Le Maire de Marseille est un collabo, répétez après moi : Payan, collabo !

Ravier maire de Marseille… on en rêve

 

Quant à Payan, comme Macron, il suce les pieds de l’Algérie qui compisse et conchie la France  à chaque occasion.
Le cadre : rencontre avec l’ambassadeur d’Algérie au palais du Pharo, à Marseille.
Transcription automatique sur youtube du discours de Payan :
Marseille ne serait pas Marseille sans les [Applaudissements]musulmans une mosquée ce n’est pas simplement un lieu de prière ce n’est pas un simple lieu de rassemblement pour les fidèles une mosquée c’est un lieu de vie de partage monsieur le Président un lieu d’harmonie un lieu de paix c’est un refuge c’est un lieu qui doit être le cœur de son quartier le cœur de sa ville c’est un lieu qui doit être le cœur de son quartier le cœur de sa ville il y a un jour
Stéphane Ravier a mis les pieds dans le plat et ne l’a pas loupé !
Aujourd’hui il y a un combat à mener pour les femmes pour certaines femmes qui n’ont plus les mêmes droit que d’autres femmes ces femmes ce sont celles qui sont victimes de l’islamismele plus rétrograde allez  je vous rappellerai à vous qui êtes si prompt et si courageux pour manifester votre soutien à ces femmes qui ne veulent pas porter le voile à 5000 km de Marseille à Téhéran je ne comprends pas pourquoi vous êtes tellement en retrait sur la nécessité de ce combat qui est à mener à 500 m de la mairie.
[Musique]
Extraits…
“Enfin vous ! messieurs les ambassadeurs des nations occidentales, je prends simplement note de votre tristesse inutile. Vos chefs de gouvernement respectifs auront de quoi méditer, cette nuit, si j’en juge par les nouvelles peu rassurantes en provenance de vos capitales. Je sais que tous ont les yeux fixés sur la France, espérant qu’un massacre perpétré par la nation qui a proclamé les droits de l’homme absoudra ’avance toutes les actions répressives qui s’imposent. Eh bien ! messieurs ! il vous faudra attendre demain matin, comme nous tous, pour résoudre enfin l’unique problème du monde contemporain : Est-ce que les droits de l’homme auxquels nous tenons tant peuvent être préservés au détriment des droits d’autres hommes ? Je vous laisse réfléchir là-dessus…”
“La bonne blague ! Les mignons se pinçaient le nez, partagés entre l’épouvante et la surprise, et puis foutaient le camp. Une bonne cause qui sent si mauvais, ils n’avaient rien prévu de ce genre. Manque de maturité. Ce sont les mauvaises causes qui embaument, tout le monde sait cela, le progrès, le confort, l’argent, le luxe, le superflu, la haute moralité et tout le tralala, ils auraient dû y penser. Ou peut-être comprirent-ils soudain l’erreur de leur choix ?”
“Je sais aussi que la plupart d’entre vous ont jugé humainement impossible de s’opposer par la force à des affamés désarmés et épuisés. Je les comprends et cependant, je le déclare tout net : la lâcheté devant les faibles est une des formes les plus actives, les plus subtiles et les plus mortelles de la lâcheté. Chacun s’est alors réfugié dans l’espoir que l’armée n’aurait pas de ces scrupules, sans trop y croire, d’ailleurs, puisque tout le monde a fui.”

“Et il tira. Ainsi disparut, un trou sanglant entre les deux yeux, l’une des cent têtes de l’animal, laquelle repoussa aussitôt sous la forme d’un visage noir carré, aux mâchoires puissantes, dont le regard portait la haine. Le consul fut jeté à terre, presque assommé, roué de coups. L’évêque se pencha sur le maigre corps étendu.

— Au nom de Dieu, je vous pardonne, dit l’évêque.

— Au nom de Dieu, je vous emmerde, dit le consul.”

 1,061 total views,  2 views today

image_pdf

13 Commentaires

  1. Ce collabo est coupable de haute trahison et d’intelligence avec l’ennemi islamiste telle que définies ainsi dans la loi : Article 411-4
    Version en vigueur depuis le 01 janvier 2002

    Modifié par Ordonnance n°2000-916 du 19 septembre 2000 – art. 3 (V) JORF 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002

    Le fait d’entretenir des intelligences avec une puissance étrangère, avec une entreprise ou organisation étrangère ou sous contrôle étranger ou avec leurs agents, en vue de susciter des hostilités ou des actes d’agression contre la France, est puni de trente ans de détention criminelle et de 450 000 euros d’amende.

    Est puni des mêmes peines le fait de fournir à une puissance étrangère, à une entreprise ou une organisation étrangère ou sous contrôle étranger ou à leurs agents les moyens d’entreprendre des hostilités ou d’accomplir des actes d’agression contre la France.
    Signé : Un patriote.

  2. Ainsi, pour le maire de Marseille, la mosquée est “le cœur du quartier et de la ville”. Les constructeurs de mosquées vont s’en donner à cœur joie et proposer aux 36000 communes de France de leur fournir un cœur qui leur manque encore pour certaines. Avec des “”amis”” comme Payan, la France n’a pas besoin d’ennemis. Honte à lui et aux maires qui tiennent le même raisonnement.

  3. Payan a déjà commencé sa campagne électorale: Sur tous les emplacements publics de voitures(parcmètres), il y a son nom (PAYANT).
    Plus sérieusement, c’est un lèche babouches, un collabo, quoi!

  4. Pauvre pays provençal il était si merveilleux,maintenant il est assassiné par ceux laissent entrer n’importe qui……Ils n’ont qu à retraverser la mediteranée

  5. On n’est jamais mieux trahi que par les siens, s’il est encore des nôtres. Ce dont je doute. Plutôt le calife de Marseille.

  6. Si une guerre venait à éclater sur notre sol, c’est des collabos qu’il faudra s’en méfier.

    • Non seulement s’en méfier mais surtout de s’en occuper de toute urgence enfin si on peut leur mettre la main dessus car ils ne manqueront pas de se mettre a l’abri , il faudra être rapide !

  7. Ce payan avec ses yeux mi-clos par le shit et sa figure blafarde pourrait passer pour un ensuqué de naissance mais en fait c’est une sacrée vermine c’est bien un socialo ! Y a qu’a voir comment il est arrivé au fauteuil de maire , LA MAFIA SOCIALO MARSEILLAISE ! celui la aussi faut pas l’oublier , il a pas honte avec des aïeuls Arméniens de proférer de telles infamies ?? Honte a toi payan !

  8. “répétez après moi : Payan, collabo !”
    Bien volontier !
    Mais les mots s’envolent tandis que les écrits restent.
    Donc pour être parfaitement “entendu” du collabo Payan, et que le qualificatif “COLLABO!” lui reste collé au front pour le reste de son existence, IMPRIMER l’article et l’ENVOYER par la poste à l’adresse postale publique du collabo Payan, à la mairie de Marseille, que vous trouverez sur la page
    https://www.marseille.fr/ecrire-a-monsieur-le-maire
    Pour imprimer l’article : https://www.printfriendly.com/p/g/Bj4LUs
    Choisir taille de texte 100% et taille d’images 100%
    Cliquer sur les icônes et chiffres “parasites” en fin d’article pour les effacer, puis sur PDF, choisir Taille de la page A4, télécharger la version PDF en 2 pages et l’imprimer, au choix, en deux feuilles recto, 1 & 2, ou en une feuille recto-verso, 1-2.
    Dans l’espace libre au bas de la dernière page, écrire en rouge et en gros :
    PAYAN, COLLABO !
    puis signer de votre prénom et ville.
    Mettre la(les) feuille(s) dans une enveloppe, écrire nom et adresse, timbrer et poster.

Les commentaires sont fermés.