Quand un député macroniste fait un salut nazi, il n’a qu’un rappel à l’ordre…

A certains moments, on est obligé de se pincer pour se confirmer qu’on ne rêve pas.
Nous venons d’en avoir un nouvelle preuve avec la dernière bouffonnerie qu’a organisée la « représentation nationale », à l’occasion des questions au gouvernement, mercredi 2 novembre.
Un député LFI interpelle le gouvernement à propos d’un bateau de migrants, en provenance d’Afrique, en difficulté pour accoster sur nos côtes du fait d’une mauvaise météo.
Il n’a pas le temps de terminer son intervention qu’un député RN lance « qu’il retourne en Afrique !».

Tout personne sensée comprend qu’il s’agit du bateau … qui n’a qu’à rebrousser chemin puisqu’il ne peut accoster, et n’a donc qu’à retourner d’où il vient, l’Afrique.
Mais voilà, il se trouve que le député LFI est… noir.
Les provocateurs de la LFI voient immédiatement comment exploiter la situation et créer un incident notoire.

Ces sinistres membres de la LFI font semblant de comprendre que le « Qu’il retourne en Afrique !» s’adresse au député « noir » et non au bateau.
C’est donc une épouvantable agression « raciste » contre un membre du parlement.
Scandale… interruption de séance, regroupement de députés face au « perchoir », émoi de l’assistance. Bref, la totale.

Aujourd’hui, le Bureau de l’Assemblée Nationale va se réunir. Il est composé de 22 membres, dont 3 membres du RN. A l’ordre du jour : la sanction qu’encourt ce député RN pour sa déclaration « raciste ».
Il y a 4 sanctions possibles dans le règlement de l’Assemblée Nationale : Rappel à l’ordre, rappel à l’ordre avec inscription au PV (avec perte d’une partie de l’indemnité parlementaire), la censure (avec exclusion temporaire -15 jours maximum- de l’Assemblée Nationale) et la censure avec exclusion temporaire (jusqu’à 2mois maximum).
Si le Bureau de l’Assemblée décide de proposer la sanction la plus lourde, c’est l’Assemblée en séance plénière qui doit la décider par un vote.
Tous les groupes, autres que le RN, demandent la sanction la plus lourde.

Tout le monde l’a compris ce sera donc une vote politique. En fait, pour ou contre le RN !
L’affaire est donc pliée avant même le vote. Ce sera donc certainement la sanction maximum.

Que faut-il retenir de tout cela :
Il est interdit de se déclarer opposé à l’immigration
Ce crime ayant été commis par ce député RN, il doit être impitoyablement châtié.

Manuel Bompard (LFI) a fait pour sa part une déclaration stupéfiante :
« Si cela avait été un député breton, le député RN n’aurait pas dit cela » … En clair, le député LFI concerné n’est pas un député « normal ». Pour Bompard, il est avant tout un homme… noir.
C’est une déclaration clairement raciste. Normal, Bompard est englué dans la « lutte des races » chère à la LFI. Wokiste un jour, wokiste toujours !
Et personne ne trouve à redire à une pareille déclaration.

Rappelons enfin qu’il y a quelques semaines un député macroniste avait fait en séance à l’Assemblée Nationale, un salut nazi.
Pour lui la sanction avait été … un simple rappel à l’ordre. Sans inscription au PV (donc sans sanction financière). Et aucun bien-pensant n’avait trouvé à y redire. L’indignation à géométrie variable !

Au final, retenez que tous les coups les plus tordus seront faits aux patriotes … qu’on se le dise.

Bernard Germain

 678 total views,  3 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. Gloire au député FRANÇAIS Grégoire de FOURNAS qui défend notre FRANCE et honte à tous les lavements qui font de la politique et que je méprise profondément. Messieurs les dépités imigrationistes, vos petits enfant iront cracher sur vos tombes !

  2. Tout mon soutien au député GREGOIRE DE FOURNAS, il fait ce pour quoi il a été élu, un homme courageux, un homme de conviction, ce n’est pas un rusé menteur comme ceux de LR qui disent blanc avant les élections et une fois élus, font exactement le contraire.

  3. L’union de larem, la nupes, les LR ne fait plus aucun doute.
    La seule vraie opposition est représentée par le RN.
    Les autres veulent le démolir, les autres ne respectent absolument pas le choix des électeurs.
    Ils doivent respecter les députés du RN et fermer leur sale gueule de traitres collabos.
    Ce député a été élu par la Nation. Mais le Morpion se fout de la Constitution, et son chihuahua nous le montre bien.

  4. Le deux poids deux mesures fait son oeuvre avec les Gauchos de la LFI qui instrumentalise leur collègue Bilongo pour faire semblant d’être à ses côtés , les Macronistes avec Macronor et consort et les droitards Mollasson et collabos des LR apportent leur soutien au Bilongo pour mieux diaboliser Mr Grégoire de Fournas qui est farouchement opposé à ce que des bateaux de migrants accostent dans les ports Français mais cet incident est un prétexte pour imposer la censure au sujet de l’immigration . Mais quand à Rémy « Heil » Rébeyrotte l’homme qui faisait le salut Nazi bénéficie de l’impunité absolue avec un simple rappel à l’ordre .

  5. Normal de la part des nazis qui soutiennent l’invasion. La preuve un salut nazi à peine sanctionner. Tous ces desputes peuvent maintenant faire le salut nazi, ils seront bientôt mis à l’honneur pour ça. De toute façon ils soutiennent le nazi zélinski, non. Quelle honte. Pauvre député Rn au milieu de tous ces traitres, il n’avait pas une chance. Mon pays est devenu le chancre du nazislam. En voulant combattre soit disant le nazisme, ils ont mis en place le nazislam, cher à merluchon pourris, un des plus grand traître de notre pays. Cette France là me fait honte.

  6. On dirait « la ferme des animaux » avec les cochons qui se taillent des privilèges et autres exemptions.

Les commentaires sont fermés.