Agression de profs : non, monsieur Onfray, on n’est pas en guerre civile !

Michel Onfray, : on est en guerre civile

 

J’aime bien vous écouter monsieur Onfray, surtout quand vous donnez des arguments pour sortir de l’Europe ou de la HCDH.

Mais cette fois vous avez fait une erreur de jugement en déclarant << on est en guerre civile>> https://www.cnews.fr/videos/france/2021-05-11/pour-michel-onfray-la-france-est-en-guerre-civile-1080343

Pour une guerre civile il faut un peuple aux religions différentes ou deux ethnies différentes, ou les deux à la fois,  combattants  armes à la main, pour imposer sa loi sur une partie du territoire ou la totalité du pays ou pour imposer sa supériorité civilisationnelle supposée.

Je regrette de constater qu’aujourd’hui il n’y a qu’une ethnie musulmane qui combat les armes à la main. Notre peuple autochtone subit agressions après agressions, et pendant que le sang coule le gouvernement et syndicats regardent ailleurs ou discutent du sexe des anges.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/calvados/caen/caen-un-professeur-du-lycee-malherbe-agresse-a-l-arme-blanche-2612576.html  . Pendant l’interclasse, un jeune âgé de 15 ans agresse son professeur de français au sein du lycée Malherbe à Caen. Il lui assène un coup de couteau à la gorge. Les forces de l’ordre ont été déployées sur place. L’agresseur présumé a été interpellé.

 https://www.clicanoo.re/article/faits-divers/2022/09/02/lycee-patu-de-rosemont-un-professeur-agresse-par-un-eleve-les-enseignants-debrayent

« Un enseignant a été agressé en plein cours par un élève au lycée Patu De Rosemont ce jeudi 1er septembre.

Ce n’est hélas pas la première fois que ce lycée est le théâtre d’actes de violence. Les incivilités, les agressions verbales ou physiques sont hélas de plus en plus fréquentes dans les établissements scolaires.  Les opérations de fouille de sacs par la police à l’extérieur des lycées sont bien sûr utiles mais elles sont insuffisantes pour faire face aux faits de violence qui se passent à l’intérieur des établissements et encore davantage à l’intérieur des salles de classe.

https://www.dailymotion.com/video/xtk9fy Agression d’un prof à Bordeaux : C’est un désaccord sur le système politique du Maroc qui a mis le feu aux poudres. Un enseignant d’un lycée professionnel de Bordeaux a été roué de coups en début de semaine par un de ses élèves de 18 ans, mécontent du contenu de son cours « 

rhttp://pedagopsy.eu/le_vecu_des_enseignants.html   témoignages d’agressions;       j’ai envie de dire,    ON BAT EN RETRAITE

Déçus et désabusés, deux enseignants attendent avec impatience l’heureux moment où ils pourront partir en retraite. Remis en cause par leur hiérarchie directe, ce n’est pas tant l’agression qui les conduit à de tels sentiments mais bien l’absence de soutien social reçu à cette occasion mais aussi en d’autres circonstances. À force, usure et désillusion s’installent.

« Il faut surtout pas de remous. C’est la condition pour laquelle tout se passera à peu près correctement pour vous. Si, au contraire, vous mettez les points sur les « i », si vous dites « Je veux bien faire mon travail mais je veux aussi être soutenu et aidé parce que je ne peux pas résoudre tout seul les problèmes », là vous vous attirez l’inimitié de ceux qui sont mis en cause. Moi, je veux bien faire partie d’une équipe, mais que chacun ait ses responsabilités. Chacun à sa place. [À chaque nouvelle difficulté], sachant que les administratifs sont si laxistes et si peu enclins à nous soutenir, je me dis « Je vais me noyer » » (Hervé).

S’il est si difficile pour l’enseignant de concevoir l’inimaginable, c’est que les valeurs qui lui sont propres sont incompatibles avec ces passages à l’acte mais c’est aussi qu’il n’y a pas de raison logique à de tels actes. S’il avait été agressif ou violent à l’égard de l’adolescent, s’il avait manqué foncièrement de ce respect tant exigé, il pourrait comprendre. Mais en l’occurrence, ce n’est pas le cas. Loin s’en faut. Aussi, c’est avec un certain sentiment d’injustice que l’agression est vécue car rien ne la justifie. La plupart de ces enseignants aiment leur métier et s’y investissent avec plaisir. Ils ont le sentiment de faire leur métier avec conscience et ressentent comme quelque chose d’injuste d’être simplement agressé dans leur fonction. …

« Je ne méritais pas ça. Je fais tout pour mes élèves et elles le savent très bien qu’elles peuvent compter sur moi, que je les épaule, que je les aide dans n’importe quelle situation » (Solange) ; « Ce sont des enfants d’origine étrangère en difficulté dont je me suis toujours préoccupée, pour lesquels j’ai toujours fait particulièrement des efforts. C’est vexant, surtout quand on a fait plein de trucs pour eux. C’est pas juste. C’est décevant » (Catherine-2) ,….

L’agression reste de ce fait incompréhensible pour un certain nombre d’enseignants, soit parce que les explications fournies sont insatisfaisantes soit parce que ces explications sont inexistantes. Ils s’interrogent et cherchent des explications à des actes qui n’en ont pas toujours….Le sentiment d’impossibilité est tel que des explications fantasques sont parfois invoquées :

« Pourquoi il s’en est pris à moi ? Longtemps l’image d’un enfant possédé par quelqu’un d’autre m’est venue à l’esprit. Possédé par un démon. Je ne pouvais pas imaginer qu’un garçon de cet âge puisse sortir des trucs et avoir cette attitude-là devant tout le monde. Ca me semblait impossible même si je sais que ce ne sont pas des anges. J’ai toujours pas compris pourquoi il m’avait fait ça » (Ela

Ce qui est grave, c’est qu’ils refusent de regarder la vérité en face, ils se mentent à eux même , s’illusionnent sur le vivre ensemble véhiculé dans leurs partis de prédilection,,,, LFI, PS, PC, et les Verts

Pendant que le sang coule dans nos écoles et dans la rue, Pap Ndiaye va s’attaquer aux “stéréotypes de genre” à l’école

http://echelledejacob.blogspot.com/2022/09/pap-ndiaye-va-sattaquer-aux-stereotypes.html

Le contenu de ces mesures portant sur l’éducation à la vie sexuelle et affective devraient a priori concerner tous les niveaux scolaires. Elles viseront à lutter contre les « stéréotypes de genre » ainsi que les LGBT-phobies et les violences sexuelles et sexistes

Agir… «dès la maternelle »

Selon une conseillère, le sujet est « important » pour le ministre, et des « consultations » ont même « démarré ». Mais pour de nombreux enseignants et syndicats, il faut aller plus loin… et plus vite. « Les stéréotypes de genre sont très installés à l’école. Rien que dans la dénomination, par exemple, de l’école maternelle, qui laisse entendre que les mamans sont dédiées à la gestion des petits », juge notamment Rémy Sirvent, du SE-Unsa, auprès du journal francilien. Guislaine David, secrétaire générale du Snuipp-FSU, principal syndicat enseignant du primaire, soutient même que Pap Ndiaye devrait agir sur le sujet « dès la maternelle ». 

Voilà pourquoi les Français en sont là, à baisser la tête, à descendre du trottoir en croisant des racailles islamisées, à accepter sans se défendre le grand remplacement par la force des baïonnettes, ça fait 30 ans que vous participez à l’émasculation des petits Français , et vous voulez aller encore plus loin. Le grand Remplacement ne vas pas assez vite?  

Agression après agression vous n’avez toujours pas appelé à une manif nationale  de tous les profs.

Pourtant après le dimanche traumatisant (pour vous) du 21 avril 2002, vous avez tous courageusement manifesté  avec vos élèves contre un homme qui n’avait jamais tué un des vôtres ou un Français. C’était courageux de manifester contre quelqu’un qui vous voulait du bien en annonçant ce qui vous arrive aujourd’hui? Depuis vous n’avez cessé de manifester courageusement contre un FN, dont aucun sympathisant ne vous a agressé en classe, ni suriné.

Maintenant face à un adversaire armé, qui vous égorge, vous vous défilez, vous faites exactement ce que votre adversaire attend, vous vous soumettez a l’islam sans combattre. Il n’y aura même pas une manif dont vous êtes si friands?

Soyez des hommes non de dieu et les femmes aussi… SINON

Je ne pleurerai pas sur vos prochains surinés

 751 total views,  2 views today

image_pdf

18 Commentaires

  1. Si on en est dans une telle situation de désagrégation, c’est aussi dû à tous les syndicats enseignants gauchos, avec leur nouvelle théorie « il faut faire jaillir la lumière du petit Mozart, qui sommeille en chaque enfant »
    Les gauchos de Mai 68, qui pleurent aujourd’hui, ont tout cassé.
    Autrefois les gens qui n’avaient que le simple certificat d’études primaires, avaient des bases solides. On s’est beaucoup moqués d’eux. Aujourd’hui les jeunes savent à peine lire. Les fautes d’orthographe, n’en parlons pas.

  2. Bof ! tous ces profs gauchiottes n’ont que ce qu’ils méritent.
    Ils sont tellement ignares qu’ils s’étonnent comme des bisounours  » ah, je les ai toujours aidés,  » un peu comme l’autre socialope Bernard Tapie, qui s’est fait défoncer le portrait par ses protégés.
    ça ira crescendo, jusqu’à ce qu’ils changent de braquet.

  3. Excellente conclusion ! Cette profession s’est mobilisée massivement pour toute sortes de sujets beaucoup moins graves , mais se trouve incapable de descendre dans la rue pour dénoncer l’insupportable ! Qu’elle assume donc sa couardise !

  4. voilà ce qu’il en coûte de favoriser depuis des années avec idéologie aveugle le pauvre enfant immigré victime de tout bien entendu au détriment de l’enfant français auquel ils n’ont jamais apporté tant de sollicitude : ils sont bien remerciés pour leur dévouement intégral !

  5. Quand vous voulez prendre l’avion on va vous confisquer le moindre coupe-ongles et on n’est pas fichu de repérer un élève qui entre avec un couteau dans son établissement ? Mais qu’est-ce qui ne tourne pas rond dans ce pays ?

  6. extrait d’une fiction qui est en train de se réaliser, a lire en entier
    RACHID RENTRE AU BLED https://www.minurne.org/billets/32414 Oui mais tu n’as pas peur qu’un jour les Français ils se révoltent ?- Y’a pas de danger, mon frère, les Français c’est des veaux, comme y disait le général Dégueule. En Francarabia des tas de kouffars voudraient qu’on nous donne aussi le droit de vote. Ils ont rien compris ces idiots de kouffars !
    Bientôt nous pourrons imposer la République Islamique de Francarabia.Putain de ta mère, Youssef, je pensais pas que ça serait si facile !

  7. La maternité assumée par des femmes disponibles pour les enfants est évitée comme si c’était une obscénité. Deux pubs à la télévision montrent des hommes en télétravail sur ordinateur à la maison avec pour l’un, un enfant en chaise haute qui jette des jouets par terre bruyamment, et pour l’autre, un enfant qui joue de la flûte pendant que le père et en télé communication. Un plan de négligence d’enfants et de rage exaspérée pour le père. Pour le féminisme, les enfants ne concernent les femmes que pour les avorter.
    Sinon, toutes les pubs montrent les hommes blancs caricaturalement stupides et impuissants (exception: il y a un noir grotesquement laid et repoussant en robe de chambre rose et marchant pieds nus sur des legos comme un crétin) et tous les couples sont un noir et une blanche. La propagande est à plein régime.

    • Absolument ! les messages subliminaux sont légion dans les pubs mettant en scène des individus d’une population allogène …femmes blanches avec des noirs (rarement le contraire )

      • je suis ravi de ne pas être le seul à l’avoir remarqué, et s’il n’y avait que ce sujet mais les messages subliminaux vendent l’obligation de vivre avec un smartphone qui doit éloigner les gens de la vraie communication, des petits enfant impliqués dans la banalisation des vaccins covid, des grosses voitures très chères et on se demande pour qui, la liste est longue !

  8. ll y a 2 adages, utilisés depuis la nuit des temps pour le premier, le second étant une « variante » du premier :

     » Diviser pour mieux régner  » en l’occurrence pour mieux continuer à détruire le pays
    &
     » Diviniser pour mieux régner  » – phrase sous-titre du livre  » Il était une foi, l’islam  » de Majid OUKACHA, qui trouve pleinement son sens aussi…

    Parce que les Patriotes, comme les muzzs, sont divisés, même si seuls les seconds sont les agresseurs, et en permanence …

    Et tant pis pour les profs qui ont manifesté contre Eric ZEMMOUR, et autres « fachos », et tous les gauchos dans l’enseignement ; qu’ils se démerdent maintenant !!!

    ca me rappelle, dans un autre registre, quand le bernard tapie a rapporté un extrait des  » échanges  » verbaux avec ses agresseurs :
     » Je vous ai toujours soutenu  » et le déchet de lui répondre :
     » Ca, c’est fini, enculé de ta race  » ou quelque chose d’approchant …

    Si, avec ça, des gens n’ont pas compris, alors il faut les laisser se faire massacrer ; après tout, c’est leur volonté, et on est -encore- en démocratie …

  9. Pinaillage et chipotage: les deux mamelles de la mouvance patriote (qui comprend, ne l’oublions pas -et soyons en satisfaits- des personnages éminents issus de la gauche)

    Je suis quelque peu atterré de constater que certains d’entre nous, n’en finissent pas de s’engueuler et de se lancer des reproches, portant d’ailleurs davantage sur des principes que sur des actes.

    Alors qu’il y a mieux à faire.

    Monsieur Faguet a raison sur bien des points, Monsieur Onfray aussi et Vercingétorix apporte sa touche, très pertinente.

    La convergence des luttes : une bonne idée, portée par toute la gauche, pourtant très divisée. Ne pourrait-on pas, nous inspirer de ce modèle ?

  10. pas besoin de religion ou d’ethnie différente pour avoir une guerre civile!!! deux concepts politique opposés suffisent ! (espagne) avant de dira à onfray qu’il se trompe , il eu été judicieux de se renseigner !!

    • je n’ai pas besoin de me renseigner, je connais bien tous les motifs de guerre civile et ils étaient trop nombreux a énumérer. J’ai signalé ces 2 là qui nous concernent Ce n’était pas le propos, je voulais faire remarquer que les Français se laissent faire la guerre sans se défendre Oui on peut considérer que l’on est en guerre civile,c’est mon point de vue, mais je suis désespéré de voir notre peuple de moutons se laisser égorger.Les profs qui aiment tant la fraternité n’appellent jamais a manifester quand un dès leur est touché.le peuple de gauche décendait plus facilement dans la rue contre nous que contre les islamistes.C’est bien le grand conditionnement dont parle Zemmour

      • Daniel, il y a bien « guerre », mais elle n’est pas « civile », du moins au sens étymologique du terme …

        En effet, il y a bien agression, viols, meurtres, mais l’origine en est éthno-religieuse ; c’est donc bien une guerre, mais éthno-religieuse !!

        Car les agresseurs ne sont français que pour le fric qu’ils retirent de leur « appartenance » juridique au pays France, mais surement pas sur un plan géographique ou religieux !!!

Les commentaires sont fermés.