Courez à Saintes : enfin une conférence-débat sur la « crise sanitaire » sans langue de bois

Le « Collectif Saintais pour une Citoyenneté Libre » vous invite à la conférence-débat à Saintes (17) : crise sanitaire, bilan et éclairages

« Vivre, ce n’est pas se résigner. » Albert Camus

Collectif saintais pour une citoyenneté libre (17) pour la défense des libertés et des droits de se soigner, de choisir ses traitements médicaux et son praticien et contre le passe vaccinal, la vaccination des enfants et des femmes enceintes

Le Collectif Saintais pour une Citoyenneté Libre Vous invite à la conférence-débat à Saintes

Le vendredi 28 octobre 2022,
Salle Mendès-France à 15h30

 

 

Médecins, chercheurs, anthropologue et philosophe (dont certains sont membres du CSI), feront le bilan de la crise sanitaire et apporteront les éclairages nécessaires pour nous aider à appréhender l’avenir face aux futures directives de la France et de l’Europe.

Tous les publics sont invités à venir échanger sans tabou avec nos intervenants, quelles que soient leurs questions, dans la tolérance et la bienveillance. « C’est la différence d’opinions qui fait la richesse des débats et ouvre les esprits ».

Participation en conscience selon ses moyens

Ces 4 heures de débats et d’échanges se clôtureront en musique dans la joie et l’amitié

Contact Presse : Danièle Ludwig – 06 20 63 81 21 
                            Lorys Elmayan – 06 29 73 21 10

 735 total views,  1 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


10 Commentaires

  1. Je pourrais y aller pour témoigner mais c’est sans doute un peu tôt. J’ai déjà évoqué ici le fait que j’ai des crises d’herpès génital depuis ma 1ère dose de vaccin (1 semaine après). A l’époque j’étais abstinent depuis plus d’un an (confinements, déménagement etc.). Je veux bien croire que j’ai pu tomber sur quelqu’un de pas sérieux un jour qui m’ait refilé cela. Mais pour que ça se déclenche à ce moment là alors que je vivais en paix grâce à un bon système immunitaire, je ne crois pas aux hasards. La suite c’est l’apparition de lésions précancéreuses rarissimes chez les hommes dues au papillomavirus. Là encore je suis convaincu que sans le vaccin rien ne se serait déclenché. Tout est arrivé en même temps alors que je n’avais pas de partenaire sexuel.

  2. Je ne veux plus dialoguer avec les médecins. Bon nombre d’entre eux se sont rangés du côté des vaccinateurs. Plus confiance.

      • Mille excuses, hé oui, le docteur Delépine, je ne me rappelais plus son patronyme! Il a pourtant écrit bien des articles. Peut-être un début d’Alzheimer de mon côté… Pour Saintes, trop loin pour moi. Je ne me déplace plus guère. Par contre, Marty s’exprimait sur CNEWS à propos des rendez-vous manqués, que la patientèle n’annule pas lorsqu’elle ne se présente pas chez son médecin. Dans le cas de Marty, je comprends mieux ses patients qui n’osent pas se rendre au rendez-vous.

        • J’ai bien envie de prendre 50 RV chez le bon docteur Marto, rien que pour éprouver la jouissance de ne pas y aller.

  3. Merci pour cette information tout d’abord :-))

    Jules, Ami Patriote, pourrions-nous avoir l’adresse complète, au moins le code postal ?

    Au vu de la qualité professionnelle des intervenants, et de leurs qualités personnelles en tant qu’individus, ce sera, à n’en point douter, un débat passionnant :-))

      • Merci Christine, je te fais une bise et remercie pour ton combat, enfin notre combat :-)))

        Tu as pu lire mes prédictions, j’espère vraiment me tromper, je parle de la manière de sidérer, et sur une très longue période, la population …