Pourquoi ne touchent-ils pas aux régimes spéciaux de l’Assemblée et du Sénat ?

Courson, le “moine-soldat de l’Assemblée Nationale”, met les pieds dans le plat.

Malaise, non ?

https://twitter.com/SinedWarrior/status/1620174451831894017

La loi sur la réforme des retraites va apporter beaucoup de transformations, mais pas touche aux régimes spéciaux des membres de l’Assemblée Nationale et du Sénat.
Ils n’ont pas la moindre honte.
Pikachu
Note de C.Tasin
Courson, un drôle de personnage… Il y a à boire et à manger, mais en tout cas il a son franc-parler et il met les pieds dans le plat sans se soucier de fâcher ou vexer qui que ce soit ! Il faudrait un peu plus de Courson, même s’il n’est pas notre tasse de thé et c’est peu de le dire ! Vous comprendrez facilement pourquoi à partir des 3 exemples cités par wikipedia ci-dessous :
Il s’oppose en 2016 au projet de déchéance de nationalité visant les binationaux : « Il ne faut pas diviser l’unité de la nation. On ne peut pas accepter qu’il y ait plusieurs catégories de Français »24.

En mars 2017, il propose d’augmenter la rémunération des députés de 5 600 euros à 9 000 euros net par mois « pour leur assurer une vie décente »25.En janvier 2019, il fait partie des opposants les plus virulents à la « Loi anti-casseurs » portée par le gouvernement LREM et le ministre Christophe Castaner, comparant même les dérives de cette loi et son atteinte à l’état de droit à celles du régime de Vichy,

Wikipedia

Elu et réélu député depuis des lustres, sans cesse depuis 1993. Centriste au début, puis alternativement UDF, UDI, Non inscrit, Majorité présidentielle sous Sarkozy qu’il soutient encore en 2012, il soutient Juppé pour la Primaire de 2016, Libertés et territoires depuis 2018 et critique Macron pour son absence de dimension sociale.
Un trublion de droite… qui met quand même les pieds dans le plat concernant ses  amis de l’Assemblée et du Sénat. On  apprécie. Une raison de plus pour refuser cette réforme des retraites et la politique de Macron.

 1,757 total views,  2 views today

image_pdf

20 Commentaires

  1. Madame Merkel, tout comme monsieur Scholz, loue son logement dans le park ‘immobilier de la ville.
    Notre président est logé gratuitement dans un palais historique, et dispose de quinze ou vingt domestiques à son service. Il a également le droit de gaspiller de l’argent pour modifier la décoration du logement qui n’est pas le sien.

  2. Il pourrait y ajouter, les retraites des ministres et celle du président, avec tous les avantages y afférant.

  3. Les députés et sénateurs nous proposent la misère mais s’en tiennent scrupuleusement à l’écart. Ça me rappelle un enculé qui inventa l’ISF dont il prit soin d’exclure les tableaux de maître dont il est un grand collectionneur… Ils font un concours à celui qui sera le plus vérolé : la plus haute marche devra faire au moins un hectare !

  4. et ho ! ça va la tête ? depuis quand les loups rendent ils des comptes aux moutons ?

  5. Oui là, en effet Courson met les pieds dans le plat. Pour une fois il ne va pas dans le sens du vent.
    J’ai regardé un peu sur internet, pour essayer de comprendre cette réforme des retraites, et là c’est la grosse galère.

  6. Pas folle la politicaille, pas question de suivre les règles qu’ils imposent aux pauvres couillons à qui ils serrent la ceinture… Les privilèges ne sont pas abolis en macronie

  7. Il faut le demander dans les manifs. Je ferai une pancarte allant dans ce sens le samedi 11 dans ma ville. Pourvu qu’un journaliste la prenne en photo… Ma retraite t’y touche pas avant d’avoir touché celle des députés et sénateurs ! Je dis ça sur le vif mais si vous avez une idée plus fumeuse je suis preneur. J’y ai pas vraiment réfléchi encore.
    Sur le sujet il serait souhaitable que la rémunération d’un député ou sénateur soit indexée sur le salaire moyen des français. S’ils veulent gagner davantage qu’ils se démènent pour que nos salaires puissent être augmentés.

    • Suite :
      Les conditions de rémunération des députés.

      La rémunération des députés obéit à une logique simple : assurer leur indépendance financière et disposer de moyens humains et matériels afin qu’ils conduisent leur mandat.
      L’indemnité parlementaire se compose de :
      – l’indemnité parlementaire de base,
      – l’indemnité de résidence,
      – l’indemnité de fonction.
      Depuis 1938, l’indemnité parlementaire de base est alignée sur le traitement des Conseillers d’Etat, l’institution publique chargée de conseiller le gouvernement français, la plus haute des juridictions de l’ordre administratif.
      Elle s’élève à 7 493,30 € brut mensuel depuis le 1er juillet 2022. Elle constitue en quelque sorte le salaire du député. Elle est assujettie aux cotisations sociales et est imposable suivant les règles applicables aux traitements et salaires. Une fois déduites les prélèvements obligatoires liés aux assurances sociales, le montant net mensuel est de 5 841,03 €.
      L’indemnité parlementaire de base : 5 820,04 €, l’indemnité de résidence : 174,60 € et l’indemnité de fonction : 1 498,66 €, soit 7 493,30 €.
      A suivre …

      • SUITE…
        Par ailleurs:
        En outre, les députés ont droit à une avance de frais de mandat, d’un montant mensuel de 5 373€ et d’un crédit destiné à la rémunération de collaborateurs qui s’élève à 10 581€ par mois.

        • La retraite d’un député, lu sur le site de l’assemblée :
          Le montant net de la pension d’un député au bout de 5 ans de mandat s’établit, depuis cette réforme, à 684,38 euros (valeur 2023).

          Soi-disant le régime fonctionnaire, j’ai donc tenté de vérifier !
          75% du dernier salaire, proportionnellement à la durée…
          Pour 1 mandat de 5 ans :
          7493,30 X 5/42 X 0,75 = 669,04 € (le brut), or le net est annoncé à 684,38 !
          Si je remonte, les retenues étant de 9,1%, le brut serait alors de 752,89, soit une différence de 12,5% !

  8. Cette longue liste de privilèges anormaux (cités par de Peretti) peut paraître invraisemblable. Il faudrait que quelqu’un de doué en droit comme Maxime donne des précisions sur un livret édité par RR. La date du vote, qui a proposé cette loi, qui l’a approuvée, qui a voté contre (s’il y en a …) et qui a laissé faire en s’abstenant ou en étant absent.

  9. En effet, la liste est longue dans l’article de Mr De Peretti sur RL ; il convient donc de l’imprimer et de la distribuer pendant les manifestations ou bien d’oublier vos feuillets dans des grandes surfaces, discrètement puisqu’il y a des caméras .
    J’ai toujours été frappée de constater, entre autre, que les parlementaires avaient droit à des obsèques payées par le contribuable! et quand cela a été su, cette disposition a été revue à la baisse !! pourquoi à la baisse et non pas la disparition totale de cet avantage ?

  10. C’est eux qui font les lois alors évidemment charité ordonnée commence par soi mème!A savoir un mandat et 1500 euros de retraite a vie !Alors c’est sur une personne ayant 42 ans de travail qui ne touche que 800 nets ?Voyez vous l’exemple vient d’en haut et l’on peut dire leur devise est “Faites ce que je dis et pas ce que je fais !Pour moi une fois élus ces gens la ne sont plus crédibles ,ils ne s’occupent plus que d’eux !La gangrène et la corruption ont gagné toutes les strates de notre sociètè et ce n’est pas peu dire “je tetiens tu me tiens par la barbichette!

    • Oui Joël moi aussi j’ai lu l’article sur RL à diffuser le plus possible HALLUCINANT SCANDALEUX ET ECOEURANT

  11. Les seuls moments ou ces deux chambres font le plein, c’est lorsqu’ils se votent une augmentation. Pour les retraites, ils ne toucheront pas les leurs, ils ne sont pas masochistes.

  12. Ne toucherons jamais aux régimes spéciaux des deux assemblées mdr – – parce que tout le monde votera contre – – y compris tous ceux qui blablatent et ne font que du vent !

Les commentaires sont fermés.