La fin de l’hégémonie américaine est sur les rails

Il est toujours étonnant d’entendre l’Amérique, pays qui n’a été en paix que quelques années depuis son indépendance en 1776, et qui a fomenté tous les coups d’État de la planète depuis 1945, se draper dans le manteau de la vertu au nom de la démocratie et du droit international.

Boris Karpov nous fait un bref rappel des propos tenus par Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, sur la « diplomatie » américaine.

Suivez la chaîne Telegram de Boris Karpov : https://t.me/boriskarpovblog

▪️L’Amérique est le plus grand producteur de guerre ;

▪️Les États-Unis n’ont pas été en guerre pendant seulement 16 ans de leurs 240 ans d’histoire ;

▪️Les États-Unis sont à l’origine d’environ 80 % des conflits armés dans le monde depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale ;

▪️Les États-Unis violent surtout la souveraineté d’autres pays et s’immiscent dans les affaires intérieures d’autres pays ;

▪️Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis ont tenté de renverser plus de 50 gouvernements étrangers ;

▪️L’Amérique s’est violemment ingérée dans les élections dans au moins 30 pays et a tenté d’assassiner plus de 50 dirigeants étrangers ;

▪️Les guerres de l’OTAN contre l’Afghanistan, l’Irak et la Syrie sous les États-Unis ont fait plus de 900 000 morts et 37 millions de réfugiés.

« Tant que les politiques hégémoniques et les tendances guerrières de l’Amérique continueront, il n’y aura pas de paix dans le monde. »

Et c’est aussi l’agence de presse nationale chinoise Xinhua News qui recadre régulièrement les États-Unis, dont l’hégémonie maintenue avec des bombes, des coups d’État et des violations permanentes du droit international, reste le pire danger pour la sécurité de la planète. L’Amérique est systématiquement impliquée dans tous  les conflits majeurs et toutes les révolutions depuis 1945.

https://www.legrandsoir.info/l-hegemonie-americaine-et-ses-dangers.html

http://french.news.cn/2021-09/17/c_1310192755.htm

Il est clair que l’Amérique n’a pas d’amis. Elle n’a que des ennemis ou des vassaux qu’elle soumet  par tous les moyens et qu’elle trahit si cela peut  lui être bénéfique. C’est l’empire du mensonge. Quelques extraits :

« Les États-Unis ont poussé à l’extrême le concept de sécurité nationale, abusé des contrôles à l’exportation et imposé des sanctions unilatérales aux autres. Le droit international, c’est d’abord le droit américain. »

« Le rapport de Xinhua News, en présentant les faits pertinents, cherche à exposer les abus de l’hégémonie des États-Unis dans les domaines politique, militaire, économique, financier, technologique et culturel et à attirer davantage l’attention de la communauté internationale sur les périls des pratiques américaines pour la paix et la stabilité mondiales et le bien-être de tous les peuples. »

Mais c’est toujours au nom de la démocratie et des droits de l’homme que Washington impose sa politique dominatrice. Leur droit national supplante le droit international.

L’Amérique est le seul pays en possession d’un stock d’armes chimiques et leurs laboratoires biologiques en Ukraine cachaient probablement des travaux inavouables, dont certains documents sont tombés aux mains des Russes et seront dévoilés en temps voulu.

L’histoire des États-Unis est caractérisée par la violence et l’expansion. Depuis leur indépendance en 1776, les États-Unis ont constamment cherché à s’étendre par la force : ils ont massacré des Indiens, envahi le Canada, mené une guerre contre le Mexique, déclenché la guerre américano-espagnole et annexé Hawaï.

Après la Seconde Guerre mondiale, les guerres provoquées ou lancées par les États-Unis ont inclus la guerre de Corée, la guerre du Vietnam, la guerre du Golfe, la guerre du Kosovo, la guerre d’Afghanistan, la guerre d’Irak, la guerre de Libye, la guerre de Syrie… et aujourd’hui l’Ukraine, après avoir fomenté le coup d’État de 2014 à Kiev.

Avec 800 bases dans le monde et 173 000 soldats répartis dans 159 pays, les Américains entendent imposer leur loi partout.

« Les États-Unis ont combattu ou ont été militairement impliqués dans presque tous les 190 pays reconnus par les Nations unies. Comme l’a dit l’ancien Président américain Jimmy Carter, les États-Unis sont sans aucun doute la nation la plus belliqueuse de l’histoire du monde. »

« De 1776 à 2019, les États-Unis ont entrepris près de 400 interventions militaires dans le monde, dont 34 % en Amérique latine et dans les Caraïbes, 23 % en Asie de l’Est et dans le Pacifique, 14 % au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, et 13 % en Europe. »

Depuis 2001, les guerres et opérations militaires lancées par les États-Unis au nom de la lutte contre le terrorisme ont fait plus de 900 000 morts, dont environ 335 000 civils, des millions de blessés et des dizaines de millions de déplacés.

Les États-Unis ont également adopté des méthodes effroyables en matière de guerre. Au cours de la guerre de Corée, de la guerre du Vietnam, de la guerre du Golfe, de la guerre du Kosovo, de la guerre d’Afghanistan et de la guerre d’Irak, les États-Unis ont utilisé des quantités massives d’armes chimiques et biologiques ainsi que des bombes à fragmentation, des bombes thermobariques, des bombes au graphite et des bombes à l’uranium appauvri, causant d’énormes dommages aux installations civiles, d’innombrables victimes civiles et une pollution durable de l’environnement.

Après la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis ont dirigé les efforts visant à mettre en place le système de Bretton Woods, le Fonds monétaire international et la Banque mondiale, qui, avec le plan Marshall, ont formé le système monétaire international centré sur le dollar américain.

Les États-Unis exploitent les richesses du monde à l’aide du seigneuriage. La production d’un billet de 100 dollars ne coûte qu’environ 17 cents, mais les autres pays doivent débourser 100 dollars de biens réels pour en obtenir un. Il y a plus d’un demi-siècle, il a été souligné que les États-Unis jouissaient d’un privilège exorbitant et d’un déficit sans larmes créé par leur dollar et qu’ils utilisaient ce billet de papier sans valeur pour piller les ressources et les usines des autres nations.

L’hégémonie du dollar américain est la principale source d’instabilité et d’incertitude dans l’économie mondiale. 

Tout n’est que rapport de forces et de sanctions en tous genres. Les Américains ont brisé la puissance économique du Japon dans les années 80 et veulent tuer l’Allemagne et l’Europe, en les privant du gaz russe bon marché.

Les États-Unis monopolisent la propriété intellectuelle au nom de la protection. Ils ont inventé un grand nombre d’excuses pour réprimer les entreprises chinoises de haute technologie compétitives au niveau mondial et ont inscrit plus de 1 000 entreprises chinoises sur des listes de sanctions.

Et que dire des cyberattaques et des mises sur écoute de leurs « alliés » ? Tout le monde peut être la cible de la surveillance, rivaux ou alliés.

Et bien entendu, l’hégémonie culturelle n’est pas en reste. Mensonges et propagande sont les deux piliers de la diplomatie américaine.

Grâce à Hollywood, les États-Unis ont réussi à voler aux Russes leur victoire sur le nazisme. Toute la jeunesse occidentale connaît le débarquement du 6 juin 1944, mais combien connaissent la bataille de Stalingrad, le tournant de la guerre ?

Alors que les Américains ont subi 80 fois moins de pertes que les Russes et n’ont pu débarquer en Normandie que parce que l’Armée rouge avait anéanti la Wehrmacht, c’est l’aura du débarquement libérateur qui prévaut, par la magie du cinéma.

Pour ce qui est des mensonges, les guerres d’Irak et de Serbie en sont les meilleurs exemples. Deux énormes mensonges d’État pour déclencher des guerres injustes.

C’est d’ailleurs le narratif mensonger de Washington sur l’Ukraine qui permet d’obtenir l’adhésion des peuples occidentaux à l’aide de l’Otan pour Kiev.

Si les médias occidentaux, appartenant tous à des milliardaires qui tremblent devant l’Oncle Sam, disaient la vérité sur les véritables causes de cette guerre qui remontent à 1990, l’Ukraine et son régime mafieux et corrompu seraient lâchés par les Européens.

Tout ce qui déplaît à l’Amérique doit être prohibé. Les États-Unis et l’Europe interdisent l’accès à leurs pays aux principaux médias russes, tels que Russia Today et Sputnik. La liberté de la presse se décrète à Washington.

La désinformation est une arme aussi redoutable que le tapis de bombes. Elle est seulement plus sournoise et trompeuse.

Vérité, loyauté, intégrité, franchise et justice sont des valeurs inconnues des États-Unis. Seuls le mensonge, la tromperie, la ruse, la trahison et le subterfuge les guident pour parvenir à leurs fins et perpétuer leur domination sur le monde.

On comprend, dans ces conditions, pourquoi ils enragent d’être talonnés par la Chine de plus en plus puissante et d’être contestés par une Russie plus avancée militairement, grâce à la difficile maîtrise de l’hyper-vélocité.

La hantise de l’Otan est que Pékin se décide à aider Moscou en Ukraine. On voit mal pourquoi 50 pays aident Kiev, dont 25 militairement, tandis que Pékin ou Téhéran n’auraient pas le droit de soutenir leur allié et partenaire commercial. Mais il va bien falloir que Washington et les fous furieux du Pentagone se résignent.

Ni Moscou ni Pékin ne sont des larbins qu’on peut dominer et humilier impunément, comme c’est le cas avec les larves européennes, qui se bousculent pour faire allégeance à Biden.

Le règne sans partage des États-Unis, ainsi que l’insupportable domination du roi dollar sont sur la pente du déclin. La fin de ce siècle ne sera pas américaine comme ce fut le cas après 1945. La roue tourne et le grand basculement vers un monde multipolaire va se jouer en Ukraine.

La victoire russe en sera le détonateur.

Et dans ce monde du futur en train d’émerger, l’Europe désarmée et ruinée, dirigée par des misérables petits politiciens, ne pèsera plus rien. Le mondialisme aura eu raison du berceau de la civilisation occidentale. On ne peut pas sauver contré leur gré les peuples avachis et décadents qui veulent disparaître.

Jacques Guillemain

https://ripostelaique.com/la-fin-de-lhegemonie-americaine-est-sur-les-rails.html

 1,307 total views,  1 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. Merci pour cet article percutant.
    Les petites marionnettes de Bruxelles qui s’excitent contre Poutine, et ruinent nos pays pour se soumettre à Biden, sont les pires dirigeants qu’on puisse avoir.
    La Chine a envoyé un signal, que l’on ferait bien d’écouter.
    Mais les obtus européens n’entendent ni ne voient. Ils s’imaginent qu’ils vont écraser la Russie, pauvres taches ! pauvres cons! pauvres minables!
    Il faut arrêter de soutenir Zelensky, dès demain.
    La troisième guerre mondiale n’est pas loin.
    Si la Chine bouge, on assistera à une explosion généralisée d’une violence inouïe.

  2. 🌑 Comment mettre fin à une guerre : presque une recette étonnante vieille d’un siècle d’un général de l’USMC | 27.02.2023 → OPINION
    🍃 Plus récemment, le porte-parole du service extérieur chinois Wang Wenbin a qualifié les États-Unis de plus grand fauteur de guerre et de conflits du monde. Mais les guerres ne commencent pas d’elles-mêmes. Quelle est la nature de la guerre ; ses causes, sa continuation et sa fin. Tout ce « noyau sale » de la guerre. Après tout, l’effusion de sang a un but et une tâche.
    🌐 RUSVESNA.su : https://tinyurl.com/3zy2xru4

    ► Et puis je suis tombé sur le livre de Smedley Butler “La guerre n’est qu’un racket”. Ce n’est pas seulement un écrivain américain, mais une figure militaire bien connue, un général du US Marine Corps.
    […] Au tout début de son livre, l’auteur écrit : « La guerre est un racket, et l’a toujours été. C’est peut-être la plus ancienne, la plus lucrative, certainement le pire des rackets. C’est le seul international en termes de couverture. C’est le seul dans lequel les bénéfices sont comptés en dollars et les pertes sont comptées en vies.
    …/…

  3. 🌑 Medvedev a nommé des points de non-retour dans les relations de la Russie avec l’Occident | 27.02.2023
    🍃 La réaction hystérique de l’Occident à la réunification de la Crimée avec la Fédération de Russie et le soutien des pays occidentaux à l’agression de la Géorgie contre l’Ossétie du Sud ont finalement conduit à une opération militaire spéciale, et ces dates elles-mêmes sont devenues des points de non-retour, a déclaré le vice-président du Conseil de sécurité Conseil de la Fédération de Russie Dmitri Medvedev croit.
    🌐 RUSVESNA.su : https://tinyurl.com/3s6nz4bd

    ► “Il y a deux dates qui peuvent être considérées comme des “points de non-retour”. Le premier a eu lieu à l’automne 2008, lorsque le monde occidental a soutenu l’agression de la Géorgie contre le peuple ossète […]

    Le deuxième tournant est le printemps 2014, lorsque le peuple de Crimée a exprimé sa volonté lors d’un référendum légal, retournant pour toujours dans sa patrie historique », a écrit Medvedev dans son article paru dans le journal Izvestia.
    …/…

  4. 🌑 La Chine soutient l’opinion de Poutine sur l’Occident | 27.02.2023
    🍃 Les lecteurs du portail chinois “Guancha” ont soutenu les propos du président russe Vladimir Poutine sur le rôle de la Russie dans le monde moderne et les tentatives de l’Occident de diviser le pays.
    🌐 RUSVESNA.ru : https://tinyurl.com/2ywveec5

    ► « Les paroles de Poutine ouvrent les yeux des gens sur le fait que le lion assoiffé de sang des États-Unis hurle comme un fou, exposant des crocs ensanglantés et des griffes acérées, et des chacals et des hyènes rugissent derrière lui. Par conséquent, ne vous faites pas d’illusions et n’hésitez pas, combattez avec audace et détermination, unissez toutes les forces qui peuvent être unies ! un lecteur a écrit.

    “J’admire juste l’homme qui a choisi de se lever et de se battre au lieu de s’agenouiller et de demander grâce. Une nation avec une histoire de héros rebelles est une nation dont on peut se vanter.

    Poutine non seulement glorifie l’histoire du peuple russe, mais se bat également pour la justice pour l’humanité », a déclaré le second.
    …/…

  5. Il y a dejà pas mal de temps que j’avais noté un changement important dans la politique Suisse et comme je ne connais pas la Suisse, son histoire, sa politique je me posais des questions sur le sujet… Aujourd’hui je trouve cet article.

    🌑 Comment la Suisse a abandonné sa neutralité notoire: une analyse des actions de Berne || Maria Zakharova | 27.02.2023
    🍃 La représentante officielle du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a expliqué en détail comment la Suisse a négligé sa neutralité notoire, prenant le parti des néonazis ukrainiens, et en même temps ment effrontément sur son adhésion.
    🌐 RUSVESNA.su : https://tinyurl.com/3y2e5hx8

    ► « Malgré plus de deux siècles d’expérience dans la mise en œuvre d’une politique de neutralité extérieure, après que la Fédération de Russie a lancé une opération militaire spéciale en Ukraine, Berne a abandonné sa neutralité traditionnelle et a soutenu sans équivoque le régime néonazi de Kiev.

    Ceux-ci peuvent inclure les éléments suivants : …/…

  6. Le ministre chinois des affaires étrangères Wang Yi a proposer un plan de paix pour mettre fin au grand massacre de la Guerre Russo Ukrainienne afin de mettre autour d’une table les Russes et les Ukrainiens pour négocier ce qui ne plaît pas aux Amerloques et leurs colonies Européennes chapeauter par l’esclave Atlantiste Jens Stoltenberg qui veulent continuer cette guerre avec l’illusion d’une victoire Ukrainienne . Les Amerloques sont des gens belliqueux qui foutent des guerres dans le monde entier et qui nous font du chantage commercialement parlant en abusant du concept de Sécurité Nationale mais leur suprématie touche à sa fin et c’est une bonne chose !

  7. D’accord, d’accord … mais la Chine qui donne des leçons, il y a de quoi se taper le cul par terre quand même vous ne croyez-pas ?
    La pire dictature communiste de la planète.
    Les pires pollueurs dans tous les domaines.
    Les pires empoisonneurs et falsificateurs de médicaments.
    Les pires voleurs de technologie, faussaires et détourneurs de brevets.
    J’arrête la liste mais chacun put contribuer.
    Alors la Chine hein, qu’elle garde bien son prochain Covid et nous foute la paix.

    • C’est vrai sauf pour le covid, car on a démontré que ce virus a été fabriqué en Amérique avec l’aide de la France, Institut Pasteur de Lyon.
      Il a probablement été apporté à Wuhan pour désorganiser la Chine et essayer de réduire sa population et sa puissance.
      C’est pour cela que le gouvernement chinois a pris très au sérieux cette épidémie, et des mesures draconiennes pour juguler la propagation.

  8. 🌑 La Chine a révélé de manière inattendue la vérité sur qui contrôle l’Ukraine | 27.02.2023
    🍃 Les États-Unis et l’Union européenne (UE) ont rejeté le plan de paix proposé par la Chine pour résoudre le conflit ukrainien. Cela montre qui “gouverne vraiment Kiev”.
    🌐 RUSVESNA.su : https://tinyurl.com/yzwrrpjb

    ► Cette opinion a été exprimée par le chroniqueur Alex Lo dans son article pour le South China Morning Post (SCMP).
    […]
    Selon lui, les autorités ukrainiennes ne définissent ni les objectifs du conflit, ni la nature ou le but de celui-ci.

    L’observateur assure que toutes les commandes à Kiev sont données par Washington et Bruxelles. Dans le même temps, l’Occident est indifférent aux Ukrainiens, ils ne tiennent donc pas compte des pertes et continuent de fournir de plus en plus d’armes aux forces armées ukrainiennes.
    …/…
    _____
    Et ça se permet de sanctinner à tour de bras, de geler des comptes pour en disposer… quels bandits !

  9. 🌐 SVPRESSA.ru : https://tinyurl.com/bdctvkta | ACTU 27/02/2023
    ► L’événement du week-end a été le début d’un soulèvement moral, de la résistance de la diaspora russe en Europe. Le char russe T-72 détruit, installé par les autorités allemandes devant l’ambassade de Russie à Berlin, est devenu un symbole de rejet du nazisme. Les Allemands – partisans des partis de gauche, ainsi que les Russes vivant en permanence en Allemagne, l’ont couvert de fleurs, ont retiré le drapeau de l’Ukraine. Malgré l’opposition des éléments pro-Kiev, le pèlerinage au véhicule de combat se poursuit le lendemain. La brillante initiative a déjà été reprise par la diaspora russe en Lettonie.
    La solidarité mondiale des Russes devient un facteur politique important à mesure que le conflit s’étend. … L’incident s’est produit à la veille de la visite d’Alexandre Loukachenko en Chine. Dans le même temps, le plan de paix de Pékin, rendu public l’autre jour, a été rejeté par les responsables américains et européens.
    …/…

  10. Il y a toujours un autre côté à chaque histoire. Puisse cette excellente revue historique ouvrir les yeux à nos élus.

  11. Ce n’est vraiment pas ce que l’on observe en France. Main mise sur la défense avec la retour dans l’OTAN par le calamiteux Sarkozy, main mise des US sur le commerce aux particuliers avec Amazon, Uber, main mise des US sur l’industrie avec la vente des fleurons aux US, main mise sur l’administration avec les sociétés de conseil type Mas kinsey, main mise sur la politique migratoire et la politique avec l’Europe US Vanderleyen.

  12. Pour Stalingrad, lire le livre d’Anthony Beevor qui retrace sans complaisance la tragédie à partir de documents d’archives.
    Ou comment les russes à force de courage et d’abnégation mais aussi sous l’impulsion de chefs pour le moins inhumains ont forcé le destin en détruisant la 6ème armée allemande forte de 4500000 hommes.
    On y découvre également les engagés ukrainiens et leur férocité à l’égard des populations russes. Les rancoeurs n’ont sans doute pas disparues.

  13. La “bôtée” de la démocratie vue par Sam, le tonton flingueur.

  14. Les zentis américains ont genocidé en premier lieu les Indiens. Ça commençait bien. Ils n’agissent qu’en vertu de leurs propres intérêts. Ce sont des hommes d’affaires, des banquiers. Bon, je ne vise pas les Américains de base, qui doivent, pour la plus grande partie, en baver comme nous. Nous avons les mêmes tares, eux ont Biden, nous Macron. Je n’oublie pas le sacrifice des soldats américains lors des deux conflits. Eux ont droit à notre respect, pas les politiciens.

Les commentaires sont fermés.