Israël-Gaza : et si on mettait les Gazaouis dans les tunnels ?

Tunnels du Hamas à Gaza

Les Gazaouis se plaignent. On les déplace tout le temps d’un endroit à un autre, mais aucun n’est sûr, disent-ils. Ils ne savent pas où aller pour échapper aux bombardements israéliens.

Oh, que si ! Il y a bien un endroit très sûr : les tunnels creusés, fortifiés et équipés par leurs compatriotes du Hamas.

Ils entreront dans les tunnels suivis par les soldats israéliens.

Une rumeur a circulé vers la mi-décembre dans les médias occidentaux, laissant croire qu’Israël avait commencé à inonder les tunnels avec de l’eau de mer. Ce qui paraît complètement farfelu. Israël ne peut pas tuer délibérément les siens. N’importe quel pays arabe ou musulman pourrait le faire. Pas Israël.

On peut pousser les Gazaouis par force dans les tunnels. C’est ce qu’aurait fait le Hamas si la situation était inversée dans la région. Si c’étaient les Israéliens qui creusaient des tunnels et y détenaient des otages palestiniens, le Hamas n’aurait eu aucun scrupule à y pousser les civils israéliens. Ce qu’il a fait avec les otages ramenés de la barbarie du 7 octobre.

Ce ne serait que justice qu’Israël fasse de même : pousser les Gazaouis dans les tunnels. Même traitement pour les civils des deux côtés. Et qu’on ne se lamente pas sur le sort de ces « pacifiques » Gazaouis. Ils soutiennent le Hamas à 70%.

On pourrait de même allécher les Gazaouis à « envahir » les tunnels par des compensations matérielles. En dollars, surtout. Ils y sont très sensibles.

On pourrait également les y attirer en disposant de la nourriture dans les tunnels. Les Gazaouis, qui se plaignent de n’avoir rien à manger, s’y bousculeraient.

C’est une façon de faire contribuer les « pacifiques » Gazaouis à la libération des otages israéliens et de faire cesser les bombardements et les combats.

Les Gazaouis auraient pu se prêter à cette collaboration de plein gré et de bon cœur. S’ils souffrent et meurent aujourd’hui, c’est par la faute du Hamas.

Ils auraient pu livrer les criminels du Hamas aux Israéliens, ou du moins renseigner ceux-ci sur la localisation des tunnels et les caches des responsables du Hamas.

C’est impossible qu’ils ne sachent rien. Dans un territoire aussi exigu que la bande de Gaza, rien ne peut passer inaperçu.

Beaucoup de Gazaouis ont certainement emprunté ces tunnels pour une raison ou une autre, que ce soit pour un travail dans ces tunnels (plombier, électricien…), pour voir un membre de la famille, militant du Hamas, ou même pour des raisons de contrebande.

Amis Israéliens, surtout n’écoutez pas le Macron et ses appels « pressants » à un cessez-le-feu.

Demandez-lui d’instaurer d’abord un cessez-le-feu ou une trêve durable chez lui, en France. Rappelez-lui que, d’après les sources officielles françaises, les crimes contre l’humanité et les crimes de haine connaissent une montée en puissance en France.

Rappelez-lui que 10.000 policiers français sont blessés chaque année dans des manifestations et autres actions en défendant son régime pourri.

Il n’y a certainement pas autant de blessés dans les rangs de la police dans le monde entier.

Et dites-lui d’aller se faire foutre.

Messin’Issa

 955 total views,  2 views today

image_pdf

18 Commentaires

  1. Encore entendu et vu sur Cnews aujourd’hui : les Gazaouis se plaignent de n’avoir que peu de nourriture, quasiment pas d’eau : où donc sont passées les aides en alimentaires, matériels de toutes sortes qu’Israël laisse passer ? Aux mains de quelles tierces personnes ? Et l’aide financière des gouvernements européens avec les impôts des contribuables, où est-elle ? Aux mains de qui ? À propos de la complicité des Gazaouis, une petite précision : le témoignage de la jeune Israélienne blessée au bras et tout récemment libérée, ayant vécu l’enfer de la détention, qui affirme sans ambages que tout Palestinien est un terroriste.

  2. On pourrait délimiter une bande du côté de Marseille. Macron commence déjà à faire rentrer des enfants, ensuite un coup de regroupement familial et hop, plein de Gaza oui !
    Gazaseille c’est bien comme nom.

    • Il faudrait, peut-être, commencer par creuser des tunnels. Comme ça les Gazaouis importés se sentiront comme chez eux

  3. Puis inonder les tunnels ou y envoyer du gaz. Où trouvez vous toutes ces idées et ces méthodes de chleus.

    • méthodes de chleus.

      tu sais ce qu ils te disent les CHLOUH ? ” KKANE ASODNEK !

      et ils te le disent en Tachelhit !! 😂

      • Chleus est le surnom en France des allemands pendant WWII . C’est pour ne pas dire des méthodes de SS .

  4. Exactement, mettre tout ce merdier de gazouioui dans les tunnels, boucher les tunnels après y avoir jeté quelques essaims de frelons asiatiques…

    • Ça,c’est une bonne idée. Et y mettre aussi,des mygales,des scorpions et des serpents à sonnettes,avant de reboucher les tunnels.

  5. Et ” en même temps” la France commence à accueillir des enfants palestiniens blessés et certainement avec leurs familles qui resteront ad vitam en France. Est-ce que d’autres pays en feront autant ? “Paris prévoit « une nouvelle opération d’accueil d’enfants palestiniens blessés ou gravement malades dès la semaine prochaine », affirme le Quai d’Orsay, « conformément aux engagements du président de la République », Emmanuel Macron.”

    • @ diotima
      … et faire entrer des terroristes en puissance. Ce type qui nous sert de président est un malade mental et ceux qui lui obéissent encore davantage.

  6. Renvoyez les gazaouis en Palestine, car ce sont des palestiniens. Gaza devrait être occupé par des israéliens. C’est à ce prix seulement qu’il y aura la paix.

  7. Le problème number one réside dans le fait que le Hamas se fond dans la population civile. Sinon c’est vrai que ces tunnels seraient un refuge efficace pour les civils. L’on voit bien que le Hamas se fiche bien de la vie des gazaouis. Tout ce qui peut permettre d’ébranler le soutien international à Israël est bon à prendre pour eux. S’ils voulaient que cette guerre cesse ils commenceraient à libérer les otages sans conditions et se livreraient aux soldats israéliens. Israël ne renoncera pas car ils ne peuvent pas se le permettre. Il n’y a aucune issue sauf la destruction totale de la bande de Gaza qui impliquera d’autres nations musulmanes à cette guerre. A terme, c’est l’Iran qui va prendre très cher. Merci aux Houthis armés par l’Iran de s’en prendre aux américains. Peut-être que les américains vont perdre patience. Dans ce cas les Russes devront laisser tomber l’Iran ou entrer dans le conflit. C’est pas gagné cette histoire.

  8. Merci Messin pour ton article. Pour abonder dans ton sens, les otages libérés ont indiqué avoir été détenus dans des familles au service du Hamas. On est loin des gentils civils innocents.

    • Bonjour cher Argo.
      Ce n’est point étonnant que la population gazaouie soit au service du Hamas.
      L’ex-otage Mia Shem, libérée le 20 novembre, vient d’annoncer, dans une interview à une chaîne de télévision, avoir été prisonnière d’une famille dont tous les membres faisaient partie du groupe terroriste du Hamas. « Tout le monde, là-bas, est un terroriste », a-t-elle affirmé.

    • Il vaut mieux être détenu par une famille que par des les types qui ont foncé dans Israël le 07/10.Il n’y a guerre de gentils dans cette relation perverse.

Les commentaires sont fermés.