Macron hué à Marseille et fustigé par Matteo Salvini en Italie la même journée

Mercredi 8 mai, la flamme olympique est arrivée à Marseille à bord du bateau le Belem, ce qui a donné lieu (avouons-le) à des images exceptionnelles. Cependant, en grattant un peu le vernis, on se rend compte que cette cérémonie a connu plusieurs couacs.

Tout d’abord, les Marseillais ont une fois de plus crié leur amour pour la capitale de la France. La flamme est passée sur le Vieux-Port au son de « Paris, Paris, on t’en**** ! ». C’était à la hauteur de Marseille : puissant, poétique, magnifique.

En passant, sachez que vous pouvez acheter un couteau dans la boutique officielle des Jeux Olympiques, située en pleine zone sécurisée, juste après avoir été fouillé. C’est pratique pour les déséquilibrés.

Mais le plus gros couac, c’est l’arrivée de notre cher président et de Brigitte sous les huées des Marseillais, comme l’ont rapporté le média La Marseillaise ou encore le journaliste de TF1 Paul Larrouturou. Aucune chaîne télé n’a enregistré ce moment de communion entre Emmanuel Macron et le peuple français. Dommage…

Pendant ce temps-là, en Italie, le même jour, le vice-chef du gouvernement Matteo Salvini n’y est pas allé de main morte avec le dos de la cuillère pour critiquer Emmanuel Macron. Répondant à la possibilité d’envoyer des troupes occidentales sur le sol ukrainien, évoquée plusieurs fois par Emmanuel Macron, Matteo Salvini a jugé que notre cher président devrait aller se faire soigner.

https://lemediaen442.fr/macron-hue-a-marseille-et-fustige-par-matteo-salvini-en-italie-la-meme-journee/

 1,419 total views,  4 views today

image_pdf

21 Commentaires

  1. Dans un énième palabre sur X, “Il espère que nous n’aurons pas à entrer en guerre” mais on t’en prie manu, tu enfile ton treillis et tes rangeots, tu mets un casque à brizitte et hop tu fonce à Kiev te mettre à disposition de Zelenski, nous on est derrière toi à fond, enfin on est surtout derrière notre téloche pour applaudir ton offensive sur Moscou.

  2. Marseille est devenue un cloaque. Pagnol doit se retourner dans sa tombe.

  3. Très bon article à un détail près : vous parlez de Macronescu comme notre président, mais ce n’est pas le mien. Déjà donner le titre de président à cette ordure, c’est incompatible avec la réalité.

  4. Le Belem est un bateau chanceux : le 8 mai 1902, il devait mouiller en rade de Saint-Pierre en Martinique. La rade étant pleine, le Belem a été détourné sur Le Robert. Tous les bateaux ancrés en rade de Saint-Pierre ont été détruits par l’éruption de la Montagne Pelée, à l’exception d’un seul, le Roddam dont les chaudières étaient encore sous pression. Le bateau a été gravement endommagé par la nuée ardente. Cependant son capitaine, bien que brûlé aux mains, a réussi à ramener le Roddam sur l’île de Sainte-Lucie.

  5. Comme on peut le voir sur la photo de la video ; l’enlysée s’en fout, s’fait pas d’chveu.
    ◙ Michel Polnareff : “Y’a qu’un cheveu”
    ○ YOUTUBE : https://tinyurl.com/4ws5dstj

  6. pourtant il avait tout bien fait dans la “ville arabe” avec, en plus, le pire de la “chanson” du moment

  7. MACRON accepte toutes les remontrances parce que je pense qu’il est sans vergogne !

  8. Un si grand président, si près de son peuple, si bon, si intelligent, si magnanime. Les gens sont vraiment ingrats.

  9. —-Et dire que cet énergumène a été élu et réélu!!!—-
    —-On se demande pourquoi MLP n’a pas contesté les résultats de ces deux élections présidentielles?—-En 2017 c’était un inconnu jamais élu, en 2022 une majorité des français le détestait!—–

  10. ====
    ■ Un accord de paix entre la Russie et l’Ukraine était possible il y a deux ans – et l’est encore aujourd’hui || Mark EPISKOPOS | 08/05/24

    ► […] Des concessions, bien qu’apparemment radicales, devaient être mises en balance avec les conditions remarquables auxquelles la Russie était apparemment prête à mettre fin à cette guerre.

    – Le statut de neutralité permanente pour l’Ukraine avec de solides garanties de sécurité multilatérales de la part d’une coalition de pays volontaires, comprenant Israël, la Turquie, le Canada et les États-Unis.

    L’accord laissait la porte ouverte à l’adhésion de l’Ukraine à l’UE, …. Cela a marqué un renversement stupéfiant dans la volonté de la Russie de bloquer les aspirations européennes de Kiev, posant ainsi les bases d’une éventuelle intégration de l’Ukraine dans un bloc politique, culturel et économique occidental commun.
    […] Compte tenu des enjeux élevés pour l’Ukraine, pourquoi s’est-elle retirée des négociations ?
    […]le Kremlin considère toujours le communiqué d’Istanbul comme la base de pourparlers de paix productifs.

    ○ THE HILL.com : https://urlz.fr/qCSG

  11. Tout ce qui peut nuire à Macron est un bonne nouvelle pour nous!

  12. Enfin de saines réaction contre ce psychopathe narcissique et vicieux

Les commentaires sont fermés.