Le RN se met à censurer les oeuvres d’art, à présent ?

La décadence ce n’est pas ce que Caroline Parmentier, député du RN, croit.

La décadence c’est de vouloir interdire une oeuvre d’art au motif que le sujet serait pédopornographique en refusant de voir que le même tableau est un témoignage et une dénonciation des crimes de guerre.

Comme si les pédopornographes avaient besoin de hanter les expositions au Palais de Tokyo pour alimenter leurs fantasmes à l’heure d’Internet !

C’est d’ailleurs un joli paradoxe que d’exposer in extenso sur twitter l’oeuvre en question pour la dénoncer… Pas vraiment logique, la Caroline Parmentier que j’ai par ailleurs fréquentée et beaucoup appréciée dans une autre vie. Ce n’est pas une attaque personnelle mais une attaque sur l’éthique et la conception de la liberté. C’est pourquoi j’ai caviardé une partie du tableau dans la capture faite pour illustrer cet article. Parce que ce site n’est pas un musée et peut être accessible à tout le monde.

 

L’oeuvre en question est de Miriam Cahn, artiste suisse, et s’appelle « Fuck abstraction » et ne représente d’ailleurs pas un enfant, il s’agit de symbolisme, de montrer un homme adulte contraint à une fellation, montré comme un enfant pour montrer justement le rapport de force entre l’agresseur et l’opprimé ; entre le vainqueur de la guerre qui a tous les pouvoirs sur le vaincu, sur l’opprimé.

Miriam Cahn a voulu, dit-elle, avec ce tableau, précisément dénoncer les crimes de guerre, les actes de barbarie et notamment l’utilisation de la sexualité pour humilier et exploiter le vaincu.

On peut citer Miriam Cahn : « Ce ne sont pas des enfants. Ce tableau traite de la façon dont la sexualité est utilisée comme arme de guerre, comme crime contre l’Humanité »  ;« le contraste entre les deux corps figure la puissance corporelle de l’oppresseur et la fragilité de l’opprimé agenouillé et amaigri par la guerre ».

Mais on ne devrait pas en avoir besoin. On n’a pas besoin d’une légende au-dessus des oeuvres d’art, d’un affichage en grandes lettres sur la scène de théâtre pour commenter, expliciter… une oeuvre d’art.

Soit on considère que ce n’est pas une oeuvre d’art mais l’oeuvre de dégénérés à la mode voulant tout faire passer comme tel pour se délivrer de leurs obsessions et on le devoir de démontrer l’imposture. Soit c’est bien une oeuvre d’art, d’un artiste qui a largement fait ses preuves comme Miriam Cahn et on n’a pas à demander son interdiction. On aime ou on n’aime pas, c’est tout. Cela fait 40 ans qu’elle exerce son art en peignant les horreurs de la guerre, guerre de Yougoslavie, du Golfe,  le 11 septembre… Je ne suis pas sûre qu’elle pense comme moi mais on s’en fiche ce n’est pas le sujet. 

 

Juste admirer ou pas. Aimer ou détester. Contester ou pas le statut d’oeuvre d’art. Mais en tout cas on n’a pas à réclamer l’interdiction de l’oeuvre. Après ce sera quoi, les autodafés ?

Le pire c’est qu’il semble que d’autres députés du RN (tous ? ) réagissent comme Caroline Parmentier qui est député (pas députée, Caroline, c’est une fonction, pas un adjectif) et réclament le décrochage du tableau.

Pudibonderie d’une “extrême-droite” qu’on croyait disparue, refusant nu, sexualité, avec des préjugés datant des âges obscurs du christianisme que l’on croyait révolus. Et je sais quelques sites ou mouvements qui ne sont pas de mes amis qui vont hurler avec les loups, c’est démoralisant, en 2023, de voir des relents de l’Inquisition survivre.

 2,057 total views,  2 views today

image_pdf

69 Commentaires

  1. Je trouve le tableau répugnant. Rien n’indique qu’il s’agisse d’un adulte, forcé par un autre adulte.
    Ce qui saute aux yeux, c’est l’enfant.
    Il doit surement plaire aux nombreux pédophiles parigots pas encore attrapés par la police.

  2. Décidemment Madame Tasin. Mis à part l’horreur de l’Islam, nous n’avons pas les mêmes conceptions de rien de tout.
    Vous grondez les gens à tout va s’ils vous n’êtes pas d’accord avec les commentaires, vous vous méfiez de tout le monde malgré notre soutien, vous soutenez Zemmour parce que votre curseur et de travers, certainement athée et pour la république qui a été mise en place par un coup d’état et des massacres. Ce tableau est ce qu’il y a de plus abjecte. Exposé montre la bassesse de la société de la république. Votre soutien….
    Vous avez au fond en vous, encore et toujours, une femme de gauche ouverte à tout sauf à Dieu.
    Je ne suis que de passage, cela faisait longtemps que je ne lisait pas votre journal, et je vois cet article. Au revoir !

  3. Il ne faut pas confondre les beaux arts avec les laids arts !

  4. Une œuvre d’art ??? Je n’ai pas du tout la même conception ni des œuvres, ni de l’art. Ce genre de barbouillage fleurissait sur les portes, à l’intérieur des chiottes publics dans les années 60/70 : l’œuvre était alors associée à l’odeur qui lui va si bien. Quant à appeler Miriam Cahn une artiste… Si c’est une artiste alors je suis Rembrandt !

  5. Si on cherche un peu dans l’oeuvre(sic) de Miriam Cahn on s’aperçoit qu’elle adore dessiner des biroutes la féministe !!!
    C’en est risible 😊

  6. On peut spéculer à l’infini sur une œuvre d’art et/ou sur l’art en général. Ayant vu cette toile, je peut décider ou pas d’aller au Palais de Tokyo. Si j’y vais, je peut aussi passer vite fait devant cette œuvre, qui est, il est vrai dérangeante. Mais, pour des peintures qui dénoncent les horreurs de la guerre, on a vu mieux. https://www.google.com/search?q=peinture+contre+les+guerres&sxsrf=AJOqlzUOGpr8Ix5WO7acSytCdNgJKkuACQ:1679195097023&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=2ahUKEwiQ2pCagef9AhXTtqQKHSqGAEMQ_AUoAXoECAEQAw&biw=1920&bih=929&dpr=1

    • En effet Claude, tu poses la question essentielle : chacun est libre de regarder ou pas. Qui sont les censeurs qui veulent décider pour moi de ce queje peux voir ou regarder ????

      • Désolé pour les fautes d’orthographe : je peux (p.e.u.x, évidemment).
        Pour moi la bonne question est : est-ce que le reste de l’exposition vaut le détour ou pas?

  7. Dénoncé une oeuvre qui fait la promotion de la pédocriminalité comme celle de Miriam Cahn une folle dingo dégénérée d’Extrême Gauche c’est mieux car il faut protéger les enfants de ce phénomène mais il est aussi important d’interdire les oeuvres d’art qui font l’éloge de la pédophilie et de la perversité glauque que ce genre de pratique inspire . Bravo à cette députée RN et aussi à Karl Zéro qui se bat contre la pédocriminalité!

    • Bref un livre qui parle de pédophilie pour la dénoncer faut l’interdire. Si je vous suis il eût fallu brûler en place de grève l’oeuvre de Sade.

    • @ TERENCE GROS
      J’ai la même analyse que vous, et ce d’autant que si un adulte peut éventuellement comprendre un autre message, l’enfant ou l’adolescent qui accompagne cet adute n’en aura pas la même perception. En outre, la question n’est pas de regarder ou passer son chemin devant cette peinture obscène opuisque si on n’est pas au fait comment savoir qu’une telle toile sera ou non présente à l’exposition ?

  8. L’œuvre est extrême et reçoit des avis extrêmes. Une fellation vue par tous ? Effectivement c’est une mauvaise idée. Ne pas l’interdire mais choisir précisément à quel public elle peut être montrée. Bref! Je suis d’accord avec beaucoup de commentaires, que l’art puisse provoquer et faire réfléchir pourquoi pas ? De là à montrer une fellation, même si c’est pour une bonne cause… Elle doit être vue mais pas n’importe où. Cette élue ne veut pas interdire le tableau, elle veut qu’il ne soit plus à la vue de tous, nuances !

    • Justement, il ne s’agit pas de “street art” mais de musée, avec la clientèle restreinte et particulière des musées !

  9. Dans la proposition Artistique Chacun y voit ce qu’il veut y voir. L’artiste lui y met ce qu’il veut y mettre. Théoriquement le débat se fait dans un cadre sociétal et culturel dont l’unité et les bases sont garanties par le chef de l’état. Quand celui ci est un grand pervers il exacerbe les passions et rend les gens fous. Alors toute proposition des uns est ressentie par les autres comme une attaque. Alors tout débat devient un conflit. Et là le pervers président est aux anges car il règne sur le chaos qu’il a installé et surtout il sait que pendant ce temps rien ne viendra l’inquiéter

  10. Lorsque j’écoute du Mozart ou du Bach, mon âme s’élève. Et lorsque je regarde ce tableau de la Cahn je ressens une autre forme d’élévation: un haut le cœur.

  11. Chaque époque a son “art” qui reflète l’ambiance et les “valeurs morales” de celle-ci. Pour certains nazis, une forme d’art consistait à réaliser, entre autres, des abats jour en peau humaine: https://www.youtube.com/watch?v=5ZNuubbXopg
    C’était du lard pour l’art …

    • Franchement, j’ai beau chercher, pendant les guerres je vois plutôt au niveau dérive sexuelles les viols des femmes… C’est sûr qu’il y a des pédophiles qui doivent en profiter pour assouvir des pulsions comme beaucoup sur pleins de domaines dans ces contextes fous, mais je ne vois pas en quoi cela fait référence “spécifiquement” à la guerre où tout est, de toute façon, démesuré.

      Là, elle a voulu peut-être tenter une métaphore (le plus petit face au plus grand) mais le choix de la scène représentée pour ce faire parait surprenant. Il y a là autre chose de plus inquiétant il me semble et l’exposer pose question autant des deux côtés, l’exposant et l’exposé.

      S’exprimer ne veut pas “tout” dire, cela veut dire “choisir” dans ce que l’on veut dire et le structurer pour et vers l’Autre, ce n’est jamais anodin.

    • C’est vrai que sa peinture fait passer des émotions, la plus forte chez moi étant le dégoût.

  12. Un artiste produit très très très rarement une oeuvre pour se la garder dans la cuisine. (j’en ai connu un, Marcel L., qui a toujours refusé la notoriété et qui a tout détruit quand il a senti sa fin venir).
    Un artiste produit le plus souvent pour être vu, pour partager, du beau, du laid, du violent, du gentil, des malaises personnels (quitte à nous gonfler avec ses problèmes).
    Une forme d’exhibitionisme parfois.
    Mais en s’exposant à tous l’artiste doit supporter les critiques. Et aussi l’admiration ou le dégoût.
    Pas facile d’être artiste. Pas facile non plus d’être celui qui reçoit l’oeuvre en pleine tronche ou en pleines oreilles.

    Je vais finir par donner mon avis: la peinture en question dans l’article me répugne. Une oeuvre(?) d’une personne disons….compliquée….

      • Non Paco. Mais je pense que la p’tite dame est un peu “torturée” dans la tête et qu’elle veut nous faire partager son mal-être personnel.
        Bon, nous ne sommes pas non plus obligés de regarder, hein….

  13. Pour être brève, Marre de ces prétendus artistes et de leurs impostures. J’adore l’Art, sous toutes ses formes, ma passion est la peinture et ma sensibilité rejette ces horreurs. De nos jours les reportages, les photos sont suffisamment présents et explicites pour éviter de mettre sous les yeux du public des images aussi abjectes que cette toile. Je réponds à Christine par la bouche de Manon Rolland : “Liberté, que de crimes on commet en ton nom !”….

  14. Ça commence à bien faire. Ce refus de certains d’accepter de concevoir les choses telles qu’une autre personne les entend, les ressens, les exprime. C’est proprement insupportable ! Je ne vais pas m’étendre sur le ressenti que j’ai à propos de cette “projection” que certains manifestent à l’aide de propos parfois à la limite de l’insulte… Un peu comme les chasseurs de pédés qui repoussent ainsi leur propre homosexualité latente… Gardez vos nerfs merde!!! Et les griffes et les poings pour ceux qui les méritent.

    • “Un peu comme les chasseurs de pédés qui repoussent ainsi leur propre homosexualité latente”

      Ce n’est pas toujours la raison profonde, ça c’est un schéma véhiculé qui arrange certains.

        • Il y a plusieurs “raisons”, car l’être humain est tout sauf identique à l’autre, c’est évident.

          D’où tous les “quiproquos” actuels (d’où donc attaques diverses parfois sans fondements) car il y en a un grand nombre, pris dans les “schémas” de la Société quoiqu’ils en pensent (je réitère : qui les arrangent), jugent plus vite que leur ombre, campés sur leurs certitudes.

          Le monde est complexe, il ne se résume pas à l’image donnée.

          • Il faut lire lentement et réfléchir à fond pour comprendre les nuances.

            C’est pourtant clair.

          • Paco je vous explique : vous faites une équation “linéaire” entre le fait de rejeter les homosexuels et entre ce qui serait une homosexualité refoulée latente.

            Moi je vous dis que cette équation est trop simpliste, que les raisons intimes sont diverses et plus complexes mais que cela arrangent certains d’utiliser ce schéma habituel (c’est ce qu’on appelle éviter les questions).

            Did you understand ?…. (humour)

  15. Mouais …?… Ben alors … puisqu’on vous dit que c’est au nom de l’art (!), attendons patiemment la prochaine oeuvre qui nous donnera à voir une sodomie, ou pourquoi pas une éjaculation faciale bien massive, mais qu’avec un minimum d’éducation artistique il faudra bien sûr interpréter comme une dénonciation de la soumission qu’on impose à tel ou tel. Vous avez raison Mme Tasin : y’en a qui voient vraiment le mal partout !…

  16. si ça fait 40 ans qu’elle peint des horreurs de la guerre , excusez-moi , mais elle a un plomb de sauté… j’approuve Mme Parmentier … l’art de cette Cahn est excrémentiel …un gosse de 5 ans fait mieux qu’elle ….

    • si un gosse de 5 ans faisait ça ce serait et un détraqué et un Mozart de la peinture. Ne mélangeons pas tout

  17. on ne peut pas à la fois lutter contre le crime de pédopornographie et laisser exposer des oeuvres vulgaires, sans intérêt, dont le charabia psycho-philosophique qui l’accompagne est aussi délirant que le tableau lui même – c’est une oeuvre laide de dégénérés incitant à la pédopornographie qui doit être interdite d’exposition

    • Quel rapport ? Chaque peintre est l’enfant de son siècle, de son époque, des influences qu’il a subies ou reçues. On peut ne pas aimer un peintre, une peinture, de là à considérer qu’il faut interdire à ceux qui apprécient de genre de manifeste de pouvoir y avoir accès au musée il y a un pas que je ne franchirai pas et, d’ailleurs, que je ne comprends pas.

  18. Pas d’accord avec vous, Christine : qu’importe le “symbolisme”, tout ce qu’on voit dans ce tableau, c’est de la pédophilie.

    TOUTE oeuvre qui représente des actes pédophiles, zoophiles, satanistes… TOUTE oeuvre qui représente ce genre de sal*peries devrait être INTERDITE.

    Protéger les enfants devrait être notre priorité à tous. Et c’est parce que ce n’est malheureusement PAS le cas que le monde occidental est tombé si bas!
    On voit quand même des GAMINS se vanter de leurs “premiers rapports sexuels”… alors qu’un gosse devrait être innocent et avoir l’esprit ET le corps bien loin des “plaisirs charnels”!

    On a “laissé” notre société normaliser la sexualisation des gosses… n’en rajoutons pas en acceptant la normalisation de la pédophilie.

    Il y a des choses qu’on ne peut tout simplement pas accepter. Et surtout, qu’on ne DOIT pas accepter!

    “A force de tout voir on finit par tout supporter… A force de tout supporter on finit par tout tolérer… A force de tout tolérer on finit par tout accepter… A force de tout accepter on finit par tout approuver!”

    • On est en désaccord absolu. tous les totalitaires, que ce soit Mao, Staline, Pol Pot et tous les autres ont eu comme première obsesseion “interdire” et imposer un “art officiel”. Ici ce n’est pas de la pédophilie c’est une dénonciation d’horreurs que l’on trouve partout où il y a des sadiques, des dictateurs, des dégénérés. A force de vouloir tout supprimer, on finit par supprimer la liberté. La liberté de dire, de dénoncer. C’est la première obsession de Macron “lutter contre les prétendues fake News”. Ensuite chasser de la télé ceux qui ne pensent pas bien. Puis les faire passer à la 17ème chambre. La prochaine étape, le crédit social à la Chinoise.

      • surtout Hitler luttait contre “l’art dégénéré”. Il y a un fond de vérité dans cette notion car c’est parfois la porte ouverte à la désignation de tout ou n’importe quoi comme oeuvre d’art, avec à la clé, de nos jours, le financement public de l’Etat mécène ! pour des millions d’euros. Mais la représentation d’une facette de l’existence que d’aucuns refusent de voir aura toujours part à une forme d’art qui ne demande qu’à s’exprimer.

  19. 2ème partie

    Par contre Christine tacle sévèrement Caroline Parmentier (laquelle a reçu sur tweeter quasiment 100% d’approbations, ainsi que de très messages d’approbation sur le site de RR), parce qu’elle a parlé de “décadence”. Ce qui est son libre ressenti et son droit; et qui n’est pas à blâmer, d’autant que le motif avancé, celui du témoignage et de la dénonciation de crimes de guerre, n’apparaît aucunement. Et parce qu’elle défend des valeurs qui sont soeurs des nôtres.

    Personnellement (et même si c’est hors sujet) je vais me permettre (pour me faire plaisir) de donner mon avis sur la qualité de cette artiste, après avoir fait le parallèle entre son tableau d’une femme nue jambes écartées et l’Origine du Monde. Elle est à cent lieues de Gustave Courbet

  20. 1ère partie

    Je tombe de haut ! Vraiment.
    Non par pudibonderie d’octogénaire, mais en raison de la tranchante et plutôt partisane, prise de position de Christine. (Ce que je trouve très étonnant de sa part, pour une fois).

    La vision de Christine sur l’Art, est qu’il peut prétendre à une totale liberté, même celle qui permet toutes les outrances et les dérives (à cet égard, je pose la question : va-t-on nous-mêmes admettre que les “artistiques” chansons de certains rappeurs noirs, qui vont jusqu’à vouloir tuer des bébés blancs, auront alors droit d’écoute sur le site de RR ?)

    • Y a-t-il des rappeurs qui fassent de l’art ? Quelques-uns, oui, mais l’immense majorité ne fait que provoquer, faire du communautartisme, appeler à la haine de l’autre, ils font simplement de la politique de bas étage. L’artiste peintre en question a un autre niveau. Et s’il ne faut plus dire ni montrer ce que des salauds font à autrui, que ce soit des enfants ou des êtres humains, alors on encourage le viol, les brutalités… Chut faut pas montrer, faur pas dire. Difficile de comprendre ta position !

      • Le peintre ici fait de la provocation (comme certains rappeurs), elle aurait pu dire et montrer autrement ce que des salauds font à autrui. Ce n’est pas ce fait qui est interdit mais la façon honteuse de le faire. Cette artiste est une dégénérée irresponsable qui se croit tout permis, une vraie tête à claques ! A moins que ce soit un procédé malhonnête pour faire parler d’elle et être connue.
        On voit ce qu’on voit, il n’y a pas à discuter, c’est un fait objectif incontestable.

      • Si l’on pousse ton raisonnement jusqu’à l’ultime, pourquoi ne pas alors, montrer crument toutes les pires vilénies et atrocités dont la race humaine est capable ?

        Exemples tirés de faits de guerre (tellement connus qu’ils peuvent même, inconsciemment, être ravalés dans nos esprits au niveau du fait divers):

        -l’éventrement d’une femme enceinte suivi de fracassement de l’enfant-à-naitre contre le tronc d’un arbre ?
        -l’émasculation d’un homme encore vivant avec enfouissement de ses parties dans sa bouche,
        -la mort par gazage suivie d’une crémation dans des fours
        -la pendaison, le supplice du pal …

        Nous avons tous en tête, des dizaines d’autres cas similaires en réserve.

        Selon toi, montrer tout ce que de pires salauds pourraient faire à autrui (par le biais de peintures, photographies, films, reportages …), permettrait, alors, a contrario, de décourager les viols et les brutalités ?

        Je n’y crois pas! Il y a une limite à tout, même à la description de l’abominable.

        • “…. permettrait, alors, a contrario, de décourager les viols et les brutalités ?”

          Je crois même que ça peut donner des idées à certains en mal d’inspiration voire de les renforcer dans leurs pulsions. L’image a en général beaucoup de force et de résonance intime.

  21. Je remarque tout de même que tout le monde est blanc, très blanc, sur le tableau. Si vous avez bien raison de préciser qu’une oeuvre d’art n’a pas besoin de notice d’explication, l’agrégée de lettres sait aussi la présence et la puissance du non-dit, de l’inconscient et du non-apparent. De plus, même si officiellement “ce ne sont pas des enfants”, ce sont bien des enfants – et pas autre chose – que va voir le public, puisque c’est leur forme qui est représentée, et pas autre chose, étiquette explicative ou pas. Et ça, l’artiste ne peut pas l’ignorer non plus. Je déteste ce besoin, compulsif qu’ont les artistes modernes de choquer. Cela dit, je suis pour la liberté artistique et la liberté d’expression.

  22. Commentaire zappé, plus choquant que la peinture que vous défendez ?

  23. J’ai bien écouté et vu ce tableau qui constitue une ode à la pédo criminalité.
    Je soutiens cette femme que je ne connais pas du tout afin de retirer cette ignominie en ayant pour origine de dénoncer les crimes de guerre, en somme peindre un crime contre un enfant pour signaler les crimes de guerre. Non mais là nous sommes dans la pure bétise. Faut être un esprit très supérieur n’est ce pas pour voir dans le crime de cet enfant la dénonciation des crimes de guerre en Ukraine. Décrochez moi cette ignominie, vite

  24. Je ne suis pas un fan de Karl Zero mais pour une fois je suis d’accord avec lui quand il dit : Décrochez ça vite fait !

  25. Beurk, elle a un problème cette dame. Peut être strictement aucun talent et est elle psycho. Cette dame souffre.
    Pierre Palmade est un artiste qui va droit dans le mur et dans les voisins.
    Que cette œuvre soit exposé est parfaitement délirant sans Chemsexe.
    Même les chiottes n’en veulent pas et à la déchetterie et nos musulmans qui s’en occupent vont retourner dans leur pays en se cachant dans un trou.
    Il faut conseiller à cette Dame de faire de la lasure à l’eau puis de progresser avec l’aquarelle en HP.

  26. Christine qui promeut la pornographie et pire la pédopornographie comme œuvre d’art .Ecoeurant, cette liberté sans entraves soutenues par nos prix Nobels Kouchner, Cohnbendit, Duhamel, Jack Lang, Pierre Bergé etc….. Elle ne comprends pas qu’ils s’agit d’avilir le peuple aux profits des puissants. Absence totale de sens moral.

    • Promeut, ben voyons ! Ce que je comprends c’est que vous n’acceptez que VOTRE liberté d’expression.

  27. Ah pour une fois , je ne suis pas d’accord avec vous Christine. Dénoncer les horreurs de la guerre, on ne peut le faire avec des peintures, avec des écrits, oui, mais la représentation visuelle est obligatoirement ambiguë, ( comme c’est le cas ici , c’est évidemment un enfant que l’on voit, ) et inutile, c’est mettre des images sur d’autres, bien pires car réelles, et c’est même malsain et voyeuriste. Et d’ailleurs, tous ces artistes, peintres, musiciens, sculpteurs ont donné la beauté pour consoler leurs contemporains, ( et nous aussi )des horreurs quotidiennes, guerres, épidémies, famines, etc… jusqu’au XIXè siècle
    , ensuite le réalisme a pris le dessus petit à petit,( pas chez tous )et a abouti à l’abstraction, inévitable, et maintenant on en vient à des représentations choquantes, de plus en plus choquantes, quel intérêt ? bon, bref, je ne vais pas me lancer plus loin mais : lire Céline est bien plus fort que ce tableau pour dénoncer.

  28. L’art doit être beau, ce tableau est donc à vomir.Bravo aussi pour le vagin de la reine ? Et le reste ? La Liberté n’est pas faire ce qu’on veut, c l’inverse: savoir dire non.
    AMHA

    • NON ! L’art n’est pas censé “être beau” ! Ce n’est pas une distraction ! L’art n’est pas fait pour plaire . Mais pour exprimer. La dame a peut être un problème comme le dit l’un des commentateurs. Qui n’en a sans doute pas, lui… La liberté n’obéit à aucune définition. AUCUNE ! JAMAIS ! Mais on peut la chercher en sachant faire ce que l’on fait.

    • Bonjour. Ce qu’une “artiste” de gauche avait dénommé “vagin de la reine” est en réalité,d’après une assemblée d’historiens et d’artistes le rectum de mahomet et de nombre de ses (in)fidèles. La presse,pourtant informée par ces experts,n’a publié aucune rectification;par solidarité islamoanale dans doute.Depuis quelques années la légion d’honneur a remplacé l’ancien “Brevet de Tirailleur”

  29. Les nazis faisaient de même. Ils considéraient certains artistes comme décadents. Berenson affirmait que le but de l’art était d’embellir la vie. Je dirais plutôt de travestir la réalité. Le but de l’art est aussi de dénoncer les tristes réalités de notre monde. Par la poésie, la peinture, l’écriture, et toutes autres formes d’expression. Parfois un simple graffiti en dit plus long qu’une peinture prétentieuse. J’ai vu dans des WC d’ un supermarché un graffiti représentant Macron avec une flèche indiquant la direction de la cuvette des toilettes. Eh bien, c’était bien vu et bien dessiné. La semaine d’après, disparu. Un coup de peinture ou de lessive. Je suis d’accord avec Christine et Paco.

  30. Merci Christine pour avoir traité ce sujet délicat. Moi qui avais tout à fait mal compris le sens de cette œuvre, puisque oui, c’en est une, tes explications ont remis de l’ordre dans mes pensées. Merci déjà pour ça, mais surtout pour la portée très universelle de tes propos.

    • Si Paco lui-même s’y est laissé prendre, c’est bien que cette représentation est ambigüe. Il est normal de la dénoncer, c’est trop dangereux. Les artistes ne sont pas exempts d’erreurs, et là c’en est une puisque c’est interprétable de façon différente du sens supposé de l’œuvre. J’approuve la dénonciation qui est faite. Il ne faut rien tolérer sur ce sujet. Si la faiblesse d’un adulte est signifiée en le représentant en enfant, le réel subsiste, c’est un enfant que l’on voit. Inutile d’argumenter en coupant les cheveux en quatre dans le sens de la longueur !!
      Est-il interdit de critiquer et de juger certaines logorrhées criminelles du rap sous prétexte que c’est une œuvre d’art ?? Les artistes ont droit à l’erreur et quand ils se trompent, il faut le dire, le dogmatisme les protégeant doit être dénoncé.

      • Taratata,, au prime abord le ressenti visuel de cette toile,, ( pardon je veux dire de cette merde ) fait suggérer un truc pédo , la sois disant artiste peut se planquer derrière ses explications et justifications vaseuses cette toile issu d’un cerveau dérangé mérite d’être brûlée a la gloire des peintres célèbres ou pas qui eux ont une vraie justesse pour les nus artistiques .

      • Le rap n’est pas un art, mais de la logorrhée, de la diarrhée verbale, du vomi.

      • Bonjour Armand.
        Au premier degré, oui, on se laisse prendre. Faire le parallèle avec le rap n’est pas la meilleure idée je pense. Enfin, ce qu’il est devenu… L’artiste s’exprime au sujet de son œuvre. Je n’avais pas eu connaissance de ses propos. J’ai des gouts et des dégouts qui me sont propres et ne suis pas très attiré par ce type d’engagement artistique. Au premier degré j’ai cru à une perversion, une déviance profonde. J’ai changé d’avis en connaissance de cause. Mais ce genre d’œuvre est destinée à être vue et surtout commentée dans un musée. Vouloir l’acquérir personnellement, alors là oui, il y aurait perversion.

        • “Mais ce genre d’œuvre est destinée à être vue et surtout commentée dans un musée”

          Ah bon ? A des enfants ? Qui normalement n’ont pas idée de ce que c’est qu’une fellation et une relation orientée sexuelle ?…

          Je ne sais pas, mais je pense que cette femme a un problème qu’elle exprime c’est son droit mais elle a d’autres tableaux plus soft, aptes à délivrer le message que visiblement elle veut faire passer (dans la fixation quand même..),je suppose, pour être exposé à “tout” public.

        • Déjà, choquer (là c’est voulu) c’est violent et pourtant elle s’escrime à dénoncer…. la violence. Comprenne qui pourra, cela lui appartient, je ne juge pas, c’est son affaire.

          Si elle est interprétée autrement qu’elle le dit (ce qui est le cas et on ne peut s’en étonner), je pense que les pédophiles doivent jubiler et certains très enclins à vouloir l’acquérir, vous pensez, leurs fantasmes “enfin” “reconnus”… Parce que ne vous leurrez pas, ils ne vont pas penser une seule seconde que c’est un message dénonçant leurs actes.

          Je ne suis pas pour la censure, mais de là à l’exposer… On ne peut penser que c’est un hasard d’ailleurs, c’est orienté, il y avait certainement d’autres tableaux à exposer, ceux qui l’ont fait ne sont pas innocents non plus.

Les commentaires sont fermés.