Une seule solution pour sortir du blocage en Israël : le referendum !

Herzog, le President d’Israel, qui devrait rester neutre, poignarde Netanyahou dans le dos. (Voir extraits du Monde en fin d’article).
Celui-ci limoge son ministre de la Défense qui proposait de reporter la réforme judiciaire pour des jours meilleurs.
Les foules continuent à manifester au nom de la démocratie  contre une réforme qui tentait d’introduire plus de démocratie dans la cour suprême…
Bref c’est le balagan (le bordel) en Israel.
Alors Netanyahu de se coucher, de “différer” sa réforme des retraites…
Il y avait pourtant une solution pour sortir du blocage et réduire les tensions très vives qui s’expriment de part et d’autre: le referendum !
DONNEZ LA PAROLE AU PEUPLE PAR LA TENUE D’UN REFERENDUM NATIONAL SUR CETTE RÉFORME JUDICIAIRE
De deux choses l’une – Le OUI pour la réforme l’emporte et Bibi a gagné
                             ou  – Le NON l’emporte (ce que je ne crois pas) et Bibi s’incline démontrant par là qu’il est un vrai démocrate
Il y a un précédent! Un gigantesque projet en Allemagne, Stuttgart 21, exacerbait les antagonismes: Démonstrations, contre-démonstrations, canons à eau, milliers de policiers chargeant les manifestants, blessés au visage…Les positions semblaient intangibles. Quelqu’un proposa une discussion retransmise par les chaines de télévision, avec un modérateur accepté par les deux parties et un référendum à la fin. Le référendum donna la majorité au projet et le Président de la région, qui était contre, s’inclina. Ceci eut lieu il y a trois ou quatre ans et, depuis le calme est revenu dans cette capitale du Bad-Würtemberg.
Nota bene: Il y a dans ma proposition un à coté ironique: en effet c’est justement ce peuple, que l’initiateur du coup d’Etat judiciaire, Ahron Barack, jugeait trop peu éclairé et stupide, au point de lui enlever toute décision judiciaire ou même politique, c’est donc ce peuple là qui décidera s’il reprend en mains le pouvoir qui lui revient de droit: “Vous vouliez de la démocratie ? Et bien en voilà!!!”
“La démocratie c’est le pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple” (Abraham Lincoln)
Edmond le Tigre

 

Benyamin Nétanyahou est au pied du mur. Le soir du dimanche 27 mars, en limogeant son ministre de la défense, Yoav Gallant, qui avait appelé publiquement à reporter la réforme de la justice, le premier ministre israélien espérait étouffer la fronde en germe au sein de son parti, le Likoud. Mais finalement il a attisé la colère de la rue, démontrant par ce limogeage le jusqu’au-boutisme de son gouvernement, sourd depuis trois mois au mouvement de contestation de son projet visant à réduire drastiquement les pouvoirs de la Cour suprême. Lundi matin, le chef du gouvernement poursuivait ses consultations, débordé par les protestations qui ont atteint une ampleur jamais vu jusque-là, et craignant que sa coalition ne s’effrite, rongée par les désaccords sur la marche à suivre.

 1,875 total views,  2 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. Je doute fort qu’un référendum puisse faire changer l’idéologie de la minorité.
    La “GOOCHE” n’accepte pas que le Peuple puisse avoir son mot à dire dans les décisions politiques.
    D’autant plus si les désirs du Peuple sont contraire à la bien-pensance mondialo-socialiste.
    Si ce commentaire ne vous plait pas, n’éditez pas à le supprimer…

  2. Les Israéliens doivent reprendre leur destin en main et organiser un référendum avant que le pays sombre définitivement dans l’anarchie.

  3. Netanyahu s’attaque à la plus grande loge d’Israël qui a constitué un état dans l’état, commandée par le franc-mac Aaron Barak juge de la cour suprême. Il n’y a qu’à observer l’architecture de ce bâtiment pour comprendre de quoi il retourne: Situé Bvd Rothschild, à la mémoire d’une certaine “Dorothy Rothschild” construite avec le fric de qui au fait?…
    On peut donc comprendre que Rothschild, roro pour les intimes, a les moyens de faire descendre dans la rue 100’000 gugus vociférant en brandissant des drapeaux ennemis (oui, oui, des drapeaux palestos, mort de rire!) dans le but de f… un bardak pas possible.
    en attendant les pires ennemis d’Israël se frottent les mains. Après une dizaine de guerres, 100 ans de terrorisme, quoi de mieux qu’une guerre civile pour détruire l’Etat d’Israël?
    https://meta.tv/symbolisme-franc-macon-de-la-cour-supreme-disrael/

  4. Quand les dirigeants s’inclinent devant les résultats… Je me souviens du dernier sur la constitution européenne. On s’est fait b… en beauté.

  5. Les tensions sont telles que je doute fort qu’un référendum, s’il était accepté par les deux parties , calme les esprits surchauffés. Israël est à l’image du monde, fracturé entre mondialistes et patriotes. Nous sommes entrés dans une guerre totale et l’un des deux camps doit être écrasé par l’autre. Je ne vois aucune issue pacifique à l’horizon. Ni en Israël, ni chez nous en occident. La vie des uns dépend de la mort des autres.

    • Moi non plus, malheureusement. Il y a désormais 2 peuples irreconciliables

Les commentaires sont fermés.