Panique et fuite en avant de Biden qui craint un 6e fiasco américain

Tragique fuite en avant de Biden qui refuse de perdre une 6e guerre. Il devient fou et  va finir par embraser la planète.

Il est clair que la Russie est dorénavant en guerre contre l’Otan, qui se sert des Ukrainiens comme chair à canon. Mais le jour viendra où le saltimbanque Zelensky et ses « alliés » occidentaux, devront rendre des comptes au peuple ukrainien, dont le sacrifice sans fin sert les seuls intérêts américains.

En prétendant qu’il peut terrasser l’ours russe, Biden trompe odieusement le peuple ukrainien et poursuit un jeu dangereux.

https://siteveillestrategique.blogspot.com/2022/04/point-de-situation-du-29-avril-readovka.html

Le Congrès américain a donc voté une rallonge colossale de 33 milliards de dollars pour soutenir l’effort de guerre des Ukrainiens, de plus en plus en difficulté sur le terrain. La débandade générale n’est plus très loin et c’est ce qui effraie Biden. Sans cet illuminé, la guerre serait terminée depuis deux mois.

20 milliards, soit la moitié du budget défense de la France, seront affectés à la livraison d’armes lourdes, chasseurs F-16, chars Abrams, canons de 155, missiles de dernière génération.

On imagine que la formation des pilotes et autres personnels ukrainiens est déjà en cours. En outre, parmi les milliers de pilotes américains ayant servi sur F-16, il y aura certainement des volontaires pour aller affronter les Sukhoï et les Mig russes dans le ciel ukrainien. Les mercenaires, on en trouve toujours, il suffit de les payer à leur prix.

Et plus question de livrer des vieux rossignols datant de la guerre du Vietnam. Pour Biden, il faut tout faire pour sauver l’Ukraine.

Après une série de revers dans toutes ses expéditions coloniales, l’Amérique panique à l’idée que son ennemi juré, la Russie, est en train de gagner la guerre en Ukraine.Partout les troupes russes et séparatistes avancent et se rapprochent de la victoire. L’armée ukrainienne abandonne ses positions sans même enterrer ses morts.

Il n’y a plus aucune réaction des troupes ukrainiennes, qui font le dos rond dans leurs abris, sous une pluie de bombes et d’obus. L’initiative des combats est russe à 100 %.

Il en est d’ailleurs ainsi depuis le 24 février 2022, l’armée ukrainienne se contentant de se réfugier dans les villes en misant sur une guerre urbaine très coûteuse en vies humaines pour l’assaillant.

Une option suicidaire que Poutine a refusée à Kiev. Et un retrait tactique que Zelensky et ses larbins occidentaux ont aussitôt transformé en grande victoire ukrainienne. Grotesque !

C’est le spectre d’une victoire russe écrasante qui fait paniquer Washington. Biden est prêt à saigner l’armée ukrainienne jusqu’au dernier soldat pour ne pas perdre la face. C’est tragique pour l’Ukraine et son peuple.

Après la débâcle du Vietnam, la déroute afghane, le désastre libyen, le fiasco irakien et l’humiliation syrienne, une victoire de Poutine face à la coalition de 30 pays cobelligérants de l’Otan, serait un gigantesque camouflet pour la puissante Alliance qui entend régenter le monde depuis 1949.

Nombreux sont les pays qui soutiennent la Russie plus ou moins ouvertement, dans cette guerre contre l’impérialisme américain. A commencer par la Chine qui clame à la face du monde que l’arrogance occidentale n’est plus supportable.

https://www.fmprc.gov.cn/fra/xwfw/fyrth/lxjzzdh/202204/t20220427_10674461.html

« Les États-Unis prétendent maintenir le rôle central de la Charte des Nations unies, mais il est clair pour tout le monde que les États-Unis font tout le contraire. Lorsque le Conseil de sécurité des Nations unies a refusé d’autoriser le recours à la force par les États-Unis en République fédérale de Yougoslavie, en Irak, en Syrie et dans d’autres endroits, les États-Unis et l’OTAN ont ignoré l’ONU, ont mené des guerres et se sont engagés dans une ingérence gratuite contre des États souverains. »

Quant au chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, il enfonce le clou.

https://fr.topwar.ru/195693-glava-mid-rf-nasha-specoperacija-na-ukraine-vnosit-vklad-v-protivostojanie-neokolonialnomu-gnetu-zapada.html

« Notre opération spéciale en Ukraine contribue à l’opposition  néocoloniale de l’Occident. Cette oppression est fortement impliquée dans le racisme et l’idéologie de l’exclusivité. »

Bien entendu, les Russes ne restent pas les bras croisés face au défi des armes de l’Otan. Les voies ferrées, les gares, les dépôts de munitions, les convois, les ponts, sont pilonnés nuit et jour par l’aviation et l’artillerie, chaque cible étant désignée par les services de renseignement.

Mais dans son obsession à faire plier Poutine, Biden envisage une intervention en Transnistrie prorusse, où Polonais, Roumains et autres pays de l’Otan, pourraient ouvrir un second front pour diviser les forces russes et protéger Odessa.

https://siteveillestrategique.blogspot.com/2022/04/vers-lescalade-en-transnistrie-south.html

« Après la Bulgarie, les autorités américaines, canadiennes, françaises, allemandes, britanniques et israéliennes ont conseillé à leurs citoyens de ne pas entrer en Transnistrie et, si possible, de quitter la Moldavie. »

L’escalade sur le dos du peuple ukrainien n’est pas près de prendre fin. Qui sait où elle va mener avec un illuminé comme Biden, qui semble ne pas mesurer le risque d’un conflit mondial de haute intensité.

Visiblement, Biden et ses valets jugent que Poutine bluffe en mettant ses forces nucléaires en alerte. Or, Poutine ne bluffe jamais…

Jacques Guillemain

https://ripostelaique.com/panique-et-fuite-en-avant-de-biden-qui-craint-un-6e-fiasco-americain.html

 701 total views,  1 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. Depuis 1865 les américains ont perdu toutes les guerres et encore 1865 c’était la guerre de sécession!! Les américains contre les américains: Ils étaient sûrs de gagner🤣

  2. Et aujourd’hui Nancy Pelosi, l’ennemie acharnée de TRUMP a débarqué à Kiev , pour saluer la bite et la conforter dans la direction choisie par les démocrates américains.
    On voit de plus en plus pourquoi TRUMP gênait cette bande de pourris vendus au lobby de l’armement.

  3. Bidon nous ferait un remake de « docteur fol amour »? D’ailleurs l’économie américaine pâtit elle autant que la nôtre de la politique internationale de Bedaine ?

  4. Biden : « Il devient fou ». Ne l’a-t-il pas toujours été, est-ce si étonnant ?

  5. Cette guerre QUI N’EST PAS LA NOTRE va ruiner l’Europe qui fait bien trop confiance aux USA alors que depuis la deuxième guerre mondiale, leurs généraux (plus de un général pour mille soldats !) et leur complexe militaro-industriel ont perdu toutes les guerres et les opérations militaires qu’ils ont menées, sauf deux petites opérations de piripipi: celle au Panama pour capturer le dictateur Noriega et celle de Grenade.

    Les Ukrainiens vont payer cher d’avoir fait tout faux en élisant leur Président va en guerre contre la langue russe en Ukraine; il les a soumis à l’UE satellite des USA et aux USA.

    Avis aux Suisses, ne votez pas pour un Conseil fédéral qui déciderait d’interdire aux Suisses français de parler français et aux Suisses italiens de parler en italien dans leurs cantons respectifs en Suisse.

  6. Il est malade, ce sénile. Il se sert de l’Europe comme terrain de guerre mais ce sont les Européens qui crèvent. Les Etats Unis font toujours la guerre chez les autres, jamais chez eux.

  7. Marechal Karpopof sort de ce corps. La victoire en 3 jours. On voit le résultat.
    Article de pur propagande pour se rassurer.
    Les US arment les ukrainiens comme ils ont lourdement armé les talibans. Même but, user les russes, à coups de milliards.

  8. Ça va finir par des missiles hypersoniques sur la Maison Blanche, l’Élysée et le siège de l’UE. Faut-il pleurer, faut-il en rire?

Les commentaires sont fermés.