Les joies du vivre ensemble… “Mets-lui une patate dans sa gueule”, “je t’encule à sec”…

Une mère qui défend son gosse frappé par un autre, je n’ai rien contre, au contraire, puisque ni l’école ni la justice ne se sent capable de taper du poing sur la table. Sauf que là on atteint des sommets dans la violence, la grossièreté, le sadisme…  Et, au demeurant, on ne sait qui, des deux gamins a commencé et sous quelle forme.

On notera qu’il s’agit apparemment de coups et règlements de compte entre membres de la “diversité” qui, bien qu’elle habite en France et parle français, n’a rien oublié de racines sans doute africaines avec des moeurs barbares.  La mère n’est pas voilée, est habillée à la française, elle a un accent (du midi ? de pays du nord de l’Afrique ?) son enfant a la peau un peu foncée, On notera que la mère a dû être exfiltrée à son retour chez elle et obligée de quitter le quartier pour ne pas finir égorgée…

Après sa sortie de garde à vue, la femme qui a frappé un enfant a été confrontée à plusieurs personnes en bas de son immeuble. Elle a été insultée et menacée par plusieurs jeunes. Accompagnée de son avocat, elle a rapidement récupéré quelques affaires et quitté la cité.

Elle s’en est peut-être pris à l’enfant d’un cador de la cité, peut-être pas, c’est juste une levée de bouclier contre une femme qui, d’origine française ou pas, ne respecte pas les codes en vigueur et ose faire justice elle-même. Je ne la défendrai pas pour autant car sa violence, son sadisme, sa grossièreté ne sont pas acceptables, même si on salue une femme capable de défier le patriarcat et la loi du silence qui règnent dans une Cité.

Cela se passe dans la France de Macron, en 2023. Et, hélas, cela se passe sans doute très souvent, de plus en plus souvent, sans témoins, dans de nombreuses écoles ou rues de France et de Navarre, où des tas de gosses, les nôtres le plus souvent, sont insultés, humiliés, tabassés, vivent la peur au ventre… et se préparent à se se convertir à l’islam pour acheter la paix. C’est cela le djihad. Ce n’est pas le cas ici mais la scène est insupportable. Ce sont des gosses qu’on frappe, qu’on humilie…

Ça se passe dans le Val-de-Marne, à Boissy saint-Léger.

Source twitter

 

 

 1,283 total views

image_pdf

20 Commentaires

  1. Dans cette histoire , il manque très certainement un chapître car pour en arriver là c’est que d’un côté ou de l’autre il y a problème . Perso , si ma fille avait été malmenée , je serai intervenu , pas de la sorte , mais intervenu
    De toutes façons, notre société glisse doucement vers la formule “oeil pour oeil ,dent pour dent” étant donné que la police et surtout la justice ne font plus leur travail . Alors qu’on nous répète sans cesse que nous sommes dans un état de droit, l’on s’aperçoit que les laxismes grandissent de jour en jour.

  2. On nous serine avec la diversité, mais à bien y regarder la diversité, c’est nous qui la représentons.
    Physiquement, la race blanche est la SEULE à arborer des COULEURS, couleurs des yeux , bleus, verts, gris, dorés, mauves.
    Couleur des cheveux : blonds, roux, châtains, paille.. Toute une palette.
    Je crois que pour les primitifs, ces couleurs sont dérangeantes, quelque chose doit se réveiller au fond de leurs entrailles, remuant des croyances animales et violentes, suscitant des impulsions sauvages et incontrôlées.
    Toutes les autres races ont les yeux noirs et les cheveux noirs : africain, asiatique, aborigène, indien, amérindien, tous sauf nous.

    • Votre analyse se tient car elle est physiquement prouvée puisqu’il suffit de regarder autour de soi. Et puis faut-il aussi ajouter cette jalousie à l’égard ” des blancs ” qui ont su se démarquer par leurs génies . Regardons toutes les inventions : train , bateaux , voiture ,avions radio , television ; électronique ,appareils électroménagers , machines outils , médecine, téléphone , l’exploitation du pétrol.du fer du charbon .et j’en passe ; rien n’est venu de l’Afrique , mise à part le tam tam et les courses de chameaux

      • Tout à fait, il y a une jalousie sur tous les plans, et il est très dangereux d’en faire venir en grand nombre.
        Il existe chez ces peuplades des pratiques VAUDOU, ou des pratiques de sorcellerie maghrébine contre les enfants Zuriha, (orthographe incertaine)enfants aux yeux clairs.
        En Afrique, les noirs massacrent les albinos, car selon eux, le blanc porte malheur.
        Les polichinelles immigrationnistes ont des fleuves de sang sur les mains.

  3. Des insultes ? Ah bon ! De toutes façons elle risquait pas de lui réciter du Jacques Prévert !

  4. De ce que l’on entend, je dirais que la mère pourrait être métisse, que le père de l’enfant est noir, et que l’enfant à genoux et à lunettes, qui semble noir, ou métisse arabe, difficile de bien voir, mais tous sont des “importés”, vous avez compris …

    La grossièreté, l’agressivité de la mère, sont tout sauf des comportements de gens civilisés …

    Et peu importe “qui” a commencé, cela n’est pas une façon de se comporter ; cependant nous ignorons tout du contexte …

    Franchement, je dois reconnaître que j’en ai autant dire rien à foutre, compte tenu de l’origine des “protagonistes” !!

    Le fils de la mère ne donne pas du tout l’impression d’être “un méchant”, une racaille, dans son comportement en tout cas …

  5. La France est devenue un grand terrain vague où s’affrontent de nombreuses ethnies, tant qu’on ne les reconnaît pas toutes.
    Je remarque que les gens au teint clair et aux yeux bleus sont particulièrement en danger.
    Lola blonde , Emile blond, Mégane rousse flamboyante, et la dernière en date, aujourd’hui, une jeune fille de 16 ans, disparue en plein jour, sur le chemin pour se rendre à la gare, blonde également aux yeux bleus.
    **On a l’impression qu’ils doivent subir des rituels sataniques.
    Quand j’entends ces dernières manifestations de l’invasion, j’ai une grande haine pour les annonceurs et pour les polichinelles qui organisent notre destruction.
    **Sans oublier les crétines qui clament “je suis européiste”.

  6. Je n’entends pas d’injures racistes dans la vidéo. On ne sait effectivement pas “qui a commencé”.
    A moins que ce soit un trans, à sec ou pas, comment pourrait elle enculer le jeune Black ?
    Quand j’étais gamin, ç’aurait été un incident mineur, il y des choses autrement graves.

  7. Autrefois (avant le passage à l’an 2000), ces problèmes étaient des “cas isolés” (mais ils existaient déjà). Désormais, ils sont le lot quotidien de la France, et très fréquents. Pas plus tard que samedi matin, il y a 2 jours, j’ai assisté à distance dans le métro, à Créteil, à une altercation entre un africain d’une trentaine d’années et une maghrébine voilée d’environ 60 ans: celle-ci se plaignait parce que l’homme africain parlait trop fort avec son portable, le ton a un peu monté et il a traité la femme maghrébine de raciste. L’échange n’a pas été plus loin car il devait descendre à sa station, mais la situation aurait pu dégénérer et heureusement que l”homme n’était pas armé. En tout cas, voilà le résultat du “vivre ensemble” que prônent les bobos aux autres, mais qu’ils refusent d’appliquer à eux-mêmes. Ceci dit, ils seront bientôt confrontés à ce genre de réalité et là, ils vont (peut-être) comprendre leur douleur.

  8. J’en veux pas à la mère qui a remis à sa place le petit salopard qui avait insulté et agressé son fils et elle a bien fait d’humilier cette petite Racaille issu de la diversité ! Respect à cette mère de famille ! Bref on est en plein Quoicoubistan !

  9. Tout cela relève de la “misère” mentale et quelle honte de se comporter ainsi…

    “L’homme civilisé est celui qui se retient.” Albert Camus

  10. Dans quel ordre la gifle et la sodomie? S’ils pouvaient tous s’exterminer entre eux, le pied! Le malheur, c’est qu’ils nous pourrissent notre pays, notre vie.

  11. la “maman” a beau etre peroxydée, c est l appel de la forêt,plutôt de la steppe du maghreb qui a pris le dessus
    tant que ça se passe entre eux…

  12. Oui, ça vole très bas. Progressisme, wokisme, ultra gauche en roue libre ont fait tomber la France dans le caniveau. Tristesse et honte de voir cela. Outre le fait qu’on défend des théories qui auraient valu il n’y a pas si longtemps à leurs auteurs un séjour en asile psychiatrique où étaient expédiés ceux qui contre toute évidence se prenaient pour ce qu’ils n’étaient assurément pas…A l’école, lecture et écriture ne sont plus enseignés qu’en amateur, et il n’est évidemment pas question d’y inculquer la moindre notion de savoir-vivre ou de morale. L’importance est donnée aux déviances sexuelles et aux théories délirantes citées ci-dessus. J’arrête là, la place manquant pour énumérer toutes les inepties de cette liste de la désolation que constitue le programme à l’œuvre aujourd’hui en France …

  13. On va voir ce que font les juges rouges , vont-ils la condamner pour avoir fait justice elle même comme je l’ai déjà vu , l’agresseur était devenu la victime et l’agressé le coupable et a été condamné c’est pas beau ? ceci dit quand ça se passe entre eux j’en ai rien a foutre !

Les commentaires sont fermés.