A la foire au jambon de Bayonne… que des amoureux de cochonnailles !

Gaston Phébus aux origines du jambon de Bayonne selon la légende

La foire au jambon de Bayonne existe depuis 1462, elle s’inscrit dans les vieilles traditions des foires françaises.  Pour 2024, on en est donc à la 561ème édition. Selon la légende, c’est Gaston Phébus, Comte de Foix, qui, au cours d’une battue laissa s’échapper un sanglier blessé. Ce dernier, tombé dans l’eau salée à Salies de Béarn fut retrouvé quelque temps plus tard dans un parfait état de conservation. C’est ainsi que serait né le jambon de Bayonne, lequel n’est devenu une IGP qu’en 1996.

Tous les lecteurs de RR et RL et bons Français connaissent le Jambon de Bayonne, c’est un jambon cru, sec et salé, mais pas trop, sa chair est rouge foncée, persillée de gras juste comme il faut pour lui donner le fondant et les aromes qui vont bien.

 

 

Revenons à notre foire au jambon.  Depuis 1462 donc, les éleveurs, charcutiers et toutes les personnes concernées par la délicate charcuterie se retrouvent au centre de Bayonne pour 4 jours de fête, c’est une ode aux produits du terroir et surtout une occasion de faire la fête, comme on aime beaucoup la faire ici au Pas Basque.

 

La foire commence avec le concours du meilleur jambon. Les 3 meilleurs sont vendus aux enchères, des chapiteaux sont dressés en ville où vous pouvez goûter tous les jambons locaux que vous voulez.

Les restaurants organisent des menus autour du cochon bien entendu et l’animal est omniprésent à chaque coin de rue. Défilés de bandas, spectacles de rue, danses folkloriques tout y est pour agrémenter la fête, la confrérie du jambon est  à l’honneur et organise entre autre des démonstrations culinaires. Pour peu que le temps soit de la fête, la foire au jambon est un évènement vraiment formidable. Et puis, fêter l’animal honnis, c’est aussi l’occasion de se balader dans une très belle ville française sans croiser la moindre trace vestimentaire exotique, car les seuls torchons ce jour là servent à envelopper les jambons…

Même si la ville n’est pas  des plus marquées par le phénomène,  elle subit tout de même, comme partout en France, cette présence provocatrice et ostentatoire d’une religion qui finit par exaspérer la plupart d’entre nous. Aussi, je vous invite à venir vous ressourcer à Bayonne pendant la Foire au Jambon, respirer cette bonne ambiance bien franchouillarde.

Je vous proposerai très bientôt des photos, prises dans les rues de Bayonne au premier jour de la 561ème édition d’une des plus belles fêtes de France.

Pelayo

 820 total views,  2 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


3 Commentaires

  1. Vous voulez parier que très bientôt, il sera officiellement INTERDIT de célébrer chez nous des fêtes en l’honneur des cochonnailles, du Vin et de la Baguette, sous prétexte de ne pas “offenser” nos millions d'”envahisseurs bien-aimés”?! Vu comment TOUTES nos Libertés sont systématiquement éliminées, depuis que l’immonde “Larve Répugnante En Marche” est au pouvoir…cela n’aurait strictement rien d’étonnant!…

  2. Il y a quelques années des amateurs de charcutaille avaient “traité” le chantier de la mosquée de construction de Bayonne au fameux produit.
    Egalement, souillé le terrain promis à celles de Bordeaux et de Villefranche de Rouergue.
    Tarek Oubrouk devait se prononcer sur me fait que les terrains étaient encore purs.
    Il ne l’a jamais fait… et les mosquées se sont construites ailleurs.
    Bravo les Basques!
    https://www.youtube.com/watch?v=nXcllu9T_kg

    https://www.youtube.com/watch?v=ir2CVORbo8M

    https://www.youtube.com/watch?v=VTpELvfBaLg

  3. Super tout ça, mais attention au faux amateurs de cochonnailles qui pourraient y aller mais pas pour déguster, si vous voyez ce que je veux dire!