Réforme des retraites : un finish comme au rugby

Sequence de rugby féminin

Moins d’une semaine après l’étourdissant 53-10 infligé par la France à l’Angleterre, c’est l’Elisabeth Borne, coachée par le Macron, qui terrasse les Français par un cinglant 49-3.

49, c’est 7 essais transformés avec succès. Un essai toutes les 11 minutes. On n’arrête pas d’applaudir.

La partie adverse n’a pu à sauver l’honneur que grâce à une pénalité de 3 petits points réussie suite à une mêlée tumultueuse dite de type mélenchonien.

Il n’y a pas que les Damian Penaud, Thibaud Flament ou Charles Ollivon qui savent marquer des essais. La Borne les dépasse tous. Elle est déjà à son dixième 49-3 et ne compte pas en rester là.

Rares les équipes qui ont réussi à marquer autant d’essais dans une confrontation contre un rival.

Oui, il y a eu le 49-3 réalisé par la Nouvelle-Zélande contre l’Écosse en 2010, puis la victoire remportée sur le même score par l’Afrique du Sud contre les îles Fidji en 2011, score réédité devant l’Italie en octobre 2019.

Il y a eu d’autres 49-3 réalisés par différentes équipes de par le monde, mais celui qui a couronné la Borne ce jeudi 15 mars est historique et inoubliable. On en parlera encore dans 50 ans.

La Borne a terrassé, à plusieurs reprises, cette équipe rivale pourtant composée des plus grands piliers offensifs et défensifs de la France rebelle, des joueurs aguerris aux mêlées et aux démêlés, experts des coups dans les flancs, adeptes des manigances sur les bancs…

Ils sont prompts à se coucher quand les balles arrivent sur eux et prennent soin d’assurer leurs arrières quand ils s’aventurent en avant.

Jeunes et moins jeunes se rappelleront avoir suivi ce mémorable match à la télé devant des spectateurs surchauffés qui chantaient la Marseillaise à la gloire du Macron.

Le match n’a duré qu’une vingtaine de minutes. Les adversaires de la Borne ont tout de suite déposé les armes. La Borne est une Calamity Jane qui ne lésine pas sur l’usage de la dynamite.

Elle a ouvert la voie à un avenir radieux au Macron.

Le champagne doit couler à flot ce soir à l’Élysée.

Et tant pis pour la gueule de bois de demain matin.

La Borne s’en fout. C’est sa gueule de tous les jours…

 

Messin’Issa

 1,120 total views,  1 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. Attention avec le 49.3 ils ont mis le doigt dans l’engrenage pour une révolte .

  2. Le rugby, un sport de voyous, pratiqué par des gentlemen, la politique de Macron, un sport de voyous, pratiqué par des truands.

  3. Quelqu’un peut-il me rappeler à quoi servent 577 ďéputés dans une dictature-macronoïde où le sultan-imam-empereur- décide de tout ?
    macron 1er va bientôt supprimer tout ça puisque nous pouvons faire sans.
    Les députés “qui ne sont rien” n’auront qu’à “traverser la rue” pour retrouver une activité…

  4. Le passage en force de Macronor Terminator Merdator avec sa réforme des retraites avec un 49.3 bien sanglant utiliser par Borne To be Alive la Nosferatu de la Macronie pour mieux massacrer les Français. La Macronie me donne la diarrhée tellement c’est des ordures !

  5. C’est oublier que l’équipe de France a refilé un cinglant 53-10 à la perfide Albion ce 10 mars 2023 !
    Alors, ESPERONS que les députés seront moins c..s que pour les 49.3 précédents !

  6. Très bon cette gueule de bois. Macouille et Labornasse enfilent une fois de plus leurs chers compatriotes, on prétend que c’est la première fois qui compte et qu’ensuite ça glisse tout seul, présentement le rectum des français jusqu’alors chemin communal se voit élargi façon autoroute ou, comment s’assoir sur un petit suisse sans l’écraser. MOZART est en panique, fort de ses 700 méga boules accumulées en 6 ans, il réalise que les taux d’intérêts vont flamber et seront la première dépense nationale, adieu Berte les réformes vitales pour les services régaliens et de santé. Ajouter à cela une pincée d’explosion des prix de l’énergie grâce à la soumission imposée par les Goths, comme dirait nono mémaire “On va la mettre à genou” on comprend donc qu’il parlait de l’économie française. Alors n’oubliez pas chers cons pas triés, aux prochains scrutins on se remet une bonne dose de chiantrisme, histoire de rester bien au fond de la fosse septique.

Les commentaires sont fermés.