Inde, Suède… Désespéré par le chagrin des paysans, Macron va se balader

Macron et sa dame, en balade pendant que la France profonde gronde…

 

A peine avait-il rapidement installé à la tête de son gouvernement de félons, cyniques mais de plus en plus pétochards, son clone, héritier, fils spirituel (cochez la case de votre choix) Gaby le magnifique…

Le grand Mamamouchi qui loge habituellement à l’Elysée, s’en est allé, avec ce qui lui sert de dame, déambuler loin de cette France et ces Français qu’il déteste, laissant « le petit » se démerder avec les problèmes soulevés par ces « bouseux » qu’il méprise tant, tout en clamant le contraire, comme à sa perfide habitude du « en même temps » !

Ayant distribué ses instructions détaillées :

« Ce n’est pas difficile, pour la grogne des paysans, vous faites exactement la même chose que ce qui a   été fait avec succès pour mater les Gilets Jaunes ; d’abord les brosser dans le sens du poil, histoire de les endormir, tout en gagnant du temps pour lever nos troupes d’antifas habituels, avec mission de foutre le souk dans les manifs tout en s’arrangeant pour mettre la casse sur le dos des manifestants » …

Euh, Gaby tu es gentil, tu ne me coupes pas la parole quand je parle ; ne commence pas à te croire mon égal et rappelle-toi de ce qu’il est advenu de madame 49.3 !

J’allais y venir ; puisque les bouseux ont sorti leurs tracteurs, nos potes antifas ne seront pas suffisants, aussi Moussa a l’autorisation, de sortir ses nouveaux jouets, lesquels, ajoutés aux promesses habituelles, devraient calmer le jeu immédiatement. J’ai dit ! »

Sa magnificence avait aussitôt pris le premier jet en partance pour … l’Inde, pendant que ses faux opposants, les écolos-dingos (pléonasme) regardaient ailleurs avec application !

Invité d’honneur de la fête nationale. Parade militaire en calèche, défilé en pick-up, garden-party dans les immenses jardins de la présidence : une ambiance bien paisible et décontractée, tout en cérémonie, en déconnexion totale avec la colère qui gronde en France. Une déconnexion assumée, d’ailleurs, puisque le Président a refusé de répondre à une question qui lui était posée au sujet des agriculteurs.

Une image qui fera chaud au cœur des agriculteurs qui se gelaient sur leurs tracteurs… ou en cellule de GAV !

Et puis comme chez les Macron, la provocation est devenue du « Grand Art », les deux usurpateurs ont immédiatement enchaîné sur un voyage en Suède, où totalement indifférents à ce qui se joue en France, et donc à la misère paysanne, le couple infernal goûte le faste qu’il affectionne particulièrement, se régalant de « boudin de renne » et de « caviar de Kalix », puis, lors d’une rencontre avec des étudiants de l’université de Lund, « monsieur » va jusqu’à chanter avec eux le célèbre refrain de Joe Dassin « Les Champs Elysées »… lesquels viennent justement d’être décorés de ballots de paille par les agriculteurs en colère… ce que manifestement le public suédois semble ignorer.

Auparavant, Emmanuel Macron a choisi de parler des défis et de l’avenir de la coopération européenne, et rapidement, le public pose les premières questions sur l’avenir de l’UE et les risques qui pèsent sur les démocraties européennes… Dont vous apprécierez certainement la teneur :

« Il y a des domaines dans lesquels nous sommes vulnérables. L’un d’entre eux est le risque de manipulation des élections et la menace croissante de la désinformation, par exemple via les médias sociaux », affirme Emmanuel Macron (alias Pinocchio !)

Le président, qui n’hésite pas à désigner la Russie comme acteur majeur de l’instabilité en Europe, évoque également la guerre en Ukraine, au cœur des préoccupations de la jeunesse suédoise. « Nous devons accroître notre soutien [à l’Ukraine], car nous ne pouvons pas risquer de voir la Russie l’emporter. »

https ://www.pointdevue.fr/royal/suede/emmanuel-et-brigitte-macron-en-suede-rencontre-enjouee-avec-des-etudiants

https ://www.pointdevue.fr/royal/suede/carl-xvi-gustaf-et-silvia-de-suede-accueillent-emmanuel-et-brigitte-macron-en-grande-pompe

https://fr.news.yahoo.com/emmanuel-macron-su%C3%A8de-images-d%C3%AEner-052112763.html?

Tout ceci serait très mal passé nous dit-on… Sans blague ?

 

Petit rappel à ceux qui s’étonneraient que Macron quitte la France quand la fronde menace : c’est une constante chez lui !

Quitter le territoire en temps de crise n’est pas nouveau, pour le président de la RépubliqueEn décembre 2018, la contestation gilets jaunes grondait partout en France jusque dans les rues de la capitale. Pas de leader, pas de revendication précise, sinon la rage d’être pris à la gorge par les taxes insurmontables. Pendant ce temps, le président de la République est en Argentine pour le G20, il n’en revient que le 1er décembre, jour de la troisième journée de mobilisation d’ampleur de cette France qui n’en peut plus.

Lors des manifestations contre la réforme des retraites, en juin dernier, le Président a aussi quitté le navire. Il s’est d’abord rendu à Pékin pour des enjeux politiques et diplomatiques, puis à Amsterdam dans la foulée.

https://www.bvoltaire.fr/inde-suede-emmanuel-macron-en-toute-deconnexion/

Mais pendant que monsieur et madame prennent du bon temps, l’intendance veille à exécuter à la lettre la feuille de route remise par le couple maudit avant son départ… et gare si les consignes n’ont pas été respectées, ça va chauffer au retour.

Ainsi, comme prévu, la FNSEA a réussi à convaincre ses adhérents (les plus grandes exploitations agricoles) de lever les barrages et retourner chez eux, même si pas entièrement satisfaits des aumônes jetées par le pouvoir…

1ère manche, avantage Manu… qui joue la montre avant les JO et les élections européennes…

Pourtant cela ne devrait pas durer longtemps car déjà ceux de la Confédération Paysanne (plutôt les petites exploitations) dont certains barrages ont été levés par les forces de l’ordre, font savoir, par un communiqué sur leur site, que la bataille pour le revenu paysan ne fait que commencer !

Nous dénonçons le choix du gouvernement de traiter différemment les mobilisations et les organisations syndicales. Les dirigeants de la FNSEA* ont obtenu du gouvernement des réponses liées à leurs intérêts personnels d’agri-managers spéculateurs. Ces derniers ont ainsi permis au gouvernement de s’exonérer de répondre à la question centrale de cette mobilisation : le revenu.

https://www.confederationpaysanne.fr/actu.php?id=14168

La colère de ceux qui se sentent floués est palpable chez ceux qui ont pu s’exprimer sur les ondes ; ici sur Europe 1 :

 

Tout comme il est difficile de prévoir les réactions d’un fauve blessé, les pleutres de la Macronie, même morts de trouille, restent très dangereux tant qu’ils obéissent sans limite au fou furieux de l’Elysée, lequel serait bien capable de faire tirer sur les paysans réfractaires à ses volontés… ainsi que sur tous ceux qui les soutiennent !

La férocité avec laquelle ils répriment les ré-informateurs tels que RL en est une preuve aveuglante !

Josiane Filio au nom de la Liberté d’expression

https://ripostelaique.com/inde-suede-desespere-par-le-chagrin-des-paysans-macron-va-se-balader.html

 489 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. C’est beau la royauté.
    Ce n’est plus une royauté de Droit divin, mais plutôt une royauté par magouille.
    Qui plus est, la tyrannie exercée est plus importante que dans une monarchie constitutionnelle.

  2. Pourquoi cette FNSEA, qui est le syndicat des favorisés de l’agri, reste celui qui est le plus voté ??
    Même question que pour Minus, les électeurs votent contre leurs intérêts.
    Les électeurs vont donner de la puissance à celui qui les écrase ???

  3. Quand Trou-Du-Cul s’est réfugié à l’Élysée sous la protection du GIGN, du RAID, du service de protection de la Présidence de la République, des services secrets etc. il nous a dit : ” Venez me chercher ! ” Mais là, il a bien cru que les paysans allaient venir avec leurs tracteurs alors il s’est barré en Suède d’où il aurait pu dire : ” Kom och ta mig ! ” mais les paysans n’auraient pas compris.

  4. A signer de toute urgence et transmettre à tous vos contacts :
    1) le referendum immigration lancé par Jean Messiha (Vivre Français) https://www.vivrefrancais.com/about-2-18
    2) la pétition pour dénoncer l’accord France Algérie de 1968 lancée par Samuel Lafont (Damoclès) https://damocles.co/accord-franco-algerien/
    FAIRE SUIVRE A UN MAXIMUM DE CONNAISSANCES ET QUE CES CONNAISSANCES FASSENT SUIVRENT UN MAXIMUM A LEUR TOUR!
    Nous devons atteindre à minima la barre des 4,8 millions de signatures pour le referendum. DES QUE NOUS AURONS ATTEINT CETTE BARRE DES 4,8 MILLIONS NOUS SERONS EN MESURE DE FOUTRE LE MAC ROND DEVANT SES “OBLIGATIONS”.

  5. Toujours admiratif des articles de Josianne Filio, notons cependant que la première viei…, heu première dame pardon (mon clavier a fourché), s’investit dans le bien commun en reprenant la caisse des pièces jaunes devant. Nous souscrivons bien entendu sans réserve à son action totalement dénuée d’arrière pensée communicative qui serait destinée à promouvoir son époux. Il n’y a pas lieu de blâmer les consorts macronneux pour leur apprentissage au métier d’empereur et d’impératrice, que dirions nous de leur impréparation si d’aventure comme nous l’espérons, Emmanuel 1er succède à Der Layen dans une version beaucoup aristocratique de la kommandantur administrant la grosse commission européenne.

Les commentaires sont fermés.