Une chaîne belge relaie les offres d’emploi réservées aux musulmanes voilées !

Allez proposer des emplois aux seules femmes non musulmanes non voilées, vous allez vous retrouver illico presto au tribunal. Forcément.

Cela s’appelle la dhimmitude. Cela s’appelle le djihad. L’imposition des normes et prescriptions coraniques à toute la société. On en voit des exemples chaque jour.

 

 

Au-delà de l’argument de la discrimination, on peut s’étonner que ce soit la RTBF, chaîne d’information publique, qui fait ainsi le choix de promouvoir une initiative ciblant un public extrêmement circonscrit, celui des femmes musulmanes voilées qui tiennent absolument à garder leur voile au travail, faisant ainsi une interprétation particulièrement rigoriste d’un prescrit religieux controversé, relève notre chroniqueuse bruxelloise Nadia Geerts.

En Belgique, on a l’inclusion chevillée au corps. Et c’est ainsi qu’existe depuis peu une plateforme conçue par Hanan Challouki, une « stratège en inclusion » dans le but de « connecter les femmes musulmanes visibles à des employeurs dit inclusifs ». Cette plateforme, joliment nommée « Hijabis at Work », répertorie les entreprises qui acceptent le port du hijab sans restriction, afin de faciliter la recherche d’emploi des femmes musulmanes « visibles ».

[…]

 

Alors que son contrat de gestion fixe clairement la diversité comme objectif à la chaîne publique, la RTBF promeut donc en réalité une initiative qui exclut de fait tout chercheur d’emploi n’appartenant pas à la catégorie des femmes musulmanes « visibles », c’est-à-dire voilées. Et ce quand bien même il appartiendrait à une autre communauté « visible », comme celle des juifs à kippa, des militants socialistes à rose rouge ou des nationalistes flamands à lion griffu.

[…]

Marianne

 

« Hijabis at Work » : quand la chaîne d’information publique belge RTBF promeut une plateforme d’emploi réservée aux femmes musulmanes voilées

 709 total views,  2 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


6 Commentaires

  1. Je préconise la décapitation,(pour ester dans leurs coutumes) de tout ce qui est bâché et avec une couche culotte sur la tête comme leur gourou de merde

  2. Blague : Comment appelle-t-on une femme voilée qui travaille dans une usine qui emballe des cacahuètes ? La femme à Rachid.

  3. J’ évite tout ce qui est voilé aux caisses des commerces et grandes surfaces. Je sors immédiatement, je ne me ferai pas une complice de la secte en cela me met hors de moi.Je privilégie de dépenser mes euros pour les lieux qui représentent les valeurs de la ” vraie” France.