Éloïse, 32 ans : après la 2e dose, descente aux enfers et combat contre Pfizer

 

A 32 ans, Eloise Soave dit vivre avec 30% de son énergie, neuf mois après avoir reçu sa deuxième dose de vaccin Pfizer. 

Vaccin anti-Covid : la descente aux enfers d’Eloïse, son combat contre Pfizer et son extraordinaire solidarité.

:

Le 12 juillet 2021, cette jeune maman seine-et-marnaise [au sud, secteur de Nemours]– en fonction de greffière à la cour d’appel de Paris [avec un projet de concours qu’elle a dû interrompre] – va faire sa seconde dose de vaccin contre la Covid-19. Pfizer, comme la première injection le 29 mai précédent. Elle est en parfaite santé. Aucune maladie sous-jacente, génétique ni même des problèmes de santé préexistants.

pfizer-e1636125134928.jpg

Pourtant, dans la foulée de sa deuxième dose, « j’ai eu des sensations que je n’ai pas eues avec la première dose. Un goût métallique dans la bouche, des jours de fièvre, une fatigue qui s’est installée et non-récupérable, et des essoufflements« .

A partir de là, et en quelques semaines, la vie d’Éloïse bascule. Une cascade de pathologies importantes s’abat sur elle. Dès la fin de l’été, le 23 août 2021, Éloïse contracte une pyélonéphrite aigue – une infection bactérienne du rein. Elle la traite avec des antibiotiques, puis retourne travailler. En septembre 2021, elle finit par faire un malaise sur son lieu de travail. C’est là que le médecin de la cour d’appel de Paris lui détecte une arythmie cardiaque. « Je ne l’ai, à demi-mot, pas prise au sérieux. J’en avais même rigolé alors. Je sortais de ma pyélonéphrite aigüe et là, un problème au cœur » , indique-t-elle.

Dans les semaines qui suivent, Éloïse développe des phlébectomies des veines profondes dans les jambes. « A cause de la souffrance de mes jambes, mon médecin m’a envoyé faire un doppler. En voyant les résultats, on s’est rendu compte que j’étais en incontinence totale. Comme une personne qui atteint les cent ans » , dit-elle. Éloïse subit deux opérations chirurgicales sous anesthésie générale les 5 et 19 novembre 2021.

« J’ai enchaîné les rendez-vous aux urgences avant qu’on détecte chaque point précis de ma polypathologie. »

Elle continue toutefois à enchaîner les malaises, les essoufflements, et à avoir des oppressions au niveau de la poitrine. On lui diagnostique une myocardite le 1er mars 2022. « Elle a atrophié une partie de mon cœur », dit-elle. S’ajoutent à cela une grande fatigue, des problèmes neurologiques, « une vingtaine de malaises, des maux de têtes, des pertes de mémoire des mécanismes de la vie quotidienne », nous dit-elle. Son cycle menstruel est aussi affecté : absence de règles depuis onze mois.


Elle pointe du doigt le manque de contrôle de la part du corps médical sur ce qu’elle ressentait. « J’ai enchaîné les rendez-vous aux urgences avant qu’on détecte chaque point précis de ma polypathologie (…) et même mon propre médecin de famille, qui est très à l’écoute, a été choquée du nombre de pathologies que j’ai développées », indique-t-elle. « Mon médecin m’a dit : vous êtes l’une des victimes des effets indésirables post-vaccination«  , explique Éloïse.

Son médecin a ensuite orienté Éloïse vers un professeur infectiologue au sein du protocole CASPER (Circuit ambulatoire de prise en charge des symptômes persistants post Covid-19) de l’Hôtel-Dieu afin d’en bénéficier, et en parallèle à adresser à sa hiérarchie une demande d’arrêt longue maladie.

Aujourd’hui, Éloïse a « une tierce personne pour m’aider dans la vie quotidienne, un ami et sa famille (…) notamment pour les devoirs et sorties pour ma fille », indique-t-elle. « Je suis un bébé qu’on surveille ».

Cette avalanche de pathologies entraîne une avalanche de traitements à suivre, amenant donc des frais financiers de plus en plus importants. Et pour cette mère divorcée, ce n’est pas facile tous les jours. « J’en suis pour l’instant à 8000 euros dépensés en frais médicaux, et je ne suis pas du tout en fin de parcours », nous confie-t-elle. « J’ai une infection longue durée, reconnue récemment par la sécurité sociale ». « J’ai des abattements sur mes traitements depuis plusieurs mois maintenant, et quand on est seule avec un enfant et un crédit immobilier… », dit-elle.

Elle aide les autres (voir aussi l’entretien vidéo en fin d’article) :

Elle a créé un comité fin mars sur Instagram à des fins d’informations « pour que l’ensemble des victimes d’effets secondaires liés au vaccin puissent se manifester ». Éloïse indique recenser « 450 témoignages en moins de deux semaines et demie » et donne « des conseils juridiques et les différentes prises en charge possibles ».

Ce comité est accessible sur une multitude de réseaux sociaux: Twitter, Facebook et même Youtube, nombreux témoignages de personnes, y compris des soignants, des médecins qui parlent des effets secondaires subis  :

https://www.instagram.com/comite_effetssecondaires_postv/

https://twitter.com/Comite_effetsV?t=BmxBHAdeMuGz21L9qKDVqA&s=09

Entretien d’une heure passionnant  : Eloïse se considère comme « un animal de la science »…

Elle explique qu’elle a été obligée de se faire vacciner (transports et travail).

Eloïse est une véritable résistante (voir 8’10) : elle va attaquer Pfizer car elle n’accepte pas que ce soit l’argent public qui indemnise les victimes (par les impôts des Français !) et insiste « C’est à Pfizer de payer »

LE LIBRE ENTRETIEN #20 AVEC MME ÉLOÏSE SOAVE, VICTIME DES EFFETS INDÉSIRABLES PFIZER !

 1,133 total views,  2 views today

image_pdf

13 Commentaires

  1. Quelle tristesse de voir cette jolie jeune femme, jeune maman, réduite à presque rien, 30% de ce qu’elle était !
    Que de souffrances endurées pour assurer les énormes bénéfices de Pfizer, et obéir aux caprices du petit fou de l’Elysée.
    Elle va attaquer Pfizer, mais les assassins sont Buzyn, macron, véran, BORNE, tous ceux qui l’ont obligée à se faire piquer pour pouvoir continuer à vivre, et ils l’ont tuée.
    Ils se sont arrogé un droit de vie et de mort sur 66 millions de personnes, et ça, ça n’aurait jamais dû être possible.

  2. Que l’on m’excuse, mais je n’ai aucune compassion pour les vaccinés tout court, et encore moins les multi-vaccinés. J’ai même un bon plaisir de constater qu’ils deviennent des légumes.
    Soyons clairs, pas de méprise. Ceux qui sont O-BLI-GES et réellement O-BLI-GES d’être vaccinés, c’est très différent. Cela n’a pas empêcher cependant des milliers de soignants se retrouver à la rue sans salaire du jour au lendemain. Ce sont pour moi des héros.
    Mais une fonctionnaire, n’a AUCUNE obligation d’être vaccinée, même si ses supérieurs font pression. J’en connais pas mal dans ce cas. Cette (belle) jeune femme explique « qu’elle a été obligée de se faire vacciner (transports et travail) ». Ce qui est faux. le vaccin n’est pas obligatoire pour les transport régionaux (du temps du pass de la honte) et non plus au travail.
    Si sa 2ème dose se serait bien passé, elle aurait fait les suivantes. Elle n’a que le retour de sa connerie et qu’elle nous foute la paix. Assez de plaindre ces vaccinés qui envoient chier tous ce qu’on leurs explique, sauf quand la merde leurs tombe dessus.

  3. Manifestement, cette fille, jeune, a un bon niveau intellectuel et culturel. Que ne s’est-elle documentée avant de se faire injecter le produit ?
    L’info est à la disposition de tous. Il suffit de chercher un peu et de ne surtout pas écouter la propagande du pouvoir en place.

  4. Et en plus cette pauvre victime souffre aussi du syndrome de Stockholm. Avec tous les ennuis qu’elle a eu avec ses deux doses, elle a été faire la troisième?

  5. je vais peut etre arriver un trouver un lien qui fonctionne avec cette histoire de ré-info covid et de csi..
    celui la ?
    CrowdBunker
    https://crowdbunker.com/@REINFOCOVID
    International Covid Summit – Massy 01-04-22 partie 4 . 1.4 k views 2 months ago. 31. ReinfoCovid . 35:49 . Direct du 01/04/2022 . 414 views 2 months ago. 10. ReinfoCovid . 1:07:07 . Direct du

  6. C’est un vaccin tueur, on ne le dira jamais assez et l’autre en..lé prévoit la 4ième doses. C’est un génocide de masse dans le but de faire du fric. C’est satanique.
    Je vais demain matin à l’enterrement d’une cousine 54 ans qui a eu une récidive foudroyante d’un cancer qui c’est généraliser après avoir pris la 2 ième dose, mais les enculés à l’hosto lui ont dit que pour pouvoir lui faire de la chimio il lui fallait une 3ième dose comme si elle n’en avait pas assez. Maintenant elle va au cimetière. Les pourritures sont, au pouvoir et ils nous veulent du mal. Méééé « ça est revenu »_. Des cons l’ont réélu.

  7. Depuis le temps qu’on dit que le vaccin est un moyen de dépeuplement, pourquoi certains continuent de se faire vacciner. Franchement, je n’arrive même plus à les plaindre, compris certains de mes proches.

    • Cela s’est passé l’année dernière.
      Il est faux de dire que tout le monde avait le choix. Borne , la bornée avait prévenu tous les chefs d’entreprise qu’ils subiraient de lourdes pénalités s’ils acceptaient des employés non vaccinés, tout le monde devait être doublement vacciné avant fin aout 2021, ou renvoyé.
      D’autre part, dans l’esprit des gens, le médecin est la personne qui soigne et qui guérit.
      Il ne viendrait pas à l’idée de s’imaginer qu’un médecin, tout à coup, nous inocule un poison parce que le Pouvoir le lui a demandé.
      Qui fera confiance au monde médical après tout ça ?
      Leur réputation est lourdement entachée.

      • Non, si les Français étaient solidaires il suffisait que TOUS les travailleurs et employés se mettent simultanément en grève pour refuser le vaccin et le pouvoir de merde que nous avons aurait été obligé de suivre !!!

  8. J’ai plein de témoignages de vaccinés qui ont contracté le virus. Des décès aussi. Et quand j’en parle autour de moi, aucune réaction, ou alors on me répond, faut bien combattre le virus, il y a toujours des effets secondaires avec les médicaments, etc. Désespérant.

    • Pfizer avait consigné dans un rapport secret, les effets nocifs de leur prétendu vaccin. Ce rapport détaille la plupart des effets nocifs dont sont victimes des millions de personnes vaccinées actuellement. Video disponible sur Odysée: https://odysee.com/@lestu-dio:d/chossudovsky16052022:e.
      Pfzer = assassins = Macron – Véran. Toutes ces sa.opes vont être arrêtées. L’ordure mère s’appelle Fauci.

      • Qu’on se rappelle les merdia associés claironnant que le vaxxin protégeait à 95%, et la terreur assénée chaque soir par Salomon, le croquemort de macron.
        Les hôpitaux débordant de mourants du covid , un nombre qui s’avérera par la suite, représenter 2% du contingent d’hospitalisés.
        La propagande a encore de beaux jours, et elle marche très bien sur 95% de la population.

  9. • Crowdbunker Réinfo Covid
    • Crowdbunker CSI
    • Odysee Réinfo Covid

Les commentaires sont fermés.