Bordeaux Nationaliste : Darmanin dissout un groupe qui n’existe plus !!!

La dissolution de Bordeaux Nationaliste

https://www.sudouest.fr/politique/extreme-droite-gerald-darmanin-annonce-la-dissolution-du-groupuscule-bordeaux-nationaliste-13899141.php

UN COUP DE COM

Une grande décision vient d’intervenir : le groupuscule « Bordeaux Nationaliste » a été dissous par décret signé par Darmanin, Borne et Macron. Un grand honneur pour une poignée d’obscurs jeunes militants. Une curieuse décision, puisque les policiers auraient du savoir, en lisant leurs publications sur les réseaux sociaux, que ces militants avaient décidé, il y a plus de 6 mois, de cesser leurs activités! Une pareille ignorance est tout a fait inquiétante sur l’efficacité de notre police…

Le texte signé par ces 3 membres du Gouvernement est tout à fait curieux. Il ne nomme pas les responsables de ce groupuscule, il les désigne par  X et Y. Il s’agit de prudence…. Si un décret de dissolution ne peut pas être attaqué devant le juge, la diffamation existe et elle est toujours réprimée. Or les accusations sur lesquelles s’appuie la dissolution sont loin d’être établies. Et en ne nommant personne , les courageux signataires s’évitent des poursuites pénales.

La dissolution de ce groupe qui n’existe plus est tout à fait injustifiée. Les motifs invoqués sont tout à fait spécieux comme « se réunissent dans un local nommé « la Taverne du Menhir », « seraient homophobes », « inciteraient à la violence et à l’auto défense », organiseraient des « commémorations »… “seraient impliqués dans des faits de violence qu’aucun de ses dirigeants ne condamne »… Pierre Hurmic, le maire de Bordeaux, fait partie de ceux qui ont demandé la dissolution du groupe. Il dénonçait « les attaques aux valeurs républicaines » (sic). Il ne s’agit pas d’une qualification pénale mais bien d’un motif politique. On sent l’inspiration stalinienne de cette accusation. Un lapsus « communiste ». Cet élu « écologiste » dénonce des « ennemis du peuple » pour reprendre l’accusation classique qui a conduit tant de militants de la liberté au goulag ou à l’exécution d’une balle dans la tête.

Les accusations de violence sont fausses. Les membres de ce groupuscule a été régulièrement l’objet d’attaques violentes de la part des nervis néo-fascistes antifas. A Bordeaux, de jeunes patriotes ont été grièvement blessés dans des agressions, par surprise, en bande, quand ils étaient seuls, au travail, ou même en famille. Voilà les seules agressions et violences dans lesquelles ils ont été impliqués. Ils n’ont jamais attaqué personne. Ils n’ont été que des victimes, contraintes, acculées à la légitime défense…

Le gouvernement Borne n’attend aucun effet pratique de cette dissolution sinon un effet d’annonce. En dissolvant ce groupe, en même temps qu’une association islamique à la dangerosité bien réelle, il fait un amalgame malsain, malhonnête. Il continue sa propagande contre les nationalistes, contre tous ceux qui dénoncent l’invasion migratoire, l’islamisation, la déconstruction de notre société, et surtout ceux qui osent s’organiser.

François Jay

 1,861 total views,  3 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. Ils deviennent totalement paranos, mais ils tirent dans la mauvaise direction, l’avenir va le leur prouver.

  2. Puisque nous parlons de pitres, je me marre de voir que dans le département N° 2/3 (66, 2 tiers) les papys du groupe Indochine qui ont refusé de jouer à Perpignan chez Alliot vont se produire au Barcarès (à 20 bornes) là ou MLP a fait 2/3 au second tour et où la députée RN a été élue avec 2/3 !!!

    Comme disait Pagnol dans une autre ville méditerranéenne, tout dépend de la grandeur des tiers!!!😆😍😂🤗

    C’est un coup à péter une corde de guitare en plein play-back 😊

    • mais quels sont les cons qui vont encore voir ces abrutis de la gratte ?

  3. Hurmic fait partie du complot, tu m’étonnes ! Je vois que Moussa tente de se laisser pousser ” la barbe du prophète ” sans doute pour son hadj. C’est mal barré, le pauvre biquet n’a que trois poils qui se battent en duel, à La Mecque il va se faire lapider… À moins qu’il n’ait pas eu le temps de se raser à cause de la rédaction du décret de dissolution. Mais quand va-t-il décider de s’auto-dissoudre ?

  4. C’est la loi qui prévoit la “dissolution des groupements de fait”, ce qui n’a absolument aucun sens et vise juste à stigmatiser politiquement ses adversaires. Cela a été fait exprès. N’ayant pas la personnalité juridique, le groupement de fait ne peut pas contester sa dissolution. Le gouvernement utilise le décret à des fins de basse communication et diabolisation de l’adversaire. On parle, de plus, de groupements quasiment inconnus! Une vraie dictature paranoïaque. A quand la dissolution de la “bande à Basile” ?

  5. . . . et pendant que le 1er flic ripou de France Darmanin chasse et traque des groupuscules tout/tous aussi virtuels, fictifs, imaginaires que fantomatiques des islamo-terroristes fichés S et sous bracelet électronique, mis-sur-écoute, géolocalisés, pistés et tracés passent à l’acte sous le nez et la barbe de la DGSI des services de renseignements et de surveillance de la Police et de la Gendarmerie et dont le patron censé-présumé n’est autre que Gégé Moumousse Darmanin en personne

  6. Là on touche le fond avec Darkmanin l’immigrationniste fanatique et Islamiste de son état dissous Bordeaux Nationaliste un groupe qui n’existe plus ben voyons ! Après avoir dissous Génération Identitaire, L’Alvarium de Jean Eudes Gannat pour le plus grand plaisir de Mia Khalifa Salamé L’islamo Gauchiste dégénérée il a toujours refusé de dissoudre les groupuscules d’extrême gauche comme les Antifas et leurs avatars par pur idéologie tout simplement !

  7. Où l’on voit que Darmanin suit ses dossiers de près. Bientôt, il va vouloir dissoudre l’OAS!

Les commentaires sont fermés.