Panthéon ? 
Robert Badinter, avocat d’assassins : OUI ! Gustave Eiffel, prestige français mondial : NON !

Quelle différence entre le prestige à peine plus qu’hexagonal de Me Robert Badinter et le prestige planétaire de M. Gustave Eiffel ?

Le premier, toute sa vie, n’a fait que défendre des assassins qui, grâce à lui et à son passage au Ministère de la Justice, peuvent massacrer plusieurs personnes dont des enfants et sortir complètement libres au bout d’à peine 22 ans tel Jean-Claude Romand ! Où sont, comme aux États-Unis, pour trois meurtres, les « trois peines de réclusion criminelle à perpétuité… consécutives ! »
 Efficace ce “consécutives” même si cela peut prêter à sourire à certains…
Le second n’a fait « que » diffuser à travers toute la planète des oeuvres souvent monumentales telles que la Statue de la Liberté à New-York, des gares grandioses, des ouvrages de franchissement d’obstacles immenses, majestueux mais aussi de plus petits pour les agriculteurs… Ah, oui ! J’allais oublier : également une Tour, vous savez celle qui se dresse à Paris et qui est connue du monde entier, c’est lui aussi !
Mais également des découvertes dans le domaine de l’aéronautique…

.


Le premier des candidats au Panthéon, les seuls ouvrages d’art qu’il a connus, ce sont les barreaux de prison pour ses clients. Et, parce qu’il a supprimé la peine de mort pour les victimes de ses clients… Euh, pardon, je reprends : parce qu’il a supprimé la peine de mort pour ceux qui ont tué volontairement leurs. victimes, même des enfants -voir Romand !-, lui va terminer au Panthéon !
Le second qui, grâce aux centaines d’ouvrages qu’il a réalisés dans le monde entier et avec lesquels des millions voire des milliards de Terriens ont vu soit leur vie personnelle améliorée quotidiennement, soit ont traversé en toute sécurité des vallées ou des mers et océans, soit ont pu prendre un train en toute quiétude, ou encore, j’allais une nouvelle fois l’oublier, sont venus de l’autre bout du globe admirer -et y prendre grand plaisir à y monter tout en haut- cette tour si symbolique de Paris et donc de la France !

Pour lui, homme ayant répandu bonheur, plaisir et fait profité toute la Terre du génie de la France, c’est non pour le Panthéon ! La famille attend toujours la réponse de la Présidence de la République Française !

Or, s’il était possible de faire un sondage mondial, avec une seule question du genre : connaissez-vous Gustave Eiffel ? Même question pour Robert Badinter ?
Pour Eiffel, ce serait des milliards de OUI ! 
Pour Badinter, ce ne serait un peu plus que la population française, allez, avançons… 100 millions de OUI !
Mais celui qui a droit immédiatement au Panthéon, c’est Me Badinter ! Eiffel, le bricoleur de mécanos même gigantesques, lui n’est pas dans la droite ligne des bien pensants qui, il faut le dire, sont plus à gauche qu’à droite.
Il vaut mieux, pour terminer au Panthéon, défendre… oh, non, surtout pas… ni la veuve, ni l’orphelin victimes d’un « malheureux ayant eu une jeunesse difficile » mais défendre un indéfendable ! Et surtout avoir toute sa vie serré des mains qui ont tué des enfants, voilà des arguments qui sont des plus positifs pour espérer être au Panthéon !

Mais mettre son génie au service d’ouvrages gigantesques pour le plus grand bien de l’humanité et améliorer la vie de milliards de ses contemporains et même, un siècle plus tard, de leurs nombreux descendants, dans ce cas, vous n’aurez pas les honneurs que recevra celui qui a sauvé la tête de l’assassin d’un enfant, crachant ainsi aux visages des parents du petit Philippe Bertrand, 7 ans et qui, aujourd’hui, n’aurait même pas 55 ans !
Ce bambin enlevé le 30 janvier 1976 à Troyes à la sortie de son école. Enlèvement qui fera dire, dès l’ouverture de son journal télévisé, au présentateur vedette Roger Giquel cette phrase qui reste gravée dans la mémoire de ceux qui l’ont entendue :
« La France a peur… »
Le 10 février, après une remise de rançon de 1 million de francs, Patrick Henri ayant utilisé -quel fûté !-… sa voiture, les enquêteurs débarquent chez lui à 6 heures le lendemain! Il est interrogé mais, faute de preuve, il est remis en liberté et, devant les micros des journalistes, cet abruti -qui avait déjà un casier judiciaire bien fourni !- n’a pas hésité à répéter qu’il était « innocent » et, surtout, affirmait -quel provocateur- que… « le véritable criminel mérite la peine de mort pour s’en être pris à un enfant » ! Et c’est cet assassin d’enfant qui reconnaissait lui-même qu’il méritait la mort que Me Badinter s’est « vanté » toute son existence de lui avoir sauvé la vie ! 
Et nombreux, jusqu’à nos jours, sont ceux qui l’applaudissent encore ! Une telle « victoire », les parents du petit Philippe ont eu du mal à l’accepter.

.

Voilà de quoi cet avocat puis ministre fut le plus fier et qu’applaudirent et applaudissent toujours les gens au grand coeur qui se sentent proches du plus petit délinquant au pire des tueurs en série : ils n’applaudissent que lorsque l’ajustice est clémente avec les hors-la-loi qu’ils soient petits ou assassins défrayant la chronique ! Et ils sont les premiers a « se faire une joie » et même à « se faire un honneur » de serrer la main… les mains qui ont tué des enfants ! Combien de fois, Me Badinter a-t-il serré la main d’assassins… Combien de fois a-t-il serré celle de Partick Henri ? Combien de fois lui a-t-il souri ? Combien de fois l’a-t-il rassuré ? Et c’est cet avocat-ministre qui, pour faire supprimer la peine de mort et changer toute la liste des peines de la plus grande -coupez, c’est fait !- jusqu’à la plus petite, a pris conseil auprès des juges les plus à gauche, ceux du SM -non, non, ils ne sont pas sadiques !-, c’est le Syndicat de la Magistrature.

Et donc c’est cet homme qui a toujours été dans le clan des assassins et truands de haut vol qui va entrer au Panthéon ! Pour avoir sauvé la vie du tortionnaire du petit Philippe, tortionnaire qui, dès sa sortie de prison après seulement 20 ans 
-quelle perpétuité ! Et là, personne n’a demandé l’avis des parents ! Il faut dire que les parties civiles n’ont que peu de pouvoir pour la plus grande satisfaction des avocats tel Me Badinter- oui, à peine en liberté, Patrick Henri fit d’autres victimes parmi des enfants puisqu’il ne trouva rien de mieux que de vivre du trafic de drogue donc de s’enrichir grâce à la… mort de jeunes drogués ! Qu’a dit à l’époque Me Badinter ? Chut… Silence…

Cette comparaison « Badinter-Eiffel » traduit une inversion des valeurs puisque c’est le mal qui l’emporte sur le bien : Badinter au Panthéon mais pas Eiffel ! Doit-il passer son… Tour ?

Je ne dis pas que Me Badinter n’avait pas à exercer cette profession même si, personnellement, je n’aurais jamais pu serrer la main d’un assassin avant d’aller défendre sa cause pourtant indéfendable ! Quand il y a un doute, ok, peut-être que l’accusé est innocent mais, sachant que l’accusé est coupable et tout faire pour qu’il ait une peine moindre… Non, non et non ! Et les « grands » avocats -que l’on affuble d’un ridicule « ténor du barreau »-, qui défendent-ils ? Sinon les pires des criminels voire des assassins ou même des tueurs en série ! Et ceux dont la série d’assassinats et surtout les auteurs des pires, des impensables, des incroyables assassinats, là, « Monsieur, c’est l’honneur d’un avocat de les défendre ! »
Pour moi, c’est le contraire, il devrait y avoir des « exceptions » : tel pour un Romand, je rêve d’une réponse d’un Président d’assises telle que :
« Accusé, levez-vous, vous avez assassiné vos deux enfants, votre épouse, vos parents ! Il n’y a pas de circonstances atténuantes car, en outre, ce sont des membres de votre famille, cela aggrave d’autant vos peines : pour chacun de vos enfants, la peine est multipliée par 4, votre épouse, peine multipliée par 2, tout comme pour vos parents ! Et comme il s’agit d’actes prémédités et de ce fait, qualifiés d’assassinats, c’est la perpétuité réelle. Donc 4 réclusions à perpétuité sans aucune possibilité de libération pour chacun de vos enfants ; 2 perpétuités pour chacun des autres membres de votre famille. Donc au total 14 perpétuités réelles. Vous avez une possibilité que la loi accorde à tous les condamnés à au moins une perpétuité réelle : si vous le désirez, vous avez la possibilité de demander à la justice de vous permettre de mettre fin à votre existence quand et par le moyen que vous souhaitez selon trois possibilités : somnifères ou substance par injection létale administrée par intraveineuse ou, encore, pendaison. Il ne vous sera pas porté d’aide de l’administration pour vous fournir le matériel nécessaire à un suicide par armes à feu ou à l’aide d’une arme blanche. ».


À l’image de Jean-Claude ROMAND qui a assassiné, les uns après les autres, son épouse à coups portés à l’aide d’un rouleau à pâtisserie, son gamin et sa fillette, par balles, puis, -après avoir déjeuné tranquillement avec eux !- ses parents par balles également et leur chien. Résultat en France : à peine 22 ans de prison et deux ans dans un… monastère puis, tranquille, la belle vie !

.

Pour Gustave Eiffel, je sais que certains sont opposés à ce qu’il entre au Panthéon en raison d’accusations en fin de vie lorsqu’il collabora à la construction du canal de Panama mais on ne peut oublier toutes ses réalisations à travers le monde  -certaines ont été classées au patrimoine mondial de l’UNESCO ! (voir ENCADRÉ)- ainsi que son exceptionnelle participation au début de la longue histoire de la conquête spatiale ! Il fut en effet l’inventeur, à Levallois-Perret près de Paris, de la première soufflerie qui permit de mettre au point l’avion de Blériot qui, le premier, traversa la Manche. N’était-ce pas une étape essentielle dans la conquête de cet espace qui nous entoure, conquête dont l’URSS avec le premier cosmonaute et les USA avec les premier pas de l’homme sur la lune, ne sont « que » des successeurs des Français et, donc, ne sont que NOS héritiers !
Et dans ce cas, qui pourrait dire que Gustave Eiffel ne mérite pas d’entrer au Panthéon si un avocat -certes « ténor du barreau »- y entre bientôt ! Et pourquoi pas…
-afin de me réconcilier un peu avec la mémoire de l’avocat- lors d’une cérémonie commune ?

Les oeuvres de Gustave Eiffel encore visitées au XXIe siècle !
Au fait, qui sait que c’est Édouard Laboulaye, parlementaire français, qui, dès 1865, eut l’idée originale d’une Statue de la Liberté et d’en faire cadeau par la France aux États-Unis d’Amérique ! 
Auguste Bartholdi fut choisi pour la réaliser. 
Ce fut fait à Levallois-Perret où Gustave Eiffel réalisa l’exceptionnelle armature intérieure devant résister aux vents de la baie de New-York.
L’Association des Descendants de Gustave Eiffel tente de sauver nombre d’ouvrages de Gustave Eiffel pour éviter leur destruction comme cela est arrivé au Vietnam.
Le pont ferroviaire de Bordeaux ou « Passerelle Saint-Jean », premier chantier de Gustave Eiffel en tant que maître d’œuvre, devait être détruit. Grâce à l’aide de l’Association Sauvons la Passerelle Eiffel, ce pont a été classé aux monuments historiques et réaménagé en traversée piétonne.

Le viaduc de Garabit, lui aussi, a été classé à la liste des monuments historiques.
Le pont Maria Pia sur le fleuve Douro à Porto, lui, attend des financements pour être transformé en pont piétonnier et cycliste.
Ces deux ouvrages font l’objet d’une démarche d’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Le laboratoire aérodynamique Eiffel a permis, lui, dès sa création de produire des vents allant jusqu’à 100 km/h, ce qui lui permet de contribuer activement aux progrès de l’aéronautique mais aussi de l’industrie automobile ! Et, aujourd’hui, son activité se concentre sur la tenue aux vents des ouvrages d’art mais aussi en ce qui concerne la ventilation naturelle des bâtiments.
Martin Peter, actuel conservateur du laboratoire, a consacré l’ensemble de sa carrière professionnelle à la préservation de l’héritage de Gustave Eiffel dans le domaine de l’aérodynamique. Il a notamment œuvré au classement, en 1996, de la soufflerie aux monuments historiques. Le laboratoire est actuellement la propriété du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment.

Jacques MARTINEZ, journaliste, 
ancien chef des informations de nuit de RTL (1967-2001), l’AFP, le FIGARO, le PARISIEN…

 997 total views,  1 views today

image_pdf

41 Commentaires

  1. Le Panthéon avec Minus, c’est un peu comme la Légion d’Honneur, qui a été offerte au prince d’Arabie, juste après les attentats en France.
    Je n’ai jamais compris si c’était pour le remercier, ou pour le rassurer sur nos intentions.

  2. Merci de nous signaler cette aberration gauchiasse.
    La gauche encense ses anti-héros.
    Ce type à courte vue, qui a voulu imiter les autres pays européens ayant aboli la peine de mort.
    Un suiveur, qui avait envie , en plus de sauver les assassins, d’avoir son nom sur une loi.
    Et là, c’est l’apothéose ! j’espère que ça ne se fera pas.

  3. Re “Carole dit” :OUI,j’ai toujours pensé que la comparaison des Juifs et des musulmans était très très injuste.Mais on oublie qu’hitler était ami avec le musulman mufti de Jérusalem..

  4. Quand on supprime peine capitale et perpétuité réelle, on décale échelle des crimes/délits et échelle des peines correspondantes de deux crans. Il en résulte que plus personne n’est puni à hauteur de ce qu’il a fait. On cautionne Badinter d’un côté, on s’insurge de l’impunité des délinquants, mais c’est un seul et même corpus. Badinter aurait au moins pu rouvrir l’établissement pénitentiaire de Guyane.

  5. Badinter n’était qu’un déconstructeur parmi tant d’autres, mais la république panthéonise toujours les pires de ses enfants. Quand on pense que le bâtiment était à l’origine une église, c’est à vomir.

  6. Cette pauvre église Ste Geneviève devient vraiment la triste nécropole de la chienlit antifrançaise…

  7. Évidemment, on vit dans la république de MACRON, de HOLLANDE, de SARKOZY, de CHIRAC, de MITTERRAND, c’est du lourd!
    N’oublions pas que Mirabeau séjourna au Panthéon avant d’en sortir… Tout est possible.
    La preuve, la France est en train de sombrer dans le contrôle d’information à la mode soviétique staliniste. Décidément, MACRON restera dans l’histoire; je n’ose pas mettre une majuscule…

  8. Si cette ignominie se commet, il ne faudra pas oublier de repeindre le toit du Panthéon en vert comme le sont tous les couvercles de poubelles…

  9. c est sur que de le voir au pantheon a cote de gens comme marie curie et jean moulin il y a quand meme comme un gros probleme

  10. Mais personne dans la classe politique et journalistique n’a évoqué ce que vous écrivez, Badinter a eu tous les honneurs. Et son épouse qui a interdit au RN de se rendre aux obsèques, a un esprit vraiment mesquin. Elle est dans le deuil et continue de nourrir une haine tenace contre ce qu’ils appellent l’extrémisme de droite. Elle était venue dire sur le plateau de la Grande Librairie, qu’elle craignait qu’il ne soit trop tard pour la France concernant l’immigration”. Ses prises de position sont trompeuses et ambiguës.Il faudrait savoir et lui demander si Badinter aurait gracié Hitler et les bourreaux nazis des camps de concentration.

    • Absolument d’accord avec vous. Mais pour que son cher et tendre ait une chance d’entrer au Panthéon, elle s’est peut-être sentie obligée d’adhérer à la haine contre le parti d’ULTRA droite régnant en France et ainsi de réfuter à son tour le RN. Quelle soumission ! Je la pensais plus indépendante, malgré son appartenance gauchiste. Finalement, elle est à mettre dans le même panier que le poudré et toute sa clique, y compris la nupes

  11. Gustave Effel est un grand homme et vous avez raison, ses œuvres immense auraient dû lui permettre de rentrer au panthéon. Un avocat qui défend des criminels non et non. À cause de lui les criminels n’ont plus peur, grâce aussi, ou plutôt à cause d’un certain sinistre de la justice.

  12. Il n’y a pas plus antidémocratique que cet avocaillon tyrannique des Badinter qui a imposé la suppression de la peine de mort alors que la majorité du peuple français ne voulait pas.
    Si on faisait voter les Français aujourd’hui il y aurait une encore plus grande proportion pour la peine de mort pour les crimes horribles tels que viols et assassinat d’enfants.
    Les retraites de la majorité des Français sont misérables parce que on dépense bien trop pour réhabiliter des criminels irrécupérables et accueillir des clandestins ennemis de la France.
    LES NOTRES D’ABORD, LES AUTRES ENSUITE.

  13. Au bûcher plutôt pour avoir défendu des pourritures comme lui et d’avoir supprimé la peine de mort

  14. Faut pas oublier que Don Robert et/ou Saint Robert faisait partie de la “Haute” depuis qu’il avait épousé en 1966 la toujours richissime Elizabeth Bleustein-Blanchet, héritière de Publicis. Celle d’avant, la pauvre Anne Vernon, actrice, ne pouvait pas faire “le poids”.

  15. Badinter ne fait pas partie des personnalités politiques juives que j’admire. comme Goldnadel, Bensoussan ou Finkielkraut par exemple. Je trouve ses idées néfastes. Il existe des prédateurs qui, tant qu’ils sont en vie, même en prison, restent un danger mortel pour la société. Par ailleurs, sa comparaison des Juifs avec les Musulmans – selon lui les musulmans d’aujourd’hui ressemblent aux Juifs d’hier m’a paru indigne et même mensongère.

  16. Concernant la peine de mort Essayez de vous mettre à la place de Patrice Dils condamné à la peine de prison maximale pour le meurtre de deux enfants . Si la peine de mort était encore d’actualité en France il aurait certainement été condamné à celle-ci .Hors le véritable meurtrier était Francis Heaulme !!!!!!!!.

    • TRès juste c’est un des meilleurs arguments contre la peine de mort, le risque d’erreur judiciaire

      • Merci Christine , d’autant qu’il me semble que les jurés d’assises se basaient ( au passé le système ayant changé ) sur leur intime conviction .Dans le cas de Patrice Dils ses aveux lui ayant été ARRACHÉS sous la pression psychologique des policiers .
        L’excellent film ” garde à vue ” permet de remettre en compte beaucoup de certitudes . De plus que penser du fonctionnement de notre société et de sa justice ( actuelle ) qui n’emprisonne pas ses criminels et par là même les invite à récidiver . Cette Société qui il y à encore peu n’hésitais pas à envoyer à la mort des innocents sur des présomptions .

      • Cette affaire Dils est bien fumeuse. J’ai encore des doutes. La présence miraculeuse de Francis Haulme, il habitait chez sa grand-mère dans cette même ville, a permis une révision. Certaines personnes n’y croient pas, d’autres si. Personne n’a pensé aux empreintes, à l’ADN des scellés, scellés qui ont été détruits. Haulme assassinait à l’Opinel, c’était sa signature. Il y a eu d’autres suspects. C’est une affaire nébuleuse. Dils a eu de la chance. D’autres non, comme le petit-fils Seznec qui n’a pu faire aboutir une demande de révision. Après avoir examiné cette affaire à la loupe, j’ai trouvé des preuves indirectes que son grand-père Seznec n’a pu assassiner Quéméneur entre Houdan et Paris.

      • Sauf que Patrick Dils etait mineur au moment des faits et que depuis 1980 (Avant l abolition totale en 1981 par Badinter),la peine de mort n etait plus exercee contre les mineurs.

    • Oui Tintin effectivement mais maintenant avec l’ADN il y a beaucoup moins d’erreurs voire pas du tout .

    • Tant qu’on y est, proposons à Lelandais d’entrer au Panthéon au côté d’Emile Louis et Fourniret.

    • Évidemment, tant que subsiste le moindre doute, la peine de mort n’est pas applicable et la présomption d’innocence est la règle.
      Je pense surtout aux tueurs en série, aux tueurs et tortionnaires d’enfants ou de personnes âgées ou handicapées, ou aux tueurs de masse ainsi qu’aux terroristes et aux criminels tels que les chefs nazis du troisième Reich. Qu’en pensait Badinter, au fait ? Ils sont des prédateurs irrécupérables qui tueront des innocents tant qu’ils le pourront.

    • La peine de mort a été instituée par nos sociétés contre ceux qui ne respectaient pas l’ordre établi ( elle était dissuasive ) La question essentielle est celle-ci: l’ordre établi est-il le bon et par qui a t-il été établi? De plus toute société a les criminels qu’elle mérite. On le voit actuellement notre société fait entrer des criminels en puissance et ne les réprime pas au contraire elle punit et emprisonne ceux qui veulent se défendre contre ces derniers . Sans parler de peine de mort, le plus honnête des hommes, à la moindre incartade, peut avoir sa vie brisée ( un verre de trop au volant ) pour avoir renversé et tué un piéton qui lui-même ne respectait pas les règles de la société ( traverser hors des clous ) Certains préfèreront laisser agoniser le piéton non pas par manque d’humanité mais par peur du système répressif. La peine de mort n’est pas la solution ni pour le conducteur ivre ni pour le psychopathe, l’emprisonnement l’est .

      • Il ne peut y avoir deux poids deux mesures , la clémence pour l’honnête homme qui ivre au volant tue un innocent et la peine de mort pour le psychopathe qui tue pour nourrir ses névroses .Ceci dit rien ne justifie que 
Robert Badinter soit panthéonisé , c’est toujours du pur jus macron notre destruction par la désacralisation .

  17. Ce type a fait d’une pierre deux coups.
    En abolissant la peine de mort, il a légalisé la multi-récidive (puisque la perpétuité réelle n’est que très rarement appliquée).
    Il a ainsi instauré (en bon gauchiste) la double peine pour les victimes. Dont il se foutait éperdument d’ailleurs.

  18. Le Panthéon prend des allures de déchetterie. Le vampire Fabius y fera peut-être son entrée, ou le Yéti Moretti avec la plaque suivante : Malgré un physique disgracieux et repoussant il servit fidèlement son maître.

  19. Et les frères Lumière, inventeurs du cinéma. Pour fêter le centenaire de l’invention du cinéma (1895), il avait été décidé de mettre en circulation des billets de banque à l’effigie des deux inventeurs. Malheureusement, un socialaud-francmac (pléonasme) rappela que l’un des frères Lumière avait été décoré de la francisque du Maréchal Pétain. Aussitôt, branle-bas de combat dans les rédactions pour dénoncer cette “infamie”. Ainsi, des millions de billets de banque partirent au pilon. En revanche, Mitterrand décoré de la même françisque, ça passe… Ah, les socialauds, métastases de notre France millénaire.

  20. Le Panthéon pour celui qui a permis que la criminalité explose, pas d’accord. Mééééé notre clown lui est très satisfait que l’on ne puisse plus couper en deux les assassins, puisqu’ils sont presque tous de la diversité. Et que les seuls qui doivent tomber sous les coups de couteaux ce sont nos enfants. Coluche aurait dit, bande d’enfoirés.

  21. La place de Badinter est aux oubliettes, pas au Panthéon. Ce connard a craché toute sa vie sur les familles des victimes.

  22. Badinter me fait penser à Dupont Morreti…… même combat…… sauver les criminels…..

  23. En envoyant au panthéon des personnages qui n’ont rien à y faire, Macron se positionne déjà à litre posthume. Par sur qu’en 2064 Jordan Bardella élu président pour la 6ème fois, organise une cérémonie pour gugusse dont ont aura appris le décès sur le “Canard” à la rubrique “La mort des cons”

Les commentaires sont fermés.