Macron et sa Borne à tout faire (suite)

Qu’il me soit permis de rajouter une petite couche au coup de gueule de Christine : « Après Macron, c’est Borne qui va ….. faire un sale boulot».

Coup de gueule bien venu, car l’immonde rencontre Maqueron-Tebbounne en août, n’avait suscité alors aucune remarque et commentaire (négatifs ou positifs ) de la plupart des politiques et des médias (à part Valeurs Actuelles).

Il convient donc d’y remédier et de dénoncer ce que le petit Niquet- à- la-Houppe a concocté et que la Bornée va concrétiser les 9 et 10 octobre prochain à Alger. Du lourd et du néfaste !

Je rappelle en préalable que, en août, N-à-la-H avait emmené avec lui une délégation d’Hommes d’Affaires français, (en quête de contrats paraît-il), lesquels sont rentrés piteusement la queue entre leurs jambes. Petite opération bidon ??

Quoi qu’il en soit, la visite en Algérie et cette mission bornéenne qui y fait suite,  consistent bien là en une avancée de plus dans la stratégie de destruction programmée de notre pays de la part du petit N-à-la-H, décidées en catimini, avec donc une volonté certaine de dissimulation et en même temps d’une mise en oeuvre  « à l’arrache », à la manière de ce qu’il va tenter de faire au sujet de la réforme des retraites.

En premier lieu, sa misérable et constante prestation, dégoulinante de repentance (jusqu’à aller s’incliner et déposer une gerbe au Mémorial des Martyrs Algériens), son besoin, que dis-je, sa démangeaison,  d’humilier encore et toujours la France, quitte à ce qu’il soit lui-même humilié et hué en direct par le peuple algérien (les Oranais ne s’en sont pas privés, au point qu’il a cru bon de faire semblant, en agitant ses bras en signe de reconnaissance, qu’il les remerciait. Tout ça pour qu’à la télé française, cela passe pour un accueil chaleureux).

 

Je résume les sujets qu’il a évoqués pour les discussions à venir (donc : le futur boulot de la Bornée) :

 

-la création d’une (nouvelle) Commission franco-algérienne d’historiens (Benjamin Stora va se trouver vexé d’être mis au rebus) pour « étudier la période coloniale », dont on sait par avance qu’elle ne sera qu’un acte d’accusation de 130 ans de crimes et d’exploitation. Je signale au passage que ce projet s’accompagne de l’ouverture de toutes les Archives françaises aux Algériens (on ne nous dit pas par ailleurs s’il y aura réciprocité en la matière). En outre, avec la sanction d’une double peine, puisque le petit N-à-la-H va intervenir auprès de ses propres historiens pour les orienter lui-même dans le « bon sens » (comme ce fut le cas avec Stora).

 

-la mise en place d’un « Haut Conseil de Coopération » au niveau des Chefs d’Etat eux-mêmes. Quand on sait que Macron s’aplatit toujours misérablement lorsqu’il fait face aux dirigeants algériens, cela présage de belles rencontres ! Au détriment, bien entendu, des intérêts français. Sur ce point, alors qu’il s’est un jour « lâché » (son éternel « en-même-temps ») en déclarant que le régime algérien était « politico-militaire », et en l’accusant d’entretenir « une rente mémorielle », il a aggravé son cas auprès des Algériens. Ce qui l’obligera à faire son mea maxima culpa et à s’aplatir davantage.

 

-et, tenez-vous bien, des rencontres entre les « Chefs d’Etat Major et du Renseignement » des deux pays ! Idée imbécile, ignoble ! Qui pourrait s’apparenter à de la trahison !  On pourrait suggérer à Macron, pour aller plus vite et plus en avant, qu’il « refile » simplement aux Algériens tous nos « secrets-défense » et toutes nos archives  ?

 

-et enfin ce qui me paraît être le plus ignoble : d’abord la création d’un fonds  de 100 millions d‘euros  (déjà acté) pour « les entrepreneurs issus de la  diaspora  maghrébine » (je n’ai pas compris en quoi cela consistait exactement !). Ensuite et surtout : la question de la « mobilité des personnes », sur la base « d’une immigration choisie visant à promouvoir les échanges dans les domaines de la Recherche, de la Culture et surtout de l’Economie ».

 

Déguiser « immigration invasive » par « diaspora et mobilité » est d’une mauvaise foi ignominieuse. Tous ces euphémismes, avec des détournements de sens en vue de faire passer « en douce » mais à marche forcée, ont pour but d’endormir les Français : la « diaspora », terme plutôt doux, édulcoré et trompeur (alors que l’on sait qu’elle signifie « déplacement forcé d’un peuple hors de son pays pour cause de guerre ) ; la « mobilité », terme à connotation neutre, mais lourde de sens caché, d’un pur style Attali.

 

-Et pour compléter le tableau : on apprend que, dans deux mois, la Russie participera à des manœuvres  militaires conjointes avec l’Algérie, près des frontières marocaines. Avec quelles multiples conséquences ?

 

Un palmarès qui s’alourdit pour le petit N-à-la-H…

 

 

 

 

 

 

 

 736 total views,  2 views today

image_pdf

3 Commentaires

  1. Trahison, intelligence avec l’ennemi, crimes de masse sur son propre peuple, mensonges, corruption, manipulation du peuple afin de lui faire accepter l’inacceptable, insultes, menaces, tricheurs, destructeur de son propre pays, dictateur fou, mafieux, voleur, et j’en oubli. Ce sale type nous aura tout fait, tout, absolument tout. Et je rêve de le voir comparaître devant un tribunal exceptionnel ou la sentence serait 12 balles dans la peau. Va crever charogne.

  2. Il ne lui manque plus qu’un petit tour en Égypte, à la Borne. Le voyage de la momie au pays des pharaons. Pyramidal!

Les commentaires sont fermés.