Les oppositions travaillent quand ?

Source de l’image  https://www.20minutes.fr/politique/assemblee_nationale/4073831-20240131-attal-assemblee-eric-ciotti-leve-brievement-accueillir-premier-ministre

« La bêtise insiste toujours », écrivait Camus. Que dirait-il à l’endroit de nos politiques et du Président des LR ? Ciotti refait parler de lui. Floué sur la loi immigration, le revoilà sonnant la charge pour défendre nos agriculteurs, la main sur le coeur. Il a tout compris, le problème c’est le revenu, donc il propose de ponctionner l’AME (aide médicale d’État), pour assurer un revenu minimum de 1500 euros à nos paysans. Borne lui avait promis, par courrier, de réformer cette aide. C’était l’accord pour ne pas faire tomber le gouvernement. Fort de cette promesse, il s’est donc empressé de réclamer son dû. Attal vient de lui faire savoir que ce serait par voie réglementaire. Il espérait une loi, un vote, pour caracoler devant les micros et dire que c’était grâce à lui, c’est encore raté.

Il ne cesse de se faire rouler dans la farine, mais il persiste à sauver Macron, à croire ce qu’il dit et pire, ce qu’il écrit. Les LR ont le mérite de la constance dans la naïveté, plus ils se font rouler, plus ils en redemandent. Ciotti estime l’enveloppe à 2 milliards, or un récent rapport l’évalue à 1,2. Le compte n’y est pas.

L’humiliation n’étant pas suffisante, le brave homme s’est fait recadrer par les agriculteurs eux-mêmes, qui ne veulent plus d’aides, mais vivre de leur travail. Pour s’expliquer, paraître plus clair, il a cru bon de nous gratifier sur France 2 d’une de ses formules dont il a le secret. Ce transfert d’argent selon sa logique, n’est pas une allocation supplémentaire, mais un plus pour parvenir à ce que « le cumul de tous les dispositifs fasse que l’on relève le revenu des agriculteurs ». Par « dispositif » qu’entend-il ? Des moyens de contourner la législation imposée par l’Europe ? Diable, qu’il nous explique ce tour de force, qu’il nous donne cette solution miracle, car ignore-t-il que faisant partie de l’UE, ce détail implique qu’il doit se plier à ses règles. Princesse Ursula vient de le dire, le Mercosur, qui n’est pas abandonné, mais différé, s’appliquera à tous. Comment Ciotti compte-t-il lutter contre les produits qui vont arriver d’Amérique du Sud, de Nouvelle-Zélande ? Comment sauvera-t-il la filière volailles françaises condamnées d’avance par l’UE, s’il ne peut s’affranchir des obligations de Bruxelles ? C’est donc bien d’aides et de subventions dont il parle.

On tourne en rond, les mêmes recettes conduisent aux mêmes effets. Les LR sont comme d’autres, englués dans l’éternelle routine d’une soumission européenne qui n’en finit pas de liquider nos nations, nos façons de vivre, nos industries et nos agricultures. Ils se drapent dans un silence de circonstance, tremblant de peur, craignant les sanctions et le chaos, alors qu’en se taisant ils le construisent patiemment. L’omerta est de mise, ils en sont restés au mirage de l’Eldorado européen et rien ne pourra les faire changer d’avis, sauf le peuple peut être, à condition qu’il veuille bien lui aussi désigner le responsable et cesse de se cacher derrière des formules vagues, imprécises, laissant à d’autres le soin de lire entre les lignes.

Comme pour l’immigration, Ciotti se berce de l’illusion de pouvoir fixer tout seul ses règles. Mais qu’il écoute donc Attal, il l’a dit clairement, c’est Bruxelles qui décide. L’unique latitude dont il dispose, c’est de renverser Attal, ou même de destituer Macron. Mais ce n’est toujours pas à l’ordre du jour. Plusieurs motions seront discutées, mais grâce à Dieu, les LR n’y participeront pas. Quant aux autres partis, chacun la sienne pour rester dans l’idéologie stérile qui mène les Français à comprendre qu’il va falloir se passer d’eux pour changer les choses. Nous arrivons à l’épilogue de la comédie. Il n’est plus possible d’éviter le sujet sans paraître déconnecté, ou furieusement dément. Macron assume sans complexe sa destruction de la nation. Depuis la Suède, il nargue les agriculteurs et les Français en général. Le maintenir au pouvoir est à présent criminel et monsieur Ciotti le sait, forcément, s’il l’ignore, la rue ne cesse de le lui marteler. Cependant rien ne change. Macron n’écoute pas les Français. Le gouvernement ne fait pas mieux, les élus, les LR en particulier, se moquent de sa souffrance de sa colère, on l’a vu pour les retraites, et on le constate encore maintenant. Le seul bémol c’est que les LR se disent cette fois solidaires, oui, mais sans franchir le Rubicon et remettre en question l’appartenance à l’Europe. Ce n’est donc que du mauvais et dangereux théâtre.

Persister à être sourd, tourner le dos aux cris de désespoir des Français ne peut mener qu’à une dislocation violente de la société. Les colères et les rancoeurs s’accumulent, se superposent, faisant grossir l’exaspération. Il risque d’y avoir un moment où, ayant ignoré par calcul politique toutes les formes démocratiques qui permettaient de régler la crise institutionnelle qui agite notre pays depuis des années, il ne restera plus que l’affrontement direct. En ont-ils conscience ? Les élus osent augmenter leurs frais de représentation d’une somme équivalente pour certains, à un mois de pension. Ils ont un montant de frais qui est plus important qu’un salaire de cadre et avec aplomb et audace, ils clament que c’est justifié.

L’inactivation des moyens légaux pour changer de régime n’est-il pas un risque, voire une faute ? Si les oppositions veulent garder ce nom et tenter de maîtriser le cours des choses, elles doivent provoquer la chute d’Attal, ou destituer Macron. Un acte fort et concret est nécessaire. Des motions de censure vont être déposées, nous les suivront avec attention.

https://rassemblementdupeuplefrancaiscom.wordpress.com

Par Gilles La-Carbona : secrétaire national du RPF au suivi de la vie parlementaire

 667 total views,  3 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. Ciotti n’a jamais été qu’une petite fiotte qui comme MLP tournent plus vite que le vent n’ont aucun sens de l’opposition alors imaginez cela dans un gouvernement.
    C’est peut-être le drame car en-dehors de Zemmour vomis par les gauchos, les médias et les fiottes des villes, peut-être que tous ces assistés de la République en connaissent la raison et n’ont d’existence que celle de préserver leur petit chez soi, leur entre eux bien fainéant et leur grande prétention de réputation mondiale.

  2. “assurer un revenu minimum de 1500 euros”

    Je ne suis pas d’accord, notre Système est plein de mesurettes (généralisantes) décidées dans des contextes de revendications ponctuelles corporatistes et on arrive à créer des injustices si l’on met l’ensemble en perspective.

    C’est tout le Système français dans tous les domaines qui est à revoir !

    Déjà l’AME est une injustice flagrante vis-à-vis des Français. Il faudrait adresser les factures aux pays concernés avec sanctions si pas honorées, peut-être qu’ils réfléchiraient à prendre leurs responsabilités vis-à-vis de leurs ressortissants.

  3. en effet les LR ne demanderont jamais la destitution de Macron ! Pourquoi puisque c’est une possibilité prévue ? quand ce président dit, il y a quelques jours, que l’on marche sur la tête au sujet des agriculteurs alors qu’il est au pouvoir, à quoi joue t il ? je pose la question mais il y a longtemps que j’ai la réponse, même avant qu’il ne soit élu ! c’est pour moi une raison de destitution pour cet homme qui dit tout et son contraire ! comment se fait il que ces élus ne l’évoque même pas, comment s’appelle un homme qui ne sait pas où il va en général ? de surcroît quand il a de telle responsabilité !ils ont des preuves tous les jours qu’ils peuvent faire valoir . Macron a ENCORE donné une réponse aux agriculteurs français, – c’est eux qui ont fait un blocage, dormi dehors, laissé leurs exploitations – , qu’il fallait trouver des réponses au niveau européen !! que les agriculteurs français aillent se faire …foutre , en quelque sorte !!

  4. On pourrait commencer par “quelles oppositions” ?
    Parce que jusqu’à présent, c’est comme le bruit d’un moustique, c’est agaçant mais cela n’a aucune conséquence.

  5. Ça suffit d’être con et gentil. S’il y a des produits agricoles d’Afrique du Sud et de Nouvelle Zélande, ne les achetons pas. Les agriculteurs devraient même aller dans les supermarchés les détruire. Et de toute façon, ce gouvernement ne fera rien d’autre que de détruire encore et encore la France. Il faut se réveiller et jeter ces politiques au rebut.

    • Ben, il suffit de lire les étiquettes. Si pas français j’achète pas. Si c’est trop cher j’achète pas. Si tout le monde fait pareil, le vendeur baisse son prix plutôt que jeter à la poubelle.

Les commentaires sont fermés.