La victoire leur échappe alors ils veulent la guerre absolue

La faillite d’un système où la représentation nationale a abdiqué de ses prérogatives depuis longtemps, est en cours. Sénateurs, Députés ont sciemment détourné le regard, sous l’injonction d’un homme s’autorisant à incarner l’ensemble des institutions, rejetant les fautes sur tout ce qui ne plie pas à ses désirs et confinant les libertés dans sa seule sphère. La docilité des uns aura permis les excès de Macron et la soumission à l’impératif sécuritaire nous conduit droit au sacrifice d’une jeunesse apathique. Cette sécurité dont François Sureau dénonçait à juste titre la dérive inquiétante et l’abêtissement qu’elle nécessite pour s’imposer : « Je ne crois pas que Gallo eût souscrit à cette substitution du lapin de garenne au citoyen libre que nous prépare cette formule imbécile, répétée à l’envi depuis vingt ans, que la sécurité est la première des libertés. À cette aune, pas de pays plus libre sans doute que le royaume de Staline ou celui de Mussolini. Après Rocroi, après Valmy, après Bir Hakeim, voici la sécurité, comme la ceinture du même nom, comme le rêve de l’escargot ! » .
 

Sans originalité Macron suit les ordres d’une nébuleuse technocratique qui n’a plus rien à voir avec les intérêts de la nation et nous mène inexorablement vers la guerre. Il n’est pas plus dangereux destin que celui construit sous les ordres d’autrui. L’aveuglement remplace la réflexion et l’obéissance érigée en fidélité absolue, se meut en fanatisme obscur. L’on voit défiler sur les plateaux subventionnés pléthore de personnages, tous plus prétentieux les uns que les autres dans leur prêche d’une vérité qu’ils ne recherchent plus, car convaincus de la détenir depuis longtemps, au mépris du doute qu’elle doit nécessairement faire naître, surtout quand elle prête aux absents, des ambitions ou des mots, qu’ils n’ont jamais eus ou prononcés. Les procès d’intention se nourrissent du mensonge et de l’arbitraire. Ils portent en eux les prémices de tous les excès, des dérives les plus odieuses. Sans la moindre nuance, sans l’ombre d’une hésitation, ils parlent de la guerre comme d’une inévitable issue, oubliant que la paix est une option qu’il faut savoir accepter, surtout quand elle s’impose aux vues des difficultés ou faiblesses que l’on charrie. Leur philosophie n’admet que la guerre. Quiconque entend la remettre en question est condamné, vilipendé, banni.
 

Nos propres erreurs

Pour ce qui concerne l’Ukraine les intervenants n’ont plus la distance nécessaire qui sied à toute réflexion de bon sens. Pris dans le tourbillon de la haine et de l’ignorance cultivée, ils tournent en rond et répètent à l’envi d’absurdes théories, comme celle du retrait préalable des troupes. La ruse et le mensonge de l’Occident l’ont disqualifié pour des années, en violant lui-même les accords signés à Minsk. Nos intervenants de plateaux feignent, à l’instar de nos gouvernants, d’oublier l’origine du conflit en Ukraine, pour s’exempter de cesser une aide financière et militaire pharaonique qui manque cruellement aux Français. Les voilà recourant à de fallacieuses interprétations pour désigner la Russie comme la principale cause de nos ruines, à défaut de reconnaître dans ce constat le fruit de nos erreurs successives, ainsi que le poids des tromperies. Ils accusent Poutine de vouloir affaiblir l’Occident, quand ils rêvaient eux de démanteler ce grand pays pour le dépecer, s’y partager ses richesses en y imposant sa culture Wokiste. Ils ont échoué dans leur macabre entreprise et constatent étonnés que tout se retourne contre eux. Que l’on ne s’y trompe pas, nous sommes les uniques comptables de nos malheurs et Poutine n’a que faire d’ourdir des plans pour nous anéantir, nous y parvenons très bien tout seuls. La faillite est totale et les piètres acteurs qui sermonnaient hier encore le reste du monde, menaçant ici, sanctionnant là, se découvrent impuissants et honnis.

Un tel niveau d’entêtement ne peut plus être porté au seul crédit de la bêtise, ou de la méconnaissance de la situation, mais bien de l’idéologie mortifère américaine dont cette pauvre Europe déclassée s’est faite la porte-parole obligée, dans un sacrifice qui en dit long sur le degré d’aliénation de nos dirigeants. Il n’y a pas de fatalisme. Les raisons de combattre Poutine étaient mauvaises, elles le demeurent. Il ne peut y avoir adhésion des peuples pour une cause aussi fourbe. La rage aux lèvres, les voilà ces brissotins, à songer envoyer des troupes sur le théâtre d’opérations, s’imaginant une fois de plus qu’ils dictent les lois comme ils entendent définir la vérité, le bien ou le mal. Ils se pensent seuls, trop habitués à modifier les règles du jeu à leur avantage, ou même s’en dispenser quand leurs intérêts le nécessitent. La vanité toucherait à l’excellence si elle ne nous ramenait pas au drame inscrit à l’avance. Car là non plus il n’y aura pas de surprise, pas plus qu’on ne peut en trouver dans le déclenchement de l’opération spéciale compte tenu du non-respect des accords de Minsk et du bombardement des populations civiles du Donbass, qui n’ont obtenu aucune compassion de la part de cet Occident donneur de leçons. Si toutes les morts ne se valent pas, craignez que les nôtres, ne pèsent pas grand-chose non plus.Toute présence de troupes étrangères identifiées comme telles sera traitée selon la doctrine russe connue de tous les états-majors. Il parait improbable que ces éléments soient ignorés, dès lors se pose la question essentielle.
 

Les nouveaux dogmes de l’Occident

Pourquoi autoriser sur les plateaux un tel discours nécessairement anxiogène et faux ? L’Occident est devenu fou, il a sacrifié la justice d’un regard honnête de la situation au profit d’un rêve idéologique qu’il souhaite vérité absolue. Dans ce rêve est exclu toute note dissonante, toute vision contraire à celle établi par lui-même. Il n’y a qu’un seul ordre celui du moule social libéral de Davos, où le contrôle des populations passe par le mensonge permanent, l’inversion accusatoire et l’obéissance absolue au nouveaux dogmes désignés par cette caste mondialiste ignorante des peuples. Ces mêmes peuples qu’un destin réunit à travers une histoire commune pour se dresser contre l’arbitraire.
 

N’en déplaise aux globalistes forcenés, lui préférant la dilution des héritages civilisationnels à la cohésion qui en fait des blocs indestructibles. Ils ont voulu ce démantèlement, le voilà parachevé dans l’abandon de l’adoration du sacré, comme de celui de la patrie. Il découvre qu’en face, la tradition demeure et contre toute attente, elle supplante la vision dégénérée qu’ils avaient imaginé imposer au reste du monde. Il ne leur reste plus que la guerre totale pour prétendre avoir raison. Trop de renoncements au profit d’un progressisme imposé par des minorités dévoyées se réclamant d’un droit nécessairement plus élevé compte tenu de leurs statuts, ont conduit au désastre. La faiblesse était de se laisser convaincre que l’absurde faisait partie de l’évolution obligatoire dans notre civilisation et qu’il fallait l’accepter, sous peine de rester figé dans cette structure sociétale aux bases pourtant éprouvées depuis des millénaires. Le génie de la décadence allait donc nous faire avancer vers une nouvelle ère de prospérité. Ceux qui ne voulaient pas s’y plier devaient être convertis de force ou broyés. La Russie et bien d’autres pays ont tout simplement refusé une idéologie mortifère qui ne concerne que les Etats-Unis et une partie de l’Europe, devenus minoritaires démographiquement et économiquement.
 

La paix ne peut être juste que si elle respecte certains principes et en particulier celui de la réalité historique et du respect de la parole donnée, toutes notions devenues étrangères à nos dirigeants habitués à mentir et manipuler leurs opinions publiques. Ceci est imposé, pour le moment, en Occident, à coup de propagande au sceau impudique et frelaté d’une liberté qu’on emprisonne avec notre article 4, sous des applaudissements honteux des responsables, aussi satisfaits que furent leurs aînés, après avoir voté les pleins pouvoirs à Pétain. La République se meurt sous la trahison de sa représentation nationale venue se perdre pour une rentes et des paillettes, lancées à la face de l’histoire. Elle les jugera comme toujours, et le verdict sera sans appel.
 

https://rassemblementdupeuplefrancaiscom.wordpress.com
 

Par Gilles La-Carbona : secrétaire national du RPF au suivi de la vie parlementaire

 624 total views,  4 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. Guerre organisée pour affaiblir la race blanche, en vue de faciliter le Grand Remplacement.
    Ukrainiens, prenez votre destin en mains !
    Ne vous laissez plus balader par la CIA.
    Les intentions de la CIA ne sont pas désintéressées.

  2. ■ Lors de la retraite d’Avdiivka, entre 850 et 1 000 soldats ukrainiens auraient pu être capturés, rapporte le New York Times. || Irina Annegarn | 21/02/2024 – 08:36
    ► Les sources de la publication parmi de hauts responsables occidentaux ont indiqué que ce chiffre est proche de la réalité. La raison pour laquelle un nombre aussi important d’employés ont été faits prisonniers est le retrait non organisé des troupes et le chaos qui a caractérisé la période où les forces armées ukrainiennes ont quitté la ville.

    → Selon des sources du New York Times, la retraite a été mal planifiée et a commencé trop tard.
    …/…
    ○ AIF.•• : http://tinyurl.com/52ee9tsr

  3. ■ L’ancien officier du renseignement Shaffer : la Russie a écrasé non seulement les forces armées ukrainiennes, mais aussi l’OTAN en Ukraine || Elizaveta Andreeva | 21/02/2024 – 16:34
    ► Le personnel militaire russe a pris le dessus non seulement sur les forces armées ukrainiennes, mais également sur l’Alliance de l’Atlantique Nord, qui continue de soutenir Kiev. C’est ce qu’a déclaré l’ancien officier du renseignement américain Tony Shaffer lors d’une conversation avec la chaîne YouTube Daniel Davis / Deep Dive.

    « Les Russes ont gagné. Ils ont vaincu l’armée ukrainienne et l’OTAN, puisque l’OTAN a toujours fourni à l’Ukraine un groupe de conseillers. C’est fini”, a-t-il déclaré.

    L’ancien officier du renseignement est convaincu qu’aucune somme d’argent n’aidera l’Ukraine à changer la situation dans la zone de combat et à arrêter l’avancée des forces armées russes.

    Chaque jour, le ministère russe de la Défense fait état de centaines de morts et de blessés au sein des forces armées ukrainiennes.
    …/…
    ○ AIF.•• : http://tinyurl.com/42fbu922

  4. ■ Ils ont dégénéré en guerriers. Les généraux allemands ne peuvent que rêver de frapper la Fédération de Russie || Vladimir Kojemyakine | 01/02/2024 – 18:19
    ► Général allemand à la retraite Erhard Bühler a soutenu les frappes des forces armées ukrainiennes dans toute la Russie, y compris dans les régions centrales du pays – Koursk, Saint-Pétersbourg et la région de Léningrad.

    → De manière décisive, le général de la Bundeswehr a commenté la déclaration du commandant des forces navales ukrainiennes, Alexeï Neizhpapa , selon laquelle l’Ukraine « aurait gagné beaucoup plus rapidement » si l’Occident avait permis aux forces armées ukrainiennes de frapper avec leurs armes à longue portée. sur les régions situées au plus profond de la Fédération de Russie. “Tout ce qui se trouve au plus profond de la Russie est une cible légitime”, a précisé l’Allemand.

    ► Où et pourquoi s’est retrouvé l’héritier du nazisme hitlérien ? Le politologue Yuri Bondarenko en a parlé à aif.ru dans une interview .
    …/…
    ○ AIF.•• : http://tinyurl.com/et9v6jcn

  5. =====
    ■ “Claquer la porte.” Expert : Cela ne sert à rien de dénoncer le traité avec l’Allemagne || Vladimir Kojemyakine | 21/02/2024 – 13:37
    ► Président du Comité du Conseil d’État de la République de Crimée pour la diplomatie publique et les relations interethniques, Yuri Gempel a appelé à la dénonciation de l’accord « Sur le règlement final concernant l’Allemagne » signé lors de l’unification de la RDA et de la République de Crimée. République Fédérale d’Allemagne.

    → Le traité doit être dénoncé car les autorités allemandes violent ses dispositions, a expliqué l’homme politique. Selon lui, la communauté allemande de la péninsule s’en inquiète.
    …/..
    ○ AIF.•• : http://tinyurl.com/3nj9t3ak

  6. ■ La Grande-Bretagne a imposé des sanctions aux employés de la colonie où Navalny est mort || Elizaveta Andreeva | 21/02/2024 6 15:11
    ► Le Royaume-Uni a imposé des sanctions aux employés de la colonie pénitentiaire IK-3 « Polar Wolf », où est mort Alexeï Navalny*. Le document est publié sur le site Internet du gouvernement britannique .

    → Le communiqué indique que les restrictions ont touché six personnes : le chef de la colonie, le colonel Vadim Kalinin et ses cinq adjoints.
    “Les personnes sous sanctions verront leurs avoirs gelés et leurs déplacements interdits”, indique le document.
    Le Royaume-Uni est devenu le premier pays à introduire des mesures restrictives en lien avec la mort de Navalny.

    ► Plus tôt, la Maison Blanche avait annoncé un nouveau paquet de sanctions contre la Russie. Les restrictions seront introduites au nom du président américain Joe Biden. Ils sont également liés à la mort de Navalny et au comportement du SVO.
    …/…
    ○ AIF.•• : http://tinyurl.com/yc4eksz8

  7. ■ Un soldat russe a rassuré un militant des forces armées ukrainiennes capturé en lui serrant la main.|| Ksenia Strijova| 21/02/2024 – 14:38
    ► Un militaire russe a calmé un militant capturé des Forces armées ukrainiennes (AFU) en lui serrant la main. Les images correspondantes sont apparues sur les chaînes Telegram le mercredi 21 février.

    → L’enregistrement présenté montre comment l’armée russe force les nationalistes ukrainiens à quitter la tranchée pour se rendre ensuite. Au moment où l’un des militants des forces armées ukrainiennes a commencé à quitter le refuge à contrecœur et nerveusement, l’armée russe a entamé un dialogue avec lui, au cours duquel il a serré avec confiance la main du soldat des forces armées ukrainiennes pour le calmer.
    …/…
    ○ AIF.•• : http://tinyurl.com/eyy4rz7c

  8. ■ Abandonné par Kyiv. Des centaines de soldats des forces armées ukrainiennes sortent des « trous » d’Avdiivka avec des drapeaux blancs || Dmitri Nevzorov | 21/02/2024 14:13
    ► Le mythe de la « forteresse ukrainienne invincible » d’Avdiivka a été dissipé une fois pour toutes par l’armée russe. L’ennemi s’enfuit. Des dizaines de véhicules blindés de l’OTAN en bon état de marche sont abandonnés dans les rues de la ville, d’importants stocks d’armes occidentales sont stockés dans des abris et des centaines de soldats ukrainiens sales, les mains levées et les drapeaux blancs, sortent des bunkers et des bastions. Ils se rassemblent et errent sous escorte dans les rues de la ville détruite jusqu’en captivité.

    •► Kyiv ne s’en remettra jamais
    …/…
    ○ AIF.•• : http://tinyurl.com/2p9znvev

  9. Il faut impérativement diminuer le nombre de jeunes européens en âge de procréer afin de les remplacer par qui vous savez ! Et pour cela rien de plus efficace que la guerre.

Les commentaires sont fermés.