Macron ne saborde pas que l’agriculture…

C’est par connerie ou par incompétence ? Pas seulement.

Dans son discours de la fierté nationale, Attal, le premier de sa classe fier d’être ce qu’il est, a fait du Macron, il a menti, il a annoncé la création de 100 000 emplois en 2023. Depuis 2017 ce ne serait pas glorieux !

Selon l’INSEE, en 2017, à l’arrivée de cette équipe de bras cassés il y avait 2,8 millions d’emplois dans l’industrie manufacturière (11%)

Fin 2023, il y en avait toujours 2,85 millions (10,6) donc, l’industrie progresse moins que les autres secteurs. Sur un an la France sous équipée a créé 34 000 emplois dans cette branche, mais en a détruit 16 900.

Le responsable national en charge d’éclairer la réindustrialisation, Olivier Lluansi, donne des indications intéressantes sur les emplois, car elles semblent plus réalistes que les discours de certains responsables politiques.« Le plan France 2030 permettrait d’augmenter la part de l’industrie de 0,5 point dans le PIB et créer de l’ordre de 100 000 emplois industriels.

https://toutpourlemploi.fr/2023/12/emplois-industries-2023/

Au cours de sa balade aux Indes, le pays des Maharadjahs, Macron a accepté que Safran transfère 100% de sa technologie au groupe indien Hindustan Aeronautics Ltd pour concevoir un moteur d’avion de chasse ! Un concurrent du Rafale ?

En juillet 2023, l’Inde et la France ont décidé d’étendre leur coopération de défense dans le domaine des technologies aéronautiques avancées en soutenant le développement conjoint d’un moteur d’avion de combat. Elles ont également décidé de soutenir une coopération industrielle pour la motorisation des hélicoptères lourds dans le cadre du programme Indian Multi Role Helicopter (IMRH) avec Safran Helicopter Engine. Safran Helicopter Engines et Hindustan Aeronautics (HAL) Elles ont également signé un accord de partage des tâches pour le développement conjoint du moteur destiné au futur hélicoptère multirôle indien (IMRH

https://infodujour.fr/business/73110-avions-de-combat-le-groupe-safran-transfere-100-sa-technologie-a-linde

Cette grosse connerie a déjà été faite. En Macronerie on a de l’audace, toujours de l’audace, on persévère.

Il y a un an le JDD titrait : voici les Airbus made in China.

En 2009 Air Bus fabriquait sont premier A320 en Chine. Fin 2011 l’usine de Tianjin annonçait produire 48 appareils, soit plus de 10% de la production de la famille A 320.  Le plus gros risque est celui du pillage technologique. L’avionneur Comac, créé fin 2008, a reçu pour mission du gouvernement de mettre en service d’ici à 2018 un avion de plus de 150 sièges concurrent de l’A 320. “Il n’y a pas de coopération sans transfert de technologies. Nous protégeons celles qui sont essentielles. Et quoi qu’il arrive, je n’ai aucun doute sur le fait qu’une grande nation comme la Chine va construire un jour son propre avion“, répond le PDG d’Air Bus, En attendant, l’empire du Milieu est un énorme marché, bientôt le deuxième du monde derrière les Etats-Unis. De quoi justifier quelques sacrifices.

L’avionneur européen qui détient aujourd’hui près de 60 % du marché chinois, va ouvrir une deuxième ligne d’assemblage à Tianjin. Cela doit lui permettre de produire 75 A320 et A321 par an à partir de 2026. https://www.lejdd.fr/Economie/Voici-les-Airbus-made-in-China-16769-3071648

Serait-ce la réindustrialisation promise par Macron ? Pour créer des emplois aux travailleurs et espions Chinois ?

Le 16 /12/23 le premier avion de ligne Chinois le Comac C919. A fait son premier vol, il est la pièce maîtresse des ambitions de Pékin pour tenter de rivaliser avec les appareils occidentaux, comme le Boeing 737 MAX et l’AirbusA320, et réduire la dépendance de la Chine à l’égard de la technologie étrangère. Déjà 1 200 commandes , Avec le transfert de technolgie ?  https://www.capital.fr/entreprises-marches/airbus-lavion-c919-du-concurrent-comac-va-faire-sa-premiere-incursion-hors-de-chine-1487589

« La France saborde son industrie plastique, alors que l’Europe ne nous demande rien ! »

La France va plus loin dans l’interdiction des plastiques que ce que demande l’Europe. Et court le risque de faire couler toute une industrie, alerte Joseph Tayefeh, secrétaire général du syndicat Plastalliance.https://www.lejdd.fr/economie/la-france-saborde-son-industrie-plastique-alors-que-leurope-ne-nous-demande-rien-141656 et pourtant, à compter de 2030 (la date n’est pas encore définitive à ce jour), “25% du plastique utilisé pour la construction d’un nouveau véhicule devront provenir du recyclage, https://www.automobile-magazine.fr/toute-l-actualite/article/41490-voitures-avec-du-plastique-recycle-voila-ce-que-vous-attend

Petit rappel douloureux

En 2015/2016 Macron, secrétaire général adjoint de l’Élysée (2012-2014) lorsqu’il était ministre de l’Économie (2014-2016). approuve la vente de 70% d’Alstom au conglomérat General Electric Américain, un des derniers et des plus beaux fleurons de l’industrie française. 

Ces turbines, qui sont les plus puissantes du marché et équipent près d’un tiers des centrales nucléaires dans le monde. C’est désormais le groupe américain qui décidera à qui et comment vendre ces turbines. C’est lui aussi qui aura le dernier mot sur la maintenance de nos centrales sur le sol français… Nous avons donc délibérément confié à un groupe américain l’avenir de l’ensemble de notre filière nucléaire. Le drame de l’appareil d’Etat c’est qu’il est dirigé par Bercy où la fibre industrielle a pratiquement disparu. Soit nous avons des politiques qui ne connaissent l’activité économique qu’à travers le prisme des collectivités locales soit nous avons de jeunes technocrates formés, imprégnés par la mentalité de banquier d’affaires . https://www.lefigaro.fr/vox/economie/2015/01/05/31007-20150105ARTFIG00339-vente-d-alstom-les-dessous-des-cartes-par-jean-michel-quatrepoint.php

En 2023 EDF rachète deux fois plus cher la branche nucléaire de General Electric, « On l’a vendu pas cher et on la rachète très cher ! » s’étonne un témoin privilégié de la vente de la branche énergie d’Alstom en 2014-2015. Ce qu’il évoque, c’est le prix de vente de la partie nucléaire de ce deal, en cours de rachat à General Electric par EDF (lire notre article). Selon Le Canard Enchaîné, dans son édition du 16 février, EDF rachète « deux fois plus cher que le prix de vente ». Une information que Le Trois est en mesure de confirmer.l’Américain conserve la construction de l’îlot conventionnel (turbine Arabelle et alternateur) pour les centrales nucléaires du continent américain https://letrois.info/economie-social/edf-rachete-deux-fois-plus-cher-la-branche-nucleaire-de-general-electric/

Pourquoi la vente controversée d’Alstom à General Electric fait à nouveau parler d’elle ?

Le parquet national financier, notamment, a récemment indiqué s’être saisi de l’affaire après qu’un député a émis des soupçons quant à un potentiel «pacte de corruption» impliquant Emmanuel Macron

Dans sa lettre de janvier au procureur, qui a conduit à l’ouverture de l’enquête confiée désormais au PNF, Olivier Marleix émet l’hypothèse d’un possible «pacte de corruption» au bénéfice d’Emmanuel Macron. «Si j’en crois la presse et d’autres interlocuteurs, des personnes qui avaient à l’époque intérêt à la vente, tels que les intermédiaires financiers, et qui ont été rémunérés en termes de success fees(«rémunération au succès») grâce au deal, figuraient parmi les donateurs et organisateurs de levées de fonds pour la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron», affirme-t-il au Figaro. Avec l’enquête du PNF, le député espère «une évaluation sérieuse du financement de la campagne de Macron» https://www.lefigaro.fr/societes/pourquoi-la-vente-controversee-d-alstom-a-general-electric-fait-a-nouveau-parler-d-elle-20190724

Une information judiciaire pour corruption d’agent public étranger et recel visant Alstom a été ouverte le 23 mars 2022 après la plainte avec constitution de partie civile déposée par l’association anticorruption Anticor, a appris l’AFP ce mardi de source judiciaire. L’association avait déposé en décembre 2020 une plainte pour corruption contre X le 13/07/22 En décembre 2014, le groupe français avait payé une amende record de 772 millions de dollars aux Etats-Unis pour des faits de corruption dans plusieurs pays.

https://www.capital.fr/entreprises-marches/vente-dalstom-a-ge-ouverture-dune-enquete-pour-corruption-et-recel-1441482

Il fallait s’y attendre, comme en dictature, Macron a donné ordre d’éliminer les gêneurs. L’agrément de l’association anticorruption Anticor de lutte contre la corruption et d’atteinte à la probité, n’a pas été renouvelé par le gouvernement en décembre 2023.

Daniel Faguet

 261 total views,  2 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. Ben oui, la corruption c’est macron et sa clique, normal qu’ils ne veuillent pas être surveillés, encore un peu de patience avant que ça leur pète dans la tronche, peut-être “avant 2027”, qui sait ?!

Les commentaires sont fermés.