Le Maire vient de comprendre que nous sommes surendettés

Macron et Le Maire viennent de se rendre compte d’un problème majeur, que nous avons évoqué de nombreuses fois sur ce site, à savoir la charge de la dette.

Après avoir plombé la France d’une dette supplémentaire de 645 milliards d’euros, appelée « dette Covid », après avoir émis des obligations indexées sur l’inflation qui vont nous coûter « un pognon de dingue », le Mozart de la finance et l’agrégé de lettres modernes, spécialiste de Proust, viennent de comprendre que, suite à la hausse des taux d’intérêts, la charge de la dette (la somme des intérêts que nous versons chaque année) va atteindre très rapidement des niveaux qui ne seront plus supportables.

Dès cette année, et pour la première fois, la charge de la dette va dépasser le montant faramineux de 50 milliards d’euros. À titre de comparaison le budget de la Défense 2023 est de 44 milliards, et celui de l’Éducation nationale de 59 milliards.

Mais le pire reste à venir ; d’après les estimations de la Banque de France, cette charge de la dette va exploser dans les années à venir, et atteindre en 2027 les 70 milliards par an. Cette explosion est due au fait que de l’ancienne dette arrive à échéance (contractée quand les taux étaient très faibles), et doit être remplacée par de nouvelles émissions, à un taux actuel de 3%.

Ainsi, pour la première fois, la France se pose la question qui tue : comment allons-nous faire pour payer ça ?

Pour faire plaisir à Bruxelles, qui commence à s’inquiéter, Le Maire envisage donc un plan de désendettement de la France à échéance 2027.

En toute naïveté, j’ai donc essayé de comprendre comment le gouvernement comptait s’y prendre, alors que la croissance est atone et que le budget de l’État est déficitaire de 170 milliards tous les ans. Il est en effet évident que l’économie française n’est pas en surchauffe, c’est le moins qu’on puisse dire. De plus, le budget d’un pays comme la France présente une certaine inertie des dépenses.

En réalité, ce que Le Maire appelle désendettement s’exprime en pourcentage du PIB. Il table sur l’hypothèse, que beaucoup considèrent comme hors sol, d’une croissance du PIB supérieure à celle de la dette, ce qui réduira le ratio dette sur PIB.

En réalité, la dette va bel et bien continuer à croître de manière inexorable, d’environ 160 milliards par an. C’est ça, le concept de désendettement de Le Maire, une baisse de l’accélération de l’endettement.

Il est possible de discuter légitimement de beaucoup de sujets économiques, mais malheureusement cette trajectoire d’endettement de la France était non seulement prévisible, mais prévue. Il n’y a aucune surprise.

Il est tout bonnement scandaleux de nous avoir précipités sciemment dans ce mur de la dette.

Maintenant, cette engeance politicienne, loin de se remettre en question, va s’échiner à trouver des coupables, et ce sera vous ; vous qui allez trop chez le médecin, vous qui ne travaillez pas assez, vous qui n’avez même pas la décence de mourir avant la retraite.

Nous avons usé jusqu’à la corde l’expédient de l’endettement, et maintenant il va falloir payer l’addition.

Il est certain que la France (l’Italie est dans la même situation) va maintenant aller mendier auprès de la BCE afin d’obtenir la fin de la hausse des taux, et même le retour de la politique de taux zéro.

Si les Allemands s’obstinent, et que nous n’obtenons pas satisfaction, nous verrons alors débarquer chez nous la troïka (FMI, BCE, UE), en vue d’un équarrissage en règle.

Une autre solution bien connue consisterait à laisser volontairement filer l’inflation, ce qui devrait mécaniquement améliorer le ratio d’endettement (à condition de cesser d’émettre des obligation indexées sur l’inflation).

Ils n’oseraient tout de même pas nous faire ça…

Alain Falento

https://ripostelaique.com/le-maire-vient-de-comprendre-que-nous-sommes-surendettes.html

 

 1,051 total views,  1 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. je me répète c’est une idée fixe, j’en veux à mort de tous ces gens qui nous ont foutus dans le pétrin ; ça me démange j’ai vraiment envie de canner du con

  2. ils mettent du temps à réagir avant le covid la France était déjà une dette énorme mais comme tout politiques français qui se respectent ils s’en foutent mais pour emmerder les travailleurs, les chômeurs et les futurs retraités là ils mettent le nez dans les comptes et ils emmerdent tous les Français .

  3. Bulot Lemaire alias Bruno Le Renouveau est enfin connecté au réel avec le surendettement de notre pays qui se dirige tout droit vers la Banqueroute ! Bruno Le Renouveau a détruit notre économie avec sa folie légendaire alors qu’il voulait détruire l’économie Russe qui au contraire résiste très bien aux sanctions des Occidentaux Pro Ukraine qui est une aberration qui a condamner le continent Européen et Occidentale à la faillite et déshonneur . Pour une fois Bulot Lemaire utilise son cerveau !

  4. -“… suite à la hausse des taux d’intérêts, la charge de la dette (la somme des intérêts que nous versons chaque année) va atteindre très rapidement des niveaux qui ne seront plus supportables.”-

    C’est exactement ce qu’avait annoncé, Pierre Jovanovic, depuis des années.

    Et là, non seulement on va être dans le k.k, mais il va nous noyer. Quelle horrible fin !

    Bon ! Et alors, au lieu de penser à nous obliger au port du col roulé après celui du masque ; que pensent faire ces eu génies, à part continuer à dilapider NOTRE ARGENT partout sauf pour nous et en France ET POUR LES FRANÇAIS QU’ILS ONT SAIGNÉS ET ESTORQUÉS ?

    Ne serait-il pas temps pour EUX COMME POUR NOUS, QU’ILS AIENT LA SAGESSE ET LA DIGNITÉ DE SE RETIRER EN BONS “DÉMOCRATES” COMME ON LE DEMANDE ?!

    Qu’ils foutent le camps ; on en a marre de les maintenir !

  5. Il a enfin compris, à force de le lui répéter. On a à faire à des baltringues.

  6. Allons bulot Lemaître, il y a trop d’argent sur les livrets A,il suffit de se servir,un petit décret macronique et tout est permis.

  7. Nono vient de découvrir l’eau chaude en même temps. Il progresse sur les chemins de la connaissance. Demain, il va apprendre par coeur le nom de son président. Soyons indulgent, il n’a que deux neurones.

  8. Payer des gens comme Lemaire pour savoir ce que l’on sait déjà depuis de nombreuses années c’est cher pour les contribuables ,ce genre d’infos c’est un coup d”épée dans l’eau car jamais ils n’auront la volonté de traiter ce sujet . Tout comme l’argent de notre sécu et des caisses de retraite qui passent tous les mois la méditerranée sans savoir si les gens sont toujours en vie .

    • Bruno a compris ? Vous êtes bien optimiste ! Bruno n’a rien compris, mais il s’en fout car il est content de lui.

  9. Si on a avait de vrais politiciens qui aimaient la France, ils fermeraient les vannes de l’immigration, cesseraient toute aide sociale aux étrangers, vireraient tous ceux qui foutent le bordel, et réduiraient le train de vie obscène de ceux qui prétendent gouverner. Puis ils remettraient l’industrie française sur les rails et fileraient un vrai coup de main aux TPE-PME.

Les commentaires sont fermés.