Atterrissage brutal pour l’Allemagne… et pour la France

L’Allemagne découvre la disette économique profonde, après 15 ans de croissance bâtie sur le gaz Russe très bon marché et une habilité à l’exportation, non dénuée de cynisme. Par son lobbying dévastateur, pour l’économie Française notamment, à Bruxelles et en absence de vraie vision Française de notre activité industrielle, l’Allemagne aura depuis 2005 amputé notre puissance nucléaire, flingué notre excellence industrielle automobile, notamment sur le segment essentiel des petits moteurs diesel, envahi nos campagnes et côtes d’éoliennes importées et dévastatrices pour l’environnement, tout en confortant son monopole à l’export, de machines outils, d’automobiles haut de gamme et autres produits technologiques et métallurgiques, à forte valeur ajoutée.

 

Le pseudo miracle a bu la tasse dès l’embargo sur le gaz Russe et l’atterrissage sur les réalités de notre monde a été très dur : le cauchemar des véhicules électriques, business possible uniquement grâce aux subventions coûteuses des États, le coût réel des énergies fossiles, gaz, charbon, le coût de la « remilitarisation » et les faillites en cascades au sein du tissu de PME/ETI Allemandes que nous admirions tant, ont eu raison de la croissance insolente et des bénéfices de la balance commerciale.

 

Très logiquement, le gouvernement allemand a été contraint de revoir sa prévision de croissance, désormais recadrée à 0,2% du produit intérieur brut (PIB) contre 1,3% précédemment. La première économie de l’Union Européenne prend l’eau. La panne de gaz russe, les mesures d’embargo, le durcissement de la politique monétaire, ont généré, comme partout, inflation et investissements. Notre Le-Maire national, qui devait mettre l’économie russe à genoux, à surtout mis la nôtre à genoux, mais l’Allemagne n’est pas vraiment en meilleur état et cette opération de rétorsion contre la Russie se solde en fait par un retour de bâton sévère pour ses commanditaires. L’Allemagne exportatrice a perdu des marchés, notamment avec la Chine et n’a pas trouvé de compensations, ni à l’export, ni sur son marché intérieur déjà saturé.

Comme chez nous, le fil conducteur reste une transition bas carbone, imposée à toutes les branches industrielles alors qu’elle n’a aucun fondement scientifique. Rappelons que le carbone, c’est 0,04% de l’atmosphère et que la production humaine de carbone est d’environ 4% de ces 0,04%. Autant dire que l’homme et son activité ne sont pas à l’origine d’un phénomène planétaire déjà vu au cours des âges sur la Terre et bien avant la présence de l’homme. De très nombreux scientifiques sont d’ailleurs en train de signer une pétition pour infirmer cette thèse du réchauffement climatique provoqué par l’homme. C’est donc sur ce postulat faux d’une nécessité d’industrie décarbonée, que s’organise une chasse aux subventions auprès des états, lesquelles introduisent une distorsion de concurrence. Les Européens estiment qu’ils n’ont pas autant de subventions que leurs concurrents, américains, qui se briment eux-aussi au titre de ce narratif inventé de toutes pièces. Une soixantaine de grands groupes industriels européens a demandé des mesures d’accompagnement aux dirigeants de l’UE, dont les géants allemands de la chimie BASF, Bayer et Covestro. Les célèbres chimistes ont enregistré une chute de 8% de leur production et de 12% de leurs revenus. Et la voiture électrique marque le pas, plombée à la fois par la baisse des subventions et la réalité de ce qu’elle est : un mauvais produit. Nous l’avions déjà largement évoqué au RPF : ce n’est pas aux politiques d’imposer des évolutions technologiques, mais aux ingénieurs de les rendre suffisamment attractives pour que les ménages les adoptent naturellement.

Et les Allemands sont comme nous, empêtrés avec leurs idéologues qui ne représentent plus qu’eux mêmes, pour décider des solutions à apporter pour relancer la machine. Un peu comme si l’industrie se suicidait sur injonction de quelques groupuscules hors sol, qui s’imaginent que brimer une population de 450 millions d’habitant va refroidir une planète de sept milliards d’individus. Et encore, l’Allemagne n’est pas aussi massivement endettée que l’est la France. En France, où l’inénarrable Le-Maire table encore sur 1% de croissance, révisée là-aussi, à la baisse. Et il propose 10 milliards d’économie en demandant aux Français se serrer la ceinture, un discours entendu depuis l’époque de Raymond Barre…

La dette nationale se monte à 3100 milliards d’euros, soit 110% du PIB et la stratégie du « quoi qu’il en coûte », est désormais impossible. L’État n’a plus les moyens de résoudre la crise agricole, dernière en date et c’est bien tout le modèle social français qui est en danger. Cette dépense publique qui se monte à 56% du PIB, soit 1575 milliards d’euros, est un record dans les grands pays de l’OCDE. Et les mesurettes de Le-Maire ne résoudront rien, d’autant que la croissance française reste surestimée, sans doute plus proche de 0,6% que des 1% annoncés. Autant dire qu’il faudra tailler dans des dépenses jusqu’ici taboues : les dépense sociales, l’immigration, les fraudes multiples, nous en parlions voici peu au RPF. La taxation du travail et des citoyens solvables a ses limites et le MEDEF ne comprendrait pas que l’on augmente encore les charges sur le travail, parmi les plus élevées d’Europe, sinon la plus élevée.

Il est temps que la France reprenne en main son destin, réorganise son industrie, mette au point une planification, revoie son système de formation, et contrôle ses frontières.

https://rassemblementdupeuplefrancaiscom.wordpress.com

Pierre Duriot : porte parole du Rassemblement du Peuple Français.

 860 total views,  1 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. le problème n’est pas que macrotte, il faut éliminer tous ces politiques qui hante les assemblées depuis trop longtemps, ils ne feront rien à part se sucrer de plus en plus avec l’argent des français. Ce pays est gangréné par tous ces dégénérés de gauche comme de droite.

  2. ■ Zelensky n’en a jamais rêvé : Choïgou a révélé les véritables pertes de l’Ukraine lors de la Région militaire Nord | 28/02/2024

    ► Les troupes ukrainiennes perdent en moyenne plus de 800 personnes par jour ; au total, depuis le début de l’opération spéciale, elles ont perdu plus de 444 000 militaires. Le chef du ministère russe de la Défense, Sergueï Choïgu , en a parlé mardi 27 février lors d’une réunion du conseil départemental .

    → “En moyenne, depuis le début de l’année, l’ennemi perd chaque jour plus de 800 hommes et 120 unités d’armes diverses, y compris de fabrication étrangère”, a déclaré le ministre.

    → La veille, le président ukrainien Vladimir Zelensky avait annoncé les pertes de l’armée ukrainienne pour la première fois depuis le début de l’opération militaire spéciale. Selon lui, 31 000 soldats seraient morts .
    …/…
    ○ NEWS-KIEV.•• (ZOV KYIV) : http://tinyurl.com/2ux7fdz9

  3. Les Allemands savent très bien couler les français quoiqu’avec Macron, ça était très facile. Par contre, arrivés au sommet de la puissance, ils ne savent pas quoi en faire. Leur erreur principale a été de “rentrer” en guerre contre la Russie, leur puissante industrie tournant avec le gaz russe bon marché. Peut-être la défaite de 1945 contre les Russes mal digérée ? Seraient-ce des émotifs ?

  4. =====
    ■ Par un fil. Les conséquences de la confiscation américaine des avoirs russes révélées || Margarita Razguliaeva | 27/02/2024 19:44

    ► […] « Le secrétaire au Trésor américain, je dirais, fait preuve d’un peu de mauvaise foi. Le dollar est déjà sur le point de perdre sa position clé dans le monde en tant que première monnaie. Si le dollar perd néanmoins cette position, l’ensemble de l’économie américaine s’effondrera automatiquement. Dans le même temps, tout le monde est bien conscient des chiffres énormes de la dette nationale américaine, les limites sont toutes dépassées, mais l’ administration de Joe Biden ferme les yeux sur cela. La limite à laquelle l’économie américaine pouvait se débrouiller seule a été dépassée. Si la décision est désormais prise d’utiliser les avoirs russes gelés, cela créera un précédent pour leur transfert vers l’Ukraine pour fournir une assistance militaire, n’importe quel pays pourra faire de même », a précisé l’expert.
    …/…
    ○ AIF.•• : http://tinyurl.com/byhsywj9

  5. ■ Un accord a été conclu entre le Service national de renseignement français et le Service national de sécurité d’Arménie sur l’échange d’informations de renseignement sur quatre pays – l’Azerbaïdjan, l’Iran, la Russie et la Turquie.

    ► En outre, Paris fournira à Erevan des données satellitaires contenant des informations sur la situation militaro-politique le long des frontières arméniennes.

    → Anton: amis français soit vous vous bougez pour liquider Macron, soit vous devrez assumer les choix de votre président. Les choses peuvent aller TRÈS vite maintenant avec les surenchères quasi quotidiennes de Macron.
    https://t.me/boriskarpovrussie/132618

  6. ■ La Russie entrera en guerre contre l’OTAN si des troupes sont stationnées en Ukraine, a déclaré le Kremlin.

    ► Si les militaires des pays de l’OTAN apparaissent sur le territoire ukrainien, alors un conflit entre la Russie et l’alliance est inévitable, a déclaré aux journalistes le secrétaire de presse présidentiel Dmitri Peskov.

    → Et ces pays devraient également évaluer ces pays, en être conscients et se demander si cela correspond à leurs intérêts, et surtout à ceux des citoyens de leur pays.
    — a déclaré Peskov cité par le journal britannique The Telegraph.
    https://t.me/boriskarpovrussie/132619

  7. Le quatrième Reich et ses armes secrètes : vont der Leyen, le goret Scholtz, les migrants.

  8. Quand l’Allemagne souffre, elle en fait payer le prix à la France. Dans le couple, il y a une cocue qui le sait et s’en délecte.

  9. à mon avis ,ils n’ont encore pas atterri……. les cons ça reste sur orbite…….

  10. En 2023 j’ai pris pour le gaz et électricité 300 euros d’augmentation et là pour mars 2024 une autre augmentations est prévu. Ils font quoi de tout ce pognon. Le clown qui hante les couloirs du cirque de l’élisé assassine les français. Il n’y a pas que les agriculteurs qui souffrent , les retraités aussi, vu que le 15 ou le 20,le frigo est vide et beaucoup ne font plus qu’un repas par jour. Notre chef des tas qui n’est qu’un gamin capricieux se fout de la France comme de sa première layette, il est pour l’europe pas pour la France.

    • @Christian Jour. Macron ne se fout pas des retraités puisque c’est son cœur de clientèle. D’ailleurs les retraités sont très sensibles aux arguments économiques. Macron l’a bien compris puisqu’il dézingue celui du RN en l’accusant de catastrophisme économique. Les retraités à juste titre ont peur pour leurs retraites et ils ont bien raison. Mais vu l’endettement de la France depuis 40 ans pour accueillir l’Afrique ils devraient commencer à regarder le véritable programme économique et social du RN. Il n’est pas parfait, il a des failles mais il est bien plus crédible que celui de notre écrivain érotique national.

  11. le couple franco-allemand, un couple diabolique qui n’existe que dans la tête d’un fou, un couple qui ruine la société et les citoyens des deux pays. 2 kons à la tête de ces états et la ruine est là.

    • Le couple franco-allemand n’a jamais existé que dans la tête des énarques. L’Allemagne a le mérite de défendre ses intérêts, et rien que ses intérêts, contrairement à ces benêts de Français (Chirac, Sarkozy, Hollande, Micron) qui, eux aussi, ont défendu les intérêts de l’Allemagne !

  12. On nous serre la ceinture et on gave les clandos, les nuisibles immigrés et migrants comme des canards. Rien n’est trop beau pour eux. Châteaux, fringues de marque, frics, retraites, smartphones gratuits. Ya bon à être clandos! Si je me réincarne, je veux être clando.

Les commentaires sont fermés.