ?

Mensonges lourds de conséquences, puisqu’ils amènent des juges à donner des circonstances atténuantes à un violeur… Aux dernières nouvelles l’avocat de l’Algérien se tâte pour savoir si elle fera appel, elle croit au père Noël ou bien à des juges pourris ? Tout est possible. N’a-t-elle pas demandé pendant le procès “un album photo” de la scène de viol, estimant que les photos prises par le donneur d’alerte et les videos mises sur Snapshat ne prouvaient pas vraiment que la fille n’était pas consentante ?

On m’aurait dit il y a 50 ans qu’un jour il faudrait se méfier de juges “du mur du con”, d’un Ministre de la Justice davantage aux  côtés des assassins que des victimes et d’avocats refusant l’évidence afin d’éviter à leurs clients de payer pour leurs crimes, je ne  l’aurais pas cru !

 

 

 891 total views,  46 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


8 Commentaires

  1. Des amateurs et des analphabètes fonctionnels, du juge à l’avocat de la violée. La France n’est plus une démocratie mais un bordel.

  2. La vermine qui a violé ne mérite que la corde ,hélas la peine de mort n’existe plus ,les salopards qui ont filmé et rigolé eh oh si vous me lisez si c’était votre mère sœur,petite amie,femme,fille,idem les juges ,PERSONNE N’EST A L’ABRI CA N’ARRIVE PAS QU’AUX AUTRES ,vous me dégoûtez autant que le violeur 🤮🤮

  3. Moi n’on plus je ne l’aurais jamais cru et pourtant les faits sont là. Cette gauche est complètement pourris.

  4. Petite citation de mon cru : Ces gens-là repoussent si loin les limites de l’ignominie, que l’on arrive à les perdre de vue.

  5. Quand une femme est violée, quand des Français sont tabassés, ou autres délits, il faut des témoins. Sinon irrecevable. Bientôt il faudra consulter madame Irma pour connaître les dates de nos agressions et convoquer la presse pour ce jour afin d’avoir des témoignages. On a franchi le mur de la connerie judiciaire.

  6. Ce qu il y a de consternant dans ce genre d horreur, c est que cela n interpelle pas plus que cela nos compatriotes,majoritairement : pour eux,la bete immonde ne peut etre que l extreme droaaaate et surtout rien d autre !

  7. Merci d’avoir révélé ces faits et analysé leur portée. Il arrive qu’un seul exemple,dans ses moindres détails, vaille de lourdes démonstrations sur l’état d’un pays. Il faut diffuser absolument.

  8. Aldo Sterone a vécu la décennie noire en Algérie et il ne viole personne ni n’imite les islamistes qui massacraient compulsivement. Ces avocats sont complètement menteurs.