Rapport parlementaire sur les effets secondaires des vaccins anti-Covid : enfumage!

Les députés et sénateurs membres de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST), office présidé par Cédric Villani, ont publié ce vendredi un rapport d’étape sur les effets indésirables liés aux « vaccins » contre la covid-19. Comme on pouvait s’en douter, ils adressent un satisfecit appuyé au gouvernement sur le suivi en matière de pharmacovigilance dont ces « vaccins » ont fait l’objet.

« En même temps », ils déplorent qu’une « communication institutionnelle défaillante » ait pu inquiéter les populations quant à l’innocuité des substances injectées à des millions de Français… Pour nos parlementaires-carpettes, ce n’est pas le nombre anormalement élevé d’effets secondaires – ainsi que leur gravité – qui a été de nature à semer le trouble chez nos concitoyens, mais le fait que le gouvernement n’a pas vraiment su leur expliquer à quel point ces substances étaient sûres. Ou comment prendre les Français pour des enfants irresponsables…

***

En début d’année, de nombreuses pétitions citoyennes avaient atterri sur le site du Sénat, demandant la création d’une commission d’enquête parlementaire sur les effets délétères de ces substances. L’une d’elles avait atteint les 33 600 signatures

Comme on pouvait s’en douter, nos parlementaires se sont bien gardés de s’interroger sur l’innocuité des produits dénommés « vaccins » qui ont été mis sur le marché dans le total non-respect des règles qui prévalent à la délivrance de l’AMM de médicaments.

« Le système de surveillance des médicaments, piloté par l’ANSM, a fait preuve d’une mobilisation remarquable et d’une transparence inédite au cours de la campagne vaccinale. » affirme ainsi de manière louangeuse le rapport. Selon trois des principaux rapporteurs, le député Gérard Leseul (PS), et les sénatrices Sonia de La Provôté (UC) et Florence Lassarade (LR), le souci du gouvernement en matière de pharmacovigilance a permis « d’affiner en temps quasi réel l’estimation de la balance bénéfices/risques associé à chaque vaccin ».

***

Le rapport s’appuie sur des auditions réalisées début avril et fin mai 2022, toujours sous la houlette de l’OPECST. On regrettera que ces auditions, entièrement filmées, n’aient fait l’objet d’aucune diffusion sur le site du Sénat. Quatre membres du  Conseil scientifique indépendant (CSI), la statisticienne Christine Cotton, l’informaticienne Emmanuel Darles, le mathématicien Vincent Pavan, ainsi que le Dr Amine Umlil, pharmacien hospitalier au centre hospitalier de Cholet, y ont entre autres alerté sur les augmentations historiques et inédites de certaines pathologies, notamment :

  • une augmentation de 1788% concernant les troubles du cycle menstruel,
  • 732% d’AVC en plus durant 2021, dus – ou qui pourraient être causés – par ces injections,
  • autant de cécités durant huit mois de vaccination que pendant 30 années cumulées, tous vaccins confondus.

Ces données sont introuvables sur le site de l’ANSM qui refuse de communiquer à leur sujet. Ils proviennent de sources étrangères, en particulier des bases de données américaines de pharmacovigilance VAERS.

Fin mai dernier, Gérard Leseul a reconnu qu’il s’agit « du premier rapport pour lequel nous avons autant de remontées sur les réseaux sociaux, finalement assez agressifs. Je dois dire que de très, très loin, ce sont les auditions qui se sont déroulées dans le climat le plus tendu de toute cette mandature, avec des interpellations constantes : Monsieur Villani, vous n’auriez pas dû laisser l’OPECST auditionner telle personne, telle personne va prendre prétexte du fait qu’elle est auditionnée pour se donner de la crédibilité au sein d’une communauté… Monsieur Villani, vous faites de la rétention d’informations en ne diffusant pas les auditions privées… Monsieur Villani, vous voulez cacher la vérité… Monsieur Villani, vous avez laissé les antivaccins entrer au Parlement, l’OPECST ne se remettra jamais de la honte dans laquelle vous l’avez traînée, etc. Tous les jours sur Twitter, je reçois mon lot d’interpellations, d’injures. Tous les jours, des e-mails me demandant de rendre telle ou telle audition publique… En ce moment, on reçoit quelque chose comme 1 000 e-mails par jour, qu’ils arrivent au secrétariat de l’OPECST ou dans ma boîte mail de député. Dans ce contexte tendu, je mets un point d’honneur à bien respecter les règles et les procédures, à laisser une bonne marge de manœuvre aux rapporteurs et au secrétariat, à rester concentré malgré les interpellations et les pressions contradictoires. »

« La collectivité nationale aurait sans doute davantage dû faciliter les remontées de pharmacovigilance, que ce soit en direct, ou au travers du corps médical », reconnaissait déjà le député.

***

Le rapport publié ce vendredi embraie timidement dans cette direction, affirmant : « La confiance dans le vaccin ne peut venir que d’un discours de vérité sur les effets indésirables ».

Sans remettre en question le dogme de l’innocuité des substances dénommées « vaccins », l’Opecst reconnaît néanmoins que la campagne de vaccination « a été source d’inquiétudes pour une partie de la population », notamment en raison de la vitesse de développement des vaccins reposant sur de nouvelles technologies. Les rapporteurs regrettent « que la communication institutionnelle sur les effets indésirables ait été trop discrète par rapport à la communication incitant à la vaccination », en estimant que la confiance dans le vaccin ne pouvait venir que « d’un discours de vérité sur les effets indésirables. ». Dont acte…

***

L’Opecst plaide pour la « pédagogie » et la « transparence », ainsi que pour « l’accompagnement des personnes souffrant d’effets indésirables, trop marginalisées aujourd’hui. ». Un simple vœu pieux, puisqu’il ne s’accompagne de la part de nos parlementaires d’aucune proposition globale concrète mais d’un simple saupoudrage au cas par cas.

C’est ainsi que parmi les très nombreux effets secondaires détectés lors de la campagne de vaccination, les parlementaires ne reviennent que sur quelques-uns d’entre eux, entre autre sur les syndromes pseudo-grippaux et les thromboses atypiques ou les myocardites. Ils en détaillent les traitements potentiels, mais aussi l’accompagnement administratif des personnes touchées, comme les demandes d’indemnisation, qui obéissent au régime habituel des vaccins obligatoires, avec une procédure gratuite auprès de l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux (ONIAM), ne nécessitant pas d’avocat.

***

Les parlementaires déplorent « une polarisation de la société entre les défenseurs des vaccins et ceux qui craignent qu’ils soient la cause d’effets indésirables nombreux et graves », appelant à « la nuance. ». C’est l’application à l’état chimiquement pur du principe macronien du « en même temps ». Nos distingués parlementaires de l’OPECST sont en ce sens de parfaits godillots du pouvoir…

***

Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni 

https://ripostelaique.com/rapport-parlementaire-sur-les-effets-secondaires-des-vaccins-anti-covid-enfumage.html

 736 total views,  1 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


17 Commentaires

    • Oh purée !!!!
      Vivement que toutes les victimes se regroupent !
      Nous avons tellement bien fait de ne pas nous faire injecter.
      Et merci à Christine qui a fait paraître tous les avertissements nécessaires.

  1. Et ils continuent leurs mensonges ou surtout les interprétations et publications personnelles des faits qui les arrangent.

    Si vous connaissez le film « La fille de Brest », histoire du Médiator, vous verrez comme elle a dû se battre pour faire reconnaitre les effets secondaires de ce « médicaments », et vous verrez comment fonctionne le milieu médical et les labos qui ne sont pas à un culot près pour avoir raison.

    Je vous le conseille… Mais elle, elle n’a pas lâché, et elle a gagné. Beaucoup de gens qui l’ont pris ont peur actuellement cela va sans dire.

    Il ne faut pas lâcher, les effets secondaires ne sont que très peu remontés ou même reconnus. Moi j’en entends tous les jours par témoignages ou directs avec des réactions organiques parfois « bizarres » mais beaucoup de gens ne font pas le lien avec leur « vaccin ».

    En premier lieu, il faudrait exiger que les politiques en place oit eux vaccinés, avec procédure strict d’huissier (identification du numéro du produit pour que ce soit un « vrai » bien chargé en substance vaccinale notamment). On verrait leur réaction, je demande à voir.

    • J’ai vu le film, quel courage a eu cette dame. Affronter tous ces adversaires pour ne pas dire assassins il faut en avoir.
      Je trouve que les Français ne réagissent pas à tout ce qui est mauvais pour nous. Cela me révolte beaucoup.
      Je m’oppose à tous ces poisons même si cela me dérange.
      Tant pis.

      • @choupette

        Oui c’est fou, et ils ont la prétention de vouloir « moraliser » en plus. Mais les gens s’en rendent très peu compte finalement, il y a aussi beaucoup qui ne se posent pas de questions c’est plus facile.

    • Surtout les sénateurs et les députes qui se sont exemptés de PASS VACCINAL.
      Comme c’est sympa de penser aux autres et d’éviter soigneusement de se faire vaxxiner.

      • @fréjusien

        Oui c’est gros ! Je me demande comment les Français peuvent accepter tout cela.

        Si ils avaient refusé depuis le le début, les mesures n’auraient pu s’appliquer car l’économie aurait été parterre (plus personne au travail !). Les gens n’ont pas réfléchi, ils étaient pressés d’être satisfaits mais c’était la porte ouverte à plus de dictature.

        • La peur .L’hystérisation de la « pandémie » a généré la panique, et les gens se sont crus, et se croient toujours « protégés » par ce « vaccin ». Ils ont souvent chopé quand même le covid. Et s’il y a des effets secondaires, ils les attribuent au covid; et surtout pas au « vaccin ».

          • Oui c’est vrai mais quand même… depuis deux ans ils auraient dû réfléchir. Je ris quand on me dit qu’il faut mettre le masque, gestes barrières, etc…. car depuis deux on en voit l’inutilité. C’est tellement évident.

            La France est devenu pour certains une secte dont ils n’arrivent pas à sortir….

  2. Tous ces salopards ne méritent qu’une seule chose , le baiser de la Veuve en place Grève . Et bien sur le premier sera foutriquet l’assassin suivi des sinistres Mengele etc. etc.

  3. WARNING ! C’EST AFFOLANT ! Le Docteur Ryan Cole dénonce de nombreux effets secondaires graves comme des CANCERS ÉTRANGES chez des jeunes patients VACCINÉS anti-Covid ! (VIDEO TRADUITE)

    MÉDECINS !! Vous ne pouvez plus vous taire !!! Vous êtes complices du plus grand crime contre l’humanité !!!

    Vous devez tous témoigner comme le Dr Ryan Cole : Les cas de cancer,surtout chez les jeunes, explosent dans le monde entier après le vaccin covid19.

    https://by-jipp.blogspot.com/2022/06/warning-cest-affolant-le-docteur-ryan.html