Il avait 17 ans, il s’appelait Nicolas, la France de Macron l’a tué

Terrible réquisitoire que celui de Jean-Yves Lacouche, le patron de l’entreprise qui s’apprêtait à embaucher Nicolas

Il a tout dit. Non, il n’a pas dit, il a hurlé. On sent son désespoir.

C’est un nouveau J’accuse qui devrait ébranler la France tout entière.

Il s’appelait Nicolas. Il devait rejoindre JEAN LATOUR comme apprenti peintre en septembre. C’était le petit fils de l’un de nos ouvriers canal historique, 35 ans de maison, qui nous aide toujours malgré sa retraite, pendant les vacances scolaires.

Mais il est mort. La France l’a tué. Pas la France de ma génération que nous ne reconnaissons plus. Non, celle d’aujourd’hui qui n’a plus de médecin ni d’ambulance et qui laisse crever ses enfants.

Plus rien ne fonctionne dans ce pays malgré les impôts les plus élevés au monde. Faute de pouvoir accueillir les patients aux urgences, on les trie au téléphone et voilà le résultat.

Mercredi 8 mars, il va voir le médecin de famille (à la retraite mais qui a repris du service), avec un mal de ventre et des vomissements. Le médecin lui donne une lettre disant de se rendre aux urgences rapidement. Sans voiture (à Cazeres) sa mère appelle les pompiers. Diagnostic au téléphone (!) et pas d’ambulance. Le lendemain, son état ne s’améliore pas. Nouvel appel au 15 cette fois. Même résultat. Vendredi 10, son état empire. Avec sa mère, direction la pharmacie, qui, elle, réagit promptement et appelle les pompiers. Mais il est trop tard, le gamin s’écroulera en arrêt cardiaque sur le trottoir. Les secours n’ont pas pu le ranimer.

L’autopsie a diagnostiqué une pneumopathie. 3 jours sans soins ni analyses. Toute l’équipe de JEAN LATOUR se joint à moi pour relayer le désespoir et la colère de son grand père, collègue et ami Daniel, et de ses parents qui ont déposé plainte. Ce qui ne le fera pas revenir. Il s’appelait Nicolas, 17 ans, la France d’aujourd’hui l’a tué. Obsèques mardi 21 mars à 14H30 à Cazères. Paix à son âme.

Le 10 mars dernier, le jeune homme décède sur le parking d’une pharmacie alors qu’il souffrait de symptômes grippaux pendant une semaine.

Mort d’une pneumopathie

« Il avait des vomissements et des nausées », rapporte Brice Zanin, avocat de la famille de Nicolas. Sa mère a contacté à plusieurs reprises les urgences et à chaque fois, on lui a répondu : « madame, ce n’est pas la peine de se déplacer, c’est une simple grippe ». Son médecin traitant a établi le même diagnostic et ne lui a délivré sur son ordonnance que du Doliprane. »

À la pharmacie, le personnel réalise rapidement la gravité de l’état de Nicolas et appelle les services de secours. Malheureusement, ils arrivent déjà trop tard.

Une autopsie a été ordonnée par le parquet de Saint-Gaudens. « Il s’avère qu’il avait une pneumopathie. Elle aurait pu être soignée » constate l’avocat.

Les parents de Nicolas ont déposé une plainte contre X pour comprendre les raisons de la mort de leur fils. Ils cherchent à savoir s’il y a eu des défaillances.



Sylvain Duchampt

France3 Occitanie

21 mars 2023

 1,793 total views,  1 views today

image_pdf

31 Commentaires

  1. Les toubibs détectent une grippe ! C’est de pire en pire, des pseudo médecins y’en a de plus en plus, c’est comme les bacheliers ! Y’a plus que les pharmaciens qui sont fiables !

  2. Terrible histoire, d’autant qu’en général les pompiers sont très réactifs et sauvent de nombreuses vies.
    Ce cas est particulier, mais il révèle l’état lamentable de la situation sanitaire en France.
    Des impôts exorbitants, et les priorités mal gérées, l’argent fout le camp n’importe où sauf là où on l’attendrait.
    Le mondialisme veut détruire notre système, comme il tué ce gamin de 17 ans.

  3. Je me demande si en étant migrant en situation irrégulière il n’aurait pas été mieux pris en charge ?

  4. Les impôts Les plus élevés du monde…
    Où, où, où vont ces impôts ?????????????!!!!!!!!!!!!!!!!!

  5. Pauvre gamin, mais surtout je plains les parents… Si cela peut les rassurer, nos élites vivent bien et ne sont ni responsables, ni coupables et continuent à envoyer au monde entier l’argent qu’ils enlèvent à notre système de soins !

  6. N’allez surtout pas croire que ce qu’ils se passent en ce moment soi-disant des erreurs, tout est voulu par ce gouvernements d’assassins.

  7. Macron veut le bien être et le confort des migrants Les français et bien sûr les SDF il s en fout

  8. Macron , du fait de ses décisions ineptes, est un assassin. On ne peut pas discuter avec un assassin.

  9. Je viens de perdre ma nièce âgée de 39 ans dans les mêmes circonstances, délais interminables d’arrivée des secours puis attente à la clinique avant que les sorciers se rendent compte qu’ils ne pourront pas la traiter. Revoyage en ambulance jusqu’au CHU où elle attendra 4 heures avant d’être effectivement prise en charge mais trop tard, elle est décédée dans la nuit. On remercie beaucoup Sarko d’avoir saboté l’hôpital public, Hollandouille d’avoir poursuivi les conneries sarkoziennes et macro con d’avoir fermé au moins 20000 lits d’hospitalisation. Il y a des coups de fusil qui se perdent !

  10. Même si cela parait déplacé au vu des circonstances, mais ce pauvre gamin était-il vacciné par hasard ?

    • Je me suis aussi posé la question, mais on centré l’affaire sur le problème des urgences, catastrophiques, à raison. Si en plus il était vaxxiné c’et vraiment la victime expiatoire dans toute son horreur

      • le vaccin n a pas tué que des cas de covid au contraire! suis heureuse et fiere d avoir refusé cette “mer..” de vaccin

  11. Ah si seulement ce pauvre jeune homme s’était appelé Mohamed ou Tarik et si ses parents avaient été africains ou magrébins ça aurait été différent, un SAMU saurait été débloqué de suite, mais voilà en France macronienne la détresse d’un Nicolas on s’en fout, qu’il crève..

  12. Quelle idée de s’appeler Nicolas et de vouloir travailler !
    Si sa maman s’était présentée comme Aïcha (avec le bon accent) et avait demandé de l’aide pour Mohamed, certainement qu’il y aurait eu moins de problème.
    Si ce triste exemple pouvait faire réagir les souchiens, TOUS les souchiens, mais, ….
    Qui lit RR ou RL, sinon les convaincus ?
    Comment réveiller les autres ???
    Gérard

  13. C’est affreux! Nous compatissons tous a l’incommensurable chagrin de toute sa famille.
    Que tous ceux qui ont participe a la gabegie de la crise Covid ,au detournement de fonds de la sante publique des Nations au benefice de Big Pharma en paientble prix! Justice!

  14. Comment faire pour que cette injuste tragédie soit diffusée aux actus télés bordel ??!!!
    Merde j’en peux plus!

    • Envoyez à P.Praud, vous pouvez vous exprimer par écrit sur CNews, à son intention ..

  15. dans les années 70 j’ai travaillé quelques mois au bureau des entrées plus accueil des urgences d’un hôpital , à l’époque interdiction de refuser qui que ce soit .

  16. Le jeune Nicolas meurt à cause de la folie de Macronor Terminator Flatulator qui a cassé le service public notamment hospitalier où le trie des malades prend le dessus sur les soins d’urgence et ça c’est honteux de voir ça parce que sous prétexte de lutte Anti COCO 19 et le chantage vaccinale l’hôpital s’est crasher totalement. Toutes mes condoléances à la famille du jeune Nicolas !

    • D’accord avec votre commentaire mais Macron, il a été élu. Et même réélu. Moi, je hais ceux qui ont voté et revoté pour lui. Notamment les boomers à la bouche pleine.

      • stop! nous les anciens n avons pas voté micron . tu sais ce que c est un micron? j ai 76ans et micron n a jamais été “mon président” mais les jeunes étaient fier d avoir le “plus jeune président” je préférais Degaule ou pompidou

      • Va voir plutôt du côté de la gauche mélanchonienne et de la CGT.
        On a fait voter dans les EPHAD, tous les vieux gâteux ont participé à la victoire de la bête, mais sans le savoir, avant de se faire euthanasier.

  17. Il faut comprendre aussi . le gouvernement ne peut pas tout faire : s il donne de l argent pour creer des emplois comme sauveteurs ou ambulanciers ou le medecins du Samu ,avec quoi paiera t il les allocs des migrants ?(Ah, pardon maintenant on dit “les exiles” ou “demandeurs d asile”,en tout cas pas “les clandestins”) .

  18. Tritesse…. et il y a bien d’autres cas comme cela avec une médecine (je n’ai pas dit les Urgences) qui ne veut plus fonctionner normalement.

    Si il y avait ainsi moins de cas qui ne relèvent pas des Urgences mais de la médecine de ville, les Urgences seraient moins surchargées. Sans compter les abus de certains cas dits “sociaux” qui appellent et mobilisent sans arrêt les pompiers (voire le milieu hospitalier) sans vouloir prendre en charge leur véritable problème. Et le reste bien sûr, avec le trop plein qu’on nous impose.

    C’est tout un “ensemble” à revoir, et pas que les Urgences. Plus rien n’a de sens.

  19. C’était déjâ comme ça en 2012, j’en ai fait l’expérience !!!
    Et vu la façon dont ça a empiré je croise les doigts pour ne pas avoir besoin des services du 15 et des urgences pour l’instant…
    J’en aurais beaucoup à dire aussi sur un corps médical pas toujours, euh…disons, agréable.

  20. La France est devenue un pays du tiers monde, il ne se passe pas un jour, sans que des histoires similaires ne soit narrées dans l’indifférence générale. Scandaleux !

  21. Je voudrais bien commenter,démontrer ma solidarité envers cette famille endeuillée,crier à la fois ma rage et mon désespoir.
    Dire que le pognon des français est distribué généreusement pour tuer en Ukraine ou accuillir des réfugiés ingrats.Et bien d’autres choses encore…Je l’ai fait.Juste un peu.Mais tant que les français accepteront l’inacceptable,nous n’aurons que notre colère comme seule arme et notre impuissance pour l’alimenter.

    • J’ai eu une petite altercation avec un plouk à qui je disais qu’il y avait du pognon pour envoyer de armes en Ukraine ” pour tuer ” mais plus assez en France pour ” soigner “.
      Ce toquard m’a répondu qu’il approuvait l’envoi des armes mais qu’il serait d’accord pour payer un euro de plus pour une consultation chez son médecin !
      Si par un pur hasard l’Ukraine récupérait les 4 oblast ( et la Crimée, on peut rêver ) il faudrait au bas mot un million de casques bleus pour maintenir un semblant de paix.

Les commentaires sont fermés.