La France accueille imams et ex de Daesh mais refuse l’asile à Snowden !

Jamais la France n’avait été autant poubelle du monde que sous Macron. Certes, Hollande avait déjà bien organisé le ramassage des ordures (on se souvient des affaires Theo, Leonarda et compagnie) mais Macron a mis les bouchées triples. Mais ils n’accueillent pas toute la misère du monde, que nenni ! Surtout pas les lanceurs d’alerte, surtout pas ceux qui voient clair et dénoncent les gouvernements liberticides…

Je découvre incidemment, en apprenant que Tucker Carlson a rencontré Snowden en Russie, que celui-ci, poursuivi par les USA pour avoir révélé au grand jour  l’espionnage de masse des Américains organisé par les USA et les Britanniques  aurait demandé 2 fois l’asile politique en France, en 2013 et en 2019. A chaque fois “non”! Faudrait pas fâcher le grand  allié américain. Depuis, non seulement la Russie l’héberge, depuis mais il vient de recevoir la nationalité russe !

[…]

Tucker Carlson accuse les services américains de l’avoir espionné à Moscou où il a rencontré en toute confidentialité Snowden.

Tucker Carlson a déclaré le 26 février que des espions américains l’avaient surveillé lors de sa visite en Russie au début du mois, et qu’ils avaient divulgué à un média «ami» qu’il avait rencontré Edward Snowden. Et cela, malgré les affirmations du journaliste américain selon lesquelles il aurait essayé de garder secrète cette rencontre avec le lanceur d’alerte de la NSA (Agence nationale de sécurité).

Tucker Carlson s’est rendu en Russie pour interviewer le président Vladimir Poutine. Pendant son séjour de huit jours à Moscou, il a également rencontré Edward Snowden et des agents américains l’ont découvert, a-t- il déclaré au présentateur de podcast Lex Fridman au cours d’un entretien de trois heures.

«J’ai été surveillé étroitement par le gouvernement américain», a-t-il déclaré, soulignant que des agents américains avaient contrarié son projet d’interviewer le président Poutine en 2021 et qu’il avait reçu confirmation qu’il avait été surveillé de près avant son voyage à Moscou. «Après, je suis déjà sur place et je veux bien sûr rencontrer Snowden que j’admire.»

Edward Snowden aurait accepté l’invitation de Tucker Carlson à dîner au restaurant de l’hôtel Four Seasons, mais aurait refusé l’interview ainsi qu’une demande de photo, en déclarant qu’il serait mieux de n’en parler à personne.

«Je ne l’ai dit à personne»

«Je ne l’ai dit à personne», a déclaré Tucker Carlson à Lex Fridman. Pourtant, l’information sur le rendez-vous a fuité. «Semafor rédige cet
article – rapportant l’information qu’ils ont reçue via des agences de renseignement américaines, divulguant des informations contre moi, utilisant mon argent, en mon nom, dans un pays qui est supposé être libre –, ils publient cet article en disant que j’ai rencontré Snowden, comme s’il s’agissait d’un crime ou de quelque chose de ce genre.»

«Quand vous avez un média qui agit en tant qu’agent de la sécurité nationale d’État, vous ne vivez pas dans un pays libre. Et c’est là où nous en sommes», a ajouté le journaliste.

[…]

Pour mémoire, le lanceur d’alerte Snowden, ancien employé de la Central Intelligence Agency (CIA) et de la National Security Agency (NSA), a révélé l’existence de plusieurs programmes de surveillance de masse américains et britanniques.

À compter du , Snowden rend publiques, par l’intermédiaire des médias, des informations classées top-secrètes de la NSA concernant la captation des données de connexiondes appels téléphoniques aux États-Unis, ainsi que les systèmes d’écoute sur Internet des programmes de surveillance PRISM, XKeyscore, Boundless Informant et Bullrun du gouvernement américain, mais aussi les programmes de surveillance Tempora, Muscular et Optic Nerve du gouvernement britannique. Pour justifier ses révélations, il déclare que son « seul objectif est de dire au public ce qui est fait en son nom et ce qui est fait contre lui ».

À la suite de ses révélations, Edward Snowden est inculpé le par le gouvernement américain sous les chefs d’accusation d’espionnage, de vol et d’utilisation illégale de biens gouvernementaux. wikipedia

 

Ce qui lui vaut sa fuite éperdue des USA que des aveugles voient encore comme un pays de liberté…

 746 total views,  1 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. La dictature s’insinue silencieusement dans nos belles “démocraties”, qui dégénèrent lentement en démocrature, voire pire, et ils ont le culot de traiter Poutine de dictateur.
    C’est l’hôpital qui se fout de la charité.

  2. bonsoir Christine

    totalement hs mais finalement pas tellement
    les plans de journal le plus lu dans tous les terriers pour accueillir chez soi dan son jardin, dans celui de la co-propriété, a son bacon nos petites amies les mésanges bleues ou charbonières

    • ce mec est une belle saloperie , dingue l’Angleterre n’est plus un bastion avancée mais une enceinte principale bien fortifiée , saletés d’enculeurs de chèvres ( les pauvres ).

Les commentaires sont fermés.