Le Maire de Callac devrait être poursuivi pour mise en danger d’autrui

Communiqué de presse

Samedi dernier 5 novembre 2022, alors qu’une manifestation d’opposants au projet Horizon, à laquelle je participais, avait lieu sur la place de la Mairie, le Maire de la commune, responsable de la sécurité publique, avait cru bon d’organiser, le même jour, quasiment à la même heure un « fest deiz », main dans la main avec les antifas à quelques centaines de mètres de la première manifestation, dûment déclarée et autorisée depuis plusieurs semaines. Des adjoints de Callac auraient même participé activement à « cette fête ».

 

On ne s’interrogera pas ici sur la pertinence d’une collusion entre un homme politique et l’extrême-gauche qui a la réputation de ne pas rechigner à des actions violentes mais sur la pertinence d’un fest deiz avec ce type de participants le même jour que la manifestation des opposants au projet Horizon. Les 2 manifestations se déroulant à quelques centaines de mètres de distance, avec juste un cordon de gendarmes au milieu pour protéger la manifestation officielle.

 

On pouvait donc s’attendre à une attaque des antifas, ce qui n’a pas manqué. Et le Maire ne pouvait pas ne pas le savoir, ne pas s’y attendre.

Les antifas ont donc attaqué notre manifestation qui avait commencé à peine une heure auparavant et si les gendarmes n’avaient pas été là, utilisant force lacrymos pour calmer les forcenés, il aurait pu y avoir des blessés graves.

 

J’accuse de mise en danger d’autrui le Maire de Callac, Monsieur Jean-Yves Rolland. Il a  délibérément exposé les manifestants sur la place de la Mairie en organisant sciemment et délibérément le « fest deiz » de samedi 5 novembre 2022.

Cf le Code pénal, Chapitre III : De la mise en danger de la personne (Articles 223-1 à 223-21) Article 223-1 Modifié par LOI n°2011-525 du 17 mai 2011 – art. 185
Le fait d’exposer directement autrui à un risque immédiat de mort ou de blessures de nature à entraîner une mutilation ou une infirmité permanente par la violation manifestement délibérée d’une obligation particulière de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende.

 

Nous allons donc étudier avec nos avocats la pertinence de porter plainte contre le Maire de Callac qui, non seulement, en tant que Maire de TOUS les Callacois, ne doit pas diviser la population, mais est tenu, en outre, d’assurer la sécurité de tous. Que Jean-Yves Rolland ait pu, délibérément ou pas irresponsabilité, favoriser un trouble manifeste à l’ordre public, la mise en danger des gendarmes et des manifestants, est une faute grave qui mérite qu’il rende des comptes, voire soit sanctionné par les autorités.

 

 

Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine

 

 

 1,086 total views,  11 views today

image_pdf

29 Commentaires

  1. allez une petite prime de la part de certains et il retourne sa veste, honteux, scandaleux

  2. Vous avez raison Christine, il faut attaquer ce malfaisant sur tous les terrains, dont le judiciaire…

  3. Quant on est complice du plus grand massacre de l’Histoire (100 à 200 millions de mort) au nom d’une idéologie politique impunie, le communisme, on n’en est pas à une broutille pareille près pour tenter de faire taire l’opposition. C’est une « démocratie populaire ». Et un jour, il y a une Libération.

  4. Ce maire est un fouteur de m….,ce maire devrait dégager de son poste ,il ne créée que des problèmes, à cause de lui il y aurait pu avoir des blessés ou pire ,vous avez raison Christine ,bravo à vous .

  5. C’est de faire venir des gens qui ne partagent pas notre culture qui est une atteinte à la vie des callacois, je veux dire des isslamistes cachés sous diverses faux discours bienveillants ?

  6. Si vous pouvez le faire en possédant de solides arguments , n’hésitez-pas à traîner devant les tribunaux ces extrémistes, dangereux potentiels meurtriers !

  7. Le maire et ses adjoints ont la qualité d’officier de police judiciaire (CPP Art.16-1°) et le maire est responsable du maintien de l’ordre dans sa commune. En organisant son  » fest deiz  » à proximité de la manifestation autorisée, cet OPJ a donc commis un délit (CP art. 223-1) aggravé par sa qualité d’OPJ qui relève donc directement du procureur général près la cour d’appel. Les délits liés aux attroupements sont prévus aux Art. 431-3 et 431-4 du code pénal et L-211-9 et L211-10 du code de la sécurité intérieur qui prévoit que l’État peut engager des recours contre la commune responsable du trouble provoqué par l’attroupement (le fest deiz). J’espère que ce foutu maire et ses adjoints irresponsables auront des comptes à rendre. Mais je ne rêve pas…

  8. ça me semble très bien de déposer plainte. Ainsi le maire et la famille verront qu’il n’y a pas que des ploucs à Callac.
    Des ploucs qu’on peut facilement rouler dans la farine.

  9. Encore une courageuse et intelligente initiative de Christine et de R.R!

    • La meilleure façon de perdre la bataille (ou la guerre) c’ est de ne pas la mener!! Donc, action! Autrement dit, restez bien au chaud (avec doudoune et col roulé) chez vous devant netflix! Et tout va bien c’passer! BIZ

    • @Lopez; vous avez raison  » porter plainte c’est tomber dans le ridicule »; mais question « baisser son froc » c’est quoi?
      Bien à vous

    • @lopez; « porter plainte c’est tomber dans le ridicule »..
       » baisser son froc..c’est quoi? »
      Bien à vous

    • Tut… Tut… Tut…
      Il n’ y a plus d’abonné au numéro (des argumentations) demandées. C’est ça le communisme. Et hypocrite avec ça. Communiste, quoi.

  10. Au fait, quel est le but officiel poursuivi par la famille Cohen dans son projet d’installer 70 familles allogènes à Callac ?

    • Moi j’ai renoncé à tenter de comprendre leurs motivations… Le savent-ils eux mêmes ?

  11. bravo , Christine !!
    Christine la combattante !
    Maintenant, il reste à interdire sur ce site tous les commentaires négatifs du genre « on est foutus!’ou bien nous sommes en « fin de civilisation  » …..
    car ici ce sont des combattants et pas des perdants !

    • Serais tu comme l’extrême gauche, un partisan de la censure, et de la non liberté d’expression ?
      La dérive est vite franchie.

      • Vous avez raison, il n y a pas à interdire les commentaires,cependant les commentaires avec « on est en fin de civilisation » sont des commentaires de défaitiste.Les défaitistes on n’en a pas besoin! Ici,on garde espoir!

    • Ou troll dédié à la démoralisation. Ca ne mange pas de pain et ne nécessite pas d’argumentation. Ca use, et c’est le but.

  12. Mais ce serrait une bonne chose, en tous cas de mettre en évidence la grande « responsabilité » de cet homme , en étant maire !

  13. Le rongeur callacois a encore frappé. Quel triste individu! C’est une véritable provocation et une incitation à la violence contre de pacifiques manifestants et manifestantes. Pauvre type!

    • @Argo Il a dû être grassement stipendié. L’humanitairerie a bon dos.

  14. Le maire de Callac Jean Yves Roland doit répondre de son acte devant les tribunaux pour cette mise en danger de la vie d’autrui car cette plainte est justifiée .

    • Et après il va chouiner parce qu’il reçoit des menaces le pôvre type.

Les commentaires sont fermés.