Olivier Véran sous statut de témoin assisté pour sa gestion de l’épidémie de Covid-19

L’actuel porte-parole du gouvernement Olivier Véran a été placé en juin sous le statut de témoin assisté dans l’information judiciaire à la Cour de justice de la République (CJR) sur la gestion de l’épidémie de Covid-19 par les autorités, a appris vendredi l’AFP de sources proches du dossier.

Olivier Véran, qui a été ministre de la Santé de février 2020 à mai 2022, a été placé sous statut de témoin assisté pour abstention volontaire de combattre un sinistre, a précisé l’une des sources proches du dossier. Ce statut, moins incriminant, donne accès au dossier mais épargne le risque d’un renvoi en procès.

M. Véran a été entendu trois fois, notamment en juillet et en novembre, a précisé une autre source proche du dossier. Sollicité par l’AFP, le cabinet d’Olivier Véran n’a pas commenté. Le 14 novembre, M. Véran avait fait allusion à ce placement sous statut de témoin assisté sur le plateau de Mediapart, évoquant « des discussions dont je rends compte très naturellement et très agréablement devant la CJR, ça ne me pose aucune difficulté ».

L’information judiciaire sur la gestion gouvernementale de la pandémie est ouverte depuis juillet 2020, pour mise en danger de la vie d’autrui et abstention volontaire de combattre un sinistre. Les investigations avaient été lancées le 7 juillet 2020 après plusieurs plaintes dénonçant, dès le début du confinement en France, le manque d’équipements de protection pour les soignants et la population ou encore les errements sur la nécessité ou non de porter des masques.

Des perquisitions chez Édouard Philippe, Agnès Buzyn et Olivier Véran

Dans ce cadre, des perquisitions avaient été menées en octobre 2020, notamment aux domiciles et bureaux d’Édouard Philippe, Agnès Buzyn, Olivier Véran, son successeur au ministère de la Santé, et de l’ex-membre du gouvernement Sibeth Ndiaye.

Puis Agnès Buzyn, ministre de la Santé entre mai 2017 et février 2020, avait été mise en examen en septembre 2021 pour mise en danger de la vie d’autrui. Elle avait contesté cette mise en examen, et obtenu son annulation devant la Cour de cassation. Elle est désormais placée sous le statut plus favorable de témoin assisté pour mise en danger de la vie d’autrui ainsi qu’abstention volontaire de combattre un sinistre. L’ancien Premier ministre Édouard Philippe, lui, est témoin assisté depuis octobre 2022 pour mise en danger de la vie d’autrui et abstention volontaire de combattre un sinistre.

 

https://www.epochtimes.fr/olivier-veran-sous-statut-de-temoin-assiste-pour-sa-gestion-de-lepidemie-de-covid-19-2478842.html

 681 total views,  2 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. C’est un procès pour la forme et pour exonérer les responsables de leurs méfaits.
    Le vrai procès consistera à l’encontre de Buzyn, l’interdiction des médicaments qui soignent, Hydroxychloroquine.
    Et pour les deux : obligation d’une expérimentation douteuse d’un produit non testé.
    Ils ont transformé le peuple en cobayes pour labos.*
    *Voilà le vrai procès, si un jour nous arrivons à l’avoir, avec l’ajustice c’est pas promis.

  2. Buzyn a déjà été blanchie.
    Si je me rappelle, c’est sous sa direction que des milliers de masques avaient été brûlés, en même temps que l’Africaine de service, nous signalait que nous n’arriverions pas à les placer au bon endroit.

  3. ======
    ■ Géopolitique : retour au réalisme ! Entretien avec Caroline Galactéros | 29/11/2023
    ► Caroline Galactéros est docteur en sciences politiques et fondatrice du think tank Geopragma, pôle français d’une géopolitique réaliste. Après une description de ce qu’est l’intelligence stratégique et de sa place dans le jeu géopolitique, Caroline Galectéros évoque certaines décisions politiques et certains biais qui y aboutissent et qui sont parfois sources de grossières erreurs stratégiques.
    ○ FRANCE SOIR.fr : https://tinyurl.com/yc6we3yy

  4. =======
    ■ Interview exclusive : un Ukrainien témoigne des réalités de la guerre | 29/11/2023
    ► Victor D. est ukrainien. Ingénieur de formation, il est né à Makiïvka dans la région du Donbass, désormais République populaire de Donetsk, et a fait ses études à l’université polytechnique d’Odessa. Le conflit en Ukraine, il le vit non pas depuis février 2022, mais depuis plus de neuf ans. Et neuf ans, c’est très long lorsque l’on craint de voir chaque jour ses proches, ses amis, mourir sous les bombes. Installé en Russie en 1994, Victor a accepté de témoigner pour nos lecteurs de la réalité de ce qu’il vit et de ce que vivent les russophones du Donbass depuis 2014.
    ○ FRANCE-SOIR.fr : https://tinyurl.com/5x6au9s9

  5. C’est tout ? Quand on voit toutes les conneries qu’il a sorties, jusqu”à affirmer qu’il n’y avait aucun effets secondaires (entendu à la TV).

  6. Espérons qu’il passera de statut de témoin assisté à celui de justiciable accusé et condamné pour ses mensonges et ses crimes.

  7. Ah ah ah, témoin assisté. Ceux qui reposent au cimetière grâce à lui n’ont pas été assistés, eux, ni leurs familles. Présomption d’innocence quand on sait que la personne est réellement coupable, témoin assisté, et par qui d’ailleurs, quelle connerie!

Les commentaires sont fermés.