La lutte contre les actes antimusulmans érigée en « priorité par Moussa

Le ramadan commence et Moussa s’inquiète pour la sécurité de ses protégés. Il a donc pris une décision urgente pour sauver la population musulmane menacée par les racistes Français.

Devant la recrudescence des actes antimusulmans observée depuis la fin de l’année 2023, il a donné des consignes aux préfets pour renforcer le dispositif de sécurité de l’ensemble des lieux de culte musulmans en France.

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a félicité, lundi 26 février, la « très bonne dynamique » engagée dans l’organisation du culte musulman à l’occasion de la deuxième session du Forum de l’islam de France (Forif).

A deux semaines du Ramadan, la sécurité des lieux de culte et de leurs fidèles a été présentée comme « une priorité évidente pour le ministre de l’Intérieur ». Ce dernier a salué la création, « avec le soutien de l’Etat », de l’Association de défense contre les discriminations et actes antimusulmans (ADDAM),

Le bilan de l’année 2023 fait état de 242 actes de haine (+ 30 % par rapport à 2022) dont plus de la moitié ont été commis au cours du dernier trimestre,
« Pour lutter contre ce phénomène intolérable » des actes antimusulmans, il a annoncé le doublement de l’enveloppe consacrée à la sécurisation des mosquées, qui passera ainsi de 500 000 € à un million d’euros par an,

Dans un contexte de recrudescence des actes et discours islamophobes en France ces dernières années, une nouvelle structure associative chargée de lutter contre la haine antimusulmane voit le jour : il s’agit de l’Association de défense contre les discriminations et les actes antimusulmans, désigné sous l’acronyme ADDAM. Sa naissance devrait être officiellement actée dans le Journal officiel prochainement, ses statuts ayant été déposés au début du mois de février à la préfecture de Paris.

https://www.saphirnews.com/Ramadan-2024-des-consignes-pour-le-renforcement-de-la-securite-des-mosquees-adressees-aux-prefets_a30117.html

https://www.saphirnews.com/Securite-des-musulmans-statut-de-l-imam-structuration-ce-qu-il-faut-retenir-de-la-session-2-du-Forum-de-l-islam-de_a30106.html

https://www.saphirnews.com/Le-Forum-de-l-islam-de-France-accouche-d-une-association-contre-l-islamophobie_a30067.html

L’Association de défense contre les discriminations et les actes antimusulmans (ADDAM), nouvellement lancée par des participants du Forum de l’Islam de France (Forif), Bassirou Camara a déclaré, alors oui, c’est l’État qui a initié le Forif. c’est une initiative de l’État,

Vous avez évoqué le fait que vous allez travailler avec des acteurs institutionnels comme l’ARCOM, Pharos mais aussi les pouvoirs publics. Sachant qu’ADDAM est né au sein du Forif, quelle forme prendra votre relation avec l’État ?

Bassirou Camara : La relation avec les pouvoirs publics, de même qu’avec les autres institutions, nous la voulons sous la forme d’un partenariat intelligent

https://www.saphirnews.com/Bassirou-Camara-ADDAM-se-veut-independante-mais-se-doit-de-dialoguer-avec-tous-les-acteurs-contre-les_a30076.html

Que conclure ? Pour 242 “actes” contre les musulmans, l’Etat a soutenu à la limite et même en infraction avec le principe de laïcité la création d’une association musulmane. Dans la loi le principe de laïcité dit que l’état doit rester neutre. J’ai regardé dans le Robert, neutre veut dire ; abstention, non-engagement, Absence d’engagement moral, politique.

Les adorateurs de la religion d’amour et de paix se sentent persécutés. Il faut dire que de nombreux Français du RPR et LR en passant par le PS, jusqu’aux extrêmes gauche, ont tout fait pour, depuis 40 ans en qualifiant les patriotes anti-immigration de racistes !

Et bien nous allons voir si les 242 actes antimusulmans sans morts sont comparables aux 263 morts français entre 2000 et 2018, victimes innocentes des islamistes, On peut rappeler un prêtre et deux enseignants égorgés, qui n’avaient pas provoqué les musulmans.

Historiquement, ce sont les Français athées, catholiques ou juifs qui sont persécutés par les musulmans.

Eglises vandalisées en France ; en un an «Le Figaro» a révélé un bilan de la gendarmerie faisant état de 877 dégradations en 2018.

Selon Mme Florennes, citant les chiffres du ministère de l’Intérieur, il y a eu « pour l’année 2021 au total de 1 659 actes anti-religieux recensés, dont 857 actes anti-chrétiens, 589 actes antisémites et 213 actes anti-musulmans ».

Les actes de violence contre les chrétiens sont en hausse en Europe | ZENIT – Francais

L’Observatoire sur l’intolérance et la discrimination envers les chrétiens en Europe (OIDAC) a publié son rapport annuel le 16 novembre à l’occasion de la Journée internationale de la tolérance. . Le dernier rapport de l’OIDAC Europe fait état d’une augmentation de 44 % des actes de violence contre les chrétiens au cours de l’année écoulée. Les plus notables sont les incendies criminels d’églises, qui ont augmenté de 75 % entre 2021 et 2022. L’organisation note que la plupart de ces actes sont motivés par des considérations extrémistes et particulièrement dirigés contre les chrétiens,

Les actes de violence contre les chrétiens sont en hausse en Europe | ZENIT – Francais

Les services du ministère de l’Intérieur suivent avec une particulière attention l’évolution de la délinquance touchant les communautés religieuses. S’agissant du culte chrétien, 923 faits ont été recensés en 2022, contre 857 en 2021 . L’immense majorité des atteintes antichrétiennes concerne des atteintes aux biens (92,3 %, contre 7,7 % pour les atteintes aux personnes).  À titre de comparaison, la part des faits antisémites a représenté 28 % des faits antireligieux et celle des faits antimusulmans 12 %.

Les actes antisémites ont bondi de 1 000 % en France après l’attaque du 7 octobre en Israël.

En France, où vit la plus grosse communauté juive d’Europe, les actes antisémites ont connu une “explosion” en 2023 après l’attaque du Hamas en Israël, selon le Crif, qui s’appuie en partie sur les chiffres du ministère de l’Intérieur. L’organisation a constaté le rajeunissement des auteurs de ces actes antisémites.

La tendance est terrifiante. En 2023, le nombre d’actes antisémites recensés en France a été multiplié par quatre, à 1.676 contre 436 en 2022, selon un rapport du Crif.

Dans six cas sur dix (57,8 %), les actes recensés l’an dernier ont été des atteintes aux personnes (violences physiques, propos et gestes menaçants).

Autre point inquiétant pour le Crif, 12,7 % des actes ont eu lieu en milieu scolaire, dont une majorité au collège. « On assiste à un rajeunissement des auteurs d’actes antisémites. L’école n’est plus un sanctuaire de la République », déplore-t-il.

https://www.france24.com/fr/france/20240125-les-actes-antis%C3%A9mites-ont-bondi-de-1-000-en-france-apr%C3%A8s-l-attaque-du-7-octobre-en-isra%C3%A

Nous allons voir qu’il est en train de se préparer une véritable armée, qui dans 10 ans fera régner en France une terreur sans comparaison avec celle d’aujourd’hui.

En 2014 Les violences physiques contre les personnels de l’éducation nationale étaient “relativement rares”: 0,6%, en avoir été victime dans l’exercice de leur fonction, (Insee).

En 2024 un rapport sénatorial vient d’être remis aux sénateurs, il pointe la « terrible solitude » des enseignants et une « école de la République en danger »

Près de 100.000 professeurs menacés chaque année en France – 4 avec une arme chaque semaine.

Après plusieurs mois d’enquête et 45 auditions, le constat est sans appel.

10.1% des professeurs disent avoir reçu des menaces, soit 37.700 enseignants, dont 11.200 ont été agressés physiquement. Dans le second degré (les collèges et les lycées), sur l’année 2018/2019, près de 12% des professeurs ont été menacés, soit 58.500 enseignants dont 900 ont été menacés avec une arme. Cela signifie que près de 100.000 enseignants sont menacés chaque année en France.

Parmi eux, 0,2 % ont été menacés avec des armes, « mais ces pourcentages utilisés par l’administration ont tendance à minimiser la réalité », souligne Laurent Lafon. 0,2 %, cela correspond à 900 enseignants, c’est-à-dire que 4 professeurs sont menacés par une arme chaque semaine en France.

La laïcité en question
Les conclusions du rapport recoupent un sondage CSA Research sur la perception de la laïcité dans les services publics, réalisé sur demande du Sénat à la suite de la marche du 12 novembre 2023 contre l’antisémitisme.

D’après ce sondage, dans leur grande majorité, les Français jugent que les règles à respecter en matière de laïcité sont claires (71 %), un pourcentage qui monte à 78 % chez les agents publics, et 85 % chez les enseignants.60 % des Français estiment que les règles ne sont pas assez voire pas du tout respectées – un pourcentage qui monte à 70 % chez les plus de 65 ans et 76 % chez les sympathisants RN et descend à 33 % chez les musulmans.

https://www.epochtimes.fr/pres-de-100-000-professeurs-menaces-chaque-annee-en-france-4-avec-une-arme-chaque-semaine-2561693.html

Protéger les musulmans est vraiment une priorité, Moussa pense à l’élection de 2027, sa priorité, où il envisage d’être élu président…

Moussa, le Grand Mufti de la cinquième colonne barbue, materne ses pleurnichards.

Daniel Faguet

 

 737 total views,  1 views today

image_pdf

11 Commentaires

  1. Moussa défend les agresseurs.
    Moussa est de la gauche pourrie islamolâtre.
    Promouvoir une autre assoce musulmane, alors qu’il faut toutes les dissoudre.
    ex-LR ? l’ADN des traitres.

  2. Eh, le trou duc dar le machin, combien tu donnes pour la sécurité des églises.
    Cet espèce d’etron va finir dans une fosse à lisier, lesté d’où parpaing.
    Pourriture.

  3. Passer de 500000€ à 1 million d’€. Bravo ! Je signale qu’il faut bosser 2 ans de plus car il manquait 10 millions. Mon voisin marocain et sa smala branle rien, il est toujours chez lui. Pour un artisan, il doit télétravailler. Poser des placoplâtres et des fenêtres depuis son domicile c’est révolutionnaire. Ils sont vraiment très très forts ces arabes. Nous on y avait jamais pensé. 4 enfants, madame à la maison, 3 voitures, une maison de 140 M2 et il fiche rien ? Macron a raison, à ce rythme il peut bien travailler jusqu’à 64 ans même bien davantage. Sauf que moi à 60 piges je fais plus de 50h/sem pour avoir un salaire décent et ma femme bosse. Et je suis loin d’être le seul dans ce cas. S’ils attisent la haine ce n’est pas étonnant. Pourtant je n’ai jamais été jaloux d’un gus qui réussit à force de travail et je suis même admiratif. J’espère qu’ils auront vraiment peur, si ça peut provoquer le départ de ces pépites.

  4. Quant à moi je préconise de réaliser une pétition , avec une manifestation en masse .Ainsi le moussa la fatma des imans , sera obligé de reculer . Il faut réveiller son entourage , il faut parler . Agir pour ne pas Subir . Il ne faut pratiquer la politique d’autruche . Vive la France , Vive la République

  5. Mais que les actes anti chrétiens soient supérieurs aux actes antimususlmans, ça ne le gêne pas, Moussa, défendeur de sa communauté.

  6. L'”association musulmane” en question ira-t-elle jusqu’à constituer des milices de protection?

  7. Le moussa est un agent de l’islam et pratique la taqqia en inversant les agressions anti blancs qui avec lui deviennent des agressions anti musulmans. Elle est pas belle la vie en macroni. Et des connards font encore les yeux doux à tous ces pourris de la macroni. C’est désespérant.

  8. Moussa ne protège pas, contrairement à ce qu’il affirme, les autres cultes, qui de toutes façons, sans la présence de l’islam en France, n’auraient pas besoins d’être protégé. Tous ces palabres n’ont pour but que les Français de souche finissent par accepter et intégrer dans leurs moeurs, cette secte pourrie et criminelle

    • @Le chti. Exact l’ami. C’est avant tout la présence de l’islam qui est la cause unique d’un besoin de protection des cultes. Là où l’islam passe la civilisation trépasse. Avant il y avait bien de çi de là quelques néo -fachos qui s’en prenaient aux juifs mais absolument rien à voir avec ce qu’il se passe aujourd’hui.

Les commentaires sont fermés.