Sous la pression d’internautes musulmans, une restauratrice algérienne décide d’arrêter de vendre de l’alcool

J’avais décidé bien avant la video d’arrêter car cela ne nous rapportait rien, avoue dans sa seconde video la restauratrice, jetant aux orties sa première video où elle s’insurgeait des pressions reçues afin qu’elle fasse disparaître l’alcool de sa carte. Arrêter de vendre de l’alcool parce que ça ne lui rapportait rien ? Cela signifie-t-elle qu’elle n’avait qu’une clientèle musulmane et ne servait que de la nourriture halal ?

Que celui qui n’a jamais eu peur de perdre son boulot, son gagne-pain lui jette la première pierre. Et les oulémas de surfer goguenards sur le chantage.

Mais quand même ! Cela se passe à Paris, en France…

Quel aveu ! Et  je trouve VA très compréhensif dans sa façon de traiter l’information, faisant en fait de la pub à la donzelle, se contentant de rapporter les faits, sans rappeler qu’on est en France, qu’on n’est pas chez les fous d’Allah iraniens. Pas encore…

Ou, VA est très tolérant, oubliant l’essentiel, on est en France. Personne, absolument personne, dans les restaurants français n’a l’obligation de boire de l’alcool ou de manger de la viande, halal ou pas. Il n’y a donc aucune raison valable de faire pression sur un restaurateur parce qu’il vend, ou pas, de l’alcool…

Le gros problème de cette affaire c’est que, au nom de ce qui devrait être un choix personnel, boire ou pas de l’alcool, par goût ou par religion, des Savonarole, des fous d’Allah, décident à la place des autres pour leur interdire ce qui, pour eux, est haram.

C’est ce qui se passe en Iran et dans tous les autres pays musulmans.

C’est pour cela que je me bats contre l’islam ou plutôt contre l’islamisation de mon pays, parce que je suis voltairienne et amoureuse à en mourir de la France.

 

Sous la contrainte, elle a dû changer d’avis et renoncer. En effet, une restauratrice algérienne du 11e arrondissement de Paris a dû, sous la pression d’internautestrès agressifs, renoncer à vendre de l’alcool au sein de son établissement. « Je pense que le plus gros problème, c’est qu’elle vend de l’alcool », « Pourquoi servent-ils de l’alcool dans un restaurant algérien ? » ou encore « Alcool = aucune confiance sur le halal », pouvait-on notamment lire dans les commentaires d’une vidéo sur les réseaux sociaux à propos de cet établissement. Résultat : quelques jours plus tard, la gérante du restaurant a affirmé qu’elle ne vendrait plus d’alcool dans son restaurant.

 

« J’avais décidé bien avant la vidéo d’arrêter parce que cela ne m’apporterait rien »

« Il faut savoir que notre restaurant a une histoire parce qu’avant on était une franchise », explique cette restauratrice. « Par contre, j’avais décidé bien avant la vidéo d’arrêter parce que cela ne m’apporterait rien », poursuit-elle, affirmant qu’elle essayera désormais « de faire des bons plats », sous-entendu sans la présence d’alcool. Le compte X intitulé « On Manque Quoi » s’est ainsi réjoui de cette décision : « certains ont fait la remarque sur l’alcool figurant sur la carte, mais elle nous a assuré l’avoir retiré ». « Nous nous sommes occupés de retirer les boissons alcoolisées de son menu », explique ce compte. Le poids des réseaux sociaux a alors eu raison de la décision initiale de cette restauratrice algérienne de vendre de l’alcool dans son établissement.

 

 727 total views,  2 views today

image_pdf

12 Commentaires

  1. Plus ils seront nombreux, plus ils réussiront à imposer leur charia.
    Inutile de répéter de voter, cela tombe dans les oreilles de sourds.

  2. Les musulmans qui ont demandés d’arrêter de vendre de l’alcool sont des menteurs .
    Ce sont les premiers qui consomme la bière , voir du whisky plus consommation de la drogue . Cela me fait rigoler , surtout qui prêche sur le coran . En un mot c’est de la foutaise . Ils veulent surtout nous imposer la loi de la charia . Quant je regarde cette vidéo l’algérienne n’est pas voilée , comme c’est bizarre . Vive le mensonge de l’islam .

  3. On remarquera que si l’alcool est prohibé – pour ses effets sans doute – chez les muz, le shit ne l’est absolument pas … Pensent-ils que c’est plus sain, moins dangereux ???

  4. C’est la ouuuuuma ! Ta liberté s’arrête là ou finit celle des autres…

  5. Cette restauratrice algérienne aurait tout intérêt à exercer sa profession en Algérie, car si elle n’a pas la liberté de vendre de l’alcool en France, qu’elle essaie là-bas, la pisse de chameau
    Je serais bien surpris qu’un non musulman l’en dissuade catégoriquement!
    Enfin, surtout pas moi!

    • Elle a eu peur. On ne peut l’incriminer. Vous auriez peut être fait la même chose à sa place. Elle c’est la victime et elle se retrouve seule. Bientôt ils feront pression sur tous les restaurants même les bien français, vous verrez.

  6. L’islam, cette tumeur nécrosante,est bel et bien en train de prendre le pouvoir par la peur qu’il engendre, demain, c’est nous dans notre propre pays, qui devront subir le joug de cette arriération tyrannique. Il faut que la peur change de camp, et vite!

Les commentaires sont fermés.