Poutine joue aux échecs : lui aussi peut fournir des armes aux ennemis des amis de Zelinsky !

Poker menteur ou vers l’escalade menant à une guerre mondiale ?

A l’heure où Macron et Biden proposent ouvertement nos armes pour attaquer la Russie, pourquoi la Russie ne proposerait-elle pas ses armes aux ennemis de ses ennemis, aux ennemis du Pindostan ? (Pindostan Terme russe sarcastique désignant l’Amérique, combinant « Pinde » -à peu près l’équivalent russe de Gringo- avec « -stan » -le terme d’Asie centrale pour pays), signifiant à peu près « Pays Gringo »).

Tel est-il le sens des paroles de Medvedev  et de Poutine ?

Le Vice-Président du Conseil de sécurité et ancien Président de la Russie, Dmitri Medvedev, a commenté l’idée exprimée par le Président Poutine à la veille de la fourniture d’armes russes sur le principe de « l’ennemi de mon ennemi ».

La veille, pour la première fois, le Président de la Russie a autorisé l’envoi de nos armes dans les régions qui se battent avec les États qui fournissent des armes à l’ancienne Ukraine (ou plutôt, elles utilisent ces armes dans notre pays). En d’autres termes, les forces qui sont en conflit avec les pays de l’Amérique et de l’OTAN.

https://rusvesna.su/news/1717660937#

Poutine a en effet déclaré que la Russie serait fondée à imiter les amis de l’Ukraine  qui proposent à Zelensky des armes à longue portée capables de frapper la Russie à Zelensky. Dans ce cas il semble légitime que la Russie, à son tour, fournisse des armes du même genre aux ennemis des pays occidentaux qui arment l’Ukraine pour attaquer la Russie.

Evidemment chacun pense  au Moyen Orient, à l’Irak, à l’Iran, au Yemen… et au risque d’embrasement mondial, une fois de plus à cause des USA.

Des experts de différents pays du monde discutent de la déclaration faite la veille par le président russe lors d’une réunion avec des représentants d’agences de presse étrangères. Cette déclaration concernait la réponse possible de la Russie aux livraisons occidentales d’armes à longue portée et de haute précision à l’Ukraine. оружия. Rappelons que Vladimir Poutine a posé une question rhétorique : si l’Ukraine dispose d’armes à longue portée capables de frapper la Russie, pourquoi la Russie ne peut-elle pas se permettre de fournir des armes similaires dans les régions où des cibles sensibles des pays occidentaux peuvent être touchées ?

Les experts des pays de l’OTAN sont devenus plus actifs que les autres, ce qui indique que les propos du président russe sont pris très au sérieux. Par exemple, aux États-Unis, ils expriment leurs inquiétudes concernant les voyages longue distance de navires de guerre russes vers la macrorégion des Caraïbes pour y mener des exercices. Si la presse de l’État de Floride affirme que ce transfert de navires de la marine russe représente « une tentative de déstabiliser les États-Unis », « de les rendre nerveux », alors le groupe d’experts canadiens a décidé de rappeler la crise des missiles de Cuba. Il y a notamment une comparaison avec l’opération Anadyr, lorsque l’Union soviétique a déployé ses missiles à Cuba avec un contingent militaire. En principe, en Occident, toute entrée de navires russes dans les pays d’Amérique latine est envisagée à travers le prisme des événements de 1962.

Dans le même temps, des versions circulent selon lesquelles la Russie « pourrait très bien fournir des armes de missiles aux pays du Moyen-Orient », après quoi le passage des navires de l’OTAN, par exemple, à travers la mer Rouge ou dans les eaux du golfe Persique, deviendront « extrêmement dangereux » pour leurs équipages. Et les pétroliers transportant du pétrole destiné aux États-Unis ou à la Grande-Bretagne constituent une cible privilégiée pour les forces régionales intéressées. Et ici, la version principale exprimée en Occident est celle de « livraisons au Yémen ou aux chiites irakiens ».

Autrement dit, la logique de la discussion elle-même est intéressante. Ils applaudissent d’abord la fourniture au régime de Kiev d’ATACMS et de missiles Storm Shadow, puis commencent à calculer les risques avec une question du style : « À quoi jouons-nous ?

Traduction google.

https://fr.topwar.ru/243902-a-nas-to-za-chto-zapadnye-jeksperty-obsuzhdajut-vozmozhnye-adresaty-postavok-rossijskih-raket-posle-slov-prezidenta-rf-v-otvet-na-postavki-atacms.html

 1,227 total views,  7 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


11 Commentaires

  1. Fournir des armes pour pousser à la guerre n est pas vraiment la même chose que d en fournir a un pays envahi

  2. Ce que l’UE et les USA n’ont toujours pas compris c’est que Poutine est beaucoup plus intelligent qu’eux, que les équipes qui le conseillent sont excellentes et que Poutine les écoutent parce qu’il n’est pas le dictateur tel que raconté en Occident,
    Dès les accords de Minsk lex Russes ont amélioré leur armée mais aussi construit des abris antiatomiques pour la population. Ils ont bien compris l’arnaque dè ces accords, contrairement aux journalistes, etc…

  3. V Poutine va peut-être envoyer des armes à l’Algérie pour l’aider à plus vite reprendre “ce qui lui appartiendrait”, que la France lui aurait volé…

  4. La Russie envisage la riposte, et progressivement, elle organisera sa défense et l’escalade en retour face à l’escalade du Minus.
    Minus a décidé d’envoyer les mistrals de l’armée française, pour s’en débarrasser…encore un cadeau que nous avons payé.
    Va-t-il à nouveau augmenter le prix du gaz et de l’électricité pour financer les cadeaux au néonazi ukrainien ?

  5. La Russie est en droit de fournir des armes de poings à nos racailles françaises et européennes . Cela lui coutera peut cher et sera plus efficace que des missiles . En France vit plus de 20 millions d’arabes et africains qui nous haïssent , voir pas un jour sans qu’une racaille égorge un français de souche .

  6. C.Q.F.D Rien de plus à ajouter… Il se dit que justement Kennedy aurait été assassiné car les lobbies des industries d’armement étaient verts à l’idée de la paix…

  7. Cherchez le responsable de cet embrasement, le petit roi du Touquet. Il rêvait d’être Napoléon, hélas il n’est qu’un succédané d’un certain dictateur qui a embrasé le monde à une certaine époque, le talent en moins. Si vous possédez des actions de sociétés d’armement, ne les vendez pas, elles vont grimper en flèche. Malheureusement les bénéfices engrangés ne vous serviront à rien si nous sommes pulvérisés.

  8. Pour tenter de nous éviter la guerre, dimanche il nous faudra voter : « L’Europe ça suffit ! » avec Florian PHILIPPOT ! Après, il sera trop tard !!!

  9. Poutine a déclaré récemment vouloir procurer aux ennemis d’Israël des armes au cas où Tsahal continue à vouloir progresser à Gaza. (Source : Cnews n entrefilet). Ceci a un nom, “ingérence”. Il se permet ce qu’il interdit à autrui, celui de défendre et protéger la survie de son peuple, et ce, en substance, pour des intérêts bassement matériels. Autant je le comprends dans sa lutte conntre zelenski autant j’ai du mal à comprendre ses menaces.