Football : les joueurs musulmans pourront bientôt interrompre des rencontres pour aller égorger leur mouton

Football : Les joueurs musulmans pourront bientôt interrompre des rencontres pour aller égorger leur mouton

 

Le débat autour de l’interdiction faite aux arbitres d’interrompre une rencontre pour permettre aux joueurs musulmans de rompre le jeûne du ramadan augure d’une islamisation soutenue et accélérée du football français.

Cette islamisation est déjà en marche depuis plus de trois décennies, mais se limite, jusqu’à présent, à des récitations de versets coraniques (dans la posture d’un musulman soumis), au début d’une rencontre et à des remerciements à Allah par des prosternations après un but marqué.

Le « cas » du ramadan n’est pas vraiment inquiétant. Le ramadan, c’est un mois par an et on ne joue pas tous les jours. Actuellement, en France, la rupture du jeune intervient à 20:25. Il y a bien des matchs à cette heure-ci (toutes divisons confondues), mais pas vraiment nombreux.

En plus, rompre le jeûne ne signifie pas que le joueur va rentrer chez lui pour se goinfrer. On peut rompre le jeûne avec une gorgée d’eau et une datte sans quitter le terrain et sans même que le public s’en aperçoive.

Il en est autrement des prières. Sur les cinq prières de la journée, trois ont lieu dans l’après-midi et en début de soirée, des prières qui coïncideront obligatoirement, dans un cas ou un autre, avec le temps de jeu. Et une prière, ça prend du temps entre les ablutions et la prière proprement dite.

Si un joueur quitte le terrain pour une prière, il ne faut pas s’attendre à le revoir avant 10 minutes.

Et puis il y a la fête du mouton, « l’Aïd Al fitr ». La plus grande fête pour les musulmans, même si elle ne se fête pas de la même manière dans tous pays islamiques. L’immolation d’un mouton n’est pas observée partout au sein de la « Oumma », la nation islamique.

Les joueurs de football musulmans pourront-ils, un jour, interrompre une rencontre pour aller égorger un mouton ?

Ce serait, pourrait-on dire, un cas isolé vu que « l’Aïd Al fitr » n’est célébré qu’une fois par an, mais on n’a pas besoin de justifications pour accorder aux musulmans ce qu’ils désirent.

L’immolation du mouton intervient le matin. Au Maroc, par exemple, les musulmans doivent attendre que le roi, Commandeur des croyants, préside le rituel de l’égorgement et la prière de l’Aïd, avant de procéder à l’abattage de leurs bêtes.

Les bêtes sont égorgées à domicile.

Des égorgeurs professionnels vont de maison en maison pour offrir leurs services à ceux qui ne maîtrisent pas cet art.

Vers midi, on commence déjà à préparer des brochettes de foie du mouton qui, sacrifié pour la foi d’Allah, doit déjà bêler d’allégresse au Paradis.

Les choses se passent autrement dans les pays en voie d’islamisation où l’abattage se fait dans des abattoirs officiels. Les musulmans doivent s’y rendre avec leurs bêtes, les enregistrer et les livrer au staff de l’abattoir. Et attendre qu’on leur remette leur bête parfaitement dénudée, nettoyée et prête à aller au feu.

L’attente peut durer plusieurs heures. Une fois livrée, la bête est ramenée à la maison et dépecée. Tout ceci peut prendre une journée entière. Si donc un joueur interrompt une rencontre pour aller égorger le mouton, c’est pour plusieurs heures. Les spectateurs n’ont qu’à attendre.

Certes, il y a peu de chances que cette fête intervienne pendant un match de football, mais un joueur musulman pourrait pouvoir refuser d’aller à un entraînement ou de prendre part à un déplacement lors de cette fête. Sans encourir de sanctions.

Quand les joueurs musulmans auront acquis le droit d’interrompre un match pour rompre le jeûne et pour aller prier, ils pourront le faire pour aller s’occuper de leur mouton. Mais ce ne sera que pour un certain temps. Les matchs de football (ou autres) seront bientôt, par la force des choses, tout simplement interdits pendant les fêtes musulmanes.

Les musulmans ne vont pas s’arrêter là.

L’interruption du travail au moment de la rupture du jeûne s‘appliquera bientôt à tous les musulmans, que ce soit dans les services publics ou privés (transports, police, armée, pompiers, pharmacies, garages…).

Puis à tous les mécréants.

Messin’Issa

 

 1,179 total views,  2 views today

image_pdf

20 Commentaires

  1. Je vois PGBA, le cul à l’air, il s’est converti depuis qu’il APPARTIENT au QUATAR.
    Abid, grassement rémunéré.

  2. Moralité, si vous voulez gagner des thunes, faites un élevage de moutons dans le Larzac pour l’Aïd il y aura de plus en plus d’argent à se faire avec la démographie islabique. Sans compter que le reste de l’année vous pouvez fabriquer et vendre des babouches en cuir de mouton qui embaument de leur entêtantes senteurs les intérieurs les plus orientaux. Sans plaisanter, c’est encore de l’entrisme islamique des frères musulmans. Parce-que les musulmans s’en contre-fichent pour la plupart. Ils le faisaient aux arrêts de jeux. On est un pays laïque point barre.

  3. Nous voyons bien que l’islam ne respecte rien et s’impose de manière ostentatoire dès qu’il le peut, en réalité j’y vois un manque d’assurance et de conviction car c’est toujours de manière exagérée comme s’il fallait se persuader soi-même d’appartenir à un culte supérieur, la réalité montre aux gens civilisés que l’islam est grossier tant dans le fond que dans sa forme et ne peut être qu’un sous-développement intellectuel.

  4. Bienvenu à la MUZZ Football League ! Car oui l’islam s’infiltre à travers le football grâce à des Mohamed Sala , Sadio Mané , Mesut Ozil , Pogba , Sidibé et consort imposent une vision de l’islam où il faut accepter leur revendication communautaire pour faire le Ramadan contradiction théologique dont le jeûne consiste à ne pas manger jusqu’à avoir une haleine de cheval et bouffer comme des cochons ainsi que l’égorgement du mouton grande tradition Mahométane dont l’idéologie prend de l’ampleur. Il faut arrêter ces conneries ! Les MUZZ n’ont pas le droit d’imposer l’interruption d’un match de football pour rompre le Ramadan et prendre en otage le monde du football !

  5. Un jour, tout ce merdier islamique disparaîtra par la force, à force de chercher des noises aux Français qui sont chez eux !!!

    • Pour ça il faudrait que les français aient retrouvé leurs couilles.

  6. Bientôt le ballon halal certifié par la grande mosquée de Paris et l’imam Rachid Mélenchon.

  7. Ce qu’il faut craindre c’est l’obligation d’aller faire sa prière du vendredi ! Dans les pays musulmans le vendredi apres midi tous les commerces sont fermés et ceux, pour une raison ou un autre s’en foutent d’aller lever son posterieur au ciel pour la gloire d’ allah n’ont d’autres choix que de fermer aussi et se cacher pour ne pas attirer le foudre des hallucinés d’allah. Dans les années 90 en algerie au plus fort du temps du FIS le vendredi après midi les islamistes rabattaient les gens à la prière et gare à celui qui laisse son commerce ouvert ou ne va pas directo à la mosquée la plus proche au coeur même d’Alger, les fous d’allah se balladaient avec des sabres à la ceinture et faisaient signent aux quidams qu’ils croisaient dans la rue de les suivre accomplir son obligation envers allah ! J’espère qu’en France on arrivera pas à cette limite.

    • Bonjour,

      Exactement !

      C’est bien en quoi l’islam est totalitaire.

      René Marchand expliquait que le ramadan n’a qu’un seul but : détecter le “mauvais” musulman qui ne le fait pas …

      • Je suis sûre qu’il y en a qui doivent manger en cachette, et je les comprends.

        Déjà, je me souviens d’un musulman loin des préceptes de l’Islam qui m’avait parlé de son père “pratiquant” qui prônait ces préceptes que pour les autres et pas pour lui-même !

        • Bonjour,

          A mon avis, il y en a beaucoup.

          Je me souviens d’un article du “Monde” qui faisait parler un jeune musulman algérien en plein ramadan tournant ses regards, presque haineux, vers l’Europe et disant : “S’ils savaient comment nous souffrons ici, ceux d’Europe”.

          Cela m’avait frappé, comme si nous étions responsables de ce ramadan totalitaire qu’ils s’imposent.

          En attendant les employés musulmans de mon “Franprix” sont totalement odieux pendant cette période.

          Ils n’ont pas à faire payer leurs choix aux autres : il y a des passages très suggestifs des Evangiles sur ce sujet.

          • Oui je suis d’accord avec vous, ils ont du culot d’être insupportables comme cela, aucune finesse ni éducation…. et sont aigris par le manque mais qu’ils assument. Je me souviens d’amis de mes parents qui allaient en vacances au Maroc tous les ans il y a longtemps. Il n’y avait que pour leurs amis marocains dont ils parlaient toujours. Jusqu’au jour où ils les ont invités à Paris…. et là, la honte, ils ont cessé toute relation. Donc, pas la même façon de vivre les relations il faut l’admettre aussi alors le manque n’arrange pas les choses.

            J’aurais pour ma part du mal à supporter et je compatis pour tous ceux qui les subissent (c’est le cas même de certains de leurs compatriotes avec lesquels j’ai eu l’occasion de discuter).

  8. Je m’en contrefous du foot, car moi je ne vois pas une équipe de France, mais une équipe d’afrique. Si ils sont assez cons pour aller voir des culs en l’air, alors c’est que les muzzs ont gagné. Normal vu les sans couilles qui se déplacent pour aller voir des équipes d’afrique. Moi le foot me sort par les yeux.

  9. C’est la seule (religion) secte qui emm… le monde entier. Marre! Marre! La France ne sera jamais une terre musulmane.

Les commentaires sont fermés.