Vidéo : Zemmour, hier, sur C-News

 

Toujours passionnant d’écouter Eric Zemmour et sa franchise habituelle,  même dans un format court.

En particulier, Pap N’Dyaye, bien allumé par Eric : voilà un type auquel la République a tout donné, à commencer par l’accès à ses plus grandes Ecoles, et qui va cracher, abondamment,  à l’étranger sur la France.

C’est quand même totalement ahurissant, quand on voit ça, de voir l’état de décrépitude de notre France.

La nomination d’un woke à la tête de l’Education Nationale : voilà un crime, contre la France,  typiquement macronien que, espérons-le, le peuple français fera payer à ce sale  type, qui nous fait office de Président, un jour ou l’autre …

 

Note de Christine Tasin

Eric Zemmour est toujours excellent sur le Grand remplacement, mais…

Je suis déçue par 2 choses.

La première c’est qu’il n’ait pas évoqué Callac, exemple vivant de ses propos et pour lequel il avait envoyé un texte à lire samedi dernier….

La seconde ce sont ses sottises sur l’Ukraine. Décidément il n’a rien appris ou bien il a toujours peur de passer pour un soutien de Poutine ? Que veut-il faire ? Se dédiaboliser, comme Marine ?

 

 

 1,066 total views,  4 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


29 Commentaires

  1. On peut noter une chose assez étonnante et inexpliquée, toutes les congrégations religieuses ont appelé à voter macron.
    Curés, rabbins, imams, ont tous voulu FAIRE BARRAGE.
    Pourquoi ? Quel est leur intérêt dans cette élection ?

  2. A quoi bon pleurnicher alors que nous avons 89 députés RN à l’Assemblée ? Ce qui compte, ce sont les actes et non les paroles. Et l’on sait qu’ils voteront seulement ce qui va dans le sens de l’intérêt national. On aurait pu en avoir plus si certains, au lieu de ruminer dans leur barbe parce que M le Pen refuse de tenir des propos qui la conduiraient à la 17ème chambre et des condamnations qui seraient autant de casseroles que ses adversaires utiliseraient à son encontre pour la diaboliser, étaient allés voter !

  3. Quand je dis le seul, c’est exagéré.
    On peut dire que c’est lui qui a ouvert la voie et libéré la parole.
    Ensuite d’autres ont suivi timidement, puis de plus en plus nombreux.
    Marine lui doit une fière chandelle, elle a bénéficié de la diabolisation de ZEMMOUR, faisant d’elle une personne fréquentable.

    • Non @frejusien, il y en a d’autres qui agissent bien plus que Zemmour, eux sur le terrain in situ en prenant de « véritables » risques, sans se contenter de la com avec des idées.

  4. Je crois que RR ne peut être taxé de fauxcul en ce qui concerne le sujet juif ou antisémite.
    C’est un site où on parle librement, et sans langue de bois.

    Ceux qui voient chez ZEMMOUR , un calcul forcément « juif », et une roublardise forcément » juive », peuvent passer leur chemin.
    Car on peut dire que c’est du complotisme et de l’invention malintentionnée.
    Au contraire, ZEMMOUR est le seul homme public à parler ouvertement et sans langue de bois, je ne dis pas homme politique.
    Il est un vrai défenseur de la France et le soupçonner de ruse politicienne est vraiment malhonnête.

  5. Je vais être abrupte et ce que je vais dire ne va pas plaire à tout le monde, mais Zemmour n’était pas là pour remporter cette élection.

    Zemmour parle bien. Il exprime des idées avec lesquelles je suis le plus souvent d’accord. J’ai apprécié comme tout le monde que son discours ait un peu recadré celui de Marine Le Pen devenu trop mou.

    Mais De Villiers, Dupont-Aignan ou Asselineau parlaient bien aussi…

    Avant toute chose, il faudrait se demander pourquoi et comment la candidature d’Eric Zemmour a été possible. Son émergence et le déroulement de sa campagne ont été très éclairants à ce sujet… Et c’est au vu de cela que, pour ma part, j’ai très vite cessé de croire en lui.

      • C’était suggéré dès la première phrase : « Zemmour n’était pas là pour remporter cette élection ».

        Je pense qu’Eric Zemmour – qu’il en ait été lui-même conscient ou non – a été instrumentalisé pour s’opposer à Marine Le Pen dans cette campagne (et par la suite) et lui piquer des voix.

  6. Je ne savais pas que c’était lui qui avait écrit le texte.
    J’ai été très déçu par l’intervention du référent Reconquête à Callac.
    D’ailleurs , il s’est fait chahuter par les manifestants. Durant les deux premières minutes, il a fait une démonstration qui en gros, servait à dédouaner les Français du RACISME.
    Le mot qui cause toutes les querelles était lâché.
    Et j’ai envie de dire, et je le dis : ON S’EN FOUT des accusations de RACISME.
    Si on est tenu de montrer sans cesse patte blanche, on n’avancera plus.
    J’ai écouté Marion, dimanche en politique, elle aussi semble avoir appris la langue de bois et l’art de tourner autour du pot.
    Je remarque qu’ils essaient de rentrer dans le rang, et qu’ils évitent de parler cru comme le faisait JMLP : pas de vague, pas de vague… mais jusqu’où ?
    Peut-on encore leur faire confiance ??

  7. Sur L’Ukraine, j’ai le sentiment qu’il est prudent et que ce qu’il dit n’est pas ce qu’il pense réellement. Il ne veut pas risquer de choquer l’opinion publique. D’après ce que j’entends autour de moi, beaucoup de gens semblent ignorer la persécution des russophones depuis 2014, les accords de Minsk et, bien entendu, l’inaction de merkel et macron.

  8. Zemmour « je suis contre le Christ, je suis pour l’Eglise ».
    Eric pour la ville, Moshe à la synagogue.
    je ne sais pas jusqu’où il va aller, mais oui, il a bien entubé les chrétiens de France.
    Un vrai massacre !
    On est mal mal mal !!! IL n’est pas français de cœur mais d’opportunité.
    On peut le dire ici ?

    • Bonjour,

      On peut surtout éviter de dire des conneries.

      « Je suis contre le Christ, je suis pour l’Eglise », c’est la position, par exemple, en pratique, de Napoléon.

      C’est surtout, très exactement, la position de Maurras, type achevé de l’antisémite.

      Alors, en faire une position juive, c’est totalement absurde.

      • Zemmour se prend donc pour Napoléon ?
        Vous n’avez rien d’autre comme explication ? Seule la vérité rend libre.

      • Peu importe que ce soit « une position juive » ou non. Michel Lapaix a révelé un paradoxe – lequel est peut-être dérangeant parce qu’il met le doigt sur une question qu’on ne peut plus aborder (les juifs…) – mais il y en a d’autres, et le problème c’est qu’au final on ne sait plus, on ne sait pas ou pas encore ce que pense Zemmour, et ce qu’il ferait ou ne ferait pas si un jour il était élu.

        • Bonjour,

          Zemmour est le seul « homme politique » (il déteste ce qualificatif) à parler avec franchise des très graves problèmes qui frappent la France.

          • Non @Antiislam, il est juste le seul à avoir pignon sur rue, d’autres sont juste moins médiatisés et moins dans la « com » propageant des « idées » exactes il est vrai, on est d’accord avec lui là-dessus. D’autres plus sur le terrain avec de vrais actes et de vrais risques avec moins de moyens.

  9. Il évoque quand même implicitement CALLAC avec sa séquence, excellente, sur les banlieusards obligés de fuir en direction des petites villes, puis les habitants de celles-ci repoussés vers les bourgs ruraux, et finalement obligés de quitter la France, demande-t-il ? Il montre bien qu’avec Callac le seul refuge désormais accessible aux Français serait l’étranger ! Brillante et lumineuse analyse !

  10. Zemmour, 7% aux présidentielles. Les médias, les journasalopes en particulier, toute la classe politique l’ont bien flingué en long en large et en diagonales. Je conclue qu’il y a 93% de collabos, de bien-pensants et d’abrutis en France, le tout bien homogénéisé. Zemmour se bat contre des moulins à vent. Il a raison de ne pas évoquer l’Ukraine, mieux vaut se taire en ce moment. Le peuple français, si ça existe encore, est composé en grande partie de crétins. Il mérite largement son asservissement et sa disparition programmée. Macron utilise largement un vieil adage qui dit qu’on ne dialogue pas avec des cons mais qu’on leur tient des discours. Ce qu’il fait. Et la masse moutonnière suit.

    • Il me semble que vous allez un peu vite en besogne, Argo, en disant que Zemmour a été bien flingué par les merdias et que ça expliquerait ses 7 %. Zemmour au contraire est passé tous les jours à la télé, sur C-News, bien avant que ne débute la campagne, et ensuite, quand C-News l’a soit-disant « viré », il l’a vu tous les jours encore, et cette fois sur toutes les chaînes !

      Demandez-vous plutôt pourquoi Zemmour a pu disposer d’un tel traitement de faveur, quand un Jean-Marie Le Pen ne passait jamais à la télé ou que ces mêmes merdias continuaient à diaboliser une Marine qui est pourtant allée jusqu’à leur lêcher le cul pour se faire bien voir…

      Je vous rejoins néanmoins sur un point : les merdias n’auraient pas laissé Zemmour aller jusqu’au bout parce qu’il ne fallait surtout pas qu’il gagne. Mais là aussi, il faut se demander pourquoi, et selon moi c’est très simple : Zemmour n’était là que pour prendre des voix à MLP et au RN. A l’Elysée, le RN continue à déranger.

      • Il est passé à la télé tant qu’il ne dérangeait pas. Lorsqu’il a annoncé sa candidature, feu à volonté ! Bien flingué et reflingué! Idem pour MLP, fréquentable jusqu’au premier tour. Qualifiée pour le deuxième, flinguée et reflinguée. Les journasalopes sont au service de l’immobilisme, de la haute bourgeoisie, de la bien-pensance et de Macron, puis plus tard de son héritier !

    • J’approuve, c’est bien dit et de plus c’est la vérité.voir meluchon appeller a voter Jupiter pour faire barrage. C’est du délire.

    • Tu lis dans ma tête, ami Argo, comme dans un livre. Avec ton post, je n’ai pas un seul mot à rajouter, ni aucun à retirer. Tu as tout dit en quelques lignes, et tu as résumé tout le problème de ce résidu de pays.
      Et tu dénonces les VRAIS responsables de tout ce qui arrive. Extrêmement peu de personnes ont compris qu’il n’y a qu’un seul et unique responsable : le peuple.

  11. Je comprends et partage votre critique, Christine tandis que les commentaires de Mathilde sont tres pertinents. Neanmoins je considere qu’en tant qu’homme politique a la tete d’un mouvement qui prend les propblemes a la racine avec un programme pertinent et ambitieux,Eric Zemmour apres avoir de multiples fois rappele la nature nefaste de l’influence de l’OTAN,de l’E.U et des Etas-Unis,n’a pas besoin de reiterer ces propos et sa position que nous connaissons.Le silence est d’or,la parole est d’argent.Comparer Vladimir Poutine a Abraham Lincoln a la veille de la secession n’est pas une comparaison a sous-estimer et, par consequent,meme sa reconnaissance du nationalisme ukrainien n’invalide aucunement, une comprehension intelligente du conflit et sa resolution par les voies diplomatiques.C’est le peuple qui doit faire entendre sa voix, et son refus de soutenir militairement et financierement l’Ukraine des ukro-nazis.

    • Au contraire, tous ceux qui ont soutenu Zemmour l’ont fait parce qu’ils voyaient en lui celui qui parlait vrai. Après avoir été déçus par une Marine parce que, justement, celle-ci n’osait plus rien dire.

      Aujourd’hui, un homme politique de notre bord est obligé d’être prudent à cause de tous ces journaputes qui feront tout ce qu’ils pourront pour retourner contre lui ses propos, mais sur certains sujets il est impossible de s’esquiver ou de faire des concessions au politiquement correct.

      Hier, on s’est détourné de Marine Le Pen à cause de cela. Aujourd’hui, on a des doutes sur Eric Zemmour pour les mêmes raisons.

  12. Pour l’Ukraine, il est trop intelligent et trop bien renseigné pour ne pas avoir compris. Il pourrait s’en tenir à l’impartialité en critiquant ce qu’il y a à critiquer dans les deux camps, mais même ça c’est dangereux. Il a peur, Christine, car les médias de grand chemin l’on déjà traité de poutinolâtre en plus de l’avoir constamment agressé pendant toute la campagne présidentielle. Je suis sûre qu’il en a été très ébranlé. Toutefois, s’il cède par peur sur ce point, sur quoi d’autre finira-t-il par céder? J’espère me tromper, bien sûr, mais moi aussi je suis très déçue.

    • Pour avoir distribué des tracts de campagne et tenté de parler aux gens, la critique la plus fréquente que j’aie entendue était « Z=Poutine », la seconde « Z= misogyne », la troisième (seulement!) « Z=raciste ». Oui, les journalopes l’ont bien descendu avec l’Ukraine. Il met certains thèmes en veilleuse, je ne le lui reprocherai pas, de mon point de vue, il le fait dans notre intérêt.

      • Le problème va être : Comment expliquer ses positions, plus tard, quand les faits (interdits de citer pour le moment) vont ressortir au grand jour?

        1. Dira-t-il « Je me suis trompé » ? Auquel cas les gens vont penser que n’ayant pas plus de discernement qu’eux, Zemmour peut tout aussi bien se tromper sur des sujets comme celui de l’immigration qui, selon lui, présenterait un danger pour notre civilisation et notre survie.

        2. Dira-t-il qu’il était plus sage de ne pas faire de vagues compte tenu de la propagande folle et pour ainsi dire unanimement acceptée? Auquel cas, cela voudrait dire qu’il a préféré conforter les Français dans l’erreur plutôt que de prendre des risques au nom de la vérité, tout cela dans l’intérêt du parti, bien sûr (pas trop joli, vous avouerez et bravo le politiquement correct!).

        3. Décidera-t-il soudainement de mitiger les choses en disant qu’en fin de compte il comprend le point de vue des deux parties, bien sûr… (c’est-à-dire adapter la chansonnette, comme un vrai politicien) et se déconsidérer ainsi auprès des plus avisés des électeurs? Remarquez, ce sont les moins nombreux, peut-être y gagnera-t-il au change.

      • Agathe, vous mettez le doigt sur un autre problème, qui est celui de la connerie (abyssale) des français.
        Indépendamment de savoir ce que valent vraiment Eric Zemmour ou Marine Le Pen, de toute façon les français ne voteront jamais ni pour l’un ni pour l’autre.

        Si nous voulons arriver un jour au pouvoir, il faudra le prendre, il ne faudra plus demander la permission. Elections, piège à cons.