Rétablissons la législation anti-FLN permettant de condamner des Français attaquant des Français

Contre les terroristes islamistes faisons comme De Gaulle fit avec Bastien-Thiry !

En effet, si grand fut-il, De Gaulle n’a pas hésité -par simple vengeance personnelle de sa part !- à faire fusiller Jean Bastien-Thiry, l’un des meilleurs ingénieurs en chef de l’Armée de l’Air : il fut le père d’un missile qui servit également aux Américains et aux Israéliens !

Alors que son seul crime fut d’avoir voulu -sans même le blesser- tuer de Gaulle mais celui-ci ne lui pardonnera pas d’avoir risqué la vie de son épouse alors avec lui, dans la voiture mitraillée au Petit-Clamart le 22 août 1962…
Faisons mieux que de Gaulle en accordant le titre de « combattant » s’il le faut pour les faire passer par les armes  à ces “Français” qui, en assassinant lâchement, par surprise, que dis-je, par traîtrise, d’autres Français ou des étrangers tel le malheureux jeune Allemand samedi à Paris ! ont “mérité” « l’honneur » d’être… fusillés !


Et pour en arriver à cette extrémité qui pourrait faire réfléchir certains à l’idée de dégringoler dans le terrorisme même si la plupart préfèrent mourir, comme l’a avoué le fameux faux Armand, assassin (oui, ok, présumé !) du malheureux touriste allemand samedi soir à Paris ! Ces terroristes sont persuadés que, dès rendu leur dernier souffle, ils vont pouvoir connaître les joies d’un harem de dizaines de pucelles ! Grand bien leur fasse mais ont-ils besoin de tuer des « Blancs » pour cela ?

Une première mesure serait simple à prendre : en se plongeant dans les archives du Ministère -ou du Mystère ?- de la Justice, il suffirait de rajeunir la législation, par un « déridage » ou un lissage (un  « lifting »), en reprenant la législature en vigueur dans les années 1954-1962 contre les auteurs d’attentats des plus meurtriers du FLN !
Ce Front de Libération Nationale était composé en grande majorité de “Français” qui avaient pris les armes contre la France pour s’emparer des départements français de l’autre côté de la Méditerranée, en Algérie !

Ces Français terroristes,  avec l’appui de Français de gauche, en particulier, les membres du Parti Communiste, entre autres, comme les actuels islamistes, tuer des enfants ne les gênait pas : j’ai le souvenir de mon copain, un gamin de mon âge, 6 ans, sortant avec ses parents d’un cinéma, juste au moment choisi par un membre du FLN pour lancer sa grenade : mon copain fut le seul tué car à hauteur des éclats… En effet, les éclats d’une grenade sont proches du sol et donc plus dangereux pour des petits que pour des adultes.

Ces attentats d’il y a 70 ans ressemblent comme deux gouttes de vitriol aux attentats des islamistes dont la France est la cible. D’ailleurs, nous, Français, retenons un titre des moins enviables : selon une étude internationale rendue publique en juin 2017 -quelle coïncidence ! Juste au moment où nous débarquait à l’Élysée un Chef des Armées françaises qui n’a rien fait depuis, et pour cause, il n’a jamais fait de service militaire,  sait-il même quelle est la différence entre « gâchette » et « détente » ?


Oui, cette étude de 2017 faisait état que le pays le plus touché par les attentats islamistes commis en Europe et en Amérique du Nord depuis la proclamation du « califat » de l’État islamique, le 29 juin 2014, était… la France ! Ouaihhh ! On est les champions !!! Premier pays au monde par le nombre de… touristes ! Mais tous ne sont pas… touristes !

Depuis quatre décennies, à peine un an après l’arrivée au pouvoir d’un certain François Mitterrand, ce fut l’attentat de la rue des Rosiers contre le restaurant de cuisine juive de Jo Goldenberg dans le quartier du Marais, à Paris : 6 morts et 22 blessés. Les auteurs de l’attentat ont été identifiés comme appartenant au Fatah-Conseil révolutionnaire (FCR) d’Abou Nidal, une organisation terroriste palestinienne. François Mitterrand avait été Ministre de l’Intérieur au début du déclenchement de la Guerre d’Algérie. Il ordonna des dizaines d’exécutions capitales contre des membres du FLN dont le célèbre Fernand Iveton, militant du Parti communiste algérien exécuté le 11 février 1957
(je reviendrai dans les jours prochains sur cet épisode de la vie de Mitterrand, épisode qui ne l’empêcha pas, (ni, d’ailleurs, l’épisode… Vichy !) d’accéder, malgré son harem, à l’eden élyséen en 1981 !
)

.
Revenons à nos moutons, c’est le cas de le dire puisque c’est l’animal préféré des musulmans… Pour les cathos, c’est plus mignon mais plus fragile puisque c’est l’agneau !

La situation actuelle est quasi identique à celle du siècle dernier entre l’Algérie française et la France métropolitaine : 
dans des départements français d’Algérie, entre 1954 et 1962, des Français à savoir les terroristes du FLN qui étaient de confession musulmane, ont assassiné, le 1er novembre 1954, au hasard, d’autres Français parce qu’ils avaient l’aspect de… « Blancs ». C’est ainsi que, parmi leurs premières victimes, on compta un enseignant accompagné de son épouse, tous deux venant du centre de la France -donc même pas comme moi qui suis né en Algérie !- : ils venaient pour la première fois en Algérie pour enseigner le programme d’éducation française aux petits musulmans du… bled ! Tous deux étaient, en outre, proches des idées défendues par leurs assassins puisqu’ils étaient en phase avec les communistes !

Et comme le FLN qui sévissait dans les départements de la France hexagonale, les terroristes islamistes sont également en majorité des Français et, eux aussi, de confession musulmane puisqu’ils se disent eux-mêmes islamistes.

 

Il faut dire que la France est, selon une étude internationale publiée en juin 2017, le pays le plus touché par les attentats islamistes commis en Europe et en Amérique du Nord depuis la proclamation du « califat » de l’État islamique, le 29 juin 2014.

 


La preuve, la dramatique preuve : dès l’année suivante, le 13 novembre 2015, c’était le Bataclan, à Paris, avec ses 130 morts et 413 blessés.

Pour se débarrasser des terroristes islamistes, il « suffirait » que notre président « chkoumoun » et nos parlementaires acceptent d’instaurer non l’état d’urgence mais l’état de siège… avec prise de contrôle des armées sur la police, comme je l’ai suggéré plusieurs fois depuis 2014 dont la dernière fois sur RR, le 14 octobre dernier :« M.Macron, vous portez malheur à la France ! Vite, quittez l’Elysée ! »  et, après avoir rafraîchi la législation en temps de guerre permettant, comme le fit -sans hésitation- de Gaulle avec Bastien-Thiry, de fusiller des ennemis (ce que n’était pas Bastien-Thiry) à leur Patrie la France puisque qu’ils sont français…
D’ailleurs qui les soutiennent, plus ou moins, ne cessent de nous le seriner : « … mais, les pauvres, ils sont Français ! » Ce qui, donc, démontre le caractère de trahison contre la République Française et, faute de les envoyer à la guillotine comme Mitterrand le fit avec des dizaines de membres du FLN, prenons exemple sur de Gaulle et accordons à ces Français le qualificatif de « traitres à leur Patrie, la France » en leur accordant cet honneur, à eux qui n’en ont aucun puisqu’ils tuent  n’importe qui, au hasard, sachant que ces gens ne sont nullement armés, s’en prennent, comme ce fut le cas pour le FLN, à des gens désarmés, de très jeunes enfants même bébés jusqu’à des vieillards en passant par des femmes enceintes et l’émasculation d’hommes dont de nombreux Harkis… Cela ne vous rappelle rien ? Oui, un 7 octobre… 70 ans après, les chiens continuent à faire des chiens et, nous, « chat » nous retombe dessus !
En Algérie, de valeureux soldats nous ont défendus des terroristes du FLN, outre les soldats du contingent, ce furent les Harkis qui en ont payé le prix le plus cher ! Selon le site Ça m’intéresse…

https://www.caminteresse.fr/histoire/la-guerre-dalgerie-en-chiffres-11185895/ 65 000 Harkis ont été tués, selon Maurice Faivre dans son livre « Les Combattants musulmans de la guerre d’Algérie, des soldats sacrifiés ».
Soit plus de deux fois le nombre de soldats du contingent (28 000 selon la Fédération nationale des anciens combattants) et 18 fois plus que les civils français (3 600, selon le Larousse) d’où ma reconnaissance envers tous ces soldats et en particulier les Harkis de confession musulmane, encore plus mal accueillis dans l’hexagone que nous, Pieds-Noirs, en 1962, tant par une partie de la population (dont le maire socialiste de Marseille, Gaston Deferre parlant des Pieds-Noirs et des Harkis -depuis certains Marseillais accueillent à bras ouverts des gens venus également d’Afrique du Nord-: “Qu’ils retournent à la mer !) que par de Gaulle qui avait donné l’ordre de les désarmer et de les laisser aux mains du FLN, quel scandale ! Quelle honte ! Heureusement, cet ordre ne fut pas suivi -et ce fut tout à leur honneur !- par de nombreux officiers militaires de carrière qui ont tout fait pour organiser leur voyage vers la Métropole !

.

Les Harkis perdirent 65 000 des leurs, le contingent (métropolitains et pieds-noirs) déplora 28 000 tués. Quant aux civils européens, 3 600 furent tués ou portés disparus.

.
Pourquoi ne pas ressusciter ces harkas, détachements militaires en mouvement composés de Harkis pour lutter contre les terroristes islamistes ? Cela permettrait de faire la différence entre le bon grain -les musulmans républicains- et l’ivraie -les terroristes islamistes à éliminer !-
Et les Français musulmans aimant la France nous ont donné la preuve qu’ils peuvent aller jusqu’à donner leur vie pour le drapeau tricolore qu’ils ont porté haut et fier face à d’autres Français musulmans mais, eux, islamisés jusqu’à faire croire qu’ils ne sont plus musulmans pour pouvoir tuer par traîtrise tel le faux Armand qui à ôté la vie à un jeune Allemand…

JACQUES MARTINEZ, journaliste, 
ancien de RTL (1967-2001), l’AFP, le FIGARO, le PARISIEN…

 1,107 total views,  1 views today

image_pdf

11 Commentaires

  1. Réinstaller la peine de mort, d’ici là je serai à la retraite et postulerai pour être bourreau (visage découvert), si la chance du bourreau “ça existe”, macron sera le premier d’une longue série…

  2. Le terrorisme islamique ayant causé autrement plus de victimes que l’OAS et le risque d’embrasement étant aujourd’hui bien plus grave, pourquoi ne pas employer les mêmes méthodes que celles des forces gaullistes qui avaient fini par anéantir cette organisation : remise en vigueur de l’art.16 de la constitution, placement en détention sans jugement de toutes les personnes représentant un danger pour la sûreté de l’Etat (les fichés S).

    Parallèlement, bouclage de cités et quartiers entiers avec ratissages minutieux par les forces de l’odre appuyées par l’armée, utilisation de barbouzes pour enlèvement et neutralisation de chefs djihadistes basés à l’étranger. Préalablement il conviendra de boucler complètement nos frontières et ne plus recevoir de demandeurs d’asile, d’étudiants bidon, de faux touristes etc…

  3. Même si nous sommes toujours dans la même guerre, oublions l’histoire et appliquons la loi existante au lieu de nous laisser berner par toujours de nouvelles qui visent justement à nous laisser envahir par les ‘féroces soldats qui viennent jusque dans nos bras égorger nos fils nos compagnes’ avec le soutien actif des collabos en place !!!

  4. Magnifique article avec tous ces rappels concernant l’Algerie française. En fait, Samuel Paty n’est pas le premier enseignant à avoir été assassiné par un musulman, puisque c’est l’Instituteur Monnerot qui fut assassiné par le FLN a la Toussaint 1954. Monnerot, Paty, Bernard, jamais deux sans trois. Hélas! Nous sommes bien, avec la socialo-macronie, en France algérienne. Au passage, Mélenchon qui est pro assassins musulmans, rappelle les Français, porteurs de valises du FLN, qui, de ce fait, étaient complices du FLN, qui assassinait les jeunes soldats français du contingent.

    • puis je suggérer la décapitation à la hache en place de grève ? Cela reanimerait les riches heures du passé et laisserait au bon Peuple le soin de s’exprimer sur la virtuosité de monsieur le bourreau à bien faire son office . Lame de la hache, bien sur, trempée dans le suif de goret afin d’assurer au condamné l’impossibilité d’assurer sa tenue face aux 72 vierges soi distante promises. Un linceul en peau du même porcide lui sera dédié à l’issue .

Les commentaires sont fermés.