Les élèves ukrainiens bien meilleurs en maths que les élèves français !

 

J’éviterai de dire en l’occurrence, à quelque chose malheur est bon !

Mais voilà qui amène à se gratter la tête !!! Ou devrait amener les enseignants à se gratter la tête, ou encore « à se remettre en cause » comme nous assénaient les pédago-dingos voulant nous imposer leurs méthodes mirifiques… qui ont coulé l’Ecole !
Je suis cependant assez sceptique d’un éventuel aggiornamento de nos élites dispensatrices de la bonne parole !
Et pour une fois, encensons BFMTV pour son article…

……………..« ILS ONT UN AN D’AVANCE »:
…… ….LES ENSEIGNANTS IMPRESSIONNÉS
PAR LE NIVEAU EN MATHS DES ÉLÈVES UKRAINIENS

Céline Hussonnois-Alaya – Le 

 

Les enseignants sont unanimes et remarquent que le niveau en mathématiques des enfants ukrainiens réfugiés, scolarisés dans les écoles françaises, est supérieur à celui des Français.

« Les élèves ukrainiens sont nettement plus à l’aise en mathématiques au collège que les élèves français« , assure à BFMTV.com Pierre Priouret, professeur de mathématiques à Toulouse et responsable du groupe mathématiques au Snes-FSU.

Depuis le début de la guerre en Ukraine, près de 10.000 enfants ukrainiens arrivés en France ont été scolarisés dans des établissements français. Parmi les académies qui accueillent le plus grand nombre de ces élèves : celles de Nice, Versailles, la Normandie ou encore Créteil.

« Tous mes collègues du second degré qui ont des élèves ukrainiens en classe sont unanimes pour dire qu’ils sont plus performants. » Pierre Priouret évoque même un écart de niveau « significatif » sur certains exercices.

« Il y a une maîtrise opératoire indiscutable, des automatismes que n’ont pas les élèves français, poursuit-il. Quand on leur demande de calculer, de manipuler des nombres, ils ont beaucoup moins de lacunes. Si l’on veut faire une comparaison, ce sont les mêmes réflexes qu’un pianiste qui fait ses gammes (Et oui, bien enseigné, bien pratiqué surtout, avoir fait régulièrement ses gammes en somme, plus besoin de réfléchir !). »

Le classement Pisa

Mais dans le cas d’un problème ou d’un exposé qui nécessite la compréhension d’un énoncé en français, l’écart avec les élèves français se resserre. « C’est alors difficile de savoir ce qui relève de leur niveau réel ou de la barrière de la langue« , explique Pierre Priouret, le représentant des enseignants.

Dans la dernière enquête du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (Pisa), organisée tous les trois ans par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), la France obtient des résultats supérieurs à l’Ukraine avec 493 points en compréhension de l’écrit et 495 points en mathématiques.

Les élèves ukrainiens obtiennent en effet des résultats inférieurs et légèrement en dessous de la moyenne des pays de l’OCDE : 466 points en compréhension de l’écrit – la moyenne est de 487 – et 453 en mathématiques – pour une moyenne de 489 points (ce qui ne sont pas de petites différences !!!).

Les élèves français au-dessus de la moyenne de l’OCDE !!! Voilà qui me laisse dubitatif !
Depuis 2018 les élèves ukrainiens auraient-ils fait de tels progrès ???
Il y a un loup quelque part !!!

« Ils ont un an d’avance »

Dans le premier degré, les élèves ukrainiens semblent pourtant particulièrement à l’aise du point de vue des compétences scolaires. En témoigne Marianne (dont le prénom a été changé à sa demande) qui est depuis vingt ans enseignante en unité pédagogique pour élèves allophones arrivants (UPE2A).

Un dispositif qui permet aux élèves étrangers d’être inscrits dans une classe ordinaire tout en bénéficiant d’un enseignement renforcé en français, comme l’indique le ministère de l’Éducation nationale. Marianne a ainsi pris en charge des enfants ukrainiens âgés de 11 ans. Elle estime qu’ils ont « un an d’avance ».

« Ils ont un niveau supérieur non seulement en mathématiques mais aussi dans la maîtrise de leur langue », affirme à BFMTV.com cette spécialiste de l’enseignement du français comme langue étrangère. « On parle assez souvent du niveau des élèves qui entrent au collège pour savoir que ce n’est pas le cas des petits Français. »

« Rarement vu des élèves qui réussissent aussi bien »

Marianne, comme tous les enseignants d’UPE2A, est ainsi chargée d’évaluer ces élèves, de les tester – notamment dans leur langue – pour savoir dans quelle classe les positionner dans le système français. Elle assure avoir « rarement vu des élèves qui réussissent aussi bien ».

« Ce sont des enfants qui devraient être en CM2 et qu’on envoie en CM2 mais ils ont un niveau de 6e en mathématiques (en France !). Ils sont même plus autonomes là ou des petits Français lèveraient la main. »

Quant à la barrière de la langue, c’est presque un détail, estime Marianne. « Ce n’est pas parce qu’ils ne maîtrisent pas la langue que ce sont des élèves en difficulté. L’apprentissage du français, ça peut aller très vite, c’est l’affaire de quelques mois. » Notamment parce qu’ils parlent déjà plusieurs langues, l’ukrainien et le russe (Expérience  de vieux prof : étudier plusieurs langues très jeune développe l’intelligence et la mémoire, ceci est d’autant plus vrai que les langues sont d’origines différentes -pas le cas pour le russe et l’ukrainien, on a le même effet sur l’intelligence avec la musique étudiée de façon précoce). « J’en ai rencontré qui parlaient mieux anglais que moi », s’amuse l’enseignante.
Comme élèves qui réussissent aussi bien : les Asiatiques ! On n’entend jamais parler d’eux !
Mais chut, ce serait stigmatiser les génies qui enrichissent la France… rasant juste les pâquerettes.

 

 

Pas assez de moyens (toujours la même rengaine !)

Marianne remarque également que ces enfants arrivent en France avec des réflexes d’apprentissages et des codes scolaires proches des nôtres. « Ils ont l’attitude, le comportement, un mode de travail efficace. A contrario, j’ai déjà eu des enfants érythréens de 10 ans qui n’étaient jamais allés à l’école, ça n’a rien à voir. »

Mais cette enseignante tient à tirer la sonnette d’alarme. Notamment parce que nombre de ces élèves ukrainiens ne pourront pas bénéficier des neuf heures hebdomadaires de cours de français auxquelles ils ont pourtant droit, faute de moyens humains (Certes, mais ils ne sont pas appelés à rester en France… pour leur bonheur).

« C’est impossible, nous ne sommes pas assez nombreux, dénonce cette enseignante. Sans compter que les derniers enfants arrivés sont et seront encore plus traumatisés. Ils auront la tête encombrée avec tout ce qu’ils ont vu. Nous ne pourrons pas être là pour les accompagner. »

 1,095 total views,  2 views today

image_pdf

20 Commentaires

  1. comme dit Bercoff, on a supprimé le Lagarde et Michard , le Bled et Lavisse, tout ce qui était inacccessible aux ratés de bab bel oued ça c’est ce que je pense

  2. c’est normal depuis le temps ou on baisse la difficulté des programmes pour la mise à niveau avec les sous hommes du tizi ouzou et dakar etc

  3. « …« Les élèves ukrainiens sont nettement plus à l’aise en mathématiques au collège que les élèves français« , assure …Pierre Priouret, professeur de mathématiques à Toulouse et responsable du groupe mathématiques au Snes-FSU… » Un prof gauchiste qui s’étonne que ses méthodes d’enseignement de gauchiasse de merde créé des crétins alors que Jean-Paul Brighelli, voici bientôt 20 ans sonnait l’alarme. Ce sont bien les pédagogistes fous gauchistes qui faisaient  » traverser l’eau en équilibre horizontal par immersion prolongée de la tête » dans un « milieu aquatique profond standardisé  » et le SNES FSU n’y voyait rien à redire. Les mêmes déclaraient à la radio que  » on ne peut pas apprendre à nager dans une rivière  » quand moi, plongeur-sauveteur gendarmerie, j’ai appris à nager dans la Saône. La connerie est incurable ! Elle est dramatique quand elle affecte les enseignants : si on faisait une PCR, on trouverait plein de nouveaux cas tous les jours !

  4. Soyons lucides : Non les élèves Ukrainiens ne sont pas meilleurs que les élèves Français.
    Enfin pas tout à fait.
    En réalité les élèves Ukrainiens sont des élèves « normaux » et les élèves Français ont un retard colossal.
    La nuance est importante.

    • @ Mauricette
      Tout-à-fait d’accord avec vous ! Et, personnellement, je ne crois pas que c’est un manque de moyens, n’en déplaise à M. Pierre Priouret et à ses semblables aveuglés par une idéologie d’égalitarisme.

  5. Allons y gaiment, alimentons le florilège des bourdes de nos élites

    Cécile Duflot, titulaire d’un DEA de géographie, qui situait le Japon dans l’hémisphère sud

    Ségolène qui nous a sorti royalement une belle louche de bravitude

    Emmanuelle Macron, qui avait transformé la Guyane française en une île (il se dit même – chut- qu’à la suite d’une fuite d’un de ses ministres qui avait voulu lui venir en aide en disant : « ce n’est qu’un lapsus » , il aurait mal réagi : « quoi! moi un lape-suce ?).

    que la titulaire d’un DEA de géographie, Cécile Duflot laire situait dans l’hémisphère sud de Cécile Duflot

  6. J’ai le souvenir dans une émission de télé, que le Ministre de l’Éducation Nationale sous le règne de Sarko, fut mis en difficulté pour résoudre une table de 3 qui lui était posée.

  7. Je l’ai vu par moi-même à l’EN, le niveau baisse depuis 20 ans environ, cela correspond tout à fait à l’immigration massive qui tire tout vers le bas.

    • « Vingt ans » ? Plus que cela, hélas !Je dirais :depuis le commencement des années 70.J’aicommencé à voir des chers collègues afficher leur inculture, des professeurs de français afficher leurs fautes de français, des professeurs d’histoire se contenter de lire à (très) haute voix le livre. Dans les matières scientifiques, je suppose que c’était tout aussi consternant, car nombre d’amis, enseignants dans le supérieur, voyaient dégringoler le niveau des étudiants d’une année sur l’autre.

      • Oui, c’est sans doute plus ancien en effet, après l’indépendance de l’Algérie et ses effets négatifs sur notre pays, alors oui, ça pourrait très bien être les années 70, en réalité je ne parle que de mon expérience personnelle à l’EN qui a démarré en 1994 donc 28 ans à ce jour, je suis encore en activité mais plus pour très longtemps.

      • Mai 68 pour être précis. C’est à partir de ce moment que l’EN a été gangrenée par la gauche et les syndicats.

        « dégringoler le niveau des étudiants d’une année sur l’autre »
        C’est sûr qu’on ne peut pas militer à l’UNEF, bloquer les facs et les universités voire les détruire et apprendre quelque chose.
        Perso, ces branleurs je les rayerai définitivement du circuit universitaire.
        Qu’ils aillent donc pointer chez Peugeot ou Mc Do, ça nous fera des économies.

  8. S’il n’y avait que les mathématiques !
    Mais tout le reste est à l’avenant !

    Moeurs pourries ! Valeurs pourries ! Enseignement pourri ! Justice pourrie ! Etat pourri ! Medias pourris ! Politiques pourris ! Elites pourries !

    Et donc : Pays pourri jusqu’à la moelle.

    C’est à se demander si ce pays mérite de subsister ?

  9. En 1960 on avait dans la classe un hongrois, et le gars était premier en français dans ma classe de collège.

  10. Dans beaucoup de quartiers en France, la langue Française se résume à: wallah, chouf, nique ta mère ect…

  11. “Ils sont plus performants. Ils ont des automatismes que n’ont pas les Français. Il y a un écart significatif” : les enseignants impressionnés par le niveau scolaire des élèves ukrainiens.

    C’est sûr que quand on embauche des enseignants à 4 de moyenne, même eux se retrouvent en bas de classement.

  12. Ben quoi, en France pour ne pas discriminer les parasites qui ne peuvent pas suivre (ou qui ne veulent pas apprendre avec les koufars), l’éducation macronienne à tout fait pour mettre nos enfants à leur niveaux. C’est à dire le même niveaux qu’une huître irradiée. Et là, on s’aperçoit que nos enfants ont du retard, ben merde alors, il va falloir en parler à la sinistre conasse rachida dati.

  13. Rien d’étonnant ou tout est pourri et corrompu dans la France de foutriquet l’assassin manipulateur ,Pisa encore un truc qui se laisse corrompre par le sinistre de l’inéducation antinationale pour classer les cpf et autres cancres inassimilables au-dessus de la moyenne de l’OCDE , comme dit dans l’article . C’est beau de mentir de tricher ,de se voiler les yeux comme pour l’élection présidentielle , on prend les même et l’on recommence ! Sommes toute j’espère que Marine l’emportera face au foutriquet assassin !

Les commentaires sont fermés.