La longue attente de Macron dans le désert… des Tartares !

Malgré leur arrogance, Macron-Borne sont au fond du trou et se demandent comment en sortir…

La longue attente… Le remake du Désert des Tartares. Ou bien celui du Rivage des Syrtes. C’est du même tabac. Et c’est la même chose, l’interminable attente… qui se termine par la mort sans avoir rencontré ni l’action ni la victoire.

Titre du Parisien, pourtant aux mains du grand ami de Macron, Arnault : Retraites : « Le tunnel est encore très long »… l’exécutif tâtonne, à la recherche d’une sortie de crise

La grande attente devant l’émergence de soutiens de poids… apparemment leur espoir, c’était Berger,et voilà que Berger hurle avec les loups ! Si on ne peut plus compter sur les collabos, où va-t-on !

Laurent Berger avait proposé le matin « une voie » par le biais d’une « médiation » pour trouver « un compromis social ». « On n’a pas forcément besoin de médiation pour se parler », avait répliqué le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran, à la sortie du Conseil des ministres.

Courroux du secrétaire général de la CFDT — « Ça va commencer à suffire, les fins de non-recevoir ». Soupirs en Macronie, notamment de ce conseiller ministériel jugeant la réponse du gouvernement trop sèche à l’heure où « il faut décrocher Berger » : « On est très isolés. Personne ne nous vient en aide à l’extérieur », s’alarme-t-il.

 

Berger ne lève plus le petit doigt. Borne est désespérée... La preuve par 9, au cas où on aurait eu un doute que la CFDT passe son temps à trahir les salariés au bénéfice du pouvoir.

Mais l’intéressant, dans cet article de presse collabo, ce sont les épithètes fort révélatrices : Macron enlisé ; le tunnel encore très long ; double blocage ; politique et social ; inquiétude lancinante qui assaille les troupes du président ; Rien, rien, rien. C’est fou  ; !’exécutif demeure sans porte de sortie ;résigné ; journée résumée à un dialogue de sourds ; couple exécutif claquemuré ; retour risqué au contact des Français.

Ça dépote, hein ! Et ça déprime : Gambergeant sur la façon dont Emmanuel Macron pourrait parvenir à s’extraire de la crise dans laquelle sa réforme des retraites l’a enlisé, l’un de ses fidèles finit par friser le lapsus : « Il faut sortir par le fond. » Formule à entendre, évidemment, comme l’impérieuse nécessité de trouver des solutions robustes face au double blocage, politique et social. Mais l’on ne peut s’empêcher de songer que ces mots trahissent aussi l’inquiétude lancinante qui assaille les troupes du président alors que l’intersyndicale a appelé à une nouvelle journée de mobilisation le 6 avril prochain.

Alors l’exécutif est dans le mur… puisqu’ils ne veulent pas suspendre la réforme des retraites et il y a peu de chance pour que quoi que ce soit de bon sorte de la prochaine rencontre entre Borne et les syndicats, sauf à ce que ces derniers se laissent acheter. Possible que en agitant la menace de “l’extrême-droite” qui profite de la déconfiture macronienne, Borne-Macron -parviennent à récupérer les syndicats, collabos de compétition.

On n’a pas tout vu, les amis… On est entourés de traîtres et de collabos.

 1,887 total views,  1 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. qu est ce qui se passe avec la cfdt toujours collabo et leche Luc du gouvernment depuis de longues decennies …ils n ont pas recu leurs etrennes ???

  2. ” On est entourés de traîtres et de collabos. ” Ben oui, c’est pas nouveau. Déjà en 1940…etc…

  3. Quand le tunnel est un tuyau de latrines et débouche directement dans la fosse à m… Même avec un nouveau premier ministre, ça ne prendra pas. La même pièce jouée avec des comédiens différents.

  4. C’est la technique de ce média aux ordres de rédiger comme un ventilateur qui brasserait du vent ,il a été bien clair sur le sujet ,il comprend et entend la colère nationale ,mais ne transigera pas sur le cap à tenir ,donc en clair pour recevoir et entendre les syndicats alors qu’ils demandent la suppression pur et simple de cette réforme , de mon point de vu, il n’y aurait aucune ou voir peu d’avancée sur le fond ,à tort ou à raison

  5. Macronor Terminator Flatulator, Borne To be Alive la Nosferatu de la Macronie alias Mami Vapote et l’ensemble de la Macronie sont sur le déclin car la réforme des retraites imposer par le 49.3 est goûte d’eau qui fait déborder le vase et les Français ont montrer à cette oligarchie Mondialiste qu’ils ne sont pas d’accord avec cette dinguerie imposer par les Amerloques de Blackrock et l’Union Européenne de la chienne Allemande Ursula Von Der la Hyène qui rêve de détruire la France et l’Europe entière. Macronor Flatulator doit démissionner le plus vite possible et puis se faire flinguer lui et ses potes Islamo Gauchistes, Macronistes et Tutti Quanti !

Les commentaires sont fermés.