Ça se confirme, le vaxxin Pfizer n’aurait qu’une efficacité de 12 % !!!!

Pfizer « vaccination »: efficacité de 12 pour cent?
Un document interne récemment publié soulève de sérieux doutes quant à l’affirmation de Pfizer d’une efficacité de 95 %.

Grâce à l’organisation à but non lucratif Public Health and Medicals Professionals for Transparency (PHMP) , des centaines de documents internes du géant pharmaceutique Pfizer concernant son étude sur la vaccination contre le Covid sont publiés chaque mois (nous l’avons signalé ). Pfizer avait voulu garder secrets les documents sensibles jusqu’en 2076, mais le juge fédéral du Texas, Mark Pittman, a ordonné leur publication dans un délai d’un an et demi. Entre-temps, plus de 80 000 pages de dossiers ont été publiées sur le site du PHMP, que les chercheurs parcourent avec avidité .

Maintenant, un nouveau document explosif a été révélé, qui a été publié par la Food and Drug Administration (FDA) américaine , rapporte Franz Becchi sur Byoblu . Le dossier du 10 décembre 2020 contient les données sur lesquelles Pfizer fonde son affirmation selon laquelle le composé « sauve des vies ». Nous parlons de la fameuse efficacité de 95% de la préparation Pfizer/BioNTech, qui a conduit à son approbation conditionnelle.

Ces données montrent que ce nombre a été calculé sur la base de patients symptomatiques combinés à des tests PCR positifs. À la page 13 du document diffusé par la FDA , on apprend également que Pfizer a utilisé un « laboratoire central » de son choix pour confirmer les cas positifs au Covid-19 dans les études. La valeur seuil du cycle (CT) utilisée dans le test PCR est cruciale – car plus la valeur CT est élevée, plus le risque de résultats faussement positifs est élevé. Cependant, il n’y a aucune information sur la valeur CT utilisée par ledit laboratoire central.

Pour aggraver les choses, nous savons par des documents publiés que les études cliniques de Pfizer étaient sans insu , ce qui signifie qu’à partir d’un certain moment, elles n’étaient plus « en double aveugle ». Ainsi, les scientifiques savaient quel participant avait reçu le placebo et lequel avait reçu le « vaccin ». Si un sujet était testé positif au SRAS-CoV-2, les chercheurs savaient s’il avait reçu ou non le vaccin.

Mais si l’entreprise disposait de ces informations, ce qu’elle ne devrait pas avoir, le nombre de « cas » dans le groupe placebo aurait pu être gonflé. L’étude de Pfizer montre que dans le groupe des « vaccinés », 8 « cas de Covid » ont été signalés au moins sept jours après la deuxième dose ;  dans le groupe placebo, par contre, 162. Cela se traduit par une « efficacité de 95 pour cent ».

Il convient de noter qu’il s’agit de la réduction du risque relatif (RRR), tandis que la réduction du risque absolu (ARR) est beaucoup plus faible, à environ 0,8 % ( nous l’avons signalé ).

Mais même ce RRR ne semble pas correspondre aux faits. Car à la page 42 du document publié par la FDA , apparaissent des chiffres qui le contredisent :

« Sur le total de 3 410 cas suspects mais non confirmés de Covid-19 dans l’étude, 1 594 sont survenus dans le groupe vacciné, tandis que 1 816 sont survenus dans le groupe placebo. »

Ce sont des sujets qui avaient des symptômes « Covid ». Le calcul de l’efficacité du vaccin Covid sur la base de ces chiffres donne un pourcentage de 12% – bien loin des 95% revendiqués par Pfizer. Mais c’est encore mieux, car le document poursuit en disant :

« Le nombre de cas suspects de Covid-19 survenus dans les 7 jours suivant la vaccination était de 409 dans le groupe vacciné et de 287 dans le groupe placebo. »

Pfizer spécule que les nombreux cas suspects dans le groupe de vaccination pourraient être dus à des effets secondaires de la vaccination qui se chevauchent avec les cas de Covid. Mais cela est vite réfuté : On prétend que ces données ne font néanmoins pas craindre que les cas suspects mais non confirmés de Covid-19 aient pu masquer les effets secondaires du vaccin.

Cela étant dit, nous savons que Pfizer était conscient des risques graves du composé. Grâce au document récemment publié, nous savons également que l’entreprise était également consciente de la très faible efficacité. Plus inquiétant, comme le note Becchi, la FDA était également au courant de toutes ces informations il y a un an et demi.

Becchi demande combien de documents doivent encore apparaître avant que le « vaccin » ne soit retiré du marché.



La source:

Byoblu : Pfizer, vaccin efficace à 12% ? Le dossier Scottante – 5 mai 2022

Traduction google

https://transition-news.org/pfizer-impfung-wirksamkeit-von-12-prozent

 781 total views,  1 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


9 Commentaires

  1. Bref la vérité commence enfin a sortir du puits malgré le silence de la téloche et des journaleux .L’ardoise va étre salée car les procés vont s’amplifier de plus en plus et tous ceux qui ont participé de près ou de loin a cette arnaque vont devoir rendre des comptes!

  2. Je relaie de nouveau cette video du Jour 6 – Grand Jury / Tribunal de l’Opinion Publique.
    Il y a trois témoignages de ce qui se passe en Israël en rapport avec le COVID et surtout la vaccination ARNm Pfizer. INCROYABLE ! On comprend mieux ce que dit la première intervenante israelienne quant elle dit : Le peuple d’Israël est le laboratoire du monde , le cobaye du monde.
    Il y a quelques temps j’avais exprimé mon étonnement à Pikachu à propos de la situation en Israël, quelquechose d’inattendu. Ces témognages répondent à mon étonnement.

    Lien de la séance du jour ; je le cale sur les trois derniers concernant la situation sanitaire en Israël
    https://odysee.com/@JeanneTraduction:a/06-Grand-Jury-VF:0?t=6935

  3. Israël, le Peuple Juif Cobaye de Pfizer

    Jour 6 – Grand Jury / Tribunal de l’Opinion Publique
    ◘ Ilana Rachel David, citoyenne israélienne
    https://odysee.com/@JeanneTraduction:a/06-Grand-Jury-VF:0?t=6935

    Si la curiosité vous pique, si vous voulez connaître le lien entre la famille Huxley, plus encore avec Julian Huxley, l’OMS, L’ONU, Bill Gates, l’idéologie écolo, les Maths, Darwin et l’eugénisme vous serez passionnés par l’intervention de Matthew J L Ehret journaliste, conférencier et fondateur de la Canadian Patriot Review. Il est auteur à la Strategic Culture Foundation, au Duran et au Fort Russ. Ses travaux ont été publiés dans Executive Intelligence Review, Global Times … https://asiatimes.com/author/matthew-ehret/

    ◘ Intervention de Matthew J L Ehret au Tribunal de l’Opinion Publique de 1:11:33-1:43:40
    https://odysee.com/@JeanneTraduction:a/06-Grand-Jury-VF:0?t=4293

  4. Nul doute qu’il y aura des suites civiles et pénales à cette escroquerie planétaire. Les gouvernants qui ont interdit la prescription d’Hydroxychloroquine et d’Ivermectine auront aussi des comptes à rendre aux victimes et à leurs familles.